Apple aurait vendu 5 millions de Mac ce trimestre et gardé sa 4e place

Florian Innocente |

Au troisième trimestre, Apple a vendu 5 millions de Mac dans le monde, si l'on en croit les études publiées par Canalys, IDC et Gartner. Apple conserve sa 4e place, devant Acer, mais derrière Dell, HP et le leader Lenovo. Gartner a un mot pour Microsoft qu'il loge à la 7e place dans le monde.

Canalys a comptabilisé 70,8 millions de PC envoyés chez les distributeurs, IDC en a compté 70,4 millions auprès des distributeurs et des clients finaux, tandis que Gartner en a vu 68,1 millions expédiés dans les réseaux de revendeurs.

Autres divergences dans la manière dont ces chiffres sont compilés, aucun institut n'inclut les iPad (mais IDC accepte les Surface) et Gartner, qui a le volume total le plus faible, exclut les Chromebook de son étude. Ce n'est pas insignifiant, Canalys en attribue plus d'un million d'unités au seul HP.

Pour Apple c'est une période qui aura vu un rafraîchissement des gammes populaires que sont les MacBook Pro et les MacBook Air. Le trimestre précédent c'est la famille iMac qui avait été remise à neuf. C'est aussi le trimestre du Back to School, où les étudiants commencent à s'équiper pour l'année universitaire, avec des incitations de la part des vendeurs (lire Le Back to School d'Apple s'achève le 17 octobre).

Ces trois cabinets d'études sont à peu près sur la même fréquence quant au nombre de boites de Mac parties des usines d'assemblage : 5,3 millions pour Canalys (6,9 % de part de marché mondiale ce trimestre), 5 millions pour IDC (7,1 %) et 5,1 millions pour Gartner (7,5 %).

C'est sur les performances comparé à la même période de 2018 que leur lecture diverge. Pour Canalys, Apple a connu une progression de ses ventes de 1,5 % sur un marché qui a crû de 4.7 %. Chez IDC, Apple a piqué du nez avec -6,1 % sur un marché qui a grossi de 3 % et Gartner donne -3,7 % sur un marché qui a fait +1,1 %.

Gartner entre dans le détail des ventes américaines, en légère baisse annuelle de 0,3 % pour un total de 14,8 millions de PC et de Mac. Sur le sol national, Apple occupe aussi la 4e place, avec 2,18 millions de Mac. Elle se place un pas derrière Lenovo (2,2 millions d'unités, -2,2 %) et loin devant Microsoft (602 000 machines, +1,4 %). Pour le cabinet d'étude, Apple a connu une modeste croissance aux États-Unis : +0,2 %.

On en saura davantage sur la manière dont les ventes de Mac se sont tenues avec la présentation des résultats d'Apple le 30 octobre. Elle n'y donne plus les volumes de machines mais elle communique sur les chiffres d'affaires de ses catégories de produits.


avatar Woaha | 

Si seulement les ventes baissaient un peu ça les obligerait à remettre en question leur choix de SSD soudés anorexiques etc...

avatar Malouin | 

@Woaha

Si il y a bien un truc qui n’est pas anorexique ce sont les SSD des Mac qui sont les plus rapides du marché !

avatar Boboss29 | 

@Malouin

Il parle de l'espace de stockage...

avatar SyMich | 

Il a écrit anorexique pas anémique ! 😔

avatar byte_order | 

@Malouin

> Si il y a bien un truc qui n’est pas anorexique ce sont les SSD des Mac qui sont les plus
> rapides du marché !

*Etaient*.

Cela fait quelques temps maintenant qu'on trouve aussi des SSD NVMe dans les ordinateurs portables PC, avec des débits tout à faire comparables (et pour cause, derrière ce sont les mêmes contrôleurs et fondeurs de puces flash). On est plus début 2018 où la concurrence mettait encore des SSD SATA dans leurs portables PC.

La seule nuance, du coup, c'est la présence d'un port standard PCI M.2 en lieu et place d'un truc soudé.

Enfin, faut-il rappeler qu'Apple refourgue des SSD moins performants que la génération précédente dans ses MBA (et MBP 13 pouces d'entrée de gamme) 2019 ?

avatar occam | 

@Malouin

"SSD des Mac qui sont les plus rapides du marché"

Étant donnée l’impossibilité de se les procurer indépendamment des machines, ce facteur n’entre en ligne de compte qu’en analyse composite, si l’on compare les performances globales de systèmes équivalents sur benchmarks identiques.

Ceci étant posé, je pense que le manque d’appétit que dénote le terme anorexie n’est pas plus inadéquat que le déficit d’hémoglobine signifié par l’adjectif anémique pour décrire le rapport qualité-prix défavorable et la capacité de base restreinte des SSD imposés par Apple en comparaison avec des modèles tiers de capacité et de performances comparables. Et c’est évidemment ce que l’OP voulait dire.

avatar fte | 

@Malouin

"qui sont les plus rapides du marché !"

Les années 2017 veulent te récupérer, tu leur manques.

Ils ne le sont plus. Ils ne l’ont pas été très longtemps. Par contre ils sont les plus soudés du marché. Et ça, ça a bien l’air d’être une exclusivité durable.

avatar Woaha | 

@Malouin

Oui en fait je parlais du stockage plutôt que de la vitesse.

avatar noooty | 

@Woaha

Rien n’empêche de connecter un ssd en Thunderbolt, et d’y installer soit Mac OS, soit tes dossiers et fichiers encombrants.

avatar byte_order | 

@noooty

Question mobilité, c'est plus tout à fait pareil s'il faut se balader en permanence avec un portable *et* un disque externe *et* le bon câble.

Question prix non plus, puisqu'il faut acheter *en* plus pour compenser.

avatar occam | 

@noooty

Selon cette même logique — dont il faut aller au bout —rien n’empêche de se construire un hackintosh complètement ouvert, aux composants standardisés, interchangeables, et parfaitement modulaires.

avatar Woaha | 

@noooty

Oui c’est une solution que j’envisage ! Mais ça va me faire bizarre de quitter les 1,2To du fusion drive que j’avais installé dans mon MacBook Pro de 2011 qui a rendu l’âme. Et puis en mode « laptop », sur les genoux donc, j’ai un peu peur que le ssd externe ne soit vraiment pas pratique. Mais sur table ça doit aller comme méthode.

avatar Biking Dutch Man | 

@Woaha

Prends un MBA 2018 1.5TB SSD!

avatar Woaha | 

@Biking Dutch Man

Euh le ssd est soudé.

avatar dodomu | 

@noooty

Vous faites bien de préciser Thunderbolt, car Mac os gère mal les SSD en usb... De façon plus précise, il ne supporte pas la commande TRIM, qui permet de signaler au contrôleur du disque SSD qu'une partie de l'espace de stockage a été libérée, ce qui engendre un remplissage irréversible du disque, que seule un formatage pourra annuler...
Source : un article du blog journaldulapin.

avatar philou6942 | 

ce n'est pas macOS (pour d'autres os le problème est le même) qui gére mal les ssd en USB mais l'interface en elle même qui ne permet d'activer la fonction TRIM chose que permet le thunderbolt

avatar pocketalex | 

@noooty

"Rien n’empêche de connecter un ssd en Thunderbolt, et d’y installer soit Mac OS, soit tes dossiers et fichiers encombrants."

Dans le cas d'un desktop (mini, imac, imac pro), je te suis à 400%. J'ai commandé un iMac 27" SSD 256Go pour ma graphiste, et je lui ai collé un SSD 256Go Samsung T5 (90€) qu a doublé son espace de stockage, tout le monde est content

Cerise sur le gateau, les fichiers sur le disque externe lui permettent de transporter les projets chez elle pour les moments de rush, bref c'est une excellente solution

MAIS

Pour un laptop, j'ai essayé il y a une dizaine d'années, c'est juste impossible.
Sauf à être contraint, à chaque déplacement, chaque matin, chaque soir, chaque moment ou il y a besoin, à tout fermer les projets en cours, tout sauver, même les trucs temporaire, pour démonter le disque et le débrancher

C'est ... super relou

Et si l'on fait comme j'ai du faire à certains moments, pas le temps de tout sauver tout quitter, donc repli du capot du laptop et je range tout ça dans ma sacoche, et quand j'arrive je rouvre tout, entre temps le disque s'est débranché, les applis sont dans la mouise, tout plante, etc, etc

C'est ... super relou

Je vais bientot devoir acheter un Macbook Pro 15", la possibilité d'avoir un slot m2 me permettrait d'avoir 1To interne soudé + 1 ou 2To interne en plus, mais comme cette possibilité n'existe pas, et que l'option 2To est bien trop couteuse, je vais encore devoir me retrouver à jongler avec les datas, me trimballer des disques, etc, la merde, ce que je n'aurais pas à faire si j'achetais un PC ... moins cher.

Donc non, c'est pas juste "branchez un SSD externe et tout va bien", en tout cas pas pour les portables.

Quand tu as un laptop avec 1 espace m2 dispo, l'option 2To coute 370€
Chez Apple, cette option est facturée 960€

tu paies les puces mémoires, les mêmes, 300% plus cher.

et c'est imposé

Si tu trouve ça bien, tant mieux pour toi. perso je n'ai aucun souci à payer plus cher pour mieux, mais pas payer plus cher pour pareil.

avatar Woaha | 

@pocketalex

Merci pour ce témoignage ! Je me demandais si c’était pratique sur portable. La réponse est donc non. Je vais être obligé d’aller voir au niveau des MacBook Pro d’occasion tant pis !

avatar byte_order | 

@pocketalex
> je n'ai aucun souci à payer plus cher pour mieux,
> mais pas payer plus cher pour pareil.

C'est même pas pareil, les perfs des SSD internes des derniers MacBook Pro talonnent à 2,5Gb/s (en fait, c'est l'implémentation du controleur NVMe sur la puce T2 qui talonne, pour être précis), là où les contrôleurs directement embarqués sur les SSD NVMe M.2 du marché font désormais du 3,5Gb/s...

avatar Khrys | 

@Woaha

"Si seulement les ventes baissaient [...]"

Ce n'est pas le cas, et si les ventes sont aussi bonnes, c'est que les produits ne sont pas aussi "pourris" que ça.

avatar byte_order | 

@Khrys

Le marché des Mac est nettement plus captif, les gens n'ont pas le choix dans les offres et si celles-ci ne leur conviennent pas, c'est tout l'écosystème logiciel et souvent leur workflow qu'ils doivent alors se décider de changer, une décision bien plus difficile à faire que de seulement sortir la carte bancaire.

De l'autre côté, y'a de multiples offres de multiples constructeurs, et aucun qui n'impose de devoir changer d'écosystème logiciel.

Cette plus forte captivité de la clientèle existante explique en partie la stabilité des ventes (qui n'augmentent pas, hein, difficile de parler de "bonnes", elles ne chutent pas catastrophiquement, c'est tout).

avatar Khrys | 

@byte_order

"Le marché des Mac est nettement plus captif, les gens n'ont pas le choix dans les offres et si celles-ci ne leur conviennent pas, c'est tout l'écosystème logiciel et souvent leur workflow qu'ils doivent alors se décider de changer, une décision bien plus difficile à faire que de seulement sortir la carte bancaire."

Non, les gens ont le choix dans les offres, et elles sont assez nombreuses au catalogue, peu importe le produit. Certains clients n'ont juste pas forcément les moyens d'acquérir la machine qu'ils aimeraient, ce qui donne cette impression, qui est au final de la frustration.

Concernant l'écosystème, c'est surtout une des forces d'Apple contrairement à d'autres constructeurs. L'offre combinée matériels/logiciels est cohérente et permet justement à Apple d'être ce qu'elle est aujourd'hui.

Après, chacun voit midi à sa porte... :)

avatar pocketalex | 

@byte_order

Toujours cet argument du "enfermé dans l'éco système Apple" pour justifier les ventes de Mac, parceque les millions de nouveaux utilisateurs de Mac, et les millions d'utilisateurs habitués qui renouvellent leur matériel, c'est sur, ils le font à contre-coeur et parce qu'ils n'ont pas le choix

Désolé de casser ton mood, mais sache que parmi ces millions cités, il y en a surtout qui achètent du Mac par envie, et non par dépit

Et oui, l'offre PC est diverse et variée, avec des modèles moches et des modèles vraiment sympa, des modèles pas cher et des modèles dont les prix rivalisent avec les Mac, et tous ces PC ont un point en commun, quand tu les allumes, si beaux, fin, design, élégants soient-ils ils, tu te retrouves devant Windows

C'est con, mais c'est l'argument 1er qui fait qu'on achète du Apple. Un ordinateur n'étant pas QUE sa fiche technique, il est bien de prendre cet argument en compte.

avatar melaure | 

@Khrys

Ou plus simplement qu'après tant d'années de machines non évolutives avec Cook, les Apple Users sont devenus des tanches en hardware et ne s'intéresse plus du tout à ce qu'ils achètent... sinon ils feraient un peu plus attention au ratio matériel/prix qui est franchement pas terrible. Par contre, ça en jète d'avoir un Mac, et puis il y a toujours le monopole du hardware sous macOS ;)

avatar fifounet | 

@melaure

"les Apple Users sont devenus des tanches en hardware et ne s'intéresse plus du tout à ce qu'ils achètent... "

La principale erreur des le départ et surtout il y a longtemps c’est plutôt que ceux qui s’intéressaient surtout au hardware en détail se soient tournés vers Apple.
Pour ça il y avait , et il y a toujours, les PC.

« Par contre, ça en jète d'avoir un Mac, et puis il y a toujours le monopole du hardware sous macOS »

Ça ça a toujours été.
Ça en a toujours jeté d’avoir un Mac
Surtout du temps où toi même tu étais un inconditionnel de la marque.
Tu devais bien te moquer des PC à l’époque 😂

C’est marrant comme certains anciens fans font table rase du passé comme ça 🤔
Et essaient de nous faire oublier leur sectarisme de l’époque.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR