Steve Ballmer explique le succès d'Apple et de Microsoft

Mickaël Bazoge |

Depuis son départ effectif de Microsoft en février, Steve Ballmer s'est fait relativement discret. Pas de déclarations tonitruantes comme il en avait l'habitude quand il était PDG de l'éditeur, du moins jusqu'à très récemment. Il a en effet donné une conférence durant les débats très courus de l'Oxford Union. Le prédécesseur de Satya Nadella a mis Apple et Microsoft sur un pied d'égalité sur un aspect : ce sont toutes deux des entreprises qui doivent leur succès à deux « tours »tricks »).

Les « tours » d'Apple ont été, d'après Steve Ballmer, le Mac et l'informatique tactile basse consommation, à commencer par l'iPod, puis l'iPhone et l'iPad (et tout ce qui en a découlé comme l'App Store). « Nous sommes une entreprise formidable parce que nous avons tiré profit de deux tours », a indiqué l'ex-CEO en parlant toujours au présent de Microsoft. Il s'agit de l'ordinateur personnel et d'avoir su imposer la technologie en entreprises. « Nous avons imaginé ces deux tours et ça va se poursuivre pour encore des années », a t-il déclaré. « Mais dans notre industrie, vous devez avoir une troisième corde à votre arc ». Ballmer ne l'a malheureusement pas précisé, mais son successeur vise les données dans le nuage.

Il est également revenu sur les acquisitions qui font florès ces derniers temps au sein de la Silicon Valley, avec parfois des sommes qui dépassent l'entendement. Pour l'ancien patron de Microsoft, deux cas se présentent : il s'agit soit d'acquisitions pour la technologie, comme Apple a pu le faire avec Siri (et auquel cas, il faut intégrer l'entreprise rachetée dans la culture de l'entreprise acheteuse), soit l'acquisition sert à additionner les bases d'utilisateurs. Cela a été le cas quand Facebook s'est offert Instagram ou WhatsApp : il n'était pas question pour le réseau social d'utiliser les technologies mises au point pour ces deux services, mais de mettre à profit leurs énormes volumes d'abonnés — d'une manière qui reste encore à définir s'agissant de WhatsApp.

Steve Ballmer a pu aussi donner son avis sur l'avenir de Microsoft. Pour lui, les prochaines années resteront « hardcore », ce qui est une bonne chose : « Si le secteur n'est pas difficile, c'est un problème ». Il a foi en son ancienne entreprise (il en est d'ailleurs devenu le plus important actionnaire individuel depuis que Bill Gates a revendu quelques unes de ses parts), qui doit continuer à se nourrir d'ambition pour avancer. Le business, explique t-il en guise de conclusion, c'est comme les requins : il faut toujours avancer au risque sinon de rétrécir ou de se faire avaler.


avatar Rigat0n | 

La clé du succès d'Apple selon Ballmer : le Mac, l'iPod, l'iPhone, l'iPad et tout ce qui en a découlé, l'App Store, les applications, etc...

Merci Baloo de préciser, moi qui croyait qu'Apple devait son succès à Ping.

avatar Ginger bread | 

Un discours pour ne rien dire venant de sa part. Tous les journalistes en parlent, à la fin on a compris.

avatar Silverscreen | 

Pénétrer l'entreprise n'est pas un "truc" : ça découle directement de l'étendue de l'écosystème essentiellement logiciel.

Windows proposait juste plus de softs orientés business. Vu le peu de softs existants à la sortie des PC compatibles, être l'éditeur des premiers traitements de texte et tableurs à sans aucun doute aidé...

On le voit avec les appareils iOS qui mettent une méchante taule à BlackBerry, Microsoft et Android en entreprise sur le segment des portables et tablettes. Meilleur écosystème logiciel et matériel (accessoires) pour une gestion de flotte au moins équivalente à du Windows.

Commodité suffisante+meilleure offre logicielle : il en faut guère plus pour que les boîtes soient heureuses. Puis c'est un cercle vertueux : plus de clients business = meilleure attractivité pour les développeurs d'applis orientées business = plus d'applis business = plus de clients business...

C'est la raison de la longue hésitation de Microsoft à porter Office sur iPad...

avatar Ukualai | 

Ok pour les IPad en entreprise, mais les portables j'ai plus de doutes sur la taulé mis par Apple par rapport à Windows. Car en entreprise, justement, tu n'as quasiment aucun avantage à prendre du Apple sauf peut-être niveau matériel pour y mettre directement Windows... et encore tu commence à trouver des équivalents.

avatar Aquarius87 | 

Le fait qu'Apple n'est pas très dominante dans le monde de l'entreprise c'est tout simplement qu'ils ne s'y intéressent pas les entreprises veulent des pc pas cher et des outils pour les entreprises pour eux des macs c'est trop cher et inutile du moins beaucoup pensent comme ça certains même pensent qu'il y a rien sur mac...

avatar ET80 | 

@Aquarius87 :
D'un certain point de vue, un PC pour une secrétaire est tout de même plus adapte (en terme de prix) qu'un mac.

Tout dépend de quelle entreprise, quel poste, quel secteur. Le mac est plus adapte pour un poste de création (architecte, artiste, photographe, ...). Pour ce genre de secteur, les secrétaire auront évidemment un mac aussi, pour rester dans l'écosystème. Mais dans une entreprise où il ne faut que Word et Excel, un PC est largement suffisant.

avatar Androshit | 

@Aquarius87

Tout dépend des secteur : chez les pros pour lesquels je bosse (médical, arts graphique, imprimerie, studios d'enregistrement...), le PC est inexistant.

avatar Androshit | 

Et quelqu'un saurait expliquer son "succès" à lui ? Ce type est d'une nullité affligeante, même pour Crimosoft...

avatar Akarin | 

@Androshit :
Son succès à lui ? Être l'un des fondateurs d'une des plus grosses boîtes de tous les temps. CQFD.

avatar damiendu83600 | 

@Androshit :
La Xbox je pense est un grand succès ballmerier.

avatar martinx | 

Test
Désole pour cela

avatar Ginger bread | 

Je ne suis pas d accord, ce n est pas parce que la majorite des entreprises achetent windobe que certaines enteeprises ne sont pas exclusivement chez Apple.

Prend l ecole de Xavier Niel, ils sont exclusivement chez Apple et Google presque entierement.

Apres Microsoft a realisé un tres beau produit la Surface pro, qui chatouille grave Apple donc ne soyons pas etonnés prochainement.

avatar tokamac | 

Vraiment, deux raisons pour racheter une entreprise ? Soit acquérir sa technologie, soit sa base d'utilisateurs ? Ballmer a oublié la troisième, celle que Microsoft pratiquait pourtant allègrement : racheter une start-up ayant un super concept ou une technologie prometteuse, et ne rien en faire afin de tuer ce futur potentiel concurrent.

Ils étaient même passé maîtres dans cet art du dézinguage. Ils attendaient que la start-up lève des fonds et entre en bourse. Alors MS émettait un communiqué de presse annonçant que la technologie en question était intéressante mais pas encore mûre, et que Microsoft travaillait justement à une bien meilleure version qui serait disponible incessamment. Et bim, l'action de la start-up à la technologie-foireuse-et-trop-en-avance prenait le bouillon, MS rachetait l'entreprise au plus bas, dissolvait les équipes, et évidemment, ne sortait rien.

Ça n'est évidemment pas arrivé pour toutes les start-up acquises par MD. Mais je me rappelle d'une entreprise innovante qui a fini comme ça dans les années 90. Elle voulait remplacer le PC de bureau traditionnel par une interface… tactile. C'est assez bien décrit dans le livre à charge "Le hold-up planétaire" paru à l'époque où Microsoft était omniprésent et omnipotent.

avatar k43l | 

Ton exemple est foireux...
En 1990 remplacer le bureau via une interface tactile ? lol

avatar docdav | 

Étonnant qu'il puisse faire de bonnes analyses lui qui n'a jamais du le faire avant. Sortir la tête de l'eau lui est bénéfique. Comme en son temps le limogeage pour Jobs.

avatar Manao | 

@docdav : Une bonne analyse ?
C'est bardé d'évidences oui. En plus il n'explique pas le lent déclin de Microsoft dans les OS et l'échec dans la mobilité. Ce serait beaucoup trop lui en demander. Il me tarde de ne plus jamais entendre parler de lui. Ce mec est affligeant. Qu'il aille bronzer tranquille et qu'il se mette en retrait, définitivement.

avatar ekami | 

Qualifier le Mac et l'interface tactile de "ruses" c'est faire preuve de bien peu d'intelligence.
La dernière ruse de M$ : avoir enlevé le "bouton/menu" "Démarrer" !
Le seul domaine où Apple est réellement rusée, c'est en matière de marketing, puisqu'elle arrive a vendre ses produits avec des marges qui font baver tout le secteur.
Ballmer voudrait faire croire qu'ils ont un pu plusieurs coups d'avance sur Apple en matière de concepts homme/machine mais c'est archi-faux. Ils ne font que thésauriser sur leurs acquis grâce au "monopole" de windows, alors qu'Apple à pris le large grâce à ses deux OS bien conçus, un design minimaliste, et un marketing très bien ciblé.
Apple voit bien plus loin que M$, elle avance plus vite, quitte à ce que ce soit "marche ou crève", là ou M$ est bcp plus conservatrice, maintien du monopole oblige...

avatar jmquidet | 

@martinx
quand on fait un test et qu'il fonctionne, on l'efface ensuite...  ;/

avatar W.B.M | 

On parle du gars qui a la tête de Microsoft a fait le chiffre d'affaire exploser.

Je suis pas fan de la direction que Microsoft prend dans la mobilité , mais croire qu'il est stupide alors qu'il a fait plus que n'importe qui ici , c'est fort .

Mais bon c'est Microsoft c'est windaube ici , l'ennemie juré d'Apple donc faut pas s'attendre à des avis objectifs ici .

avatar Difock788 | 

Malheureusement il n'y a pas qu'ici. Tout comme toi, je pense que cet homme fait partie des personnes les plus puissantes au monde et il a tout de même réussi à relancer Microsoft grâce à un écosystème assez complet et qui manquait réellement à l'entreprise. Je ne sais pas si le chiffre d'affaire de Microsoft à exploser en sa présence comme tu le dis, néanmoins il a réussi à renouveler Microsoft et à sortir des produits de bonne facture (xbox, surface et surface pro, W8, Office). Je comprends difficilement comment on peut traiter cet homme d'ignare et vénérer un autre qui nous a longtemps expliquer qu'on ne tenait pas notre smartphone correctement ou que 3,5" c'était la taille parfaite ou encore qu'une tablette de 7" ne fonctionnerait jamais.

avatar echar44 | 

@ wBM

Non l'ennemi c'est Google... Microsoft rentre dans les rangs des grosses entreprises respectables... a condition de faire des bons produits. Désolé mais la surface qu'on a voulu déployé a plusieurs centaines d'utilisateurs en entreprise s'est révélé un grave echec ( sécurité, administration, gouvernance,...) bref Google win... Et Apple est vu trop fermé pour une entreprise ( ex : incapacité des outils de Mobile Device Management a intégré des fonctionqlités sans l'aval d'Apple)

avatar eden-eden | 

Il seront pas venus à Oxford Union pour rien hein... les petits "requins". Ils ont eu droit à leur petite leçon de capitalisme bien ficelée, bien subtile. Allez hop, t'es prêt 3-2-1 : "Bouffe les autres ou crève" (sic).

Thank you Steve (applause). Non non laissez, c'est pour moi : conférence offerte.

avatar mike84 | 

@Akarin

"@Androshit :
Son succès à lui ? Être l'un des fondateurs d'une des plus grosses boîtes de tous les temps. CQFD."

T'as fumé quoi toi?

Il l'a créée avec Paul Allen la boite, Ballmer les a rejoint c'est tout ;-)

on voit qu'on est sur macgé!!

Y en a pas un qui a repris!lol!

avatar eden-eden | 

Ouais c'est marqué dans Wikipedia. Bill l'a convaincu d'arrêter ses études pour venir les rejoindre chez Microsoft. Moi, tant qu'on me propose pas un poste de milliardaire, je continue mes études sur les Gipsy Kings.

avatar Switcher | 

Il a maigri.

C'est tout ce que je retiens.

avatar SugarWater | 

Effectivement, c'est physiologique les requins doivent continuellement avancer pour respirer. Il n'inspirent ni expirent. Après entre les tours et les requins, ce Steve la n'est pas un dieu de la métaphore..

CONNEXION UTILISATEUR