Fête des mères : Apple gênée avec l'homoparentalité dans sa pub

Florian Innocente |

La publicité d’Apple pour la fête des mères diffusée en France et dans plusieurs autres pays a été adaptée de manière à ce que l’on n’y voie pas un couple de lesbiennes qui figure dans la version originale.

La pub américaine à gauche, la version dans plusieurs pays étrangers à droite — Cliquer pour agrandir

Il y a trois semaines, Apple a commencé à fêter les mères avec un diaporama en forme de vidéo. Des mamans toutes différentes, photographiées ou filmées avec leurs enfants au fil de 10 séquences. Dans l'une d'elles, c'est un couple lesbien — Mélanie et Vanesa Roy — entourant leurs deux jeunes enfants. Ça, c’est la première version. Elle a été utilisée aux États-Unis, au Canada, au Brésil ou encore au Mexique et en Australie.

Puis ce fut au tour des mères françaises, japonaises, italiennes, turques ou encore allemandes d’avoir le même clip… ou presque. Le couple en question a disparu, comme l’a remarqué le magazine Jeanne qui avait justement fait sa dernière couverture avec ces parents.

Version canadienne, brésilienne, mexicaine… 
Version allemande

On ne voit plus que l’une des deux jeunes femmes de la première pub (sa compagne n'y est plus) dans une autre situation, ressemblant davantage aux scènes qui composent ce clip. Il n’y a plus aucune référence à l’homoparentalité.

Qu’une publicité soit adaptée aux marchés qui vont la recevoir n’a rien d’anormal. Ce type de modification étonne davantage de la part d’une entreprise comme Apple lorsqu’on connaît ses positions sociétales. Ce qui ne manque pas d’étonner non plus c’est que les responsables de cette campagne aient jugé qu’il convenait de ranger la France dans les pays destinataires de cette version corrigée.


avatar Totophe | 

@ioxe

Les "familles" gay n'existent pas. Il existe une magouille anthropologique qui prive l'enfant de sa filiation et passe aussi parfois par une forme d'esclavagisme : les mères porteuses. Si le dire c'est être "homophobe" alors nous ne sommes plus dans une société capable de débattre mais dans une dictature de la pensée unique qui se veut cool mais est ringarde.

Si Apple promeut cette entourloupe alors qu'elle garde ses produits. Les Chinois en produisent déjà des aussi bons sans nous gaver avec une idéologie à laquelle je n'adhère pas.

Bonnes fête des mères.

avatar 2GSPCTransp | 

@ioxe,
comme je l'ai écrit de mon point de vue, la fête des mères est la fête des mamans, dont d'une personne disposant d'une capacité à accoucher , majoritairement appelée femme en français, et qui , généralement toujours a (ou a eu) au monde un ou des enfants. Donc la présence de plusieurs mères potentielles sur une affiche de la fête des mères crée toujours à mon sens une confusion. Après il y a peut-être des particularismes locaux qui font qu'au nord de la frontière Mexique/USA c'est différent -après tout ils sont beaucoup plus anglo-saxons même s'ils parlent français parfois-. Dans tous les cas, ici il me semble plus opportun de mettre une affiche de couple pour la fête des familles (existe-t-elle, c'est un autre débat) que pour celle des mères ou des pères.

avatar LS Zaitsev | 

Sincèrement, même si vous êtes nombreux à estimer qu'une seule pensée soit possible et admissible, admettez aussi que le sujet puisse gêner.
Il faut certes vivre avec son temps, qu'on apprécie ou pas, et laisser faire tant que cela ne nous lèse pas (ce qui est bien le cas avec l'homoparentalité, je crois), il faut aussi reconnaitre que les mutations brusques et profondes (c'en est une) peuvent gêner.

avatar Vanton | 

@LS Zaitsev :
C'est simple à dire, mais autrement plus compliqué à vivre... En un sens ça rappelle cette fameuse époque où les noirs devaient s'assoir à l'arrière des bus, pour ne pas choquer la bourgeoise blanche... Franchement, ces noirs, réclamer les mêmes droits que les blancs... Ils auraient dû comprendre que ça choque et qu'il fallait prendre le temps de faire évoluer les consciences, non... ?

Ah ben non, justement...

avatar LS Zaitsev | 

Mais de quoi parlez-vous ? Qu'est-ce qui est "simple à dire" et visiblement plus dur à faire ?
Sincèrement, j'aimerai vous suivre.
Je n'ai pas l'impression d'avoir émis une position tranchée, ou intolérante. Je pars du principe que lorsque quelque chose ne me porte pas préjudice, je n'ai pas à m'en mêler. C'est bien le cas de l'homoparentalité, cela ne réduit pas ma liberté. Si c'est communément admis, dans une société, qui se choisit ses lois, ses normes et ses évolutions (c'est encore, quoiqu'on en dise, le cas de la France), alors en vertu de quoi devrais-je m'y opposer ? Au fond, mon avis personnel importe peu ici, c'est de tolérance dont il est question.
Je ne vois pas en quoi votre comparaison est pertinente dans le débat.

Même si je crois être relativement tolérant, je voulais simplement rappeler que le débat n'était pas clos, que beaucoup de gens sont gênés par ce sujet, voire s'y opposent violemment. Il faut aussi prendre en compte les avis contraires, et non les sortir du débat, comme je le constate trop souvent.

A l'aune de cette réponse, peut-être pourrez-vous reformuler vos griefs, pour le moment fort confus.

avatar Vanton | 

@LS Zaitsev :
Il n'est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir...

Mon propos est simple. Ce n'est pas parce que ça gêne une partie de la population qui n'est en rien concernée qu'on doit retarder des évolutions bénéfiques pour les principaux intéressés !

L'égalité des noirs choquait, tout comme les couples mixtes d'ailleurs. Le noir, ce primitif à la limite de l'humanité, avoir les mêmes droits ?!?!? Ces gens là ont dû se battre férocement pour avoir le droit de vivre la même vie que les autres. Dans une société qui y était hostile. Ça a été brusque parce que la souffrance de ces individus était brutale et qu'il fallait y mettre un terme ! En passant outre les "réserves" des conservateurs.

La gêne n'a rien à faire dans cette histoire. Elle est même affreusement déplacée, à vrai dire.

avatar LS Zaitsev | 

Pourquoi êtes-vous si méprisant ? Que gagnez-vous à me traiter d'aveugle ?
Et pourquoi en revenez-vous sans cesse aux noirs ? Vous pensez probablement tenir là votre meilleur pédagogie.
Pourquoi supposer, avec ironie, que quiconque ici débite des atrocités sur le sujet des noirs ?

Vos propos révèlent une pensée et une relation aux autres tout à fait autoritaires et violentes.

Le simple fait que la gêne, les "réserves" vous paraissent illégitimes et "déplacés" comme vous dites, est révélateur. C'est ce que j'appelle sortir les opinions divergentes du débat.
Vous semblez penser que les progrès, les évolutions, surtout quand ils vont dans le sens de la justice et de l'équité, doivent être obtenus de haute lutte, par le combat. Vous avez donc une conception très martiale de l'évolution sociétale ?
Cela me parait assez peu démocratique mais défendable.

Je ne proposais pas d'annuler les progrès concernant la reconnaissance de l'homoparentalité sous le prétexte des sceptiques, simplement de comprendre que l'opinion n'est pas homogène sur le sujet et qu'une entreprise, qui se contrefiche bien de ces débats, doit prendre cela en compte.

Et, si je puis me permettre, comparer la reconnaissance légale et sociale des parents homosexuels à l'esclavage des noirs ou l'apartheid, j'estime que cela est peu respectueux des proportions et des personnes concernées. Il ne faut pas exagérer et vous exagérez, dans la comparaison et dans le registre de l'émotion, qui semble vous dominer.

avatar LS Zaitsev | 

Mais j'imagine que vous allez clore brutalement cet échange, arguant que je suis probablement un "conservateur", un fasciste, un réactionnaire ou que sais-je encore ... et ceci au mépris de mon premier message qui indique tout l'inverse. Tout cela simplement parce que je m'oppose à vous, que je fais résistance, et si peu, à votre discours.

avatar Vanton | 

Je ne vais rien clore du tout... Il faut bien que tu comprennes qu'on est dans un espace semi public. Quand je te réponds ce n'est pas un échange privé, je réponds aussi à toute la cohorte de nuisibles qu'on s'est coltiné avant. Et comme tu comprends leur "gêne" et réclames de la tolérance à leur égard alors qu'ils n'en ont que peu pour les autres, tu payes une partie des pots cassés, évidemment. Ce n'est pas bien difficile à comprendre.

Quant à l'exemple des noirs, il est plus que parlant, les parallèles entre leur cause et celle des gays sont importants. Parce que la lutte des gays va bien au delà de l'homoparentalité. Ce sont deux minorités, mais il y en a d'autres, qui luttent depuis des décennies pour obtenir les mêmes droits que les autres, et plus encore, la même considération. Ne pas vouloir le comprendre, oui c'est être aveugle. Et il n'y a aucun mépris derrière cette expression. Qui plus est, vouloir instaurer une hiérarchie des causes me semble autrement plus méprisant et laid que de signaler une évidente fermeture d'esprit...

Et pour ce qui est de sortir les idées divergentes du débat, peut-être faudra-t-il un jour que certains réalisent que la notion même de débat concernant l'acceptation des minorités est absurde et offensante. Peut-on sérieusement avoir un débat sur les libertés des autres ? Peut-on réellement s'y opposer ? On peut débattre d'économie, de l'impact du nucléaire, de l'existence d'un dieu, de faits scientifiques, des rumeurs concernant l'iPhone 7. Mais du droit à la liberté et au bonheur des autres ?

avatar LS Zaitsev | 

D'accord, je comprends votre mécanisme. Vous avez tout à fait raison quant à la dimension semi-publique du débat. Je comprends aussi pourquoi je paye les pots cassés. Rien à redire là-dessus.

Après, traiter les autres, ceux qui ne sont pas d'accord, de "nuisibles", avouez que cela fait peur ou, au moins, choque.
La tolérance, vous la placerez où vous voulez, mais je voulais juste qu'on s'intéresse un peu au pourquoi du comment. Il me semble important de COMPRENDRE les mécanismes qui poussent autant de gens à être contre certaines choses, ici l'homoparentalité. Il ne s'agit pas seulement de convictions sectaires ou d'une pure attirance pour le mal à la réduction de la liberté d'autrui. L'apaisement ne peut pas se faire en sortant de la scène ceux que nous ne voulons pas écouter. Il faut comprendre avant tout, quitte à désapprouver, l'un n'empêche pas l'autre !
Après, j'ai bien compris que la notion même de débat n'était pas acceptable pour vous. Vous estimez qu'il ne peut y avoir de débat sur ce sujet. Mais à ce jeu, toutes les minorités auraient des droits qu'il serait vain de discuter. On en sort plus.
S'il y a débat, que ça nous plaise ou non, c'est qu'il y a des résistances, il faut faire avec. Ou bien on porte le débat dans un autre registre, celui du nettoyage, de la guerre civile, de l'éradication des nuisibles, etc. Ce qui peut être une solution pour l'un ou l'autre bord, mais moralement discutable...
J'aurai aimé exposer ma vision du sujet, afin que vous compreniez que la tolérance peut prendre diverses formes, même lorsqu'on est en désaccord.

avatar LS Zaitsev | 

Ainsi, pour le sujet qui nous occupe, l'homoparentalité, je n'approuve pas ce genre de pratique. Pour certains, je ne devrais pas même avoir le droit d'écrire cela, imaginez donc.
Mais, cet avis est intime et personnel. Cet avis est, au demeurant, le fruit d'un déterminisme culturel, d'une histoire, d'une filiation et d'une échelle de valeurs, comme tout un chacun.
Il ne me viendrait pas à l'idée d'imposer cet avis (c'est-à-dire désapprouver l'homoparentalité) aux autres, y compris et surtout aux principaux concernés !
Cela ne me convient pas, libre à moi de ne pas le faire ! Si certains s'y retrouvent, affectivement, socialement, très bien ! Je n'irai pas leur chercher noise car pour moi le principe premier, c'est la liberté.
Quelque part, je fais de l'indifférence une forme de tolérance.
Je souffre, par mon désaccord de principe, d'être assimilé à ces grossiers contradicteurs qui ne peuvent souffrir que d'autres soient heureux, justement.
Chacun fait comme il veut, et même si nous ne sommes pas d'accord, chacun devrait être libre de ses choix.
C'est comme ça que je vois les choses. Il est inutile de vouloir s'opposer à des changements (que l'on perçoit comme des progrès ou non, peu importe) qui me semblent inéluctables.
Et si vraiment, la situation en France devient si insupportable, alors, nous pouvons toujours partir !
Ma conception des choses est donc fort simple. Trop de gens veulent se mêler de tout, et c'est pour ça qu'en France, la loi se mêle de ce qui devrait rester intime.
Que chacun fasse comme il souhaite tant que cela ne porte pas préjudice à un autre ! Et si certains choix ou changements sont néfastes, la société en paiera le prix s'il le faut, et alors ? Ainsi va la vie, cahin-caha, bon surtout Caïn ces derniers temps...

avatar Domsware | 

@webHAL1 :
C'est votre interprétation, c'est tout.

Soit vous êtes au courant du pourquoi de ces changements soit vous ne l'êtes pas et alors vous ne faites que supposer ce qui a motivé ces décisions.
Ne le sachant pas, je n'ai pas d'avis.

avatar webHAL1 | 

@Domsware :
Non, je ne suis pas au courant du pourquoi de ces changements, je ne peux que constater que changements il y a et, puisqu'Apple à ma connaissance n'a pas donné d'explications sur ceux-ci, échafauder une hypothèse.

Il me semble que ce forum est un espace de discussion pour permettre à ses membres de partager leur avis et de débattre. Vous n'en avez aucun sur le pourquoi de la modification de la campagne française et vous ne commentez pas les changements eux-mêmes. Pourtant, près de 200 réactions ont été postées sur ce sujet. Personnellement j'y vois la preuve qu'il ne laisse pas certaines personnes indifférentes. On pourrait tout aussi bien aller par exemple sur les articles consacrés à l'iPhone 7 et dire "on ne sait rien, inutile de débattre". Mais j'ai un peu de mal à comprendre ce qu'empêcher une discussion peut avoir comme effets bénéfiques...

Cordialement,

HAL1

avatar en ballade | 

les grandes avancées sociales se sont souvent faites au detriments de l'avis d'un grand nombre. Droit de vote des femmes, contraception et avortement et la liste est longue. Faire partie de la minorité est toujours un combat et heureusement que des politiques agissent pour que les droits avancent.

avatar 406 | 

les droits avancent mais les devoirs reculent...

avatar wildtiger | 

@en ballade :
Bien dit !

avatar Totophe | 

Une bonne fête aux mamans

et aussi une pensée toute particulière aux enfants qui n'ont plus de maman car la vie en a ainsi décidé ou à cause d'acheteurs qui auront fait de leur mère juste un ventre.

avatar ioxe | 

Une bonne fête aux mamans

et aussi une pensée toute particulière aux enfants d'homos victimes d'homophobes qui auront fait de leurs parents la cible de leurs intolérances.

avatar slv | 

Si la publicité présente 1 couple de lesbienne sur 10 femme, il y a surreprésentation de l'homosexualité féminine qui en fait n'est que de 5% de la population féminine.

avatar ioxe | 

Si la publicité ne présente aucun couple homo, il y a surreprésentation de l'hétérosexualité qui en fait n'est que de de 95% de la population.

avatar Jeanlucesi | 

Que les gens veuillent être homosexuels ça les regarde.
Ils n'ont pas à y impliquer les enfants.

avatar ioxe | 

Que les gens veuillent divorcer ça les regarde.
Ils n'ont pas à y impliquer les enfants

Que les gens veuillent être pauvres ça les regarde.
Ils n'ont pas à y impliquer les enfants

Que les gens veuillent être différents ça les regarde.
Ils n'ont pas à y impliquer les enfants

Que les gens veuillent être intolérants ça les regarde.
Ils n'ont pas à y impliquer les enfants. Oups, tu dois pas l' aimer celui-là.

avatar Jeanlucesi | 

Je l'attendais celle là, que tu sois intolérant.
J'ai le droit de ne pas tout tolérer.
Je ne tolère pas les meurtriers les voleurs les menteurs les fachos les gochos et les gens qui veulent inculquer aux enfants que l'homosexualité c'est normal.
L'homosexuel à parfaitement le droit et la liberté de pratiquer sa sexualité qui est la sienne mais il n'a pas le droit selon mes convictions de dire aux enfants que c'est normal.
Pour moi c'est normal de ne pas inculquer l'homosexualité à des enfants.
Es tu tolérants envers mes positions?

avatar jerome74 | 

@Jeanlucesi: la tolérance, c'est accepter les gens différents de sois et de ce à quoi on est habitués. Et forcément, tolérer les gens intolérants, c'est être indirectement intolérant sois-même! Et donc pour être vraiment tolérant, il ne faut pas tolérer les intolérants. C'est un paradoxe, mais c'est comme ça.
Après il y a une autre question, qui est d'accepter ou non les gens qui posent problème non par leur différence, mais par leurs actes vis-à-vis des autres (meurtriers etc…). Mais là, ne pas accepter quelqu'un (ou lui refuser certains droits) à cause de qui il aime ou de qui il baise, ça ne rentre pas dans ce cadre.

avatar ioxe | 

@jeanlucesie

Je tolère ton intolérance comme on tolère une rage de dents. Sinon, j'aimerais que tu poursuives ton raisonnement !

Tu dis qu'on ne doit pas dire aux enfants que l'homosexualité est normal car elle ne le serait pas selon tes propos.
Il faudrait donc leur dire que c'est anormal, voire qu'ils sont anormaux eux-mêmes.

D'ailleurs, que suggère-tu aux anormaux ?
A) qu'ils se soignent
B) qu'ils se suicident
C) qu'ils rampent

Je pense qu'un grand nombre d'enfants regrettent de ne pas t'avoir eu comme père.

avatar Jeanlucesi | 

Si je trouvais l'homosexualité normale je la pratiquerai moi même.
Je ne dis pas que les homosexuels sont anormaux mais que leur sexualité est anormale.
Je ne suggère à personne de se suicider de se soigner ou de ramper.
Je pense que chaque être humain est libre et responsable de ses choix mais je pense aussi qu'il n'est pas normal de vouloir imposer ses choix aux enfants en se qui concerne la sexualité.

Je vois bien que tu essais de me faire passer pour un facho ou gocho c'est pareille mais j'estime qu'il faut respecter le choix de chacun sans pour autant l'accepter.

avatar jerome74 | 

être blond, c'est normal, et je ne le suis pas! Merde, je suis un anormal...
Quand à l'homosexualité, elle n'est pas un choix (ce qui ne change d'ailleurs rien au fait qu'il faille ou non la combattre, l'accepter, la tolérer, la promouvoir ou je ne sais quoi d'autre).
Enfin, qui te parle d'imposer quoi que ce soit aux enfants? Tu as le droit d'être infidèle, libertin, polygame, échangiste, fétichiste, masochiste et je ne sais quoi d'autre, d'aller aux putes, de vendre ton corps etc, que vient faire la-dedans le fait d'avoir ou non des enfants? La seule chose qu'on te demande c'est de ne pas les impliquer dans ta vie sexuelle (pour ta vie sociale tu fais bien ce que tu veux).

avatar sachouba | 

@Jeanlucesi :
L'homosexualité n'est un choix... À partir de là, tout ton raisonnement est faux.

avatar Vanton | 

@Jeanlucesi :
Je pratique pas de sport et je dis pas pour autant que le sport est anormal...

avatar ioxe | 

@jeanlucesi

C'est toi qui impose tes choix en décrétant ce qui est normal ou non.

Tu me fais le procès d'imposer mes choix à mes enfants. Or je n'impose rien. ll ne faut pas confondre imposer ses choix (ce que je ne fais pas) et dire qui on est tout en présentant les autres choix possibles.

Ainsi, en aucun cas, je n'ai l'impression d'imposer mes choix à mes enfants en leur disant que je suis gay et qu'il est normal d'être hétéro, homo ou bi. Tout comme je ne pense pas que les parents qui disent à leurs enfants qu'ils sont hétéros, l'imposent pour autant à ces derniers*.

* à l'exception de quelques intolérants qui culpabilisent leurs enfants en espérant orienter leurs sexualités.

avatar expertpack | 

Rien ne dit que c'est Apple qui a censuré ces images
Peut être cherchez vous là ou il n'y a pas a chercher

avatar Grandtourisme | 

Il suffit de lire tous les commentaires haineux de cette news pour comprendre la décision d'Apple !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR