Droit à la réparation : Apple prête à un compromis, mais pas pour l’iPhone

Mickaël Bazoge |

Le Nebraska tente de mettre en place une législation plus favorable aux réparateurs et, in fine, aux consommateurs qui paieraient ainsi moins cher le remplacement d’une batterie ou d’un écran avec des pièces officielles. Un « droit à la réparation » en pleine discussion chez le législateur de cet État américain, qui obligerait les constructeurs à fournir des manuels et des pièces détachées aux boutiques de réparation non agréées.

Cliquer pour agrandir

Ce texte, dont des variantes sont aussi discutées dans huit autres États, ne fait pas les affaires des constructeurs et singulièrement d’Apple. Lydia Brasch, une sénatrice qui défend la législation au Nebraska, a discuté de ce dossier avec Steve Kester, un représentant d’Apple. Ce dernier a affirmé que l’État deviendrait la « Mecque » des hackers si la loi était votée, expose BuzzFeed… La Pomme indique aussi que limiter les possibilités de réparation aux seules boutiques dument agréées est la seule manière de garantir que des pièces d’origine soient bien utilisées et les appareils correctement réparés.

Apple est cependant prête à un compromis : le droit à la réparation pourrait s’appliquer à tous ses appareils, exception faite de l’iPhone. Si le législateur introduisait cette nuance (de taille), alors le constructeur ne s’opposerait pas au texte. Il resterait bien sûr à convaincre les autres entreprises, et notamment John Deere le constructeur d’équipement agricole qui fait partie des opposants les plus actifs de ces lois.

Le lobbying des entreprises est efficace : l’État de New York tente de faire passer un texte semblable depuis 2014 sans y parvenir. « Plusieurs d’entre nous pensons que cette pratique est un monopole », explique un élu. « Si j’achète un ordinateur, [le constructeur] va pratiquement exiger que je le lui retourne pour le réparer à des prix majorés ». Au Massachusetts, une loi sur le droit à la réparation touchant les garagistes a été mise en place en 2013 ; durant la dernière session législative, Apple s’est opposée à une extension de cette loi.

Des échoppes en Chine proposent pour une poignée de dollars de passer le stockage d’un iPhone de 16 à 128 Go.

Apple n’est pas le seul constructeur à exercer des pressions sur les États pour éviter qu’ils ne votent de telles législations. Le constructeur de Cupertino fait partie avec Microsoft, Google, Samsung, Nintendo et Sony de plusieurs groupes de pression dont les arguments sont bien rodés : ces lois « compromettent la propriété intellectuelle et la sécurité des consommateurs ». Un de ces lobbys, CompTIA, explique qu’il ne s’agit pas tant d’empêcher les utilisateurs de faire réparer leurs produits où bon leur semble que de protéger des secrets industriels…

Les entreprises assurent par ailleurs que les utilisateurs ont à leur disposition un choix « substantiel » pour effectuer des réparations de leurs produits selon leurs besoins. Or, s’il existe 1 371 réparateurs agréés Apple aux États-Unis, il n’y a qu’un seul Apple Store dans tout le Nebraska.


avatar robrob | 

Ils m'amusent Apple a jouer la carte des mechants hackers pour defendre leur position a chaque fois qu'il y a un truc qui leur plait pas. Ils utilisent la meme rhetorique de la peur que Trump et apres se plaignent qu'il ait ete elu.

avatar r e m y | 

@robrob

L'argument de protection de la propriété intellectuelle n'est pas plus crédible! Pas besoin d'avoir le droit d'accéder aux pièces détachées d'origine pour acheter un iPhone et le désosser entièrement !

avatar McDO | 

@r e m y

Exactement. Leur deux arguments sont minables. Je me demande comment ils arrivent à faire pression avec des arguments aussi nuls ?

avatar jlovama | 

@GoldenPomme
"Ils pourront plus vendre leurs options super cher ou forcer à l'achat d'un modèle supérieur"

N'achète que celui qui le veult. Celui qui le fait en se mettant dans le rouge est seul responsable. S'il s'est trompé de modèle, pareil. Celui qui "répare" lui-même (ou via un "ami informaticien" et se retrouve dans la mouise, idem.

Il y a une histoire derrière le verrouillage du SAV Apple et de la réduction drastique des réparateurs agrées, suite à des réparations sauvages avec des pièces d'occasion facturées le prix fort par des revendeurs "indélicats", et contre qui râlaient les clients ? Facile à deviner ! Je te parle avec mon expérience du monde Apple depuis l'Apple II, c'était cool jusqu'au milieu des années 90, après ça s'est de plus en plus verrouillé, et je trouve ça logique et rassurant.

On ne peut forcer quiconque à acheter, ni l'empêcher de trafiquer un appareil, ni demander aux fabricants d'assumer les conneries des autres. Les notices donnent des indications sur le "bon usage" tel qu'il a été conçu au départ d'usine, et c'est ce qu'assument les constructeurs.

Fais-toi renverser par une voiture hors des passages-piéton, et contacte ton assurance... 8-o ;-)

avatar GoldenPomme | 

Tu me trouves un magasin en France qui vends des iphone 32go ? Ou un moyen officiel qui permet de migrer ses licences logiciel sur android ?

Bref, tu sais très bien que c'est pas possible et qu'apple force ses clients à restez chez elle et les empêchent de quitter le navire sans y laisser un paquet d'argent. Ce que les gens refusent à faire et qui se retrouvent donc prisonnier s'ils ne veulent pas tout perdre et devoir tout rachetez chez la cnocurrence :)

avatar adixya | 

Oh oui je suis captif d'Apple, c'est une souffrance de tous les instants, je suis une pauvre petite victime forcée d'avoir acheté les 3 derniers iphones ouiiiin...

avatar xdechir | 

Elle est de combien l'espérance de vie d'un iPhone ou on augmente le stockage en Chine pour un poignée de dollars , je serais curieux de savoir mdrr

avatar debione | 

Pour l'iphone je ne sais pas, mais je peux te parler de mon Imac 2010... Le fait de pouvoir l'ouvrir et lui coller deux SSD dedans et monter la RAM, ben je suis passé de "va vraiment falloir que je le change" à bon pour les 5 prochaines années si tout tiens cela devrait être ok...
Sans possibilité d'upgrade, il m'aurait fait 5 ans max (surtout à cause de la RAM), là il va faire j'espère au minimum 10 ans... Et j'ai rien du type minutieux, ni précautionneux, pourtant je l'ai ouvert, ai mis de la RAM et des SSD NON AGREE PAR APPLE, et miracle il va nettement mieux...

avatar lll | 

J'ai un iMac de 2011 limité par son verrouillage matériel (il faut décoller l'écran pour changer le son disque dur ultra-lent...). Est-ce que c'est une manip qui se fait bien ?

avatar John McClane | 

@lll

J'ai un iMac mi-2010 et je n'ai jamais osé décoller l'écran pour remplacer le disque dur par un SSD... J'ai trop peur de faire n'importe quoi et de l'endommager !
Par contre dans des boutiques de réparation ils peuvent le faire proprement, mais c'est payant.

avatar debione | 

L'écran s'enlève comme de rien... J'ai été surpris... J'ai utilisé deux ventouse standards, de vitrier... Tu tires à peine et poc, cela s'enlève...
Après tu suis à la lettre n'importe quel tutoriel, et franchement je me suis déjà plus pris la tête avec des vaisseaux Legos star wars de mon gamin qu'avec ce démontage, remontage... D'autant plus le nettoyage, j'avais un paquet de poussière à l'intérieur, cela fait un bien fou à l'ordi...

Seule petite chose, c'est que j'ai eu deux/trois petit grain de poussière qui se sont mis entre la vitre et l'écran, mais vraiment rien du tout (j'avais utilisé un plumeau électrostatique au remontage de la vitre)

avatar r e m y | 

@debione

Attention à ne pas confondre les iMac dont l'ecran est maintenu par des aimants (pour lesquels de simples ventouses suffisent pour le retirer), des iMacs dont l'ecran est collé, nécessitant de ramollir la colle au sèche cheveux...nettement plus délicats à démonter et ensuite à remonter.

avatar fte | 

@debione

Même iMac. Possiblement mon dernier Mac. Kité à coin aussi, max mémoire et SSD x 2. Détail : j'ai aussi changé l'i7 d'origine par un modèle un chouia plus rapide trouvé à bas prix sur eBay à Taiwan. :)

La plaie à démonter et bricoler, mais c'était encore jouable sans trop de prise de tête. On n'est pas au niveau d'une tour montée main, mais ça reste de la bonne bidouille.

J'ai préféré passer à Windows que d'acheter une des nouvelles machines iphonisées d'Apple. C'est dire à quel point le bullshit d'Apple sur cette question me laisse de marbre.

avatar Pas-un-philosophe | 

N'empêche, moi non plus je n'aurai plus confiance en mes élites et mes politiques si des entreprises pouvaient arrêter une loi depuis 2-3 ans parce qu'elle leur fait perdre du bénéfice.

avatar ecosmeri | 

@Pas-un-philosophe

C'est pour cela que l'on a plus confiance

avatar Mac13 | 

Alors faut rendre les réparations gratuitement par les Apple Store ? Parce que c'est à cause des produits fermés qu'il n'est pas possible de confier les secrets des réparations aux tiers, ce qui ferait fuir des consommateurs.

avatar fousfous | 

Le problème c'est que si la réparation est mal fait le mécontentement ira vers Apple, et y aurait une tonne de maintenant disant que les appareils Apple c'est de la merde ou qu'Apple fait exprès de bloquer les produits réparé.
En bref ce ne serait ni bon pour le consommateur ni bon pour Apple.
A vouloir toujours faire descendre les prix au plus bas on obtient une qualité globale au rabais.

avatar ecosmeri | 

@fousfous

1: la qualité globale est deja au rabais
2: les gens ralent car c'est hors de prix les réparation et que les produits sont fragile
3: un produit réparé par des gens formés et ayant le matériel adéquate ne serait moins bien fait qu'en apple store
Donc je ne suis pas sur qu'il y ait plus ou moins de gens a râler contre apple!

Je te rejoins sur un point qui est la mains d'oeuvre si on tire les prix trop bas ce sera mal fait!

avatar Domsware | 

L'article est intéressant. Dommage qu'il se termine par une fausse note.

"Or, s’il existe 1 371 réparateurs agréés Apple aux États-Unis, il n’y a qu’un seul Apple Store dans tout le Nebraska."
Cette comparaison ne veut rien dire. Il serait plus juste de savoir combien il y a de réparateurs agréés dans le Nebraska.

avatar Paquito06 | 

@Domsware

J'ai ete aussi surpris par la fin de l'article qui n'a pas de sens. Le Nebraska, c'est pas NY ou SF, seulement un Etat agricole, un des Etats les moins peuplés, de 2 millions de personnes (330 millions aux US), avec une ville, Omaha, qui concentre bien 30-40% de la population dudit Etat. Et j'ose parier que cet unique Apple Store se trouve a Omaha.
Pour le fond, il est tout a fait comprehensible que Apple continue de defendre ses interets en limitant la diffusion des pieces originales mais si ca devait se faire, Apple pourrait aussi en augmenter le cout hors de son reseau.

avatar r e m y | 

@Paquito06

Pratiquer des prix différents pour son réseau ou hors de son réseau serait attaquable devant le tribunal de commerce pour concurrence déloyale.

avatar Paquito06 | 

@r e m y

Apple pourrait facilement revendre des pieces d'origine plus cheres en dehors des Apple Store, c'est incontrolable. Je pense qu'Apple protege correctement ses partenariats avec ses fournisseurs. Sans compter que la boutique du coin va appliquer sa marge, ce qui augmentera le prix egalement. Je ne suis pas specialise au niveau de la loi ici aux US pour les prix de vente, mais ceux-ci sont assez libre, ca varie enormement.

avatar MarcMame | 

Je pense qu'on se trompe complètement de bataille.
Le vrai problème n'est pas l'accès aux pièces détachées (genuine) mais les tarifs pratiqués totalement exorbitants et injustifiés.

avatar House M.D. | 

@MarcMame

Ah non je vous confirme, les pièces détachées Apple ne sont disponibles que dans le réseau d'APR certifié pour les réparations, nul part ailleurs.

avatar huexley | 

N'importe quoi…

Pages

CONNEXION UTILISATEUR