iAd va croiser les données des utilisateurs iOS

Mickaël Bazoge |

Apple continue de miser sur iAd, même si la régie publicitaire mobile demeure bien loin des cadors du secteur, Google et Facebook. D’après The Information, le constructeur a organisé une soirée pour ses partenaires annonceurs à Barcelone durant le MWC, même si Apple n’y avait pas de présence officielle. Une petite douceur histoire de ne pas se faire oublier sans doute, mais la Pomme n’avait pas que des petits fours à offrir.

Une nouvelle initiative va permettre aux fournisseurs de publicité tiers d’aider les annonceurs à cibler une clientèle spécifique en « croisant les numéros de téléphone, courriels et d’autres données ». Un système déjà en œuvre chez Facebook, qui croise les informations provenant de fournisseurs de pub avec les données anonymes des utilisateurs du réseau social.

Cette absence de croisement des informations est un des problèmes fréquemment soulevés par les agences : actuellement, iAd se contente de leur fournir des données liées à la localisation des utilisateurs iOS, leur historique d’achat et leurs intérêts en termes de contenu, mais c’est tout. Ces limitations n’empêchent pas Apple de facturer le gros prix aux annonceurs : certains paient jusqu’à 10$ par application pour y afficher leurs bandeaux de pub, soit le double du prix le plus élevé chez Facebook.


Tags
#iAd
avatar Eaglelouk | 

Nul.

avatar Ast2001 | 

Bah oui, Apple, Google et facebook. Même combat. Du coup, je ne comprends pas bien les discours 'chevalier blanc' de Cook sur le fait qu'Apple ne gagne pas d'argent avec les données personnelles.

avatar Cap.Achab | 

Marketing.

avatar Silverscreen | 

Apple ne revend pas ses données tout simplement parce qu'elle ne les récolte pas.

De ce que je comprends, Apple autorise dorénavant les publicitaires à croiser les données qu'ils ont via leurs apps (normalement, l'e-mail qui constitue l'identifiant Apple, le type d'appareil utilisé et l'endroit – si la localisation est acceptée par l'utilisateur pour l'appli concernée) avec les bases de données que les publicitaires ont par d'autres moyens sans rapport avec Apple qui permettent d'associer une adresse e-mail avec une adresse physique et un numéro de téléphone…

On est loin du croisement de données que Google fait lui-même à partir de ses propres fichiers en vue du ciblage publicitaire (un num de téléphone "de confiance" saisi pour sécuriser un identifiant, bam croisement des deux, et association avec les tags des vidéos likées, vues et postées). Ex : le 06 06 12 12 12 appartient à toto@toto.com qui adore les vidéos de Orlando Bloom, a posté un extrait de My Beautiful Laundrette, est ami avec Deborah K et Tweesy, a étudié aux Beaux-Arts et envoie des mails contenant les mots clef "Mylène Fermer, Oscar Wilde et Lady Gaga"… et à qui une publicité ciblée propose de s'abonner à Têtu…

Tu la voies la différence là ?

avatar Ast2001 | 

Je ne pense pas. Les données citées dans l'article (localisation des utilisateurs iOS, historique d’achat et intérêts en termes de contenu) sont, je le pense, stockées chez Apple (notamment les deux dernières).

Sinon, comment effectuer le croisement ?

Apple récolte des infos personnelles comme tous les autres.

avatar Domsware | 

@Ast2001 :
Les données citées ne sont pas personnelles car on ne peut aucunement en déduire des informations personnelles de l'utilisateur. Elles permettent d'affiner le ciblage pour les annonceurs : par exemple ne cibler que les personnes qui ont des jeux de type casse-tête.

avatar Ast2001 | 

? Ton historique d'achat, tes intérêts en terme de contenu ne sont pas des données personnelles ???? Si je comprends bien cette fonction, si tu n'as pas limité la collecte iAD sur ton iDevice, Apple peut fournir aux annonceurs TES centres d'intérêts ainsi que TON historique d'achat (en effet, comme c'est croisé via ton n° ou ton email, ils savent que c'est toi).

Après, si tu parles de données anonymes, c'est possible mais c'est exactement la politique de Google et facebook qui ne fournissent que des données anonymisées. En l'espèce, ce que je comprends ici me semble plus dérangeant. Il doit y avoir un pb d'explication ou déficit de compréhension de ma part.

avatar Domsware | 

@Ast2001 :
Les données personnelles sont celles qui permettent de t'identifier : l'historique de tes achats par exemple ne le permet pas ou bien le fait que tu préfères les jeux de stratégie non plus. Ou bien si la langue de ton téléphone est le français...

Après bien sur ce genre de données sont reliées à ta personne via ton utilisation de l'appareil.

Néanmoins il est clair qu'il convient de rester vigilant car par recoupements il est possible de trouver ton identité.

Le site de la CNIL présente clairement cela et les limites lors de la collecte des données.

avatar Ast2001 | 

Oui, je pense qu'Apple revend des données anonymisées _exactement_ comme Google et facebook. Ni plus ni moins.

En gros, parce qu'Apple sait (parce ces données sont stockées chez Apple) que j'aime beaucoup les jeux de stratégie, ils vont m'afficher des iAD de jeux correspondants. le tout en se faisant payer par l'éditeur du jeu concerné.

Le seul truc, c'est que Google et facebook ont probablement une meilleure connaissance de leurs users pour que tout ceci soit plus fin (nombre de services plus important).

avatar Domsware | 

Je ne pense pas qu'il y ai revente de données, que ce soit Apple, Facebook ou consorts. Il s'agit plutôt de vente de précision de ciblage : l'annonceur indique ses préférences de ciblage et n'a jamais accès à aucune données, anonymisées ou non.

C'est en tout cas comme cela que j'ai vu fonctionner les choses sur Google, Facebook et Twitter en tant qu'annonceur.

Après c'est sûr que Facebook offre un ciblage beaucoup plus fin qu'iAd.

avatar patrick86 | 

"Oui, je pense qu'Apple revend des données anonymisées _exactement_ comme Google et Facebook."

Apple ne revend pas les données, ni Facebook et Google.

Google et Facebook exploitent — eux-mêmes — les données des utilisateurs afin d'établir des profils, sur lesquels cibler la publicité des annonceurs.
C'est BEAUCOUP plus lucratif que de simplement vendre des données brutes, qui plus est si elles sont anonymisées.

Apple a fait iAd pour avoir un certain contrôle de la pub affichée dans les apps, et surtout de comment. C'est-à-dire qu'elle veut pouvoir dire aux développeurs "vous pouvez permettre à nos partenaires annonceurs d'afficher de la publicité dans vos apps pour les financer, mais on s'assure que ce ne soit pas trop dégueu".
Mais, depuis sa création, iAd ne plait pas aux "partenaires" annonceurs, parce qu'Apple est très avare de tous types de données utiles à balancer plus de pub plus ciblée à la gueule des utilisateurs.

Apple a la dent entre deux pommes.

--

Concernant le changement sus-mensionné, l'article est très évasif et manque de précision. Il est de bon aloi d'attendre — ou de chercher — plus de précision avant de trol… heu, débattre le sujet.

avatar bibi81 | 

C'est vrai que l'adresse e-mail et le numéro de téléphone ce n'est pas personnel...

avatar Cap.Achab | 

Assez drôle cette mauvaise foi. On dirait des spins doctors dépêchés par la firme pour trouver les éléments de langages qui feront passer la pilule.

J'aime Apple, mais à un moment il faut arrêter de vouloir défendre l'entreprise à tout prix en déformant la réalité, ou en s'arrangeant sur les interprétations possibles.
Oui, les emails, les numéros de téléphone et les autres données comme la géolocalisation sont des données personnelles. Que pouvez-vous y faire ?

La vérité, c'est qu'il y a le discours de façade, commercial, arrangeant et consensuel, d'un côté, et la réalité physique, financière et légale, de l'autre.

Tim Cook n'utilisait peut-être pas les données comme peut le faire Google ou Facebook, mais l'actu de MacG montre justement que c'est terminé. iAd marchait mal, finalement on va faire comme les autres et ça ira très bien, mais attention, il faut continuer à défendre la protection des données.
Apple ne lit pas les mails comme Google (en fait Google ne le fait pas vraiment, c'est simplement un robot qui index les mots-clés, et vu le succès de Gmail faut croire que les gens s'en foutent), mais il met à disposition de services tiers des données autrement plus sensibles. Cela revient au même.

Avec Tim Cook, on a vraiment un double discours, comme énoncé plus haut. Dernièrement, il parlait de la protection des données personnelles, comme quoi Apple ne partageait pas les données de iMessages ou des mails avec le gouvernement. Et comment cela se pourrait sachant que la collaboration avec les services d'Intelligence est obligatoire depuis le Patriot Act ?
Tim avance : c'est crypté ! Mes fesses. Ne sait-on pas depuis Snowden que la NSA décrypte la plupart des clés à la volée ?

J'aime bien Apple, mais alors tant le marketing que la meute de fanboys qu'elle soulèvent me saoûle allègrement.

avatar Domsware | 

@Cap.Achab :
Il y a un monde entre expliquer les choses pour comprendre le contexte et défendre Apple. Notamment en comprenant ce qui caractérise une donnée dite personnelle d'une non personnelle.

En tant qu'utilisateur j'essaye de construire ma propre compréhension plutôt que de suivre aveuglément des avis préfabriqués et d'apposer des jugements hâtifs et binaires sur les choses. Donc pour cela je me renseigne et je pose des questions le cas échéant.

Cet article ne précise pas de quoi il s'agit et ainsi je ne fais aucune suppositions : pour cela j'attends d'avoir des informations valides et précises.

Je suis sensible à la protection des données utilisateurs et jusqu'à présent je n'ai eu aucun soucis avec Apple : s'il s'avère que les choses changent en mal alors j'en tirerai les conséquences nécessaires.

avatar adixya | 

Ça se désactive iAd non ?

avatar patrick86 | 

"Ça se désactive iAd non ?"

Deux options :
1) activé l'option "suivi publicitaire limité" dans les réglages de confidentialité ;
2) ne pas utiliser d'app avec pub (pour rappel, iAd ne concerne que le bordeaux publicitaires dans les apps).

avatar Silverscreen | 

Fait chier…

D'un autre côté, même en croisant les données, iAd a bien moins d'infos que Facebook (totalité de notre page plus infos et photos tagguées provenant de nos "amis) ou Google (historique de recherche, de vidéos vues, analyse de mails échangés).
Donc si c'est une concession qui permet à iAd de rester un minimum compétitive et proposer des pubs à la place des régies concurrentes, c'est pas génial, mais ça reste mieux que des pubs Google ou Facebook.

Perso, dans la mesure du possible, je débloque les apps en les achetant pour échapper aux bandeaux de pub. Donc il y a parfois moyen de lutter aussi de notre côté… en ne réclamant pas du tout gratuit.

On le sait bien : "quand c'est gratuit, c'est nous le produit" …

avatar amiga500 | 

euh, quand tu payes ton app, tu seras toujours le produit dans ce cas de iAD

avatar Adrienhb | 

Qui déjà disait que sa boîte ne monétisait pas les données personnelles de ses utilisateurs ? Tim... Tim...

avatar bibi81 | 

Apple a toujours dit que son principal business n'était pas la revente de données privées. Mais comme je l'ai toujours dit, quand on utilise le mot "principal" ça veux bien dire que ça fait parti du business mais que ce n'est pas ce qui rapporte le plus. On a bien la confirmation ici qu'Apple vend bien les données privées...

avatar panbouh | 

C'est drôle de voir des gens qui croient rèelement que apple est super tout blanc et ne fait pas comme les autres, c'est presque affligeant x)

avatar DrLektroluv | 

Lol.
Donc d'après certains c'est pas trop grave s'ils font ça (mais on gueule sur les autres quand ils le font.

C'est marrant de croire qu'Apple aura un meilleur respect de vos données, c'est se mettre le doigt dans l'œil.

avatar amiga500 | 

Le reveil va être dur pour tous les utilisateurs de reseaux sociaux qui nourrissent aveuglement toutes ces compagnies… Eux et leurs enfants seront trackés à vie et le jour ou les gouvernements imposeront à ces compagnies de partager ces informations (vous savez, pour la lutte contre le terrorisme, la pédophilie etc) , ça ne va pas être beau à voir. Bien sûr ceux qui nous sortent le "je n'ai rien à ne me reprocher donc ça me va" manquent vraiment d'imagination.

Pour ceux qui ont du mal à se projeter dans le futur, je conseille le dernier episode "white christmas" de Black Mirror diffusé en decembre (courts métrages U.K de S.F. d'anticipation)

avatar Le docteur | 

Bon, alors les mails, ils les trouvent où ???
Parce que déjà le reportage sur Dubaï, j'ai gardé mon calme et je n'ai rien posté, mais iAd en prime juste devant (ou derrière), ça commence à me hérisser le poil.

CONNEXION UTILISATEUR