Résultats financiers T3 2017 : Apple marche, mais ne court pas encore

Anthony Nelzin-Santos |

Apple présente les résultats du troisième trimestre de son année fiscale 2017. Ce trimestre, qui court du début du mois d’avril à la fin du mois de juin, est traditionnellement le plus « mou » de l’année. Les étrennes et les enveloppes rouges sont déjà loin, et les achats de la rentrée (sans parler des nouveautés de l’automne) sont encore loin.

Les décideurs de Cupertino et les analystes de Wall Street ne sont donc pas obsédés par les chiffres de vente, même s’ils gardent un œil dessus. En attendant la présentation du prochain iPhone, ils s’intéressent surtout à l’évolution du panier moyen et de l’activité de services d’Apple. De ce point de vue, ce trimestre n’a pas tenu toutes ses promesses.

Les bureaux d’Apple à Results Way (Cupertino). Image Apple.
Les bureaux d’Apple à Results Way (Cupertino). Image Apple.

En bref

Chiffre d’affaires, bénéfice, services et autres produits : en milliards de dollars. Ventes d’iPhone, d’iPad, et de Mac : en millions d’unités.

T3 2017 T3 2016 Évolution
Chiffre d’affaires 45,41 42,36 7,20 %
Bénéfice 8,72 7,8 11,79 %
Ventes d’iPhone 41,03 40,4 1,55 %
Ventes d’iPad 11,42 9,95 14,77 %
Ventes de Mac 4,29 4,25 0,94 %
Services 7,26 5,98 21,40 %
Autres produits 2,74 2,22 23,42 %

Chiffre d’affaires et bénéfice

Apple avait fixé le cap : un chiffre d’affaires compris entre 43,5 et 45,5 milliards de dollars, pour confirmer que la courbe est repartie dans le bon sens, et finir de rassurer des investisseurs parfois fébriles. Luca Maestri avait vu juste : le directeur financier d’Apple annonce un chiffre d’affaires de 45,41 milliards de dollars. Ce chiffre est positif, c’est un fait (7,20 %), mais il ne faut pas oublier que ce trimestre est comparé au pire trimestre qu’ait connu la firme de Cupertino depuis 2011.

Disons que la machine a redémarré, mais ne tourne pas encore à plein régime. Reste qu’Apple a dégagé un bénéfice de 8,72 milliards de dollars (1,67 $ par action, 11,79 %), ce qui porte sa marge nette à 19,00 %. La société versera un dividende de 0,63 dollar par action le 17 août prochain, à tous les actionnaires de référence en date au 14 août. « Nous avons “rendu” 11,7 milliards de dollars aux investisseurs ce trimestre », dit Luca Maestri, « ce qui porte notre programme de retour sur investissement à presque 223 milliards de dollars cumulés. »

Ventes d’iPhone

L’iPhone représentant les deux tiers de l’activité d’Apple, les prévisions données par Luca Maestri d’un trimestre sur l’autre donnent une bonne idée du nombre d’appareils commandés par la firme de Cupertino. Les analystes étaient donc partis du principe que les ventes d’iPhone stagneraient voire baisseraient : les plus pessimistes tablaient sur 37 millions d’unités (–8 %), les plus optimistes sur 40 à 41 millions (=), la moyenne tournant autour de 39 millions (–3 %). Qu’Apple ait vendu 41,03 millions d’iPhone ce trimestre, une toute petite progression de 1,55 %, n’est donc pas une surprise, et ne provoquera pas de panique boursière.

Ventes d’iPad

Et bien ça alors ! Pour la première fois en quatorze trimestres — plus de trois ans ! — les ventes d’iPad ont augmenté. Apple a vendu 11,42 millions de tablettes ce trimestre, une progression de 14,77 % qui souligne le succès de l’iPad Pro, désormais disponible dans un format 10,5 pouces, mais aussi et surtout de l’iPad 5, qui a rendu le format 9,7 pouces plus abordable que jamais.

Ventes de Mac

Pour le troisième trimestre consécutif, les ventes de Mac progressent, de 0,94 % cette fois-ci. La barre des six millions frôlée en 2016 s’est éloignée, mais Apple a tout de même écoulé 4,29 millions de Mac ce trimestre, dans un marché du PC qui a perdu 3,3 % selon IDC. Alors que l’effet des nouveautés présentées pendant la WWDC sera surtout sensible au quatrième trimestre, le Mac devrait bien finir l’année, et Apple conserver sa place de quatrième constructeur mondial.

Services et autres produits

Plus encore que celui des ventes d’iPhone, c’était le chiffre le plus attendu de la soirée : les services ont dégagé 7,26 milliards de dollars de chiffres d’affaires (21,40 %). Si les analystes l’observent désormais avec attention, c’est qu’il montre la force de l’écosystème d’Apple, qui ne s’arrête pas avec l’achat d’un produit, mais se poursuit avec son usage. App Store, iCloud, Apple Music, ou encore Apple Pay : tous ces services apportent des revenus récurrents, et lissent les éventuelles fluctuations des ventes.

La fortune de la catégorie fourre-tout des « autres produits » est tout aussi bonne, mais plus inconstante. Apple domine le marché (en plein essor) des écouteurs sans-fil avec Beats et les AirPods, et celui (encore incertain) des montres connectées avec l’Apple Watch. Mais ces produits connaissent des cycles très marqués, l’Apple Watch ne se vendant jamais mieux que pendant les fêtes par exemple. Ce trimestre, ces produits en marge mais de plus en plus centraux ont pesé 2,74 milliards de dollars (23,42 %).

Pour le quatrième trimestre 2017

Malgré le retour de l’iPad dans le vert, Tim Cook met l’accent sur les services, comme il le fait depuis plusieurs trimestres. « Avec une progression du chiffre d’affaires de 7 % d’une année sur l’autre », dit le CEO d’Apple, « nous sommes heureux d’annoncer notre troisième trimestre consécutif de croissance, qui s’accélère, et un record trimestriel de chiffre d’affaires de notre activité de services. » Tim Cook donne maintenant rendez-vous « à l’automne » pour les nouveautés logicielles (mais l’on sait qu’elles seront accompagnées de nouveautés matérielles).

Luca Maestri, comme à son habitude, fixe le cap pour le prochain trimestre, qui sera le dernier de l’exercice fiscal 2017 de la firme de Cupertino. Le directeur financier d’Apple table sur un chiffre d’affaires compris entre entre 49 et 52 milliards de dollars, sachant qu’il s’établissait à 46,85 milliards au quatrième trimestre de l’année fiscale 2016. Confirmation (ou pas) à la fin du mois d’octobre, après le lancement des nouveautés qui seront présentées à la rentrée.


Source
Image de une : Craig Garner.
avatar wai | 

Aller ses partis ?

avatar zoubi2 | 

@wai

Aïe... Ça fait VRAIMENT mal... :-(

avatar ecosmeri | 

@wai

Allet sait parties!!

avatar Jeckill13 | 

@ecosmeri

N'importe quoi ! C'est : " ah ! Laid ses parties".

avatar Digital-Monkee | 

@Jeckill13

Mon héros! ^^

avatar Jeckill13 | 

@wai

3 mots … 3 fautes ! Utilisez les emojis !

avatar Paquito06 | 

Pas de panique boursière, le stock regale de +6% là. Warren doit etre content ??

avatar PahraDeHaske | 

@wai
Faut quand même être fort pour planter à ce point la langue française dans une aussi petite phrase. ?

avatar LeGrosJeanLou | 

Les ventes de Surface diminuent, les ventes d'iPad augmentent

La catégorie "autres" prend 20 points. Quand on sait que les ventes d'iPod n'ont fait que chuter ses dernières années on a pas de mal à imaginer que les ventes d'AppleWatch ont dû connaître un sacré bon.

Je connais quelques Cassandre qui vont pas s'en remettre...

avatar jazz678 | 

@LeGrosJeanLou

"Je connais quelques Cassandre qui vont pas s'en remettre..."
En fait il n'y en a qu'un. Mais un gros...

avatar occam | 

@LeGrosJeanLou
@jazz678

Vous feriez bien de changer de poncif.

La référence à Cassandre mine votre propos.

Que dit le mythe de Cassandre ?
La fille de Priam, roi de Troie, désirée par Apollon, reçut du dieu le don de lucidité et la faculté de prévoir l’avenir. Mais ayant refusé de se laisser posséder, elle fut condamnée par Apollon à n’être ni comprise, ni crue.

Ses prévisions se réalisèrent toutes. Toutes. Carton plein.
Mais personne ne voulut l’entendre.

Voilà la tragédie de Cassandre.
Certainement pas ce que vous entendiez.

En affublant du sobriquet de « Cassandre » ceux dont vous ne partagez pas le pessimisme à long terme, vous confirmez implicitement l’exactitude de leurs prédictions.

La prochaine fois, choisissez plus judicieusement vos invectives mythologiques.

avatar Malum | 

C'est vous qui vous plantez complètement. Cassandre prédisaient des catastrophes qui arrivaient sans être crue
Traduisons :
Nos amis prédisent des catastrophes qui certifient certaines sans être crus par les fanboys décérébrés aveugles. L'avenir doit leur donner raison. Dans les faits, ces Cassandre qui ne le sont que dans leur monde, sont dépités car les faits les contredisent. Ils enragent avant le démenti des faits de ne pas être crus par les fanboys malgré leurs si pertinentes analyses, eux qui savent quel avenir sombre attend Apple quand, aveuglés, ses fans dansent de joie. Ce sont donc bien des Cassandre dans ce monde-ci.

De plus, dans le langage courant, tout le monde comprend ce que veut dire Cassandre comme employé ici.

avatar jazz678 | 

@occam

Cher @occam
L'expression "jouer les Cassandre" désigne dans le langage courant une personne faisant des prédictions dramatiques sans être écoutée". Ce n'est pas nous qui l'avons inventée et ça me paraît approprié dans le cas de la personne dont on parle.

Alors épargnez-nous vos cours foireux de mythologie sur un ton "comme si vous y étiez" caractéristique de ceux qui se sont spécialisés en 5 min sur internet /Wikipédia et il y'a en a des pelletées sur les forums.

Restons légers

avatar LeGrosJeanLou | 

@jazz678

Tiens c'est marrant, ton commentaire n'était pas visible quand j'ai écrit le mien ! Ça m'aurait évité le doublon ^_^

Note que pour quelqu'un qui s'appelle Occam il est assez comique de devoir aller chercher aussi loin que la mythologie grecque pour justifier son aigreur...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Rasoir_d%27Ockham

avatar jazz678 | 

@LeGrosJeanLou

? ..

avatar LeGrosJeanLou | 

@occam

Merci pour la référence encyclopédique - À mon tour de te donner une petite explication, donc.

L'expression "jouer les Cassandre" signifie bien prétendre connaître le futur et se plaindre comme Cassandre, que personne ne vous croit. Elle est passée dans le langage courant parce que celui qui prétend connaître l'avenir est forcément grotesque et condamné par la raison à ne pas être cru. Par raccourci on dit juste Cassandre, parce qu'il n'y aucun cas de figure dans le langage courant où l'interprétation pourrait être différente...

Proposer une hypothèse étayée par des faits, faire de la prospection, envisager une possibilité et la confronter à la réalité, admettre ses erreurs quand les faits la contredisent, éviter d'être péremptoire... voilà une attitude bien différente.

Je te laisse donc méditer là-dessus.

avatar fte | 

@occam

Merci pour la petite piqûre de rappel mythologique.

Cependant en langage courant, l’expression Cassandre désigne bien quelqu’un qui prétend connaître l’avenir (et l’époque moderne nous enseigne à ne pas croire aux dons divinatoires) et souffre généralement bruyamment de pas être cru. En tout cas en Suisse romande.

Après, je ne peux qu’être d’accord que l’usage répété voire continuel des mêmes expressions de Cassandre, sans dents, pleureuses, fanboys, haters est ennuyeuse, sans originalité, à force déplacé voire injurieux et finalement bien stupide.

avatar Bloodwave | 

" Les ventes de Surface diminuent, les ventes d'iPad augmentent "

Il n'y a aucun lien de cause à effet entre les deux, ou alors extrêmement limité.

avatar Crkm | 

L'augmentation, même faible, des ventes de mac est une mauvaise nouvelle. Ça les conforte dans leur politique de pingre. Il faudrait que les gens arrêtent d'acheter des mac pour les forcer à revoir leur stratégie, comme ça a été le cas pour l'ipad. Vendre à prix d'or des machines avec un stockage ridicule et une connectique qui va à reculons par rapport aux précédents modèles (enlever le port SD, non mais sérieux quelle bande d'incapables), c'est inacceptable.

avatar malcolmZ07 | 

@Crkm

La comparaison avec l'iPad est plus que ridicule. Étant donné qu'il a souvent était le
Produit le moins chère de la pomme et avec le meilleur rapport qualité prix.
Les cycles de renouvellement sont juste plus long (j'utilise encore un iPad mini 1 de 2012...)

avatar Crkm | 

Et donc, comme par hasard les gens doivent remplacer leur iPad quand l'iPad 5 sort ? Une sacrée coïncidence quand même.

avatar Malum | 

Tous les complotistes de la terre voient des coïncidences. Avez-vous seulement analysé le cycle de renouvellement de l'iPad ? Avez-vous à votre disposition les durées moyennes de possession d'iPad ? Pouvez-vous affirmer que nous ne serions pas dans une période de plus fort renouvellement car avec la dinimuntion des ventes, les possesseurs d'anciens iPad arrivent justement cette période de renouvellement ?

Si maintenant vous avez tous ces chiffres et l'analyse qui va avec, soyez aimable d'en partager avec nous la science.

avatar malcolmZ07 | 

@Crkm

Le dernier line up de mac est clairement mauvais (caractéristique/prix wise).
La meilleure gamme pour moi était celle de 2013 quand le Retina avait baissé.
Sinon pour l'iPad , les nouveaux iPad Pro sont très bon et ceux d'entrée de gamme aussi donc ... rien de choquant. L'iPad air 2 était déjà une tuerie selon moi.

avatar malcolmZ07 | 

@Crkm

iOS 11 aussi va réconcilier beaucoup de gens selon moi.

avatar lmouillart | 

Concernant les tablettes, il faudra voir si l'ensemble du marché continu de se contracter et que les bons résultats d'Apple dans ce segment sont surtout dus à la mauvaise fortune des concurrents fautes d'alternative bien probante, ou si c'est un redémarrage complet les tablettes s'étant assez mise à niveau pour être une réponse probante face aux laptops/convertibles (pour les utilisateurs plus avancés) et aux smartphones (pour tous les autres).

Personnellement je pense que contre toute attente, pour le moment les smartphones sont en train de tout bouffer. Surtout chez la concurrence, qui comme on l'a vu dans les trimestres passés hormis quelques gros types Samsung/Huawei, éprouve encore plus de peine qu'Apple à se diversifier : notamment dans les tablettes / montres qui sont pour ces dernières désormais quasi inexistantes.
Je ne parle même pas des services qui en dehors de Google et quelques leader de domaine type Spotify ne fonctionnent tout simplement pas.

Bref pour les montres et tablettes je demande à voir dans le temps si ces marchés se développent (y compris chez la concurrence).
Pour les services je suis bien plus convaincu.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR