Tim Cook n'ira pas parler fiscalité en Irlande

Florian Innocente |

Tim Cook n'ira pas s'expliquer devant une commission des finances du parlement irlandais. Le patron d'Apple avait été invité le 15 décembre dernier pour venir discuter devant des membres du parlement. Une occasion offerte à la suite de l'enquête de Bruxelles qui réclame 13 milliards d'euros à Apple, au titre de largesses fiscales indues.

Tim Cook a confié à Claire Thwaites, chargée chez Apple des relations avec les gouvernements dans la zone EMIEA, la charge de décliner l'invitation prévue pour le mois prochain. Dans sa réponse [pdf] elle écrit :

Comme vous le savez, il s'agit d'une question complexe et difficile, à propos de laquelle nous recevons de manière continue des recommandations juridiques. Nous collaborons avec le ministère des Finances et les commissions fiscales, ainsi qu'avec la Commission européenne. Étant donné la nature délicate de l'enquête et le calendrier, il nous a été conseillé de ne pas nous engager dans d'autres activités directes, qui pourraient nuire aux résultats futurs. C'est sur cette base que nous ne pouvons comparaître à cette occasion devant la commission.

Cliquer pour agrandir

Pearse Doherty, porte-parole de la commission, a exprimé sa déception et sa colère devant ce refus qu'il n'avait pas envisagé. Et de le mettre en regard du déplacement qu'avait volontiers fait Tim Cook à Washington, il y a trois ans, devant les sénateurs (lire Tim Cook a passé son oral devant les sénateurs). Ceux-ci l'avaient également convié à venir parler fiscalité. À la différence peut-être qu'aucune action en justice n'avait été engagée contre Apple par le gouvernement américain.

Tim Cook en 2013, encadré par ses directeurs financier et juridique

Pearse Doherty y voit un « manque de respect pour le peuple irlandais. On aurait pu penser que M. Cook aurait été disposé à donner le point de vue d'Apple devant les citoyens irlandais. », ajoutant que cette affaire avait ouvert un immense débat dans le pays sur la manière dont le gouvernement gérait les questions fiscales. L'un de ses collègues député, Sean Sherlock, parle « d'occasion manquée ».

Mi-décembre, le ministère des finances irlandais avait répondu à la Commission européenne qu'elle avait « outrepassé ses pouvoirs et violé la souveraineté fiscale [de l'Irlande] ». Bruce Sewell, le directeur des affaires juridiques d'Apple avait lui estimé qu'« Apple [est] une cible commode parce qu’elle génère beaucoup de battage médiatique. » et de vouloir en donner la preuve par cet argument singulier « Cela a permis à la commissaire [Margrethe Vestager] de devenir la Danoise de l’année 2016 ».

Dans l'attente de nouveaux développements (Apple a fait appel de la décision de Bruxelles), le gouvernement irlandais travaille avec Cupertino pour récupérer les 13 milliards d'euros et les déposer sur un compte sous séquestre en attendant l'issue de cette affaire et la destination de cet argent.


avatar Danny Wilde | 

Alors Tim ! On n'assume pas ?
On se dégonfle ? Quand bien même une pénalité de 9 M cela ne changera pas sa rémunération alors pourquoi y aller ? Mais n'est ce pas là son rôle de dirigeant (avec le conseil d'avocats fiscalistes qui ont monté le dossier !!!)

avatar frankm | 

C'est à l'américaine : il ne veut pas dire quelque chose qui pourrait être retenu contre lui

avatar okgenial | 

Les chiffres c'est pas sont trucs ;-)

avatar C1rc3@0rc | 

Ben, une enquete et une procedure maintenant devant la justice sont en cours. Cook fait partie a la fois des temoins et des parties, il ne peut donc pas se lancer dans quoi que ce soit qui interfere avec l'enquete et violerait les reserves qu'imposent ses 2 statuts...

avatar ovea | 

En comparison de l'argent indûment versée aux fonds vautours par la Pomme, cette «mise à jour» fiscale européenne est un bon investissement ?

avatar iVador | 

Quel dégonfle ....

avatar malcolmZ07 | 

@iVador

Heureusement qu'il y a des gens aussi brave que toi derriere leur clavier.

Franchement, il va falloir arrêter les insultes et autres propos homophobe (comme sur l'article sur le predator).

J'ai l'impression que les gens qui passent leur journée à pleurer sur mcge ont perdue le sens des réalités. Qu'ils sont incapable de faire preuve de discernement et relativiser concernant Apple. Qui aime bien , châtie bien ... C'est quand même fou à votre âge pour certains autant de zèle.

avatar dany155 | 

Tu n'as pas pris tes médicaments toi ce matin

avatar Manubzh | 

malcolm, fervent défenseur de tim cook

Si on te doit 13 milliards d'euros, je ne pense pas que tu aurais le même discours...

avatar Bigdidou | 

@malcolmZ07
"insultes et autres propos homophobe "

Dégonflé, c'est homophobe ?

avatar béber1 | 

"Quel dégonfle …."

Même pas.
On est pas à un western où il faudrait affronter les frères Dalton sous peine de paraitre comme une poule mouillée.

Il s'agit plutôt d'éviter d'en rajouter dans un sens ou dans un autre sous peine d'être placé dans une plus mauvaise posture par la suite. Car la position du gouvernement irlandais actuel est intenable au regard des accords-engagements signés avec l'ensemble des autres pays partenaires de l'UE

avatar reborn | 

Jobs aurait envoyé tout le monde se faire voir, mais si c'est Cook attention c'est une poule mouillé..

avatar Macbook31 | 

Perso, je prends la réponse différemment :
Il préfère dire plutôt que d'aller la bas, dire des propos, justifiés ou non, mais qui seront amplifies et transformés par les médias et qui risquent de provoquer encore plus de casse... quand je vois le baratin des médias ce matin face à la Vague de Froid, et comment les gens y résistent ?wahoo , je peux le comprendre !!

avatar béber1 | 

"Il préfère dire plutôt que d'aller la bas, dire des propos, justifiés ou non, mais qui seront amplifies et transformés par les médias et qui risquent de provoquer encore plus de casse.."

Exactement

avatar rikki finefleur | 

Macbook31

Il est sur qu’Apple n'a jamais fait grande publicité ni de sandwichs hollandais/luxembourgeois/irlandais , ni de son accord pour ne payer que 0, 005 % d'impot sur ses résultats.

C'est juste tellement inique et scandaleux ce taux d'imposition pour les contribuables européens, pour les autres entrepreneurs, et une telle distorsion de concurrence, que l'on en fait rarement publicité, tu l'admettras.

Il faut pas oublier qu' Apple comme d'autres utilisent QUOTIDIENNEMENT nos services publics, nos infrastructures mais n'en payent jamais le prix en s'esquivant au moment du paiement .
Ce ne sont pas des services gratuits.

Ca c'est un sérieux problème. Le cynisme n'a jamais été un pb pour Cook.
Cook prend les européens pour des idiots, cela peut commencer à déplaire..
Que Cook fasse encore un pied de nez a l’Europe, n'est guère étonnant , ce n'est que la suite.
Que des gens boycottent cette marque et bien tant mieux.

Quand Mr Cook en aura fini avec ses paradis fiscaux, ses boites aux lettres bidons, et ses esquives.. le temps changera peut-être..

Il faudrait juste que Mr Cook arrête de diffuser des videos d’écoles, d'hopitaux dans ses pubs, qu'il ne finance jamais, en utilisant tout subterfuge possible..

Cela serait une juste contrepartie face a ses boites aux lettres bidons, adresses fictives et sociétés écrans, par exemple. Voilà ou en est Apple. La reine des dérives

avatar Manubzh | 

quand on commence à enfumer les gens avec des symboles et que ça marche, autant continuer, la populace était facile à manipuler de nos jours qu'ils ont intérêt à continuer dans cette direction malheureusement.

Après il y a des gens comme toi et moi.

Pour ma part, je boycotte apple depuis cette année, et ça ne me manquera pas.

avatar feefee | 

@Manubzh

"Pour ma part, je boycotte apple depuis cette année, et ça ne me manquera pas."

Ho oui ça on avait compris ?

Et tu veux convaincre les autres que ton petit avis tout étriqué est le seul valable ?

avatar Macbook31 | 

Bonjour Rikki :

ce que j'en dis :
je suis entrepreneur, à mon échelle, petite, mais entrepreneur quand même.
Bon, quand tu as une boite, tu es là pour gagner des ronds, et la faire prospérer, et gagner ta vie comme ça.

Et chacun à son niveau a droit à des avantages, des possibilités et des contraintes.
Je ne dis pas qu'Apple ou Mr Cook aient raison. Ce que j'en dit, c'est que si la loi permet de faire telle ou telle chose pour en tirer profit légalement, leur job est de le faire. La correction, la bien-pensance ou tout le reste n'est qu'un fardeau à porter.

Si les lois européennes permettent de le faire, l'entité à brimer n'est pas Cook / Apple, mais ceux qui ont permis de le faire.

Quand Cook à dit "ce sont des coneries de politiciens, ..." bah il a raison : c'est à eux de se démerder pour que ce genre de faille ne soit pas autorisée. Parce qu'aujourd'hui, elle l'est, tout simplement.

C'est pareil pour les US : si il n'y avait qu'une seule législation et une seule fiscalité entre états, on ne parlerait pas de Reno.

C'est bien gentil de se mettre dans la mouise et dire ensuite que les autres en profitent.
C'est ce que l'on appelle ne pas assumer ses conneries.

C'est ce que je disais hier à une cliente :
je refuse maintenant de prendre de la sous-traitance : pourquoi ? parce que quand un travail est salopé par un sous-traitant, le sous-traitant se barre, le maitre d'oeuvre n'a même pas de garanties, le maitre d'oeuvre perd le matériel endommagé par le sous-traitant, et il passe pour un incompétent aux yeux du client final. Comme j'ai dit hier : je veux bien assumer mes conneries, mais je n'assumerais plus les conneries des autres, et ne prendrai plus de sous-traitant.

Là, c'est pareil : Les états foutent la merde, imposent fiscalement des sommes pas possible, balancent le fric par les fenêtres, et c'est encore et toujours sur les même que cela retombe. Ce discours est lassant.

Cook ne viendra pas tout simplement parce qu'il laissera la loi suivre son cours.
Si ils doivent payer, ils payeront. Puis ils continueront à bosser.
A quoi bon aller mettre de l'huile sur le feu ?

avatar fondoeil | 

@rikki finefleur

Ce qui est inique, c'est le taux d'imposition français qui est devenu le plus élevé d'Europe, avec des résultats qui sont très loin d'être au rendez-vous...

Apple utilise quotidiennement nos services publics et nos infrastructures, donc Apple doit payer : logique ! Mais c'est aussi vrai pour la totalité des habitants (français et étrangers) dont la majorité ne paie pas du tout d'impôt sur les revenus... On est assez loin du principe d'égalité ? Apple paie des impôts, même si ce n'est pas assez au goût de certains !
Les ventes d'Apple génèrent de la TVA et alimentent diverses taxes (stockage, musique, etc.). Apple paie les charges sociales pour ses employés directs. Idem pour les charges et les revenus des employés indirects, tous ces gens n'étant pas au chômage.

Quant aux sandwichs, ils ne servent pas qu'à Apple, mais aussi à des entreprises françaises et autres grandes entreprises d'états-membres. Donc beaucoup de tapage médiatique, d'hypocrisie idéologique, mais pas beaucoup de volonté politique...

avatar Hideyasu | 

@Macbook31

Entièrement d'accord avec toi. À sa place je n'irai pas, les médias et politiques sont tellement cons que c'est déconseillé

avatar conster | 

C'est une partie très complexe ou l'esbroufe n'est pas de mise. Les personnes au pouvoir changent et les politiques fiscales aussi. Avec tous les changements(bouleversements) récents, il a bien raison. Wait and see...

avatar oomu | 

Il est logique de ne pas s'exposer si ce n'est pas obligatoire. Il suffit pour Apple d'attendre et de laisser la justice européenne et internationale travailler.

et concernant les USA, c'est le pays des dirigeants d'Apple. Ce n'est pas tout à fait comparable.

avatar Ginger bread | 

@oomu

+1

Néanmoins si tu n'as rien à cacher alors rien ne te gêne pour en parler.!

avatar McDO | 

J'espère qu'il va raquer un max ☺️

avatar béber1 | 

McDO

juste ce qui est réclamé, au regard des législations applicables (qui ne l'ont visiblement pas été) en accord avec les traités signés.
Ni plus, ni moins

avatar McDO | 

@béber1

Un pti 13 milliards quoi :)

avatar béber1 | 

plus les intérêts de retard, les frais divers, etc (à moins que ceux-ci soient inclus dans le calcul)… bref le calcul des impôts impayés durant la période des 10 ans concernée par la Décision de la Commission, soit de 2003 à 2013.

Après il y a aura certainement le redressement des années qui suivent jusqu'à 2016

avatar fondoeil | 

Si c'est pour servir de faire-valoir à quelques députés en mal de publicité, il a bien raison de ne pas se déplacer...
Que les politiciens européens règlent déjà leurs petites affaires entre eux, avant d'aller emmerder des entreprises qui créent des milliers d'emplois au lieu d'aggraver le chômage...
Il est certain qu'en France, les médias, les politiques et les bien-pensants ne vont pas avoir le même discours que celui tenu envers Apple quand ils vont aborder (le moins possible) les actuels soucis d'Engie (anciennement GDF Suez)...

avatar byte_order | 

Mais oui, laissons tranquille ceux qui font du fric, la théorie du ruissellement a prouvé à quel point elle est bénéfique pour tout le monde au final.

Wait!
Ah ben non. Les écarts entre les plus riches et l'immense majorité se sont aggrendis encore plus au contraire, avec un déclassement de plus en plus net des seconds. Ca ruisselle "peu", visiblement y'a peu de gouttière qui vont jusqu'au sol.

Si créer des emplois était suffisant pour améliorer la société, Trump n'aurait pas été élu. Les USA ont un marché du travail extrêmement libre, une fiscalité des entreprises bien plus basse qu'en Europe (Californie : 8,84%, mais c'est déjà trop pour Apple, qui envoit tout a Reno, Nevada, où y'a 0% d'impôt), et pourtant une large majorité des américains subissent un déclassement largement similaire à celui observable en Europe.

Par ailleurs, si on pouvait cesser de parler de création d'emploi sans jamais se pencher sur la qualité des emplois réellement créés, cela nous changerait. On parle de coût du travail par poste partout, mais quand il s'agit de création d'emploi, hop, magie, on ne parle plus de salaire par poste, là...

avatar Manubzh | 

enfin un commentaire censé dans le bruit de fond habituel sur ce site !

avatar poco | 

@byte_order

"Par ailleurs, si on pouvait cesser de parler de création d'emploi sans jamais se pencher sur la qualité des emplois réellement créés..."

Un commentaire réfléchis ?

avatar fondoeil | 

@byte_order

Large débat que celui de l'élection de Trump... Mais il semble néanmoins qu'un certain nombre de ses électeurs souhaite que plus d'emplois soient créés aux USA plutôt qu'ailleurs... Et ce, dans un pays qui a déjà un taux de chômage à moins de 5 % et une croissance à plus de 2,5 %, comparé à un autre qui a plus de 10 % de chômeurs, une croissance à 1,3 % et dont les dirigeants adorent donner des leçons au reste du monde...
C'est vrai qu'en France, on fait tellement attention à la qualité des emplois qu'on en est arrivé à ce que les gens restent au chômage : quel modèle...
Les chiffres peuvent certainement prêter à discussion puisque fournis par Apple, mais l'AppStore, c'est 1,2 million d'emplois, en Europe ; 22000 employés directs ; 10,1 milliards d'euros reversés aux développeurs...

avatar gela | 

@byte_order

+1 ☠️

avatar béber1 | 

fondoeil

ce n'est pas parce que chaque pays a à balayer devant sa porte que l'affaire de la politique fiscale de l'Irlande et du redressement des impôts impayés par Apple... ne doit pas être traitée.

avatar fondoeil | 

@béber1

Apple a payé ses impôts : c'est le taux d'imposition que conteste Bruxelles... Un taux d'imposition qu'Apple a négocié avec un État membre qui a dû y voir son intérêt ? Et qui le voit encore, puisque son parlement a décidé de faire appel des conclusions de Bruxelles...

avatar béber1 | 

fondoeil
"Apple a payé ses impôts "

oui, mais en toute petite partie seulement, à cause du taux réduit que lui ont accordé les gouvernements irlandais.
D'où la responsabilité première dans cette affaire des divers gouvernants irlandais qui se sont succédés, qui ont voulu assoir une politique d'attractivité financière dans la zone Européenne par du dumping fiscal comme stratégie de développement économique.

Apple qui en a bénéficié, avec d'autres, aurait eu bien tort de ne pas en profiter (ce qu'elle a fait), mais elle aurait dû aussi prévoir qu'à la moindre crise économique d'envergure dans l'UE, ce genre de disparité aurait été mis sur la sellette.
Comme pour d'autres états-membres d'ailleurs.

avatar Maitre muqueux | 

Petite bite devant la commission et devant les choix stratégiques d'Apple, c'est un peu le steve Ballmer d'Apple

avatar byte_order | 

En même temps, Tim Cook y connait rien en fiscalité irlandaise. Ce qu'il connait, c'est la fiscalité d'Apple en Irlande, ce qui n'a rien à voir semble-t-il.

C'est toute la nuance.
Et pourquoi il n'ira pas en parler.

Justement.

avatar XiliX | 

Les deux demandent sont diamétralement opposée

Devant le Senat Américain, c'est tout à fait normal que Apple doit se présenter pour s'expliquer.

Mais devant la commision irlandaise c'est différent, à savoir que Apple "ET" l'Irlande "SONT" tous les deux convoqués devant la commission européenne.
Si Apple se présentait devant la commission irlandaise, c'est la commission européenne qui va crier au loup...

avatar béber1 | 

"c'est un peu le steve Ballmer d'Apple"

ah mince, j'avais cru un moment que cela manquait de testostérone

avatar Ast2001 | 

Je pense qu'il a raison sur le fond de ne pas se déplacer mais qu'il a tord en terme d'image. Et je pense que dans ce genre d'événement, l'image prime sur le fond.

avatar macfredx | 

@Ast2001

Si tu lis bien sa réponse, tu vois clairement que c'est les avocats d'Apple qui lui ont demandé de ne pas y aller ?

avatar Manubzh | 

quelle arrogance et quelle insulte

ça montre à quel point les dirigeants de grandes entreprises n'en n'ont rien à cirer des institutions mondiales et qu'elles se croient au dessus des autres

avatar malcolmZ07 | 

@Manubzh

Pas besoin de prendre de pilule. Vous êtes complètement déconnecté de la réalité.
Vous pensez vraiment que ces Tim qui s'occupe de ce genre de question ?
Donc, je ne vois pas l'intérêt d'attaquer le personnage. Le fonctionnement des entreprises est complexe.
Lorsque je vois des gens faire l'amalgame entre emoji-hardware , genre c'est la même équipe , je comprends bien que votre amour/haine pour Apple vous fait perdre la tête...

Je suis content pour toi si tu boycott la marque , chacun ses choix. Mais clairement, qu'est ce que ça va t'apporter de le crier sur tous les toits ? Avec autant d'acharnement ?(Comme fte par exemple, c'est limite du prosélytisme)
Toute cette énergie gaspillée , j'ai une autre façon d'aborder la vie quand qlqchse me dérange ou va à l'encontre de mes valeurs.

avatar debione | 

Dans le fond, je pense qu'il n'y pas meilleurs connaisseurs des lois européennes que la commission européenne et leurs sous-commission... Si ils ont mis en branle toute la machine judicière, c'est qu'ils savent que cela va aller au bout... Il me semble qu'a chaque fois que la commission a mis en marche la machine judicière concernant de grosses entreprises, celle-ci ont été reconnue coupable de presque tous les faits...

Le problème ici c'est T.Cook... C'est un logisticien, il doit pas en piquer grand chose en finance, mais surtout c'est un très mauvais communiquant en temps de crise et a un charisme proche de l'huître ... Se rappeler du dégât qu'à causé sa phrase "C'est des conneries de politiciens". Si j'avais été membre de la commission, je l'aurais très mal pris... "Ah ouais, c'est des conneries de politiciens? Tu vas voir ce qu'ils te disent les politiciens"...

Bref, sa décision (ou plutôt celle de ses avocats) de ne pas se présenter est le moins mauvais choix... Il aurait pu avoir des propos infiniment plus dommageable que le fait de sa non présence. Cela montre aussi qu'Apple comprend qu'il n'échappera pas à la sanction, dans cette histoire ils ont fauté comme des gamins et se sont fait prendre. La seule chose à faire c'est profil bas, pas trop de vague, pas trop de ligne dans la presse...

avatar byte_order | 

Oui, je pense aussi que son service de relation presse, aidé par le service juridique, à réussi à lui faire passer le message qu'il était temps de faire du damage control.

Qu'en gros, moins il parle comme il l'entend sur ce sujet, mieux c'est pour la protection de l'image de marque.

avatar béber1 | 

"Le problème ici c'est T.Cook... C'est un logisticien, il doit pas en piquer grand chose en finance, mais surtout c'est un très mauvais communiquant en temps de crise et a un charisme proche de l'huître ... Se rappeler du dégât qu'à causé sa phrase "C'est des conneries de politiciens". Si j'avais été membre de la commission, je l'aurais très mal pris... "Ah ouais, c'est des conneries de politiciens? Tu vas voir ce qu'ils te disent les politiciens"…"

non, sur le fond, le problème n'est ni Apple ni Cook,
c'est la politique fiscale adoptée en Irlande depuis des années qui s'appuient sur du dumping fiscal aux dépens des autres pays-membres de l'UE, et plus largement les politiques menées au niveau mondial favorisant le dumping et l'évasion fiscale via des paradis fiscaux.
Voir tous les Leaks qui ne sont que la partie visible de l'iceberg.

Les entreprises et les multi-nationales, aiguillonnées par leurs marges &bénéfices et leurs rapports financiers trimestriels, chercheront toujours les politiques fiscales les plus favorables possibles à leurs intérêts, et qui iront le plus à leurs avantages.

Vouloir que des grandes entreprises, ayant des compte à rendre à leurs actionnaires (soit de grands fonds de placements maintenant) soient bardées de vertus "éthiques" (même si pour soigner leur images, elles s'en parent presque toutes maintenant), de valeurs civiques et humaines, avec des "consciences citoyennes"... est au mieux un vœux pieux, au plus une totale illusion.

C'est de la responsabilité première des états (démocratiques), constitués de représentants élus, responsables devant leurs citoyens-électeurs et leurs pays partenaires (par des engagements internationaux), de faire respecter -uniformément- les réglementations et les législations en place.

Addendum
La commission des finances du parlement irlandais voulait sans doute organiser un "pool" pour affronter la Commission Européenne, en gros d'y aller "soudés" pour paraitre plus fort, mais vue la déception dépitée de Pearse Doherty, un de ses membres, on sent que leur posture aura de plus en plus mal à passer, notamment vis-à-vis de l'opinion publique irlandaise

avatar debione | 

Je suis entièrement d'accord sur le fond que tu proposes, mais je ne parlais pas du problème initial (le pourquoi du comment ou je te suis complètement), mais sur le présent, là maintenant... Apple est mal positionnée, T.Cook a fait d'incroyable erreurs de communication, pris une posture qui a agacé un peu l'ensemble de la population européenne, à montrer son ignorance de la culture européenne... Bref il s'est comporté comme sur un plateau de Tv US, sauf qu'ici ça passe pas, mais vraiment pas... Le multimillionnaire à la morale douteuse...

Et dans ce cas précis, T.Cook s'est très mal engagé dans son bras de force avec l'UE, les a traités de gros nazes... Sauf qu'en gros c'est un peu tous les européens qu'il a mis dedans... Bref, si il y a un type qu'il faut tenir très loin de cette histoire c'est T.Cook, il n'a tout simplement pas la connaissance, pas les nerfs et encore moins la verve pour sauver les meubles ... (Car c'est bien dans cette position que se retrouve Apple, après avoir tant prétendu être de blanche colombe).

avatar béber1 | 

C'est clair que Tim Cook ou son staff de com, ou les deux, n'ont pas excellé dans cette affaire.

On pourrait aussi coller toutes les critiques au sujet de sa stratégie produit et commerciale pour descendre encore plus le bonhomme, et dire par extrapolation que ce n'est vraiment pas le bon CEO pour Apple etc, etc.

Même si je te rejoins das le fond des critiques qu'on peut lui faire, je dirais qu'à sa décharge, il a eu une réaction très "américaine", avec cette suffisance vis-à-vis de l'Europe (et de ses institutions apparemment très difficilement compréhensibles vue de ce coté de l'Atlantique) que l'on pourrait retrouver chez pas mal de journalistes, personnalités ou politiques US, comme chez G.W. Bush avec sa "vieille Europe".
Mais bon, cela ne l'excuse en rien, surtout quand il a eu la maladresse d'en appeler à la "Communauté Apple d'Europe". C'était du cynisme à la limite de l'inconscience, grave pour un CEO voulant ainsi maintenir le lien avec sa clientèle fidèle d'Europe, alors que la boite avait tout fait dans les 10 dernières années pour le rompre (abandon des "Apple Expos", abandon progressif du secteur pro, non soutiens aux AUG, aux Apple resellers, politiques des prix, des configurations produits, etc.)

La seule chose que je lui accorde là, c'est la lucidité.
Apple ne peut pas grand chose dans cette affaire (sinon de la faire trainer), car il s'agit surtout d'une affaire "interne" à la Communauté Européenne, et donc surtout une affaire entre le gouvernement irlandais et la Commission Européenne -garante des traités et, à ce titre, représentante de l'ensemble des autres pays de l'Union- qui a sans doute transmis le dossier à la Cour de Justice de l'UE, même si c'est Apple qui a fait appel de la Décision.

Et on voit bien où se situe l'actuel bras de fer quand on voit les réactions de certains membres de la Commission des Finances de l'Irlande, plutôt dépités et embarrassés, voulant sans doute signifier : "Apple est en train de nous lâcher, il va falloir défendre notre politique d'exception fiscale tout seul…"

Il s'agit aussi d'un problème de fond propre à l'Union, car comme le rapporte aussi Mac4ever :
"Les questions des prix de transfert et des aides publiques ne sont pas limitées à la firme de Cupertino mais concernent de nombreuses multinationales étrangères implantées en Europe, qui pratiquent toutes des mécanismes similaires d'optimisation fiscale. Pareillement, Google lutte contre des problèmes similaires en raison de ses propres montages aux Pays-Bas et en Irlande. Cette situation risque de se durcir dans les prochaines semaines avec l'investiture de Donald Trump."

Tim Cook et son staff doivent être conscients de toute cette lourde problématique (avec donc un futur bras de fer entre la future administration américaine et l'UE) et que sa participation entrainant celle d'Apple risquait de compliquer plus les choses au désavantage de l'Irlande et donc au désavantage d'Apple et des autres multi-nationales US en Europe

avatar harisson | 

Hé ben, qu'il ne vienne plus faire appel à la "communauté Apple européenne" et qu'il ne s'étonne pas qu'on demande sa démission /o\

Pages

CONNEXION UTILISATEUR