Apple : des employés déçus du plan de retour au bureau de Tim Cook

Florian Innocente |

La nouvelle organisation de travail sur un mode hybride annoncée par Tim Cook est jugée trop timorée par une petite fraction d'employés d'Apple. Ils appellent à beaucoup plus de flexibilité.

Un « plaidoyer » en ce sens a été publié sur l'un des Slack internes à Apple dans lequel 2 800 personnes participent. 80 employés ont contribué à la rédaction de ce texte dont une copie est arrivée chez The Verge. Le profil des postes occupés par ces auteurs n'est pas connu.

Image : Apple

A l'origine de cet appel, la décision de Tim Cook de faire revenir les employés, à partir de septembre, au minimum 3 jours par semaine (des jours fixes afin de simplifier l'organisation des réunions) et d'autoriser le travail à distance les deux autres. Avec des modulations si les postes impliquent absolument une présence. Deux semaines de télétravail par an seront également négociables.

Un mode de fonctionnement que regrettent les rédacteurs de cette lettre qui souhaitent qu'Apple s'engage plus fermement en faveur du travail à distance et permette a minima, aux responsables d'équipes, d'avoir une autonomie de décision sur le sujet.

Il y aurait chez certains employés un sentiment de déconnexion de leur hiérarchie que l'annonce de cette nouvelle organisation hybride a renforcé : « Beaucoup d'entre nous estiment que nous devons choisir entre notre famille, notre bien-être, et être à même de donner le meilleur de nous-même ou faire partie d'Apple ».

Par sa taille, ses filiales à l'international et ses relations avec de nombreux partenaires, le quotidien s'est déjà accommodé, bien avant la pandémie, de la nécessité de savoir travailler à distance et avec différents fuseaux horaires, disent-ils. Ils soulignent aussi, qu'en dépit des énormes contraintes qui ont pesé sur le groupe depuis plus d'un an, Apple a continué de lancer de nouveaux produits, organisé des événements, lancé de nouveaux systèmes d'exploitation et, en définitive, continué d'enregistrer des résultats financiers sans précédent.

Image : Apple

En conclusion, les auteurs de la lettre demandent que 5 points soient débattus : confier aux équipes un pouvoir de décision sur le travail à distance (comme elles l'ont déjà pour les recrutements) ; qu'un sondage large et transparent soit organisé sur ce thème ; que la question des conséquences qu'a eu ce mode d'organisation hybride soit abordée dans les entretiens précédant les départs ; qu'un plan clair et précis soit communiqué pour les employés souffrant d'un handicap et qu'une organisation hybride peut éventuellement gêner ; et enfin que soit faite une étude d'impact environnemental sur les conséquences d'un retour en présentiel.

Le schéma décidé par la direction d'Apple (il sera réévalué en 2022) est déjà une entorse importante à la règle qui prévalait avant la pandémie où le présentiel était la norme.

D'autres grandes entreprises de la Silicon Valley ont pris des décisions similaires ou radicalement opposées. Mais selon le domaine d'activité, il est difficile de les opposer. Une société de service internet comme Twitter dispose d'une souplesse que ne peut se permettre une société comme Apple présente sur tous les fronts du logiciel, des services et matériels variés.

Twitter, Google et les autres

Twitter a ainsi fait du travail à distance permanent sa nouvelle politique pour ceux qui le souhaitent. Facebook a pris une décision similaire et ce sera aux managers d'équipes de décider ce qui convient le mieux à leur fonctionnement. Microsoft fonctionne toujours sur le mode hybride imposé par la pandémie et le groupe n'a pas encore communiqué sur ce qu'il entend faire une fois la situation stabilisée, au-delà d'une réouverture entière de ses bureaux.

Chez Google, la majeure partie des employés devra passer environ 3 jours par semaine au bureau et les deux autres où bon leur chante, soit dans de nouveaux bureaux ouverts soit chez eux. Les responsables d'équipes pourront néanmoins autoriser, au cas par cas, du travail complètement à distance.

« Feu de camp » un espace de visiocoférence en test chez Google

Plus généralement, jusqu'à 4 semaines par an pourront être dévolues au travail strictement à distance. Au final, Sundar Pichai, le patron de Google, estime que 60 % des "Googlers" viendront quelques jours par semaine au bureau, 20 % travailleront dans de nouveaux bureaux et les 20 % restant de chez eux.


avatar Thms | 

C’est un peu historique ce qui se joue car il n’y aura plus de retour en arrière sur ce sujet à mon avis

avatar Khrys | 

@Thms

Une nouvelle pandémie en lien avec une variante du virus plus résistante aux vaccins actuels?

Ce n'est pas souhaitable, mais compte tenu de ce que nous avons tous vécu la dernière année, rien n'est impossible, malheureusement!

avatar airmax95 | 

Fini les vacances. Retour au 10-12h par jour sur le campus lol

avatar Tech | 

Ahh les français… les fainéants…

avatar bibi81 | 

Les français sont parmi les plus productifs...

avatar Tech | 

@bibi81

HA HA HA

avatar Louisgaga | 

C'est devenu le bal des pleureuses à Cupertino, à chaque semaine sa lettre ouverte publiée sur The Verge.

avatar anon8029 | 

Pas qu'a Cupertino j'ai l'impression que c'est une tendance de fond dans les societes tech us, l'inclusion à l'extreme etc...

avatar IRONMAN65 | 

Putain mais pourquoi j’ai fait médecine 😵‍💫😩😭😭😭😭😭😭😭😭😭😭😭😭😭😭😭😭

avatar pechtoc | 

@IRONMAN65

Parce que tu pourras prendre ta retraite à 50 ans.

avatar IRONMAN65 | 

@pechtoc

Faux 72 min

avatar Sindanárië | 

@IRONMAN65

Pense aux patients qui se disent aussi « mais pourquoi lui » 😂

avatar pechtoc | 

Le gros soucis du télétravail de mon point de vue, c'est la coupure travail et vie privée. J'arrive bien planifier mes journées pour profiter des avantages du télétravail, mais suivant la journée, il est compliqué de se vider la tête des 'tensions professionnelles'. Le trajet à pied/vélo travail<>maison était bien utile sur ce point précis.

avatar occam | 

@pechtoc

Dans toute l’histoire de l’humanité, la coupure entre lieu de travail et foyer est un phénomène hyper-récent.
(Pour les sociétés non-sédentaires, donc pour la majorité sur la longue durée, cette coupure n’est même pas conceptualisable.)
Il n’est pas dit que ce modèle soit viable à long terme ; il n’est certainement pas incontournable.

avatar jcp25 | 

@occam

Tout à fait.
On peut ajouter aussi les migrations vers les métropoles.
Elles étaient logiques, il a 150 ans, car les moyens de communication étaient très limités et le travail était surtout en "production de biens" ou l'effet de taille est important.
Aujourd'hui, on voit la possibilité de faire l'inverse avec un rééquilibrage vers la ruralité qui "va bien" avec les valeurs actuelles (pas le journal !). De plus, 80% des emplois sont des emplois de "burolier".
Par exemple, plus de 50% des habitants de l'île de France (la plus grosse métropole) veulent partir "en province".

Le télétravail me rappelle le passage de la "machine à écrire et tout son environnement de travail" vers "l'informatique et son nouvel environnement de travail".
On y retrouve toutes les peurs, le refus du changement et les justifications (réponse à une question qui n'est pas posée) les plus passéistes.
Ironiquement, peu de gens se penchent aujourd'hui, ou se rappellent, les ajustements qui furent obligatoires après le changement de paradigme.
Pas mal de salariés se sont retrouvés en pré-retraite, poussés vers l'ANPE et ses stages bidons, ou placardisés pour ne pas avoir compris que le temps s'écoule du présent vers le futur. Et que les entreprises, telles les requins, doivent avancer en permanence ou mourir.

avatar headoverheel | 

@jcp25

De toute façon, chacun a une vision tronquée. Cela m’amuse que l’on fasse référence à l’histoire de l’humanité pour justifier le télétravail. C’est incontestable que la coupure entre lieu de travail et foyer existait peu pour l’esclave, le serf ou le vilain.
Comme chacun voit le réel avec son prisme, ben moi je travaille en présentiel pour une grande entreprise dans une belle région, étonnamment je trouve le télétravail moins formidable.

avatar jcp25 | 

@headoverheel
Comme chacun voit le réel avec son prisme, ben moi je travaille en présentiel pour une grande entreprise dans une belle région, étonnamment je trouve le télétravail moins formidable.
---
MOI MOI MOI MOI

avatar bibi81 | 

Le trajet à pied/vélo travail<>maison était bien utile sur ce point précis.

Il faut donc sortir et marcher/rouler pour retrouver ce moment à soi.

avatar Bruno de Malaisie | 

@pechtoc

Je réponds à la dernière partie de ton message.
De même que de s’habiller professionnellement.

avatar pechtoc | 

@Bruno de Malaisie

Ça fait un moment que je n'ai pas eu besoin de repasser mes chemises, je ne m'en pleins pas sur ce point précis 😁

avatar Bruno de Malaisie | 

@pechtoc

Moi non plus.
Mais l’enseignement d’un langue étrangère en ligne n’est pas simple.
Je préférerais de loin m’habiller Pro et être en classe avec mes élèves.

avatar pechtoc | 

@Bruno de Malaisie

Sur ce point je te comprends, l'enseignement à distance ne me semble pas idéal et les différentes études que j'ai lu vont en ce sens.
L'enseignement devrait reprendre en presentiel des que possible. En Suisse c'est le cas maintenant les assouplissements le permettent.

avatar JLG01 | 

Le royaume des grandeurs plébiscite le télétravail.
Le problème est que ce royaume est minuscule mais très bruyant.

avatar laraigneegypsymontealagouttiere | 

Je veux ceci je veux cela…

Certains chez Apple feraient mieux d’aller voir chez Google avant de toujours pleurnicher ils verront à quel point ils ont de la chance

avatar bibi81 | 

Je crois que Google est plus souple qu'Apple ;)

avatar fondoeil | 

Ce qui est bien, c’est que ces gens, qui représentent une minorité (un peu comme les syndicats français), ont le choix 😊 Twitter et d’autres sociétés choisissent de télé-travail : super ! Ces employés d’Apple peuvent donc démissionner et aller travailler chez les autres, ou même créer leur société pour choisir leurs horaires et leur mode de travail…
Le travail à la carte : non. Le choix, à la carte, de l’entreprise dans laquelle on travaille : oui !

avatar iftwst | 

@fondoeil

Quoi ?! Les gens devraient assumer leur choix de job et de boites ?
T’es malade ?
(Ou pas 😉)

avatar bibi81 | 

Ces employés d’Apple peuvent donc démissionner et aller travailler chez les autres

Oui mais si tu n'es pas trop con comme patron tu sais qu'il vaut mieux éviter le turn-over...

avatar faya | 

Mouais si tu veux faire du télétravail met toi à ton compte.
Commentaire nul je sais.

avatar ludmer67 | 

@faya

Pas si nul, détrompe-toi.

avatar Paquito06 | 

J’attendais cet article depuis l’article original avant hier 😂
C’est normal, privé des Californiens de cette liberte/flexibilite alors que ca fait 1 an et demi que ca marche tres bien, fallait pas s’attendre a autre chose. Maintenant, est ce qu’Apple va rester deoit dans ses bottes et tres strict, ou va t on avoir des departs? 🤓

avatar Florent Morin | 

Personnellement, je suis plutôt favorable au 100 % télétravail. Que j’ai pratiqué pendant une dizaine d’années sur bientôt 13 ans d’activité.

Dans mon cas, je suis plus productif tout en étant moins présent sur mon ordinateur ou en réunion.
Et mes clients sont très satisfaits.

Mais je comprends que d’autres préfèrent être présents quelques jours au bureau ou même 100 % du temps.

Ça dépend de chacun. L’important est d’avoir le choix.

avatar romainB84 | 

@FloMo

Ca dépend surtout de l’éthique et de la mentalité des gens.
C’est fou comme le nombre d’enfants en garde périscolaire a diminué depuis la montée du télétravail (je suis enseignant dans une école, donc j’ai pu la voir cette baisse énorme ^^).
Je serais curieux qu’on m’explique comment on fait pour etre « efficace » en travaillant à la maison avec 1 à 3 enfants de 5 à 12 ans dans les pattes…^^.
Mais évidement on va me dire que ce n’est qu’une coïncidence 🤣.

avatar Florent Morin | 

@romainB84

Ha ça. Après, ça dépend probablement de l’âge des enfants aussi.

Ceci étant, à un moment donné, on n’emmène pas ses enfants au bureau. Je pense.

avatar romainB84 | 

@FloMo

On n’emmène pas les enfants aux bureaux évidement !
Mais l’école c’est de 8h30 - 11h30 / 13h30-16h30.
Si tu rajoutes, on va dire 15 de trajets maison/école (je ne compte même pas la préparation.
Ça veut dire qu’une personne qui fait les trajets bosse de :
8h45 à 11h15, reprends à 13h45 pour finir à 16h15 ^^
Alors on va me dire : « ouiiiiiiii mais tu bosses plus efficacemeeeeeent » 🤣🤣! C’est cela oui lol.
🤣🤣

Pour l’âge des enfants, je l’ai mis dans mon commentaire, école primaire donc de 6 à 12 ans !

avatar Florent Morin | 

@romainB84

C’est ce que je disais. Ça dépend de chacun.

avatar romainB84 | 

@FloMo

La première phrase de mon commentaire disait exactement ça 😉 « ça dépend de l’éthique et de la mentalité des gens »!
Ce que je veux juste dire … c’est que … le nombre de gens qui en « profite » est LOIIIIIIIN d’être négligeable ^^ (et évitons les procès d’intention du genre : t’as des preuves ?… on voit tous des gens tous les jours rouler comme des tarés sur la route … et pourtant il n’y a pas besoin de « preuve » pour cela ^^. Quand tu demandes aux gens pourtant… ils te disent tous qu’ils roulent en respectant le code de la route 🤣!)
Bah là c’est pareil… si tu demandes aux gens… ÉVIDEMENT qu’ils vont te dire qu’ils n’en profitent pas 🤣🤣! T’imagines ? Un mec qui dirait « oui oui… je glande à mort… personne pour vérifier, c’est trop bien etc … » 🤣🤣!!
Je veux bien qu’il y ait des cons dans le lot… mais là… faudrait du gratiné de chez gratiné 😉!!

avatar max351 | 

@romainB84

Ce genre de jugement me pose un peu problème dans le sens où il sent un peu la condescendance. Dire que "les gens font ci ou ça", c'est un peu dire que nous on fait mieux. Des gens qui profitent, il y en a toujours.
Comme je le disais en réponse à un autre commentaire, j'ai donné le choix à mes collaborateurs de faire ce qu'ils veulent et ça marche très bien. Il y a beaucoup de collaborateurs qui passent plus de temps avec leurs enfants et ils en sont ravis. Ils travaillent avant et après (le trajet vers l'école ou la garderie), ils arrangent leur journée comme bon leur semble et tant que le travail est fait en temps et en heure, ça me va. Et ceux qui préfèrent venir sur site pourront bientôt revenir sans soucis.
Bref, je dis ça car je pense que traiter les gens comme les adultes qu'ils sont est une première étape. Je ne dis pas que ça marcherait dans 100% des cas, mais je constate que les retours sont positifs pour tout le monde.

avatar romainB84 | 

@max351

« j'ai donné le choix à mes collaborateurs de faire ce qu'ils veulent et ça marche très bien. »

Tu comptes sur le respect et le civisme des gens c’est ça?
Ils ne vont pas en profiter car ils sont respectueux … et comme ça fonctionne avec tes quelques collaborateurs … on peut extrapoler à tout le monde ?

Faisons la même chose avec le code de la route.
Avec une 10aine d’amis… on fait super attention tout le temps… donc on a décidé de pouvoir griller stop, feux et vitesse … ça se passe très bien car on est très prudent : 0 accident NADA.
Du coup on peut extrapoler … si ça a marché avec nous 10, ça fonctionnera à l’échelle de la France.

OK je l’avoue c’est un raisonnement par l’absurde, mais je suis convaincu que tu as compris ou je voulais en venir … il y aura toujours une partie des gens pour en profiter. Et dans ce genre de système, même une petite partie suffit à foutre le bordel pour tous.
J’étais dans une start-up (il y a quelques années - avant ma reconversion) : 8 personnes … il y en avait UN qui foutait la merde … bah ça a pourri toute la boite !
Comme je dis toujours : mets 2 gouttes de poison dans une super bonne bouteille de vin… c’est rien 2 gouttes dans la bouteille… bah ta bouteille elle est foutue, même si 99,9% du reste est bonne ! 😊.

avatar bibi81 | 

Faisons la même chose avec le code de la route.
Avec une 10aine d’amis… on fait super attention tout le temps… donc on a décidé de pouvoir griller stop, feux et vitesse … ça se passe très bien car on est très prudent : 0 accident NADA.
Du coup on peut extrapoler … si ça a marché avec nous 10, ça fonctionnera à l’échelle de la France.

Il faut surtout comprendre qu'il y a des règles dans le télé-travail et que s'organiser comme on veut ne veut pas dire ne pas respecter les règles. Le code de la route te donne certaines libertés (comme le choix de ton véhicule par exemple).

avatar romainB84 | 

@bibi81

Bref ! C’est un débat stérile car en fait … il n’y a pas vraiment de débat 😅!
Une partie des êtres humains ment, triche et profite depuis l’homme de Cro-Magnon ^^ donc ce n’est pas le télétravail ou la « bien-pensance » qui vont changer cela ^^. (Même si …. Oui en effet… à notre époque aseptisée où le politiquement correct est omni présent et où il ne faut absolument rien dire sous peine de choquer … oser dire que des gens vont profiter du système pour glander de chez eux est un affront (alors que ces même bien-pensants en sont également convaincus ^^)😱😱! Après c’est une question d’éthique! Moi le politiquement correct je déteste ça … et je dis les choses et j’appelle un chat un chat 😉.
Bon week-end

avatar Bigdidou | 

@romainB84

“Moi le politiquement correct je déteste ça …”

😳😳😳

Dixit un type qui nous inonde de ses gnangnanseries et ses leçons de morale et autres jugements péremptoires permanents.

D’un ado, je comprendrais, mais là, c’est un mystère.

avatar max351 | 

@romainB84

"Tu comptes sur le respect et le civisme des gens c’est ça?
Ils ne vont pas en profiter car ils sont respectueux … et comme ça fonctionne avec tes quelques collaborateurs … on peut extrapoler à tout le monde ?"

Le respect va dans les 2 sens. Si les gens profitent, il faut essayer de comprendre pourquoi ils le font et dans quelles circonstances ils le font. Je ne pense pas que ces personnes sont foncièrement mauvaises. Des personnes foncièrement mauvaises (de mon point de vue), j'en ai rencontré très très peu.
Et de toute façon, les gens qui profitent en télétravail profitent aussi au bureau. Des personnes qui sont sur YouTube toute la journée ou qui planifient leurs vacances au bureau, j'en ai vu plus d'une fois.

"J’étais dans une start-up (il y a quelques années - avant ma reconversion) : 8 personnes … il y en avait UN qui foutait la merde … bah ça a pourri toute la boite !"

Si une start-up de 8 personnes est pourrie par 1 individu, c'est qu'elle est mal gérée. J'ai déjà eu plusieurs fois le cas par le passé, c'est très délicat à gérer mais il faut le faire sinon on se fait vite "pourrir" comme tu le dis.

avatar romainB84 | 

@max351

😉

avatar backfromcharly | 

En gros dans mon entreprise (> 10 000 personnes)

Février 2020: « pas question de faire du télétravail, on y croit pas, vous allez rien faire chez vous »

Mars 2020: « bordel c’est le confinement prenez vos machines, claviers, écrans et allez bosser chez vous sinon on met la clef sous la porte. Vous êtes les meilleurs, on croit en vous»

Juin 2020: « bon bande de naze, revenez travailler ici et que ça saute. Et d’abord qui vous a permis de partir comme ça avec vos claviers, écrans, bande de feignasse»

Octobre 2020: « rebordel, prenez vos machines, vos écrans et vos petits goodies et rentrez bosser chez vous, vous êtes tellement indispensable, merci, merci, merci 😘😘😘 »

Décembre 2020: « oh ! Ça va tranquillou les nazes! allez hop on revient ici! c’est pas Noël non plus. Et puis vous allez pas me poser des jours en plus pour les fêtes»

Mars 2021: « vouuuus êtes formidables, vouuuus êtes formidables… prenez vos machines, vos gosses et allez les gars! on va bosser de la maison, Allleeezzzzz 🥰🥰🥰»

Juin 2021: « Alors les feignasses:
1-merci de vous faire vacciner,
2-merci de revenir 3 j/semaine sur site,
3-pour les vacances c’est no no no vous branlais rien depuis 1 an.
4-pour ceux qui ont des pc fixes bein vous l’avez dans le cul la balayette c’est retour a 100%
5-aucun pc fixe ne sera échangé par un portable (on est pas con non plus)

avatar Paquito06 | 

@backfromcharly

😂😂😂

avatar huexley | 

Ahah tellement ça xD

avatar Duga95 | 

In fine le problème des décisions qui sont prises actuellement est l’absence d’argumentaire appuyé avec des données. Elles reposent simplement sur des dogmes que l’on refuse de repenser, par peur probablement. Toutes les grandes entreprises de la tech aux US ont mene des enquêtes en interrogeant directement les salaries sur l’impact sur leur vie perso, pro et leur souhait pour le future. La productivité a été comparé (pre / pendant covid) dans la mesure du possible. Dans toutes ces entreprises Tech la qualité et la quantité de travail livre a été unanimement salue. Mais les résultats de ces enquêtes n’ont jamais été publie. Il y a sentiment general, entre employé et manager, que le travail mix doit devenir la norme. Que le choix doit être laisse. Car il est evident que chacun a sa réalité. Quand on a deux enfants par exemple avec des contraintes horaires et structurelles fortes, on ne voit pas le commute et les finances du lieu d‘habitation de la meme manière qu’un célibataire. Le recrutement aux US dans la tech devient tres compliqué des lors que l’on ne propose pas de TT. C’est un fait. Mais les dirigeants ont refuse de communiquer sur les données de leur analyse. Et c’est bien tout le problème de ce communique.

avatar hogs | 

Je n'aime pas le télétravail !

Je suis au télétravail à quasi 100% depuis octobre 2020 avec en moyenne 1 à 2 passage au bureau par mois. Nous somme 3 à vivre dans mon locatif (2 chambres à coucher, salon avec coin pour manger), dont ma fille étudiante en télétravail aussi. Aucune indemnité particulière.
Ben ... je n'en veux plus du tout et vivement le retour en présentiel. Dans mon organisation, quand je coupe, je coupe. Il n'y a pas débordement de l'un sur l'autre.
MAIS:
- je n'arrive plus à me ressourcer à domicile, le coin que j'occupe est le même où je joue de la musique et celui où me ballade sur le web, etc. et à 1m de ma place pour les repas.
- ma famille est prise en otage car elle, malgré mes dénégations, ne veux pas déranger en "vivant" simplement dans le même espace (TV ou autres activités). Je n'ai d'autres emplacement que le coin repas familial pour travailler.
- je ne me sens plus autant d'implication vis à vis de mon employeur et de la mission qui m'est confiée.
- mon temps de trajet quotidien (1h45 env) qui permettait de vider la tête avant de retrouver les sien me manque.

Bref, je comprends l'attrait du télétravail pour ceux qui ont une maison individuelle offrant un certain confort logistique, mais chez nous (Suisse), c'est réservé à une partie de la population relativement aisée. Je prie pour qu'on ne le rende pas obligatoire, même partiellement, à l'issue de la crise actuelle.

avatar becafouin | 

Quelle bande de feignasses! Aller au boulot

Pages

CONNEXION UTILISATEUR