La police de Los Angeles extrait les données d'un iPhone 5s verrouillé

Mickaël Bazoge |

Dans une affaire criminelle, la police de Los Angeles est parvenue à débloquer un iPhone 5s, sans l’aide d’Apple ni du FBI, mais avec le coup de main d’un « expert » qui a su « contourner la fonction de blocage de l’iPhone ». On ignore le numéro de version d’iOS (mais a priori il doit s'agir d'iOS 7), tout comme la méthode utilisée pour accéder à l’appareil.

Cet iPhone appartenait à la femme d’un acteur (dans la série The Shield, notamment), que ce dernier est accusé d’avoir tuée en 2014. La police a obtenu l’accès au contenu du smartphone il y a quelques semaines, pratiquement en même temps que le FBI parvenait à débloquer l’iPhone 5c de San Bernardino — là aussi, sans l’aide d’Apple, mais les deux affaires n’ont pas de lien.

Les enquêteurs expliquent que l’acteur et sa femme se disputaient via des messages texte, peu avant le coup de feu fatal. Les avocats du suspect ont obtenu du juge en charge de l’affaire un délai pour le procès, en indiquant que le téléphone de la victime nécessitait une fouille plus approfondie que celle opérée initialement par la police.

Le smartphone a été inspecté à plusieurs reprises. Peu après la mort de sa propriétaire, aux alentours du mois de mai 2014, l’iPhone a été verrouillé par un mot de passe, ce qui a entravé l’enquête. L’année suivante, un juge de Los Angeles demandait à un technicien d’Apple d’épauler la police afin d’extraire les données du « disque dur » de l’appareil, comme on peut le lire dans le mandat de perquisition. Sans résultat (on ne sait pas jusqu’où Apple est allé pour aider les enquêteurs).

En janvier de cette année, une autre tentative d’extraction des données a eu lieu sans donner de résultats probants — si ce n’est les données contenues dans la carte SIM —, puis rebelote le mois suivant pour un résultat tout aussi nul : l’iPhone ne s’est même pas allumé. C’est en mars que le fameux « expert » est parvenu à obtenir le contenu du smartphone.

Le LAPD a-t-il exploité une faille d’iOS pour extraire les données, comme le FBI avec l’iPhone 5c de San Bernardino ? Nul ne le sait, mais on imagine qu’Apple aimerait beaucoup connaître le fin mot de l’histoire.


avatar CNNN | 

On va avoir le droit à une news a chaque fois qu'un débile possédant un iPhone, tue une personne ?
Ça risque de faire pas mal de lignes..

avatar Mickaël Bazoge | 
Heu, est-ce que tu as bien lu l'actu ?
avatar Florian Innocente | 

@CNNN :
Le risque est faible, les gens méchants avec un iPhone forment l'extrême minorité. Par contre ils sont très méchants. J'en fait l'expérience quotidiennement.

avatar CNNN | 

@innocente :
Me voilà rassuré

avatar 0MiguelAnge0 | 

@CNNN :
Non: mais à chaque fois que les neuneux d'Apple entrave une enquête

avatar Abd Salam | 

@0MiguelAnge0 :
Ne parlons pas bête !
Entraver une enquête, c'est utiliser des moyens dans le but expressément d'empêcher la Justice de faire son travail...

Ce n'est pas quand un outil parfaitement légitime pose involontairement des tracas à la Justice !

Respectons le sens des choses ; c'est aussi faire montre de justice !

avatar thebarty | 

@0MiguelAnge0 :
Neuneu, où vois-tu écrit qu'ils ont entravé l'enquête ? Ils ont refusé d'aider ? Non.

avatar ckermo80Dqy | 

@CNNN :
Et pas mal de commentaires totalement inutiles.

avatar C1rc3@0rc | 

@CNNN

Entre les agissements malfaisants de l'administration américaine qui espionnent la population mondiale, qui tente de subtiliser la démocratie, qui viole et tente d'altérer allègrement la Constituation, les Etats, dont la France, qui suivent servilement, le cybercrime qui investit de plus en plus dans le vol de données, le cyber-rançonnement, les réseaux de bots, les Etats qui se lancent dans la "cyber-guerre" - CF l'appel d'un général français pour les réservistes en cyberdefense- , les multinationales qui pratiquent toujours plus l'intelligence économique et industriel, ... Cook qui assure de la sécurité des produits Apple, l'industrie qui veut du wearable et du transport relie au Net, les encloudeurs qui se multiplient...

Oh oui, chaque nouvelle faille, backdoor, accès réputé impossible, vont faire l'objet d'articles et pas qu'ici.

Bon dans l'affaire présente, ce qui est étonnant c'est que si la police avait besoin d'accéder aux SMS, ben c'est du coté de l'opérateur que se trouvait l'info.
Et puis il y a des choses étranges: comment l'iPhone a pu être modifié après le décès de sa propriétaire: une pièce a conviction est sous scellés?
L'iPhone ne s'est pas rallumé après un an: comment s'en étonner, au bout d'une semaine la batterie est vide, alors un an...

Dans l'article il est fait mention d'une méthode de contournement du verrouillage de l'iPhone. Exploitation d'un bug de l'ecran de verrouillage style Siri ou un truc du genre, l'iPhone - on peut l'esperer - n'étant pas mis a jour depuis 2014.

Mais la vérité est ailleurs et finira par être révélée... lors du procès, les avocats obtiendront le fin mot de l'histoire...

Sinon, dans les articles a suivre dans le LaTime, il y a un bien plus important a lire qui lui pourrait bien remettre en question l'existence d'Apple et d'autres grosses multinationales de la Silicon Valley !!!

avatar TheRV | 

En France les juges d'instruction demandent toujours d inscrire sur support magnétique

avatar goretexman | 

IS je pense

avatar Rez2a | 

Pour ceux que ça intéresse, c'est l'acteur qui jouait Julian (oui, je suis people...)

avatar Mécréant | 

@C1rc3@0rc

"si la police avait besoin d'accéder aux SMS, ben c'est du coté de l'opérateur que se trouvait l'info"

Il me semble que les opérateurs n'ont que les méta-données, non ?

"Sinon, dans les articles a suivre dans le LaTime, il y a un bien plus important a lire(...)"

Super teaser. Pourriez-vous donner un lien, s'il vous plaît ;-)

avatar becausebreast | 

Il y a des logiciels bien qu'un peu Blackhat sur le net... Qui permette de récupérer les données pour du IOS8 maximum.

Je l'avais fait à l'époque pour récupérer sur un iPhone 5S en iOS8 bloqué par mot de passe & Touch ID des données & c'était exactement des conversations SMS ainsi que contacts...

C'était pas foufou, ça prenait pas énormément de temps non plus mais ça marchait.
Alors soit j'ai mal lu l'article d'origine (bien que ça m'étonnerait), soit... je ne sais pas! Aha! J'espère que l'expert a pris un jolie petit chèque!

avatar Ginger bread | 

C est vrai que si Apple avait le monopole du controle des iphones ce serait plus simple. L ennui c es qu il se taperait toutes les requêtes de la planète.
Il est vrai que si on peut resoudre un crime ou autre l extraction de donnees reste la seule solution.

avatar aldomoco | 

....c'est bien beau d'occulter les données et d'avoir la police occulte :-(

CONNEXION UTILISATEUR