Le bon client Apple est un homme de 65 ans ou plus

Florian Innocente |

Apple, une marque pour les 7 à 77 ans ? Pour les petits comme les gros revenus ? A chacune de ces questions, l'étude de Slice Intelligence coche les deux réponses. Ce cabinet s'est appuyé sur les données de ventes en ligne pour dresser un portrait robot de ces clients américains d'Apple. L'étude couvre la période depuis septembre 2014, elle a porté sur 135 600 sondés.

Premier enseignement, sur l'année écoulée, les plus de 65 ans ont dépensé en moyenne 976 $ en produits à la Pomme. C'est bien plus que la moyenne de 788 $ observée sur le panel général de Slice Intelligence avec ses 3 millions de sondés.

Dépenses moyennes en fonction des tranches d'âges

Les achats comptabilisés ne représentent que les ventes effectuées en ligne. Ce qui escamote toutes celles réalisées dans les boutiques Apple Store fort nombreuses dans le pays. Mais il suffit de se promener dans un Apple Store pour voir que les formations aux logiciels et matériels qui y sont dispensées ne sont pas boudées par les clients seniors. Autre donnée, les hommes appartenant à n'importe quelle tranche d'âge dépensent plus que les femmes : 897 $ en moyenne pour lui contre 633 $ pour elle.

Crédit : The Onion

Ensuite, et là on s'en doutait un peu, l'argent n'est pas un problème. Que l'on soit dans la partie basse des revenus (pas plus de 15 000 $ par an/13 600 €) ou dans une fourchette de 100 000 à 125 000 $, la somme consacrée en moyenne par an pour s'équiper en produits est identique, autour de 770 $. Ce sont des moyennes, il peut donc y avoir des disparités, car avec 770 $ on ne va plus très loin aujourd'hui chez Apple. Mais il est intéressant de voir que les dépenses demeurent importantes à tous les niveaux de revenus.

Achats moyens en fonction des fourchettes de revenus annuels

Sur les montants consacrés par la population la plus âgée, Slice Intelligence propose plusieurs explications. Ce sont peut-être des gens qui s'équipent pour la première fois et ils achètent donc la "panoplie" complète. Peut-être aussi qu'il s'agit de cadeaux pour d'autres.

Quant à la répartition des produits, le cabinet d'étude a observé une prédominance des iPhone, MacBook Air/Pro et Apple TV chez les 25/34 ans. L'iPad, sans grosse surprise, a les faveurs des seniors ainsi que des parents (35/44 ans). L'Apple Watch a plu majoritairement aux 35/44 ans. Apple Music à la tranche d'âge juste en dessous, celle des 25/34 ans qui ont, ou commencent, à avoir les moyens de leurs envies.

avatar bugman | 

Certains à cet âge (pas tous), on leur vendrait n'importe quoi ! Pas étonné, donc.
Prochain atelier dans les AS... création de colliers en Remote Loop ?

avatar bellague | 

@bugman :
Pauvre petit con, je pourrais t'en montrer en informatique

avatar EBLIS | 

Il n'a ni tort ni raison. Premièrement il dit "certains", deuxièmement j'ai pu voir des dizaines de fois en boutique des mauvais vendeurs ne connaissant pas les produits et ne cernant pas les besoins de l'acheteur, vendre n'importe quoi à cette tranche d'âge. Ça me fait déjà mal au coeur de voir des jeunes se faire mal conseiller et je trouve ça pire quand il s'agit de personnes passées la 50 55 qui ne connaissent pas les produits et qui sont influençables. Je trouve que c'est de l'abus de confiance.

avatar denisbook | 

Oui mais c'est débile de juger des capacités des gens selon leur age ! autant niveau condition physique après 40 ans on commence à perdre ses prédispositions, autant condition mentale il n'en est pas ainsi. Mettre dans des cases gens selon leur âge reste pour moi réellement stupide :-(

avatar Mantis Religiosa | 

@denisbook
Le véritable "problème" est que lorsqu'on a 30 ans ou moins, on ne s'imagine absolument pas que l'on va vieillir jusqu'à 50 ans, voire 60 ans, voire plus si affinités :-)
Je le sais je l'ai vécu personnellement. A 30 ans j'imaginais que j'étais immortel, mais c'est surement un bien fait, il y a un temps pour penser au vieillissement et à la mort et si on y pensait en étant jeune cela nous empêcherait surement d'avancer dans la vie. Après tout, pourquoi construire des choses que la mort va souffler ? C'est comme construire un château de sable que la marée va anéantir, c'est déprimant, autant s'assoir au bord de la route et attendre la mort. Je pense que c'est pour cela que les jeunes pensent être plus intelligents que leurs aînés et ne pensent pas à leur propre vieillissement et leur mort, cela les empêcherait de se jeter dans la vie à pleines dents :--)
Ils comprendront plus tard, quand la génération de leurs enfants les prendront pour des imbéciles, et ainsi de suite pour les siècles des siècles :-)

avatar EBLIS | 

Non je pense juste que, et c'est un fait, la génération qu'est la mienne (38ans) et celles d'après, ont eu accès très facilement aux nouvelles technologies et y baignent depuis leur plus jeune âge (14ans pour moi) et il n'est pas difficile de trouver dans son entourage, des personnes de générations précédentes réfractaires aux technologies ou complètement larguées, sans que ce soit péjoratif. D'un autre côté, combien de fois ai-je eu affaire à des jeunes, ou même mes étudiants universitaires, qui utilisent les technos tous les jours et qui ne sont pas fichus de les maitriser, ils n'ont pas cet esprit de curiosité. Étant un autodidacte, je me méprends peut être sur ce que peut être la normalité.

avatar denisbook | 

Tout à fait messieurs, petite rectification EBLIS pour être né dans la techno aujourd'hui il faut avoir moins de 50 balais ;) pourquoi ? parce que l'émergence de l'informatique familiale coïncide avec les années 80 tout simplement ... c'est pas loins d'une génération de plus que la tienne :-) Sinon Mantis Religiosa, on peut aussi voir les choses de la manière inverse et se dire que la vie vaut justement le coup d'être vécue à fond tant elle est éphémère. Ta vision est philosophique, la mienne est affective ... deux visions du monde s'affrontent, j'ai choisi pour ma part de vivre ma vie comme s'il n'y avait pas de lendemain tant je suis convaincu de la pertinence de tes propos ;-)

avatar Mantis Religiosa | 

@denisbook
Effectivement je comprends ton point de vue qui me paraît être une attitude pleine de sagesse. Le "ici est maintenant" est la voie de la sagesse. Quelqu'un a dit (je ne sais pus qui) en gros : "ici et maintenant je suis heureux, le passé est mort et le futur imaginaire" et c'est effectivement pour moi le moyen de vivre pleinement la vie, même si je n'y arrive pas, étant de nature pessimiste et anxieuse, ce qui me fait constamment penser au passé (les choses imparfaites que j'ai faites) et me projeter dans l'avenir qui ne se révèle jamais comme je l'ai prévu :-) Perte d'énergie que tout cela

avatar oomu | 

"Étant un autodidacte, je me méprends peut être sur ce que peut être la normalité"

voilà.

c'est exaaAAAActement ça.

je vous le jure, vous vous méprenez sur la "normalité".

Autodidacte est un trait de caractère parmi tant d'autres, une priorité parmi tant d'autres, y en a qui le sont, et d'autres qui sont le po. Ce n'est pas l'âge qui y change quoi que ce soit.

avatar oomu | 

@eblis

autre chose

si vous avez 38 ans, et que vous avez découvert l'informatique à 14 ans, alors c'était déjà un truc de vieux.

J'ai commencé en 1982, c'était épique et folklorique, certes, mais y avait déjà une culture, un marché, des communautés et des vieux.

Comme dit Denisbook, la micro-informatique, l'informatique personnel, le fait d'avoir un ordi à la maison et voir l'essor des services en lignes et autres jeux vidéo , suffit d'être un vieux de 50 ans.

avatar EBLIS | 

Je pensais que la micro était vraiment moins accessible que cela. Du moins là ou j'ai vécu.

avatar Mantis Religiosa | 

@EBLIS
A 38 ans tu fais encore partie des jeunes, la planche bascule un peu à 30 ans où on quitte les très jeunes (c'est à peu près l'âge auquel les jeunes de 16 ans ont commencé à m'appeler "Monsieur" et cela m'a fichu un sacré coup sur la tête) mais c'est à 40 ans que tout se passe : là on quitte définitivement le monde de la jeunesse, d'ailleurs les entreprises ne s'y trompent pas, elles ne veulent plus personne au-delà de 40-42 ans. La fenêtre de tir pour construire sa carrière est donc en gros 25-38 ans et à 38 ans ans on doit être "assis" (quelle désespérance), c'est à dire être reconnu par ses pairs et "relativement" indispensable. Malheureusement, selon le principe de Peter, qui veut que l'on progresse professionnellement jusqu'à atteindre son niveau d'incompétence, c'est généralement à cet âge que tout déraille, car que fait-on d'un très bon développeur/technicien à cet âge ? Un manager or un développeur ou un technicien ne requièrent pas du tout les mêmes qualités (sans hiérarchie de valeur aucune dans ma tête) que celle d'un manager, d'où généralement seuil d'incompétence atteint. Il est rare de voir de très vieux développeurs/techniciens en entreprise donc pour ceux qui ne "virent" pas manager, une des seules solutions est de devenir travailleur indépendant. Moi j'ai toujours voulu rester technicien et au bout d'un moment (plus tard, vers 50 ans), j'ai du me mettre en indépendant. D'autres collègues un peu "politiciens" sont devenus managers et je vois qu'ils ont atteint des niveaux stratosphériques avec titres ronflants et tout le bazar cachant en fait leur vacuité, mais sont ils plus heureux que moi ? j'en doute. Dans les multinationales, ceux qui durent le plus longtemps sont les bons petits soldats qui ne font pas de vagues, les autres (plus créatifs) sont éjectés parce que gênants/perturbateurs au final. Moi aussi j'ai commencé l'informatique dans les années 80, soit à la naissance de la micro informatique et c'était une période géniale.

avatar EBLIS | 

Comm intéressant. Il va falloir que je le dépêche car il me reste peu pour percer les stratosphères alors :-)

avatar Un Type Vrai | 

Dans quelle monde vis tu ?
Les gens qui ont 60-65 ans se sont marié vers 20 ans et on eut leur enfants vers 24 ans...

On est adulte autonome à 18 ans (à mon avis, même un peu avant).
Mais la paresse, la bêtise et la peur de "grandir" fait que certains restent bébé chez popa moman jusque 35 ans.

Moi, les "très jeunes", je l'ai ai quitté vers 15 ans et je resterai "jeune" jusque 65 ans...

Je deviendrai "vieux" la veille de ma mort.

"d'ailleurs les entreprises ne s'y trompent pas, elles ne veulent plus personne au-delà de 40-42 ans. "
Dans mon domaine, on refuse au contraire de laisser la moindre chance aux jeunes (qui font un stage, un apprentissage et qui s'en vont). Le "jeune" (la génération Y pour être plus précis) est vue comme trop paresseux et rebelle pour être productif. C'est un parasite en somme.

Je pense que ce schéma de pensée est typique des vieux. tout comme le tien d'ailleurs (à 40 ans tout est fini, de 16 à 30 ans, c'est l'adolescence ...)

Bref.

avatar Mantis Religiosa | 

@Un Type Vrai
Et bien nous avons deux expériences différentes dans deux milieux différents (moi l'édition logicielle et le consultant informatique), cela ne prouve pas que tu as raison :-)
Le plus beau c'est que tu m'accuses d'obscurantisme et de fermeture d'esprit....en faisant preuve d'obscurantisme et de fermeture :-)
Bref...

avatar Un Type Vrai | 

Que n'as tu pas compris dans ce passage :
"Dans mon domaine, on refuse au contraire de laisser la moindre chance aux jeunes (qui font un stage, un apprentissage et qui s'en vont). Le "jeune" (la génération Y pour être plus précis) est vue comme trop paresseux et rebelle pour être productif. C'est un parasite en somme.

Je pense que ce schéma de pensée est typique des vieux. tout comme le tien d'ailleurs (à 40 ans tout est fini, de 16 à 30 ans, c'est l'adolescence ...)"
?

Non parce que je ne fais qu'être un miroir ici, je démontre par l'absurde...
D'ailleurs, tu vois bien que les jeunes sont responsables à 18ans, puisqu'ils sotn consultants "dans ton domaine"...
Inutile d'attendre 30 ans ...

avatar Mantis Religiosa | 

@EBLIS
Mais je me suis égaré en chemin de mon discours. Ce que je voulais dire est que ma réflexion était plus une réflexion "fondamentale" sur la vie en général, et la tienne une réflexion "appliquée" sur la technologie. Les deux ne sont pas antinomiques mais se complètent.

avatar Mécréant | 

@EBLIS:
Il y a effectivement l'aspect générationnel, mais 50 ans n'est qu'une des fragmentations :
- j'ai connu l'informatique dès 6 ans, avec un OS conçu par un ami de mes parents (c'était TRÈS tôt pour l'époque: fin '80);
- à l'Université, l'informatique et le net étaient une nécessité que les générations précédentes comprenaient difficilement,
-mais pour la générations juste après, elle est encore plus présente (j'ai connu le tout début des portables en amphi : il y en avait un parfois...)
-la future génération, nourrie aux TBI et autres tablettes en classe utilisera encore plus ces outils...

Donc, globalement, il n'est pas étonnant qu'un "vieux" s'y connaisse moins qu'un "jeune" dans ce domaine et ça n'a rien à voir avec l'intelligence ou les capacités...

PLUS ne veut cependant pas dire MIEUX : à chacune de ces générations, certains y ont trouvé plus d'intérêt, s'y sont formés, tandis que d'autres se contentent de ce qui est généralement connu (c'est pour ces derniers que la différence générationnelle est importante !)

avatar Un Type Vrai | 

Pour donner un exemple concret aux "vieux" :
Rappelez-vous de la galère que vous aviez à comprendre les espaces vectoriels que vos gamin se coltinaient à l'école...
Et la galère que vous avez eu à expliquer comment régler l'heure du magnétoscope à vos parents...

Et pour information, un jeune de demain ne saura plus régler l'heure du magnétoscope... Cette capacité définit votre génération, tout comme je ne connais pas le nombre de pipe fabriquée par an à St Claude, ni citer les départements et leur chefs lieux de canton par ordre alphabétique...

Ptet que vous comprendrez que ce qui change, c'est pas la capacité de savoir ou l'intelligence moyenne, mais ... le monde !

avatar Mantis Religiosa | 

@Un Type Vrai
Euh....comment dire je ne sais pas à qui vous parlez mais si c'est à moi et que vous me prenez pour un jeune....j'ai 62 ans, donc vous avez tout faux là. Un conseil : un calmant et au lit, vous verrez, demain il n'y paraîtra plus :-)

avatar Un Type Vrai | 

Désolé, je répondais à Mecréant.
Un jour Macgé réglera le problème de leur version iOS des commentaire et tout redeviendra clair )

avatar oomu | 

@Mantis Religiosa

c'est exactement ce que j'ai ressenti et que je ressens de plus en plus.

du coup, il faut courir sans jamais s'arrêter, rester curieux de tout jusqu'à la fin : c'est fun.

avatar iPop | 

@bugman :
Merci mon ami, j'ai bien ris

avatar MacGyver | 

100 % d' accord bugman.

D' accord, c'est ce que -dans la jargon des commerciaux- on appelle une "bonne pomme"

a juste titre :)

avatar JLG01 | 

@bugman :
Il ne faut pas traiter ainsi les anciens de cons.
Il sont bien plus roublard qu'on ne l'imagine, expérience obligé, et à 65 ans on a toute sa tête.
Il achètent aussi pour leurs enfants et petits enfants lorsqu'ils en ont les moyens, ce qui fausse les statistiques.
Ensuite, et comme moi, nombreux sont ceux qui ont vécu professionnellement dans l'univers Apple et qui s'équipent pour eux en connaissance de cause.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR