Switch : « nous ne sommes pas du tout dans une position délicate »

Anthony Nelzin-Santos |

Malgré nos nombreuses sollicitations, les responsables de Switch n’ont pas daigné répondre à nos questions sur la situation actuelle de l’APR belge, qualifiée de « crise majeure » par l’un de ses fournisseurs. Rik Vrancken, le patron de Switch, a préféré nous répondre indirectement, dans les colonnes du journal belge La Libre. Il l’assure : l’APR n’est « pas du tout dans une situation délicate ».

Image Switch.
Image Switch.

Rik Vrancken confirme nos informations : faute d’avoir pu vider ses stocks pendant les fêtes, Switch a commencé l’année avec un inventaire trop important. « Les revendeurs Apple ont souvent été servis en dessous de leur niveau de commandes », explique-t-il : « en décembre dernier […], nous avons donc commandé trop de matériel Apple en espérant recevoir au moins la moitié de la commande. Mais cette fois, nous avons été livrés à 100 %. »

Des sommes importantes dorment dans les remises de l’APR, des sommes attendues par les fournisseurs. Comme nous l’expliquions, plusieurs fournisseurs ont suspendu leurs livraisons, dont Apple elle-même. « Apple a exigé le paiement des commandes dans les délais », poursuit Vrancken, « ce qui a bloqué la commande de machines formatées à la demande de nos clients “business”. » Le représentant d’Apple en Belgique n’a pas répondu à nos questions sur le sujet.

Le patron de Switch l’assure : s’il a « dû jongler avec les paiements, ce qui a mécontenté certains fournisseurs », « le problème est réglé ! » Un fournisseur, qui préfère rester anonyme, répond que ce n’est pas encore tout à fait le cas, informations corroborées de manière indirecte par d’autres partenaires de Switch. Il se dit toutefois confiant dans la capacité des boutiques à écouler leur stock, et se félicite des récentes offres promotionnelles qui permettent d’accélérer le mouvement.

« Notre niveau de dette vis-à-vis des fournisseurs est historiquement bas », conclut Vrancken. Que dit-il de la rumeur faisant état de visites de responsables d’un revendeur néerlandais ? Que pense-t-il des multiples témoignages que nous avons collectés sur l’uniformisation de l’offre de Switch et le problème culturel de l’APR ? Nos sollicitations sont restées lettre morte.

Rik Vrancken se permet pourtant d’attaquer les sources de MacGeneration : « contrairement à ce que veulent faire croire des gens qui ne nous veulent pas du bien, nous ne sommes pas du tout dans une situation délicate ». Nous avons renouvelé nos demandes hier, et encore aujourd’hui, et sommes toujours disposés à publier les réponses des représentants de Switch. Avant de sortir de sa mauvaise passe, le plus grand APR belge pourrait peut-être sortir de son silence.


avatar bassaris | 

Bizarre sur le fond cette histoire. Mais merci en tous cas de couvrir aussi l’actualité Apple en Belgique :-)

avatar Issou la chancla | 

Vous avez merdé MacG en pondant une news un peu trop vite et avec trop peu de sources; vous pourriez au moins avoir la politesse de vous excuser publiquement pour votre false news.

avatar C1rc3@0rc | 

@ Issou la chancla

D'un autre cote RIM, futur Blackberry, niait toutes rumeurs et informations negative sur la situation de la societe... meme apres que les carottes furent si cuites qu'elles firent de la soupe...
Donc avant de critiquer le travail de MacG, surtout face aux affirmations de non reponse aux sollicitation, on va attendre de voir ce qui sort dans les semaines suivantes et surtout a l'ete, periode propice aux fermetures.

Quand un dirigeant «se dit toutefois confiant dans la capacité des boutiques à écouler leur stock, et se félicite des récentes offres promotionnelles qui permettent d’accélérer le mouvement.»
cela apres avoir affirmé disposer de liquidités, c'est pas bon signe du tout. En général ça veut dire que le gars a obtenu un crédit pour la pre-liquidation - histoire de tenir le temps de vider les stock et qu'il reste le moins d'immobilisations pourries pour les créanciers - et l’éventuel repreneur. J'ai vu exactement ce scenario avec une boite avec laquelle on bossait, les dirigeants ont fait passer l'apport inespéré pour un investissement de développement, et pouf 4 mois plus tard mise en liquidation apres vidage des stocks et mise progressive au chomage technique des personnels de production...

Il y a des informations qui sont donc confirmées et qui sont plutot intéressantes:
«faute d’avoir pu vider ses stocks pendant les fêtes, Switch a commencé l’année avec un inventaire trop important. »

Ce qui ne devrait pas etre un probleme pour une societe meme si elle tourne au ralenti. Meme s'ils ont fait une commande trimestrielle double des volumes habituels de sortie, Apple ne renouvelant pas ses machines tous les 3 mois, ils ont 3 trimestres pour ecouler les modeles plein tarif avant renouvellement a l'automne...

Il peut y avoir certes des frais de stock mais pas de pertes seches.

Par contre s'ils ont commandé le double des ventes trimestrielles et que l'activité s'est effondré de plus de 80%, la ils sont effectivement mal.

Apres, on peut aussi se poser la question de l'activité au-dela de celle de la societe? Est ce un probleme de mauvaise gestion ou conjoncturel?

avatar bonnepoire | 

Je pense que macg a fait preuve de professionnalisme et à bien enquêté sur le sujet. Le dossier était très complet.
Quand j’ai vu l’article ce matin dans la libre j’ai compris qu’il avaient visé juste. La presse belge traite certains sujets dont celui-ci avec un amateurisme consternant. La libre et le soir ont des journalistes technos qui relèvent plus du journaleux geek a tendance publicitaire. Ça survole l’actualité et ça n’est jamais ni critique ni pertinent.

Merci Macg.

avatar sabearts | 

Si ce monsieur est en effet un flamingant qui ne parle pas un mot de français, c’est automatique qu’il n’aime pas les médias francophones...

avatar Paul Position | 

...Rik Vrancken se permet pourtant d’attaquer les sources de MacGeneration : « contrairement à ce que veulent faire croire des gens qui ne nous veulent pas du bien, nous ne sommes pas du tout dans une situation délicate ». Nous avons renouvelé nos demandes hier, et encore aujourd’hui, et sommes toujours disposés à publier les réponses des représentants de Switch. Avant de sortir de sa mauvaise passe, le plus grand APR belge pourrait peut-être sortir de son silence...

Je trouve votre raccourci plutôt osé : écrire que Rik Vrancken attaque la véracité du papier de MacGé alors que MacGé n'est pas cité dans le papier "la Libre" ? Il ne vous semble pas possible qu'il donne ses explications au journaliste du journal Belge sans vous citer ?
Et ce monsieur n'est pas obligé de répondre aux questions de MacGé non plus, l'habituelle formule laconique du genre "nous avons pris contact et n'avons pas reçus de réponse officielle" aurait suffi, mais il me semble que vous en mettez une grosse couche quand même !
Continuez à fournir des infos vérifiées, des témoignages, sans vous souciez des réponses ou non de la société Switch, le lecteur se fera son opinion.

avatar Florian Innocente | 

@Paul Position

Ben sa sortie dans le journal belge est pour le moins curieuse vu qu’il ne répond à aucune question de ce journal et que ce journal n’avait pas fait non plus d’article à son sujet.

avatar himad | 

Ah tiens. De rien les gars.

avatar getnuts | 

Donc on met la diffamation en gras et en une, et la contre vérité non... En fait si je veux défoncer mon concurrent je joue les corbeau et je donne des infos bidons à un coloporteur de ragot peu regardant. Easy, le temps que le linge soit lavé les gens ont déjà quitté la laverie :)

avatar getnuts | 

La morale de tout ça, c'est qu'il vaut mieux répondre aux kikoololmdr plutôt que de faire la sourde oreille et de se reposer sur leur professionnalisme. Le clic est roi !

avatar Florian Innocente | 
Ton commentaire me fait penser à Trump disant : Poutine m'a dit qu'il n'avait rien fait donc c'est que c'est vrai. ??
avatar getnuts | 

C'est un godwin ça non ?

CONNEXION UTILISATEUR