The Big Hack : Tim Cook demande à Bloomberg de se rétracter

Mickaël Bazoge |

La guerre est ouverte entre Apple et Bloomberg. Au début du mois d’octobre, la publication mettait en ligne une enquête concernant des serveurs de Supermicro dans lesquels des espions chinois auraient discrètement installé des puces aux grandes oreilles.

Le site a assuré qu’Apple, et d’autres clients de Supermicro comme Amazon et une trentaine d’autres entreprises, avaient utilisé ces serveurs. Apple aurait prévenu le FBI de la découverte de ces puces (lire : The Big Hack, une porte dérobée matérielle dans les serveurs du monde entier).

Or, aussi bien Apple qu’Amazon ont démenti ces allégations, de manière particulièrement véhémente et à plusieurs reprises en ce qui concerne le constructeur de Cupertino (lire aussi : The Big Hack : appuyée par la Sécurité intérieure, Apple dément invariablement).

La pression sur Bloomberg monte d’un cran ce soir, avec Tim Cook en personne qui demande à la publication de se rétracter. « Il n’y a aucune vérité dans leur histoire à propos d’Apple », assure le CEO du groupe à BuzzFeed. Ce dernier s’est impliqué dans le démenti de l’affaire depuis le début : « J’ai parlé personnellement aux journalistes de Bloomberg, ainsi qu’avec Bruce Sewell qui était notre précédent directeur juridique. Nous avons été très clairs avec eux que rien de tout cela ne s’était passé, et nous avons répondu à leurs questions ».

Tim Cook poursuit : « À chaque fois qu’ils revenaient nous voir pour cette histoire, elle avait changé et à chaque fois nous avons enquêté, sans rien trouver ». Apple a fait les efforts qu’il fallait, comprend-t-on entre les lignes : « Nous avons retourné l’entreprise dans tous les sens. Fouillé dans les e-mails, dans les enregistrements des data-centers, dans les finances, les bordereaux de livraison (…) Nous en sommes arrivés à la même conclusion : ça n’est jamais arrivé. Il n’y a aucune vérité là-dedans ».

Le patron d’Apple pointe du doigt l’absence de preuves et de détails spécifiques dans les documents fournis par Bloomberg. Selon lui, les allégations de la publication ne reposent que sur des affirmations vagues de « seconde main ». De son côté, Bloomberg maintient ses informations et a même ajouté récemment que des ports Ethernet avaient été bidouillés pour écouter aux serveurs.

avatar reborn | 

Va falloir que Bloomberg fournisse plus d’éléments. Depuis le temps ça aurait du être le cas.

avatar fousfous | 

Ça a bien couvert le hack massif de Google + tout ça, et lui il est avéré et a été caché sciemment pendant 6 mois.

avatar Garfield3 | 

Hack = piratage alors qu'on a parlé de faille. Une faille n'est pas synonyme de piratage a moins que j'ai du louper un épisode.
Vous parlez de piratage massif mais connu de Google uniquement. Comment un piratage massif de données peut être totalement inconnu de tout le monde surtout si il y a une nombre élevé de victime.....
Donc toutes les victimes sans exception ne se sont pas aperçu du piratage de leurs comptes ???
Sources de vos allégations ?

avatar Kounkountchek | 

Il y a une chose que j’ai pas compris, si ces serveurs avaient des mouchards, il y a bien des gars qui surveillent le réseau chez Apple, ils se seraient bien rendu compte qu’il y avait des connexions louches non ?

avatar reborn | 

@Kounkountchek

Oui.

Ils se sont rendu compte qu’un gamin de 16 ans a réussi à accéder à leur serveurs. Pour ça ils ont alerté le FBI.

Là ils trouvent une puce et il ne font rien ? Ça n’a pas de sens.

https://iphone.appleinsider.com/articles/18/10/19/us-intelligence-direct...

avatar IceWizard | 

@Kounknoutchek
"Il y a une chose que j’ai pas compris, si ces serveurs avaient des mouchards, il y a bien des gars qui surveillent le réseau chez Apple, ils se seraient bien rendu compte qu’il y avait des connexions louches non ?"

Non, les fameuses puces sont sensées êtres dormantes, en l'attente d'un signal d'activation qui n'est jamais venu. Un peu comme un mini-pistolet à un coup, caché dans une poche.

avatar Malouin | 

Il faut peut être redescendre sur terre ! Aucune preuve, aucun éléments factuels, démentis de tous les acteurs soit disant touchés et maintenant le PDG d'Apple (un des acteurs soit disant impacté) qui demande à l'auteur de ses allégations de se rétracter... Et on continu à causer et à évoquer je ne sais quelle théorie du complot ? Allez, c'est bon, je vais me coucher !

avatar GtnDns | 

En même temps, c’est l’image et la crédibilité de toute l’entreprise qui peut être mise à mal s’il y avait un manque de communication de leur part à ce sujet, surtout que c’est [la sécurité des données] un de leurs arguments phares..

avatar reborn | 

@GtnDns

Cook ne peut pas se permettre de mentir, il pourrait avoir la SEC sur le dos.

avatar r e m y | 

@reborn

Bloomberg aussi! D'autant que leurs publications font généralement foi dans le domaine de la finance...

avatar reborn | 

Dans ce genre d’affaires les journaux essayent en general de donner le maximum d’infos. Là on a une affaire d’espionnage et toutes les institutions US démentent alors qu’ils pourraient s’en servir pour justifier la guerre économique avec la Chine.. 🤷‍♂️

avatar tbr | 

@r e m y

Intéressant aussi de savoir que certains de leurs journalistes touchent un peu de fric «ailleurs » et ne peuvent plus revenir en arrière.
Ils se sont fait berner comme des novices.

avatar GtnDns | 

@reborn

Non non je ne parle pas du mensonge ou quoi que ce soit, mais du fait qu’on puisse s’étonner qu’Apple dément fermement ces allégations

avatar Domsware | 

@GtnDns

Si Apple avait procédé autrement il se serait trouvé des personnes pour tirer les mêmes conclusions

avatar softjo | 

@reborn

Apple a bien conçu des iphones défaillants en mettant des batteries trop petites pour tenir la charge max du processeur. Ils ont niés, ils ont tenté de cacher via le software. C'est même pire qu'un mensonge...

avatar Malouin | 

Je me répète et tant pis ! Aucune preuve, aucun éléments factuels, démentis de tous les acteurs soit disant touchés et maintenant le PDG d'Apple (un des acteurs soit disant impacté) qui demande à l'auteur de ses allégations de se rétracter... Et on continu à causer et à évoquer je ne sais quelle théorie du complot ? Allez, c'est bon, je vais me coucher !

avatar Zoupinou | 

Il est absolument impossible pour Cook de mettre en cause d’une manière ou d’une autre le gouvernement chinois sous peine de représailles plus que cuisantes. Donc la vérité, on l’attendra longtemps... Je résume : il n’y a pas de camps de concentration au Xinjiang et il n’y a jamais eu de puces chinoises indiscrètes. Dormez tranquille.

avatar fousfous | 

@Zoupinou

Le problème c'est que Bloomberg n'apporte aucunes preuves sérieuses, contrairement aux journalistes qui ont dénoncé les camps chinois. Toutes les choses ne sont pas égale, c'est bien pour ça qu'il faut s'intéresser aux preuves qu'on nous présente.

avatar reborn | 

@Zoupinou

Sachant qu’Apple n’est pas la seule à dementir

avatar Domsware | 

@Zoupinou

Ah. Et tu as les preuves pour tes affirmations ?

avatar rikki finefleur | 

Zut je croyais que Cook allait dénoncer les paradis fiscaux et sa cohorte en eaux troubles .. Encore raté...

avatar IceWizard | 

@rikki
"Zut je croyais que Cook allait dénoncer les paradis fiscaux et sa cohorte en eaux troubles .. Encore raté..."
Nous on attend ton mea culpa pour tout l'argent que tu volé au fisc, pour acheter des actions industrielle, notament celles d' Apple..

avatar Jeff Tremblay | 

Je me questionne sur cette histoire. Ce n'est pas la première fois que de histoires de "puces espionnes" ont été découvertes et les entreprises ont des procédures à ce sujet depuis un bon moment que ce soit fondé ou non. Quelles sont les intérêts de Bloomberg dans cette histoire à vouloir s'accrocher à ce qu'ils prétendent sans avancer de détails suffisamment convaincant selon ce que j'ai lu de l'article. Ou c'est du bluff, car l'info n'est pas solide, ou c'est une commande pour attirer l'attention ailleurs pendant qu'on nous "passe un sapin" par là. Mais cette commande viendrait de qui ? ... Pour l'instant je doute autant de Bloomberg que d'Apple; mais sachant qu'il y a un contrôle de ce qui est mis en service ...

avatar Malouin | 

Et ben ! Tout ça ? On vit une vraie vie... Pas un remake d'X files !

avatar DrJonesTHX | 

Ben moi ce que je ne comprend pas, aussi miniaturisée qu’elle soit, on devrait pouvoir la voir physiquement : si Apple passe une commande d’une carte mère , on peut voir physiquement si le design commandé n’est pas le même , ou au moins le tester !?
C’est ça maîtriser le hardware, non ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR