Attentats : le gouvernement convoque Apple et les autres géants de la high-tech

Stéphane Moussie |

Apple, Facebook, Google, Microsoft et Twitter sont convoqués jeudi 3 décembre au ministère de l'Économie pour une réunion portant sur les attentats du 13 novembre à Paris.

Les responsables juridiques et affaires publiques de ces entreprises discuteront avec la secrétaire d'État chargée du numérique de « la mobilisation citoyenne sur les plateformes numériques pendant les attentats du 13 novembre. »

Ministère de l'Économie, de l'Industre et du Numérique - Maureen CC BY

Interrogé par Numerama, le cabinet d'Axelle Lemaire a précisé l'objet de cette réunion :

On a pu constater le rôle positif des grandes plateformes du net dans le gestion de cette situation de crise : retrait de certains contenus illicites, relais des communications de la Préfecture de police, mais aussi soutien à la population (security check facebook) et/ ou relais des initiatives citoyennes (mise en avant des hashtag #portesouvertes, #rechercheparis etc.).

Mais comme le laisse deviner la présence d'Apple, Google et Microsoft, les discussions devraient largement déborder du cadre des réseaux sociaux. « La ministre a souhaité réunir les principaux acteurs du net afin de faire le bilan des actions menées, et des améliorations possibles pour gérer à l’avenir un tel état d’alerte », a déclaré Bercy à Numerama, sans préciser quelles pourraient être ces « améliorations ».

Il pourrait être à nouveau question de chiffrement. Au lendemain des attentats, le ministre de l'Intérieur avait annoncé vouloir « investir dans des moyens numériques face à des terroristes qui utilisent le cryptage ». Selon une déclaration de responsables du renseignement au New York Times, Abdelhamid Abaaoud, l'instigateur présumé des attentats, a peut être chiffré ses communications avec ses complices.

Dans un autre registre, l'idée d'une application mobile permettant de joindre rapidement le 17 en cas d'urgence absolue a récemment fait surface. Le juriste Nicolas Poirier a expliqué à Next INpact à quoi cette application pourrait servir :

L’enjeu est double : que ce signalement soit pris en compte instantanément par les forces de police pouvant intervenir à proximité et qu’il puisse se faire silencieusement pour ne pas compromettre la sécurité de celui ou celle qui en est l'auteur puisque sa vie ou son intégrité physique peuvent être en jeu.

Reste à voir si cette idée sera reprise par le gouvernement.

avatar Jean Claude Dusse | 

C'est marrant quel rapport avec Bercy ?

Le glaive de la sanction financière en cas de désobéissance ?

avatar Giloup92 | 

@Jean Claude Dusse :
Il n'y a pas un secrétaire d'état au numérique qui dépend du ministre des finances ? À moins que M. Macron ne se voie déjà premier ministre !

avatar Sostène Cambrut | 

@Jean Claude Dusse

C'est Bercy qui fait payer les amendes dans un cas comme celui là ? Il me semblait que c'était du ressort de la justice, même s'il s'agit de sanction économique.

En tout cas je me demande ce qui va bien pouvoir sortir d'une telle réunion. Peut-être que le gouvernement va simplement négocier la création d'une fonction de crise avec l'industrie high-tech. Ç'aurait plus de sens.

J'espère en tout cas qu'ils vont laisser tomber l'idée d'une backdoor qui n'empêchera de toute façon jamais personne (en particulier mal intentionnée) de chiffrer ses données par ses propres moyens. D'autant plus avec un système open-source comme Android ou Ubuntu Phone.

avatar Jean Claude Dusse | 

@Sostène Cambrut :

Pénalités et autres je pense que c'est Bercy dans un 1 er temps. Puis si aucune solution, la justice de Tautau !

avatar madaniso | 

@Jean Claude Dusse Non ils vont juste demander l'accès aux infos perso de ton compte iCloud, Facebook, Gmail, Outlook et Twitter. Au nom de l'intérêt général.

avatar Jean Claude Dusse | 

@madaniso :

Arffff ! Pas glop !

avatar remids | 

@Jean Claude Dusse :
On parle bien d'Axelle Lemaire, pas de Macron. On lit, avant de troller? Merci!

avatar JLG01 | 

Il faut lire
"la secrétaire d'État chargée du numérique"
Il y a beaucoup de ministres à Bercy, et c'est une bonne chose car ce paquebot devrait ce vider petit à petit de tout ce qui est inutile à la bonne marche des finances publiques.
Reste à savoir le fond des demandes.
Il est peu probable que la Ministre soit entendu quant au (dé)criptage

avatar spece92 | 

Ils obéissent pas à Obama, ils vont pas écouter Hollande

avatar RetinaX | 

"Allez c'est bon on a eu des attentats, vous nous filez les backdoors maintenant ?"

avatar Jean Claude Dusse | 

@remids :

Euh bah désolé, ce n'était pas du troll volontaire donc calmos !

Je ne savais pas qu'Axelle Lemaire était rattachée à Bercy.

Mais comme tout n'est que question de fric, cela va de soi...

avatar Jean Claude Dusse | 

@madaniso :

Arffff ! Pas glop !

avatar le ratiocineur masqué | 

"Attentats : le gouvernement convoque Apple et les autres géants de la high-tech"

moi de toute façon dés que je lis dans la même phrase les mots "le gouvernement" et "high-tech" je ne peux m'empêcher de penser et repenser au pare-feu OpenOffice. Ou comment essayer d'expliquer en vain à un homme des cavernes les robots sur Mars.

avatar marc_os | 

L'état policier se met en place petit à petit.
On assigne à résidence de simples militants écolos, dont le tort à été d'organiser des manifs (quoi des manifs en démocratie ? Terroristes !), on envoie des casseurs et des CRS piétiner les fleurs et bougies, puis Hollande dit "on avait raison avec ces assignations". Sauf qu'elles n'ont rien empêché à Répu bien sûr.
Et ce dont rêvent la police, pouvoir ouvrir nos courriers tout aussi pincement qu'elle peut casser nos portes.

avatar marc_os | 

@marc_os :
Putain de correcteur orthographique !
C pas "pincement" mais "impunément" que je voulais dire.

avatar marc_os | 

Prochaine étape, changement de constitution. À quand un Guantanamo à la française ?

avatar Orus | 

Je me demande quand va cesser la (fausse ?) naïveté de croire que les terroristes utilisent les outils de chiffrement mis à disposition par Apple, Google, Microsoft et autres pour communiquer.
Il n'est donc pas très honnête pour les démocraties de profiter de l'occasion pour imposer le droit de venir fouiner dans les communications privés de leur concitoyens.

avatar aldomoco | 

...et pendant ce temps Daech s'installe tranquillement en face nos côtes en Libye, on est pas sortie de la m... avec nos pantins :-(

CONNEXION UTILISATEUR