Chromebook dans l'éducation : de simples machines pour passer des examens, selon Tim Cook

Mickaël Bazoge |

L'éducation fait toujours partie intégrante de l'ADN d'Apple. Mais peut-être qu’il y a de moins en moins d'Apple dans l’ADN du monde de l'éducation. Dans les classes, en particulier aux Etats-Unis, les Mac sont en effet petit à petit remplacés par des ordinateurs moins chers, les Chromebook, qui répondent mieux aux exigences des écoles : des produits avec des claviers et surtout, très bon marché.

Tim Cook a réagi à ce sujet alors que le patron d'Apple assistait à un atelier « Heure de Code » organisé dans un Apple Store. Il explique pour BuzzFeed qu'Apple veut aider les étudiants à apprendre et les professeurs à enseigner, mais le constructeur refuse de se contenter de livrer des machines seulement pour passer les examens. « Nous créons des produits qui sont des solutions complètes pour les gens - qui permettent aux enfants d'apprendre comment créer et aller plus loin ».

Cliquer pour agrandir

Sans les nommer, les Chromebook sont donc considérés par le CEO d'Apple comme des machines dont la finalité n’est que de passer des examens, sans réelle visée éducative. Pourtant, ces produits sont privilégiés par les écoles : au troisième trimestre, ils ont représenté plus de la moitié des achats réalisés par les districts scolaires aux États-Unis, indiquait une étude Futuresource Consulting ; la part d'Apple est tombée à 24%, contre 52% il y a trois ans (lire : Éducation : les Chromebooks gardent la main… aux États-Unis). Google a aussi annoncé qu'il y aurait d'ici à la fin de l'année plus de Chromebook dans les écoles que tous les autres ordinateurs ensemble.

Les districts scolaires ont de gros besoins et ont besoin de s’équiper rapidement avec des ordinateurs pas chers en gros volume. En plus des qualités tarifaires de ses Chromebook (deux fois moins cher que l’iPad), Google a mis au point des outils de déploiement simples et efficaces, sans oublier le fonctionnement main dans la main avec ses applications en ligne très populaires. 50 millions de scolaires et leurs professeurs utilisent ces logiciels.

L’iPad a évidemment des qualités que les Chromebook n’ont pas — après tout, la tablette est parfaitement autonome quand Chrome OS a besoin presque tout le temps d’une connexion au réseau. Et Apple a développé une suite d’outils éducatifs de haut niveau au travers de iTunes U.

Quant à l’initiative Heure de Code à laquelle Apple s’est pleinement associé, Tim Cook estime que « la programmation est un langage vraiment important à apprendre — un jour, ce sera aussi important que l’anglais ». Il espère qu’organiser ces ateliers d’une heure dans les Apple Store aidera à éveiller l’intérêt des enfants aux joies du développement. « Le prochain pas est de pousser les écoles publiques, avec le temps, à en faire un pré-requis ».


avatar patrick86 | 

@BeePotato :

"Certes, mais c’est aussi de cette façon qu’on enseigne aux gens, dès le plus jeune âge, que tout ce qu’on veut faire sur un ordinateur passe par le navigateur. On forme ainsi des utilisateurs de webmail, de Google Docs, etc., perdus dès qu’il s’agit d’utiliser de vraies applications, installées localement.
C’est regrettable."

Je le pense aussi.
On forme des utilisateurs de Minitel en agissant ainsi.

avatar Gramstram | 

mcgyver : "Auto satisfaction permanente, il n'y a que nous qui fassions bien... nos produits sont parfaits...nous défendons toutes les grandes causes, nous sommes présents dans tous les shows TV et autres car nous sommes formidables...
Mais ils oublient nos demandes quelques fois justifiées, les trop nombreux bugs non corrigés, la qualité des produits qui se dégrade régulièrement au profit de la marge qui est la seule réelle motivation de cette équipe. Cela peut durer un certain temps mais à force de décourager ses fans les choses peuvent changer...car d'autres font des progrès pendant ce temps là !
Où est la vision ? Steve revient...avec tes défauts et tes immenses qualités et surtout une vision."

D'accord avec toi !
Apple est devenue une forme de caricature d'elle même.
Le genre d'entreprise très 1er degré.
Affirmer que "nous sommes les meilleurs, nos produits ont un taux de satisfaction de 15 000%, etc..." au départ c'est mignon, justifié il y'a quelques années, tout ce qu'on veut mais on bout d'un moment ça devient lassant.
Surtout que les autres ne chôment pas.
J'ai récemment remplacé mon iphone 5s par un LG G3, aucun regret.
L'ipad a été remplacé par une tablette android, là aussi, ravi.
J'ai toujours un imac 27" et un macbook pro 15" de fin 2011 (port ethernet, lecteur cd/dvd, organes internes non soudés.. la préhistoire quoi :). Je pense que ces deux là seront encore là pendant un bon moment.
Mais lorsque je voyage, un petit chromebook Asus 13" payé 160€ est mon compagnon idéal.
Léger, robuste, qualité de fabrication loin d'être médiocre avec l'avantage non négligeable de ne pas être tenté de m'éclater un testicule si je le perds ou qu'on me le vole.

Il serait intéressant de garder un œil sur la part de plus en plus croissante de produits chinois dont la qualité augmente à vue d'œil et qui sont présents dans des gammes de produits très variées (je pense à Xiaomi, Huawei, par exemple)

avatar Ast2001 | 

Quand on a été placé sur un piédestal (en grande partie légitimement s'agissant d'Apple), le risque c'est de ne plus voir ce que font les autres, englué que l'on est dans sa propre suffisance. Parfois, l’arrogance et le mépris sont les seules armes que ceux-là continuent à utiliser alors qu'ils feraient mieux de se retrousser les manches et de retourner à la table à dessin pour tenter de réussir de nouveau ce qu'ils ont fait dans le passé.

avatar Yves_M | 

Il évident que les élèves des écoles maternelles et élémentaires vont adorer taper des textes et travailler sur un tableur avec leur rutilant Chromebook et que les élèves des collèges et lycées vont moins s'ennuyer en classe grâce à l'exceptionnelle capacité de création de ces machines ;-)
Ceci dit, si au collège et au lycée, les Chromebook menacent un peu l'hégémonie des tablettes, peut-être que cela permettra de faire baisser le prix de ces dernières (surtout des iPad), prix qui est un obstacle à leur diffusion au sein des établissements du premier degré. Dans le premier degré, les Chromebook n'ont aucun intérêt.

avatar Denis Rousseaux | 

« la programmation est un langage vraiment important à apprendre — un jour, ce sera aussi important que l’anglais ».
Je ne suis pas sûr que cette affirmation soit pertinente. J'ai appris des rudiments de programmation il y a 35 ans, je n'en ai jamais rien fait de très créatif. Ce qui m'a beaucoup servi par contre, c'est l'esprit logique, l'esprit critique, la rigueur, chercher (et trouver) pourquoi un programme que j'ai écrit ne marche pas. Le codage, il est vrai, pousse à ses extrêmes ces qualités, mais on peut les retrouver ailleurs. Et c'est ces qualités-là qu'il faut développer chez les enfants. Le codage systématise plus facilement cet apprentissage, mais si c'est pour retrouver à l'autre bout des lettres d'amour en langage C ou en Swift, avec des notes en langage SMS, je ne suis pas certain qu'on ait beaucoup gagné dans l'affaire. Et la poésie, dans tout ça ?

avatar BeePotato | 

@ Denis Rousseaux : « Et la poésie, dans tout ça ? »

Dans les commentaires accompagnant le code. :-)

avatar patrick86 | 

"mais si c'est pour retrouver à l'autre bout des lettres d'amour en langage C ou en Swift"

Tiens c'est pas bête ça. :)

avatar lll | 

Trois pages et un seul commentaire relevant que ce qui différencie surtout un iPad d'un ordinateur portable, c'est le clavier ! Bon courage pour taper un rapport sur un iPad...

avatar Apollo11 | 

Si Tim Cook et Apple avait vraiment l'éducation à coeur, ils produiraient une machine pas cher, durable, qui comble les besoins éducatifs. Ils créeraient des logiciels vraiment collaboratifs et faciliteraient leur gestion en parc.

Mais bon, pas besoin, Google l'a déjà fait.

Apple ne veut pas éduquer, il veut créer des consommateurs. Je t'emmerde, Tim Crook.

avatar BeePotato | 

@ Apollo11 : « Si Tim Cook et Apple avait vraiment l'éducation à coeur, ils produiraient une machine pas cher, durable, qui comble les besoins éducatifs. »

Il faudrait que quelqu’un chez Apple ressorte un eMate qui traîne dans un tiroir (à moins que Steve Jobs ne les ait fait tous brûler) pour le mettre sous le nez de Tim Cook, histoire de lui montrer à quoi peut ressembler une telle approche. Parce que le pauvre Cook, ce n’est pas de chance pour lui, il n’était pas encore chez Apple à l’époque de l’eMate, du coup il ne peut pas savoir. :-)

« Mais bon, pas besoin, Google l'a déjà fait. »

Si on s’arrêtait de se lancer dans des projets parce que d’autres ont déjà fait quelque chose de similaire, on n’irait pas bien loin…

avatar en ballade | 

Appl€ préfère sortir un grand iPad avec un clavier qwerty sans touchpad et un os de telephone.

avatar human | 

Pages

CONNEXION UTILISATEUR