San Bernardino, un hack très secret à moins d'un million de dollars

Florian Innocente |

Ce ne serait pas 1,3 million de dollars, voire plus, que le FBI aurait déboursé pour acheter une méthode de déplombage de l’iPhone 5c, mais moins d’un million, ont affirmé des sources à Reuters.

James Comey

Le premier chiffre découlait d’une déclaration faite par le directeur de l’agence fédérale, James Comey. Il avait expliqué que cet investissement était supérieur au cumul de son salaire pour les sept années et quatre mois qui lui restent à faire à la tête du FBI.

Autre renseignement obtenu par Reuters, le FBI a la pleine propriété de cette méthode - qui inclut un appareillage - et il peut s’en servir à nouveau pour un iPhone 5c fonctionnant avec iOS 9. Cependant, les détails complets de son fonctionnement pour exploiter une faille d’iOS sur ce modèle de téléphone lui sont inconnus. Quant à l’identité exacte de ce ou de ces hackers, elle est tenue confidentielle au point qu’elle n’a pas été dévoilée au directeur de l’agence lui-même.

D’après d’autres sources, les enquêteurs examinent toujours le contenu de cet iPhone. Précédemment il avait été dit qu’il ne recelait finalement pas d’informations nouvelles.


Tags
avatar Wolf | 

Du coup sur le 5C ça doit être une faille matériel.

avatar C1rc3@0rc | 

Ben ça fait un bout de temps que c'est ce que la rumeur dans les milieux de la sécurité porte... Et il serait le fait d'un fournisseur d'Apple (Qualcomm revient régulièrement..)
Dans tous les cas il ne s'agit pas d'une faille d'iOS mais de l'iPhone 5C!

Bon aprés le FBI a peut etre reussi a se faire refiler une IP Box a $ 800 000 plus 200 000 pour le guide d'usage alors que la bestiole coute $150

On peut aussi s'interroger sur les capacités de calcul de James Comey... Ou alors il vient de reveler qu'il a un compte au Panama par inadvertance ;)

Bref les mensonges du FBI, les manipulations de l'administration US, le foutage de gueule des citoyens,... dormez tranquile, Big Brother veille.

avatar sangoke | 

Il me semble que l'outil utilisé était un boîtier permettant de contourner la limite de saisie des mots de passe pour pouvoir bruteforcer le mot de passe sans que le téléphone se bloque ou ne s'efface ou encore qu'il impose un certain temps avant une nouvelle tentative. En gros ils peuvent tester un mot de passe toute les secondes environ et si c'est un mot de passe à 4 chiffres ça peut aller très vite

avatar hntxzytubqwl | 

Ouah, 7 ans de salaire pour décrypter un iPhone… Ce ransomware est vraiment onéreux !

avatar desertea | 

D'après d'autres sources, c'est une entreprise à l'identité encore secrète qui a payée pour débloquer cet iPhone.
Le FBI n'a pas sorti un dollar.
L'identité de cette entreprise sera bientôt divulguée et le coup de pub sera joué ;)

avatar C1rc3@0rc | 

@desertea

Comme dans le cas du Watergate ou dans l'IranGate, une societe ecran cree par la CIA (en passant par le Panama ce coup ?)

Raaaahhh damn'it, I did it again, again.

avatar lamainfroide | 

Bon là maintenant je crois que tous les "chenapans" de la terre ont bien compris qu'il ne faut pas utiliser un iPhone 5C si l'on est susceptible de commettre un méfait.

avatar ddrmysti | 

Tous les chenapans savent déjà que quand tu veux faire un truc pas très net, tu utilise un téléphone pré payé qui n'est pas traçable. Surtout aux states où dans n'importe quelle épicerie de quartier tu trouve des téléphones jetables, que tu mets à la poubelle une fois le crédit pré payé épuisé.

C'est une chose que tout le monde sait déjà, pour preuve le FBI a précisé ce qu'on savait déjà : cet iphone ne contenait aucune information en rapport avec ses activités illégales.

avatar BLM | 

Plus exactement, les chenapans n'utilisent pas un téléphone pré-payé utilisé jusqu'à épuisement du crédit (qui étant éventuellement conséquent pourrait correspondre à plusieurs dizaines de coup de fils sur qq jours voire semaines) ce qui en permettrait le traçage; ils utilisent des "téléphones one-to-one": 1 téléphone à 10€ & une carte à forfait minimal qui sont tous les deux jetés/détruits après un seul coup de fil.
Au prix de la came, c'est rentable.
Et il n'y a pas que les ricains qui sont au courant, tous les dealers bien européens le savent aussi.

avatar Ken-de-barbie | 

ca sortirai de Cupertino que je serait pas plus étonné que ça.

avatar BLM | 

Oh ! Un complotiste…
Et Apple aurait VENDU sa solution au FBI ?
Un million de dollars ? Petits bras ! Il faut vraiment que les comptes soient ds le rouge… ;->
Là, le FBI n'aurait plus qu'à faire savoir qu'Apple se fait un pourboire pour accepter de lutter contre le terrorisme pour griller [la vertu] d'Apple définitivement (sans avoir besoin de payer) et obtenir ensuite toutes les lois scélérates & liberticides voulues en surfant sur la consternation justifiée de l'opinion publique.

avatar r e m y | 

Le FBI a dû acheter un exemplaire de LIAM pour accéder à l'intérieur de l'iPhone...

avatar ValeRoss46 | 

@r e m y :
Bon là j'avoue tu m'as tué ^^

avatar BLM | 

z

CONNEXION UTILISATEUR