Split View : trouble en Inde

Mickaël Bazoge |

La fonction Split View, qui permet d’afficher deux applications côte à côte sur iPad et OS X, est un casse-tête indien pour Apple. ET News rapporte qu’une cour de Delhi a en effet jugé que le constructeur avait enfreint une marque détenue par un petit éditeur local, Vyooh. Ce dernier travaille entre autres pour Microsoft et depuis 2006, il vend une solution qui permet de travailler dans plusieurs fenêtres de logiciels sur l’écran d’un ordinateur — cette solution s’appelle SplitView.

Vyooh reproche à Apple d’avoir conçu un logiciel identique au sien, sans détenir le brevet qui va bien. SplitView est, aux dires de l’avocat du plaignant, une marque « distinctive » et attachée à la société. La Pomme a fait appel de cette décision, et devra fournir une argumentation le 9 mai.

Apple marche actuellement sur des œufs en Inde. Le constructeur, pour qui l’Inde est un pays « incroyablement excitant » pour ses activités, est dans l’œil du cyclone depuis que plusieurs constructeurs ont décidé de s’attaquer aux iPhone reconditionnés vendus à prix cassé par la firme ; les concurrents soulèvent des problèmes environnementaux (lire : Lobbying en Inde contre Apple et ses iPhone reconditionnés).


avatar heret | 

Ce dernier travaille entre autres pour Microsoft et depuis 2006, il vend une solution qui permet de travailler dans plusieurs fenêtres de logiciels sur l’écran d’un ordinateur

Sauf erreur de ma part, Apple fait la même chose depuis 1984 dans un produit qui s'appelle Macintosh. Il semblerait donc que la description du litige par la rédac' soit quelque peu légère.

avatar Mickaël Bazoge | 
C'est la description d'origine : « Splitsview has been a popular software that allows users to simultaneously work on multiple windows on the user's single computer screen. »
avatar C1rc3@0rc | 

Moais, mais cette définition s'applique a des environnements datant d'avant même l'apparition du Mac. Le Splitview lui existait aussi dans les environnement type consoles et on le retrouve dans l'environnement Smalltalk ou dans Oberon par exemple. C'est un vieux truc!

La modernité apportée par l'interface du Mac d'origine c'est justement les fenêtres non contraintes et deplaçables a la souris. Le splitview n'est qu'un retour en arriere qui n'offre rien de plus.
Et il suffit de revoir un Mac d'origine avec son petit ecran pour comprendre que l'usage de multiples fenêtres avait vraiment besoin d'ecrans beaucoup plus grand!

Maintenant il est clair que l'Inde favorise ses societes face aux multinationales etrangéres, ce qui est une tres bonne chose en soi (faudrait juste que cela s'applique aussi aux OGM mais c'est un autre debat). Si Apple se casse les dents sur ce cas, ce serait une bonne chose qui oblige Apple a s'interroger en profondeur.

avatar robrob | 

En regardant sur leur site web on se rend compte qu'ils simulent plusieurs moniteurs sur un unique moniteur. Ca utilise donc les avantages de la gestion multi moniteurs, ce qui n'est pas bete:
http://www.splitview.com/splitview-personal-edition

avatar ecosmeri | 

Comment peut t'on breveter le fait que l'on puisse afficher 2 fenetres ( voir plus) en même temps sur un écran ça n'a pas de sens.

avatar arekusandoro | 

@ecosmeri :
Bah y'a eu un procès pour le design d'un téléphone rectangulaire avec des bords arrondis...donc plus rien ne me choque

avatar Domsware | 

@arekusandoro

C'est de l'humour ? Ou de la bêtise ?

avatar karayuschij | 

@ Domsware
C'est ton manque de compréhension qui me semble de la bêtise…

avatar Domsware | 

@karayuschij
-
C'est de l'humour ? Ou de la bêtise ?

avatar robrob | 

@karayuschij
Tu te rends pas compte, quelqu'un a ose faire une blague sur Apple, il merite le bucher.

avatar jean_claude_duss | 

lisez les articles les mecs....

avatar byte_order | 

De toute façon, le litige porte pour l'essentiel sur la violation de la marque déposée "SplitView" en Inde que sur un quelconque brevet.

Une boite paye pour obtenir une marque distinctive. J'ignore comment cela se passe en Inde, mais en règle générale le détenteur d'une marque a l'obligation de la défendre pour justifier d'en détenir l'exclusivité.

Une autre boite a oublié de vérifier si la marque distinctive SplitView qu'il a choisi d'acheter dans d'autres pays n'était pas déjà attribuée à quelqu'un d'autre pour désigner une activité, un service ou un bien similaire dans un pays où elle veut conquérir des parts de marché.

C'est dommage.
Cela va se régler tranquillement. Avec de l'argent. Soit pour racheter la marque afin d'avoir l'exclusivité mondiale, soit pour changer localement ou mondialement le nom de cette "marque" d'Apple.

Et c'est normal.

avatar JLG01 | 

@byte_order :
Parfaitement expliqué.

avatar Anthony60210 | 

Apple est Ind(e)....gnablement plus forte ^^

avatar Ken-de-barbie | 

Comme dirais le Canard: Et Pan sur le bec !!!!

avatar Timekeeper | 

Tient MacG est en FaceTime avec Tony Stark.

avatar Rapsodan2 | 

Je comprend pourquoi Apple ne vend plus d'appareils reconditionnés en Suisse. Ils les envoient en Inde!!!

avatar debione | 

Ouais, je me suis fait la même réflexion... une année et demie que le reconditionné est.... vide...

avatar Mike Mac | 

A propos de gestionnaires de fenêtres, il y en a une palanquée...

En alternative à Splitview :

http://alternativeto.net/software/splitview/

Mais bon quand une marque est déposée, il faut éviter d'aller piquer la pomme sur l'arbre du voisin.

avatar JLG01 | 

Le fond du litige n'est pas la fonction mais le nom.
Si le nom est déposé en Inde par Split View avant Apple, c'est Apple qui doit changer le nom de la fonction en Inde.
Quant à la fonction, l'antériorité remonte aux années 60, bien avant Apple et les indiens.

CONNEXION UTILISATEUR