L'attente est toujours longue après l'annonce de nouveaux services Apple

Florian Innocente |

Une critique souvent lue après les annonces Apple de ce 25 mars fut celle de la non disponibilité immédiate des services annoncés, du flou quant à leur sortie en Europe (sans parler des tarifs largement passés sous silence).

En l'état, seule l'Amérique du Nord a été gâtée, avec le lancement immédiat d'Apple News+ (lire aussi It's show time : quels services seront disponibles en France ? et Premier coup d'œil sur Apple News+).

On oublie peut-être bien vite que l'on parle de services, et qu'en la matière il y a toujours eu, ou presque, un déploiement progressif à travers le monde. Un délai de quelques semaines, de mois… voire de plusieurs années. Et ce n'est pas spécifique à Apple. Google Pay, créé en 2015, n'est arrivé dans l'hexagone qu'en décembre 2018, deux ans après Apple Pay.

Jennifer Bailey, en charge d'Apple Pay et présentant Apple Card

Et encore, 2016 pour avoir Apple Pay en France, on peut s'estimer chanceux. Demandez aux belges ou aux allemands s'ils n'ont pas trouvé le temps long, eux qui ne l'ont eu qu'en novembre et décembre. Deux ans après la France, quatre ans après les États-Unis — une éternité !

Qui dit services, dit contenus ou prestations fournis par des tiers avec qui il faut négocier, parfois pays par pays (ce fut le cas pour la musique). Un exemple plus récent : Apple Pay Cash, le service de transfert d'argent via Messages est apparu aux États-Unis à la fin 2017. Il a tout les attributs d'un produit Apple, sauf qu'en coulisses le service est fourni par Green Dot Bank. Si Apple veut exporter cette fonction, il lui faut trouver des partenaires locaux.

Apple Pay Cash

On peut reconnaître un talent et une force à Apple, c'est que lorsqu'elle annonce un nouveau matériel il est disponible simultanément partout dans le monde. Il y a des exceptions qui restent néanmoins anecdotiques, comme le HomePod. Et à l'inverse de parfaites illustrations comme les iPhone, iPad et Mac ou des accessoires comme les AirPods.

Pour les services en revanche, attente et patience restent de mise, comme le montrent ces quelques exemples passés :

iTunes Music Store : USA en avril 2003 et juin 2004 pour la France, le Royaume-Uni et l'Allemagne.

iTunes Store : films, séries et clips : USA en octobre 2005. Grosse attente ensuite puisqu'en France ce fut en mai 2008 pour les premières émissions de télé et séries, puis avril 2010 pour les films. Cinq ans de décalage !

App Store : juillet 2008 dans 62 pays, mais Apple était dans une position privilégiée : elle fournissait la plate-forme, l'outil de création des apps et vendait l'iPhone, seul apte à les faire fonctionner.

iBookstore sur iPad : USA en avril 2010 et dès le mois de mai en France avec des 10 000 ouvrages du projet Gutenberg (750 en langue française) et les premiers éditeurs commerciaux (Eyrolles, Albin Michel, Hachette). Flammarion ne signera qu'en octobre 2011, avec Amazon en plus d'Apple.

L'iBookstore en 2010

Apple Pay : USA en octobre 2014 et juillet 2016 en France (et encore, de grandes banques résistent toujours).

Apple Pay Cash : décembre 2017 aux États-Unis, aucun autre pays depuis.

On parle ici de disponibilités de services et on pourrait ajouter ceux qui freinent l'arrivée de matériels. Le HomePod en est un bon exemple, à cause de Siri. L'enceinte qui est sortie en février 2018 n'est disponible que dans les principaux pays anglophones, la France, l'Espagne, le Mexique, l'Allemagne et la Chine. Cela fait beaucoup de grands marchés mais aussi une multitude de pays de toutes tailles encore absents.

Lorsqu'Apple est à la manœuvre de bout en bout, les choses vont plus vite. Ce sera le cas pour Apple TV+ et Apple Arcade où elle pilote la mise en œuvre et où quasiment tout le monde les aura cet automne. Pour Apple Card, Apple TV Channels et Apple News+, il y a d'autres intervenants et autant de variables.

Apple aurait-elle dû garder ces annonces sous le coude pour ne les révéler qu'à la rentrée et s'épargner cette frustration ? Commercialement parlant, que ces services ne soient pas disponibles dès maintenant ne freinera aucune vente de ses autres produits déjà existants, il n'y a pas d'impact négatif sur ce point.

Elle s'épargne aussi une accumulation de fuites dans la presse, des confidences qui s'étaient déjà bien multipliées. Au bout d'un moment Apple doit redevenir maître de sa communication. Accessoirement, l'été et l'automne vont être fournis en annonces et lancements. Sans même parler des iPhone et Apple Watch, du copieux s'annonce pour la WWDC, sur l'évolution des plateformes système, on attend aussi le nouveau Mac Pro et du neuf dans les portables.

Reste que le keynote d'hier a ouvert de multiples sujets de discussion et amené de nouvelles questions, ne serait-ce que sur l'aspect financier de tous ces services.

Pour aller plus loin :
Tags
avatar oMc | 

On pourrait quasiment en dire de même pour certains produits...

avatar Dazoudaz | 

On paye les produits aussi cher que les américains mais on n’a clairement pas les mêmes services.
On n’a même pas encore Apple News. L’application sera périmée lorsqu’elle arrivera chez nous...

avatar jack atreides | 

@Dazoudaz

Boycottons leurs prochain iPhone.

avatar joregarvit | 

@jack atreides

Plus facile à dire qu’à faire !!!!

avatar coucou | 

suffit de pas acheter, c'est très simple en fait...

avatar pocketalex | 

@coucou

ou, pour le dire autrement (à @ Dazoudaz) : t'es pas content, tu te casses

avatar jack atreides | 

@joregarvit

Avec mon SE je suis très bien. Et je compte bien le garder encore quelques années.
Donc c'est possible de ne pas acheter

avatar frankm | 

Plus cher que les américains ! Mais bon, les américains vont payer ces fameux services. Et dans Apple News il n'y aura Jacquie & Michel Magazine

avatar toters | 

Pour parler des belges, on pourrait encore évoquer Siri qui n’est toujours pas disponible sur l’Apple tv, l’application tv que l’on a jamais vue,...

avatar fredsoo | 

@toters

Je ne me sers pas de l’app Tv c’est un vrai foutoir.(en ce qui me concerne) 😃

avatar laurentdelyon | 

C’est honteux de montrer tous ces services et de ne rien dire quand au prix et la date de sortie. Apple a de moins en moins de respect pour sa clientèle. Avant c’était justifié car ils n’avait pas de concurrence maintenant ça tourne au suicide commercial

avatar romain31000 | 

@laurentdelyon

« Ça tourne au suicide commercial »
Quand on voit les derniers résultats financiers, bien que les ventes n’aient pas atteints les niveaux attendus par les investisseurs, je crois que l’on est encore loin du « suicide commercial »
Au 1er trimestre 2019, Apple a engrangé 20 milliards de dollars. De bénéfice.

avatar daxr1der | 

@romain31000

en france ?

avatar romain31000 | 

@daxr1der

Non.

avatar Dimemas | 

sauf que ça baisse, et ça les investisseurs n'aiment pas

avatar romain31000 | 

@Dimemas

C’est bien ça le probleme: les investisseurs.
Cette logique financière dans laquelle Apple s’est enfoncée depuis 2012 (quand elle a décidé, pour la première fois de son histoire, de verser un dividende aux actionnaires) pourrait finir par la perdre.

avatar kinon | 

Apple pouvait ne pas verser de dividendes aux actionnaires pendant un certain temps. Mais il y a des limites. Tu en connais beaucoup qui ne versent pas de dividendes quand elles font des gros bénéfices chaque année?

avatar romain31000 | 

@kinon

Apple n’avait jamais versé de dividendes jusqu’en 2012. Alors oui elle était une exception. Mais j’imagine que cela aurait pu perdurer.
Aujourd’hui, bien plus qu’il y a 10 ans, j’ai l’impression qu’Apple ecoute trop les marchés financiers.

avatar daxr1der | 

@romain31000

Les gens en france en tout cas en ont marre de payer de plus en plus chère et d’avoir les services après les autres pays, c’est normal, et niveau innovations Apple est à la traine ces derniers temps ! Dans mon entourage tous le monde passe à la concurrence malheureusement

avatar romain31000 | 

@daxr1der

Apple innove peut être moins, et encore cela reste à vérifier.
Face ID n’a pas d’équivalent il me semble.
Mais je n’ai pas l’impression que la concurrence innove beaucoup plus.
Ok, le téléphone pliable chez Samsung et Huawei est une innovation. Mais à 2000€.
A part ça et la charge inversée, je n’ai pas l’impression que la concurrence ait pris tant d’avance que cela.

avatar en ballade | 

@romain31000

"la concurrence innove beaucoup plus. "

Capteur d’empreinte sous l’écran pliable, 1 to dans un smartphone, chargement ultra rapide ...Appl€ en est très loin

avatar romain31000 | 

@en ballade

Capteur d’empreinte sous l’écran pliable? Quel téléphone?
Le capteur d’empreinte sous l’écran est une innovation mais Face ID est au moins aussi efficace.
1To de stockage ce n’est pas une innovation. La tu touches à la politiques tarifaire.
Idem pour la charge rapide. Je pense qu’Apple sait le faire mais ne le propose pas pour des questions de coûts / marge.

avatar coucou | 

"1To de stockage ce n’est pas une innovation. La tu touches à la politiques tarifaire."

Bien sur que s'en est une... sinon tu m'expliques pourquoi on pas toujours pas de SSD d'1 Po pour 200€ ?

Ah oui mince, les outils et techniques nécessaire à la réalisation d'un tel support n'existent pas encore. Il faut donc innover pour les concevoir et pouvoir ainsi mettre su le marché ce genre de produit.

Bah la c'est pareil, il a fallut de la r&d et innover pour arriver à founir 1To en mémoire flash sans que ça coute 25k €.

avatar romain31000 | 

@coucou

De mon côté je pense qu’Apple est tout à faire capable de fournir 1To de stockage pour ses iPhone.
La preuve, elle le fait pour les iPad Pro.

avatar coucou | 

Fournir dans une machine est une chose, concevoir le stockage en est une autre :)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR