Une publicité détournant le logo Apple censurée

Stéphane Moussie |

On ne plaisante pas avec le logo d'Apple. Humanoïde, un nouveau (et très bon) magazine consacré aux nouvelles technologies, l'a appris à ses dépens. Pour se faire connaître, le magazine a prévu une campagne d'affichage « décalée et gentiment provocante » autour de son slogan « la technologie est l'opium du peuple ».

En charge de la réalisation, l'agence Gloryparis a détourné les logos et marques d'entreprises high-tech afin de mettre en exergue la dépendance aux nouvelles technologies. Netflix devient Netfixe, Windows se transforme en Windose... et le Mac devient de la « cam » que l'on sniffe.

La publicité censurée par Mediakosk

Ce dernier détournement, vous ne le verrez pas sur les kiosques à journaux de Mediakosk. Cette entreprise qui gère environ 780 kiosques en France a refusé cette affiche.

Mediakosk a indiqué à l'équipe d'Humanoïde que le service juridique d'Apple l'appelait systématiquement quand son logo ou sa marque apparaissait dans une publicité, qu'il s'agisse d'un détournement ou d'une simple citation. Ce fut d'ailleurs le cas pour la récente Une de l'Obs sur « le côté obscur de la pomme ».

Arrêt sur images note que Mediakosk, qui est une filiale de JCDecaux, n'a pas intérêt à se fâcher avec Apple qui est un très gros client.

« L’ensemble de ces marques bénéficie d’une image très valorisante auprès des consommateurs. Elles n’ont rien à craindre, elles le savent et c’est pourquoi aussi nous avons pris la liberté d’adopter un ton décalé et provocateur », avait déclaré le codirecteur de l’agence Gloryparis au moment de la présentation de la campagne.


avatar Philactere | 

C'est intéressant cette news.
Les grandes sociétés en censurant systématiquement ce genre de choses en font la publicité indirecte. Du coup j'apprends l'existence de ce magazine que je lirais probablement. Et à lire le titre en une, il aurait été préférable pour Apple et consort que je continues d'ignorer ce magazine.

avatar marc_os | 

@ Philactere :
Où là là, Apple et consort n'ont qu'à bien se tenir !
Ils doivent trembler dans leurs bottes à présent.

avatar Philactere | 

@marc_os :
Gagné !
Je savais en postant ce commentaire qu'un abruti me répondrait ça.

avatar marc_os | 

L'abruti l'est tellement qu'il va cliquer sur le lien "signaler" de ton commentaire que je ne m'abaisserai pas à qualifier.

avatar oomu | 

ben disons que dans la Farce dans laquelle on vit, tout le monde joue son numéro

- le journal a fait de la provoc au marteau piqueur ("hé Apple, ton mac c'est de la cam, de la drogueuuuh, et Microsoft t'as filé leur dose aux petits enfants?")

- le distributeur fait "houlalala, mais diantre, ce journal est de la provoc ? moi qu'on prévient jamais quand on discute de distribuer ? et donc refuse et laisse bien communiquer

- Apple est dans son rôle attendu de Chieur Cosmique.

Buzz

bZzzzzZ bZzzZ

avatar Mécréant | 

@oomu:

Il est vrai que le distributeur a pris les devant cette fois,
mais c'est peut-être pour éviter de se taper le service juridique d'Apple après...

"Mediakosk a indiqué (...) que le service juridique d'Apple l'appelait systématiquement quand son logo ou sa marque apparaissait dans une publicité, qu'il s'agisse d'un détournement ou d'une simple citation"

Bref, Apple n'est pas le Grand Chieur Cosmique, mais son service juridique est digne de celui de Moulinsart
[Note: Ceux qui empêchent toute utilisation de Tintin afin d'éviter de dénaturer l'oeuvre d'Hergé, mais qui font exception si le capitaine Haddock tire au lance flamme et rapporte gros...]

avatar Ast2001 | 

Personnellement, je trouve excellente cette campagne.

avatar Xav852 | 

@Ast2001 :
Oui, elle est plutôt sympa !

avatar Shralldam | 

Soumission, encore et toujours. Oh, faut pas fâcher le client, surtout pas !

avatar oomu | 

ben c'est lui qui paye...

avatar Shralldam | 

@oomu :
Ça n'exclut pas d'avoir de l'humour :-)

avatar oomu | 

manifestement si.

Mais à mon sens, ce n'est pas de l'humour ici.

et je ne vois pas trop comment apple (ou netflix) pourrait accepter de voir son commerce décrit comme une drogue.

Car il s'agit bien d'un propos sociétal que de dire "la technologie est une drogueuh bande de drogués". Comme le propos "tout ça c'est des gadgets qui vous empêchent de devenir ami avec moi dans le métro, bouhou".

Ce n'est pas de l'humour au sens "hahah on se marre et on a rien à foutre d'être respectueux" tel Robot Chicken, Charlie Hebdo, Carali, Oatmeal (que j'ai cité ailleurs), etc.

Il s'agit bien d'un propos, que je considère d'une banalité affligeante (il revient toutes les 3 semaines, même pas tous les 3 ans, toutes les 3 SEMAINES) et pire que tout, le distributeur s'est AUTO-censuré.

avatar Mécréant | 

@oomu:

Je dirais plutôt que Mediakosk, "le distributeur [, a] AUTO-censuré [Gloryparis]"...
Et auto-censurer les autres, c'est un peu comme les suicider, je trouve...
;-)

Ceci étant-dit: l'idée que « la technologie est l'opium du peuple » n'est certes pas nouvelle, je pense que vous sur-interprétez le propos de cette publicité pour "un (...) magazine consacré aux nouvelles technologies"

avatar Un Type Vrai | 

Ce n'est PAS de l'humour :

" L’ensemble de ces marques bénéficie d’une image très valorisante auprès des consommateurs. Elles n’ont rien à craindre, elles le savent et c’est pourquoi aussi nous avons pris la liberté d’adopter un ton décalé et provocateur "

Autrement dit : "le voisin avait une belle voiture, c'est pas la rayure que j'ai fait sur sa portière qui va abîmer son confort de conduite"
"La vielle dame avait assez d'argent dans son porte monnaie, ce n'est pas les 200€ pris à la tire au distributeur qui vont baisser son train de vie"

Etc. Etc.

Si on me chie dans les bottes, mon "service juridique" (bon, c'est juste un avocat...) risque de vous téléphoner...

avatar JLG01 | 

@Shralldam :
C'est facile de se cacher derrière un pseudo.
Que diriez-vous si votre quotidien préféré jouait graveleusement avec votre nom?

avatar oomu | 

Cela vous choque ?

ARRETEZ D'ACCEPTER TACITEMENT que le Travail soit financé par la PUB !

Vous ne pouvez pas espérer d'un média qui vit du financement indirect de la pub d'être indépendant des marques qui financent la pub.

A un moment, y a forcément un des pigeons du truc (le lecteur, le journaliste, le publicitaire, l'annonceur) qui va gueuler. Y a de l'argent en jeu !

-
d'un autre coté, si le journal ou le distributeur en avait dans le pantalon (ou une indépendance financière, en général c'est ça qui permet d'avoir dans le pantalon), ils auraient pu faire fi de la demande d'Apple et profiter de la liberté (pour ce qu'il en reste ou restera bientôt) de caricature. (vous savez, celle qui offense et que maintenant dire merde à quelqu'un est vu comme un CRIME GALACTIQUE)

enfin bref...

avatar phoenixback | 

@oomu :
Tu veux dire que l'argent implique forcément conflit d'intérêt et corruption?

Que tous nos médias s'autocensurent a cause de leur dépendance ou appartenance financière?

Il n'y a donc que charlie hebdo qui peut caricaturer la pomme?

L'argent a t'elle corrompu la democratie?

Oomu viendrait t'il de passer du coté des gens censés? Ou au contraire est il un dangereux conspirateur négationniste?

avatar SMDL | 

@phoenixback :

"Oomu viendrait t'il de passer du coté des gens censés?"

Tu veux dire censément sensé, sans doute et sans cesser d'encenser ? :)

avatar phoenixback | 

@SMDL :
Ceux la meme!! (^_^)

Mais il fait un pas en avant un pas en arriere il danse la salsa

avatar JLG01 | 

@oomu :
C'est bien le fond du problème.
Et c'est un cercle vicieux car pour financer par la publicité il faut augmenter les prix de vente de e qui est vanté.
Donc on achète d'un côté au prix fort pour avoir d'un autre des choses gratuite.

avatar lamainfroide | 

Les gens non adoubés par la pomme n'ont donc pas le droit de caricaturer le dit fruit.
La suite c'est quoi ?
Interdiction totale de représenter Steve Jobs ?
Z'ont du mal à se détendre chez Cupertino.

avatar marc_os | 

@ lamainfroide :
Le droit de caricature ????
Ce n'est pas de la caricature, c'est du business, du dessin fait par des "créatifs" marketteux à deux balles d'agences de pub tellement imaginatifs qu'ils voguent sur la vague de l'Apple basching, parce que si on met Apple dans un titre, ça attire le chaland.

avatar oomu | 

on se calme :)

y a aussi netflix qui est cool à surfer avec.

-
et oui c'est de la caricature

et s'agit pas d'une impossibilité de "droit à la caricature"

c'est le DISTRIBUTEUR (la boite de kiosque) qui a décidé ELLE MEME (à ce que je lis) de se plier comme un petit bonhomme mousse.

Elle a usé de SON droit de PAS utiliser son droit :)

"Interdiction totale de représenter Steve Jobs ?"

aucun rapport avec "steve jobs". D'ailleurs, je pense que si quelqu'un devait débarquer si vous utilisez l'image de "steve jobs", ça serait la famille Jobs.

avatar lamainfroide | 

"Interdiction totale de représenter Steve Jobs ?"
Je caricature en disant ça.
Tu veux pas que je te fasses un dessin, non plus ? (<-- Humour à deux balles)

avatar oomu | 

SI ! et si je pige toujours pas, que vous fassiez caca sur le canapé !

en fait, je veux exactement ça.

avatar marc_os | 

Si l'un de mes fournisseurs fait du business contre mon image, alors j'en change. C'est normal. Je ne vais quand même pas travailler avec des traitres. Donc on peut comprendre que le fournisseur entre deux clients ait choisi le plus important, qu'il ait choisi de ne pas trahir celui qui rapporte le plus.
Tout cela n'a rien à voir avec une caricature, c'est du business.
Or il paraît que le capitalisme et ses « business modèles » c'est la panacée.
Faudrait savoir ce qu'on veut quand même !

avatar oomu | 

ben on voudrait de l'amouuuur

avatar Mécréant | 

@marc_os:
Pour le coup, il font:
-de l'Apple bashing
-du Windows bashing
-du netflix bashing
-du twitter bashing
-du instagram bashing

...ça fait beaucoup pour un journal sur les technologies, non?
Oh, wait, c'est peut-être bien de la caricature...

avatar marc_os | 

@ Mécréant :
Y a pas de bashing. C'est juste un coup de comm.
D'ailleurs c'est orchestré par une agence de pub.
CQFD.

avatar Mécréant | 

@marc_os:

De ma part, c'était de l'ironie...


marc_os 11/05/2015 - 11:53
@ lamainfroide :
Le droit de caricature ????
Ce n'est pas de la caricature, c'est du business, du dessin fait par des "créatifs" marketteux à deux balles d'agences de pub tellement imaginatifs qu'ils voguent sur la vague de l'Apple basching, parce que si on met Apple dans un titre, ça attire le chaland.

marc_os 12/05/2015 - 10:44
@ Mécréant :
Y a pas de bashing. C'est juste un coup de comm.
D'ailleurs c'est orchestré par une agence de pub.
CQFD.

avatar Mécréant | 

PS:

Il va de soi que l'objectif d'une campagne publicitaire soit la communication.
Il est fréquent qu'une campagne de pub soit créée par une agence de pub.

Pour ce qui est du "coup de comm (...) orchestré par une agence de pub", si vous insinuez que Mediakosk aurait décidé de censurer une partie de la campagne créée par Gloryparis pour Humanoïde afin de lui donner une meilleure visibilité,
j'avoue ne pas comprendre l'intérêt qu'aurait eu Mediakosk de ce méfait qui lui vaut une contre-pub...

avatar Oncle Sophocle | 

@ lamainfroide

"Interdiction totale de représenter Steve Jobs ?"

Quand on pense à des événements récents, ça fait froid dans le dos, la pomme aurait-elle ses fondamentalistes ?

avatar Joëh | 

Et c'est à ce moment là que l'effet Streisand se réalise :-D

avatar Philactere | 

@Joëh :
Merci, c'est ce que je voulais exprimer. Je ne savais pas que cet effet portait un nom.

avatar oomu | 

vrai

je connaissais même pas l'existence de ce magazine.

Hélas, je suis soumis à l'effet Streisand, mais aussi au Mépris Streisand: je n'irai pas plus lire.

en fait, j'irai même MOINS Lire, ANTI-LIRE en quelque sorte, parce que l'angle de l'attaque émotionnelle et visuelle pour ouvrir un propos que je considère déjà comme surfait et refait jusqu'au trognon (de la pomme, hahahahah..heu...) ennuyant, banal, inintéressant, vide.

avatar oomu | 

cela dit, je considère toujours que parler de "drogue" pour la technologie est un discours superficiel, pure vacuité.

L'humanité EST technologie : de l'arc, en passant par la charrue, jusqu'au satellite géostationnaire.

+ intéressant est de parler de si la technologie a toujours permis une émancipation ou domination des populations. Si la technologie est de nature différente au 21e siècle qu'au 12e (au pif) : structure-t'elle différemment les moeurs, le discours maboul-catastrophique est-il nouveau ? sa technicité est elle perçue différemment par les élites ? (y a t'il un décrochage sur leur savoir et attentisme vis à vis d'elle et sa complexité grandissante?). etc.

--
Pour aller + loin que dire oui ou merde à une popolémique:

C'est du sensationnalisme que de comparer netflix à une seringue.

C'est de l'atomisation de la pensée : l'image émotionnelle (fix -> seringue -> drogue dure -> heroine et tout ce qu'on imagine autour) ne permet PAS de parler de netflix comme d'une chose banale pour voir des films d'une banalité absolue. On vous anéantit cette possibilité d'emblée si on vous jette à la figure l'image de la DROGUE (avec plein de R).

Pensez aux enfants!

*s'enterre déjà dans sa grotte loin de la technologie pernicieuse qui pervertit les ZZenfants*

avatar hirtrey | 

@oomu :
Toujours aussi soûlant

avatar hirtrey | 

@hirtrey :
Merci le correcteur !!

avatar oomu | 

Oui, toujours autant.

et sachez qu'en plus j'ai cherché sciemment à m'approcher de la limite de taille de commentaire. Ho cette limite... :)

mais le fait est que j'ai raison:

vacuité.

avatar hirtrey | 

Je ne sais pas si vous avez raison, je ne vous lis pas.

Sagan.

avatar oomu | 

manifestement trop tard, vous m'avez lu.

avatar Mécréant | 

@oomu:
À moins qu'il vous ait
- anti-lu,
- sur-lu,
- sous-lu,
- etc...

;-)

avatar Mécréant | 

@oomu:
"C'est du sensationnalisme que de comparer netflix à une seringue"
--> C'est une pub, aussi, ce n'est pas un courant philosophique...

avatar marc_os | 

@ oomu : « je considère toujours que parler de "drogue" pour la technologie est un discours superficiel, pure vacuité [etc] ».

Mais t'es dingue !
C'est pas des choses qui se disent !
Ça va pas de parler émancipation et d'aborder la chose sérieusement ?

avatar Silverscreen | 

J'ose même pas imaginer les pressions autrement plus grandes que subissent les journaux /magazines dont un des annonceurs-phare a un produit qui passe en test (genre la dernière Renault dans Auto-Plus ou le dernier Asus chez 01informatique…

Là ça nous choque parce qu'il y a "censure" quasi-officielle (le distributeur censure une affiche de ses kiosques) mais on ne voit rien les 99% du temps restant.

Ceci dit, juridiquement parlant, Apple est dans son droit. On aurait pu faire une affiche avec un mec en train de se faire un shoot, le bras posé devant un MBP qu'Apple n'aurait rien pu dire.

Là, il y a l'envie de jouer la provoc en malmenant une marque et un logo déposés. On peut regretter le manque d'humour ou d'autodérision de la pomme mais légalement, il n'y a rien à dire.

En se plaçant du point de vue d'Apple, en laissant faire, ils donnent carte blanche à des articles qui comparent leurs clients à des junkies en mal de fix. Pour peu que les articles soient mal fichus, racoleurs (on peut quand même se poser la question vu la campagne), et peu factuels, je vois pas l'intérêt qu'ils auraient à laisser faire…

avatar Azurea | 

Le plus grave dans l'histoire c'est de banaliser la drogue (son image), au lieu d'éduquer sur ces méfaits et sa dangerosité car ce n'est pas un produit banal et s'en servir d'exemple --- pas bon du tout --- surtout auprès des jeunes.

avatar MiRouF | 

Avant, Apple était Charlie. Mais ça c'était avant.
http://fortune.com/2015/01/09/apple-france-je-suis-charlie/

Bref, le droit à la caricature et à la liberté d'expression oui, mais pas pour les sujets Apple.

avatar marc_os | 

@ MiRouF :
Je le répète, il ne s'agit pas de caricature, mais de business.
Des « créatifs » ont trouvé cool de détourner des logos parce qu'ils n'ont rien trouvé d'autre. De plus, en prenant des logos de marques hyper ultra connues, c'est le buzz assuré.
Business, business, je vous dit.
Il n'y a absolument aucun enjeu politique derrière ces caricatures. Rien que du business pour vendre du papier.
En plus, Humanoïde, c'est vachement original. C'est pas comme s'il n'existait pas des Humanoïdes Associés depuis 40 ans déjà.
Donc leur business, c'est de plagier tout ce qui existe dans leur domaine (cf. encore avec leur "la technologie est l'opium du peuple" tellement original).
Cool.

avatar MiRouF | 

C'est du l'humour, de l'humour !
Vous savez ce truc fait pour détendre les zygomatiques et passer un bon moment.
Certains ont oublié le principe de l'humour, de faire rire. C'est dommage.

Humour, humour je précise !
https://www.youtube.com/watch?v=QqtrQKArgaU

avatar iPoivre | 

@MiRouF :
Ça n'a pas été interdit ce machin là ? En tout cas si on en croit la vision de marc_os, l'humour est un parasite qui vient détruire notre système si bien pensé.

Allez, je vais aller l'acheter ce bouquin moi, ça devrait être drôle.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR