Steve Jobs descend en flammes Adobe et Google

Christophe Laporte |
Comme il l'avait déjà fait lors de la sortie de l'iPhone (lire Le keynote informel de Steve Jobs), Steve Jobs a animé une petite réunion avec ses employés. Manifestement, le cofondateur Apple était en grande forme. Il a ainsi donné quelques informations sur la stratégie de son groupe pour les mois à venir et n'a pas manqué de s’en prendre à Adobe et Google.

Les plans d'Apple pour 2010

Lorsqu'il a évoqué l'iPad avec ses troupes, Steve Jobs a été très clair : il s'agit pour lui d'un produit aussi important que le Macintosh et l'iPhone. Manifestement, il n'a donc pas vocation à être un hobby (comme l'Apple TV) pour la société californienne, mais un véritable business, qui pourrait, selon certains analystes, devenir dès l'année prochaine presque aussi important que l'iPod en matière de revenus générés (lire : iPad : démarrage en douceur pour une explosion en 2011 ?)

À l'entendre, 2010 sera placé sous le signe de l'offensive pour Apple. L'homme a affirmé que la prochaine génération d'iPhone sera une mise à jour "A+". Depuis que l'iPad a été présenté avec son fameux système sur puce A4, beaucoup imaginent que la prochaine révision de l'iPhone embarquera un modèle similaire. Les révisions logicielles seront également très importantes, de manière à ce qu'Android ne puisse pas tenir la cadence.

Alors que l'iMac a connu une mise à jour significative l'année dernière, la cuvée 2010 devrait permettre à Apple de passer à la vitesse supérieure. Depuis quelques jours, il se murmure qu'Apple pourrait commercialiser cette année un iMac 22" doté d'un écran multi-touch (lire : Nouveau brevet décrivant un iMac multitouch et Du multitouch sur un iMac cette année ?)



En revanche, ceux qui rêvent justement d'un iMac équipé d'un lecteur Blu-Ray devront encore patienter. Le patron d’Apple a fortement critiqué cette technologie, notamment sur le plan logiciel. Apple ne l'intégrera pas tant que les ventes de Blu-Ray n'auront pas véritablement décollé.

Il a également évoqué rapidement le rachat de Lala.com (lire : Lala : Apple fredonne un nouvel air). Apple désirait intégrer l'équipe de cette société à celle d'iTunes.

Adobe : des fainéants !

Récemment, un employé qui travaille dans l'équipe de développement de l'iPad avait déclaré sous le sceau de l'anonymat qu'Apple ne gérerait jamais Flash sur ses terminaux mobiles. Son explication était simple : "Flash est trop bogué et ferait planter l'appareil" [NDLR : en parlant de l'iPad].

Steve Jobs n'a pas dit le contraire : "Ils sont feignants. Ils ont pourtant le potentiel pour faire des choses intéressantes, mais refusent de l'exploiter. Ils n'ont jamais rien fait pour mettre à profit les avancées d'Apple [NDLR : mentionnant le fait notamment qu'Adobe utilise toujours Carbon]. Apple ne gère pas Flash sur l'iPhone, car il est très bogué. Quand un Mac plante, la plupart du temps c'est à cause de Flash". Il va même jusqu'à pronostiquer la fin de la suprématie de la technologie d'Adobe. Pour lui, elle va être supplantée par le HTML 5. Le mouvement est en marche, d'après Jobs.

Google : un ami qui vous veut du bien ?

Mais sa plus belle pique, Steve Jobs l'a gardée pour Google. À l'entendre, le géant de l'internet a rompu un pacte qui liait les deux sociétés. "Nous ne sommes pas entrés sur le marché de la recherche sur Internet. Ils sont entrés sur le marché des téléphones. Ne vous trompez pas, ils veulent bel et bien tuer l'iPhone. Nous ne les laisserons pas faire".

Il s'en est ensuite pris à la fameuse devise de Google "Don't be evil" (Ne sois pas malveillant). Pour Jobs, c'est tout simplement des "conneries". Ces propos tranchent avec les récentes déclarations d'Eric Schmidt qui estimait récemment que l'état des relations entre Google et Apple était "stable". Cette déclaration faisait suite à un papier paru dans la presse américaine qui affirmait qu'Apple était en négociations avec Microsoft au sujet de Bing (lire : "Steve déteste Eric").

Pas de One More Thing

Bref, les employés d'Apple n'ont visiblement pas fait le déplacement pour rien. Ils pourront juste regretter à la limite que contrairement à ce qu'il s'était passé pour l'iPhone, Steve Jobs ne s'engage pas à offrir à chacun de ses employés un iPad…

Quoi qu'il en soit, les déclarations de Steve Jobs devraient faire des remous chez Adobe et Google. Cette année, les tensions promettent d'être vives entre ces trois sociétés…
Tags
avatar iamflox | 
@sgm, Jobs a bien parlé d'HTML5 mais, et alors? On peut tout à fait faire du HTML5 et du Flash ensemble. Jobs a déjà tenté d'imposer quicktime pour tous les formats video et c'est le Flash qui s'est imposé dans 99% des cas sur le web (qui, rappelons-le, lit du H264 depuis des années)...ca a pas du faire plaisir à Ipapy. Si mes souvenirs sont bons, il y a eu un début d'intégration de Flash dans Quicktime puis Apple a décidé de faire cavalier seul. Il me semble qu'il y avait des rumeurs que Apple tentait de développer son propre moteur SVG intégré dans quicktime. Pourquoi Jobs vanterait les mérites de standards et d'open source si il présente une plateform qui justement, fait le contraire en terme d'implémentation? Donc faut pas être naïf, il faut lire entre les lignes et comprendre le personnage. C'est pas un mécène c'est un type qui fait de l'argent. De son coté Adobe s'enfonce dans les version de Flash pour mac, oh c'est pas uniquement de leur faute étant donné qu'Apple a toujours refusé que le player puisse utiliser l'accélération hardware (contrairement à Windows). De plus, Adobe est une société qui -fait de l'argent- aussi et elle gagne quoi sur un Player Flash ou un Player PDF? Ces 2 projets sont des centres de charges énormes pour Adobe, une grande partie pour la version Mac représentant 5-10% des pc actuels...et Apple ne cesse de trainer de leur mettre des batons dans le roues. Alors oui HTML5 et SVG peuvent devenir des éléments indispensables pour les sites futures, si toutefois ils sont validés et implémentés correctement, si ils sont débuggés. Dans l'attente, le Flash est indispensable à d'innombrables sites (dont macgeneration d'ailleurs) pour les faire vivre et continuer à y contribuer sans abonnements mensuel. Il y a aussi une communauté de centaines de milliers de développeurs Flash/Flex/Air, dont une grande partie sur Mac qui font une sacrée grimace, l'impression d'avoir été trahi par celui qu'ils défendent corps et âme depuis des années.
avatar sgm | 
@Melaure Étrange d'après les commentaires vus ici Flash rame sur de nombreuse machines. Pour Itunes, j'aurai apprécié une réponse oui ou non à la question et non un acquis pour une certaine élite dont je ne fais pas partie.
avatar sgm | 
@iamflox Intéressant ce que tu dis... Et si c'est vrai qu'Apple aurait limité l'accès aux hardware à Adobe. Ipod et Iphone semblent en être la raison, puisqu'ils n'ont pas de capacité hardware d'un ordi. Apple aurait espérer en vain, une optimisation logicielle. Je vais méditer sur ce... Est-ce qu'Apple est justifié de se plaindre dans ce cas? Ou bien Adobe ne doit-il pas faire tout en son possible pour rendre son lecteur accessible et adapter aux plus grand nombre de machines? La réponse : Est-ce que Flash existe sur les alternatives du Iphone?
avatar iamflox | 
Flash existe en version light pour les mobile devices, la liste est ici: http://www.adobe.com/mobile/supported_devices/handsets.html Flash n'est qu'un élément de l'environnement d'Adobe pour le développement d'application RIA. Je me demande même si il vont pas un peu trop loin mais c'est impressionnant. http://www.adobe.com/flashplatform/ Sinon, je te conseille de lire le blog de John Nack, qui généralement a pas la langue dans sa poche concernant la société dans laquelle il travaille: http://blogs.adobe.com/jnack/2010/01/sympathy_for_the_devil.html
avatar Mecky | 
pour la rédaction : [quote]"Ils sont feignants. Ils ont...[quote=*] Ils sont censé feindre quoi chez Adobe ? Ce n'est pas tout à fait faux mais "fainéant" eut été moins ambigu.
avatar sgm | 
@iamflox C'est intéressant. Toutefois pas convaincu car dans la liste d'appareil utilisant Flash lite. Je n'ai pas vu Blackberry, Palm, NexusOne, (Il y a Nokia, mais suis pas sûr que ce soit une référence). En passant flash lite, est-ce que ça sert pour lire par exemple les pub de macgé normales ou les pub adaptés au flashlite? Pq c'est pas le jeu, c'est le flash normal qu'on veut, pas un substitut. Le but du Iphone et du Ipad c'est de remplacer la navigation d'un poste de travail pas un édulcoré. Pour les deux autres lien bien ça dépend de la discussion ci-dessous.
avatar iamflox | 
@sgm, tu as raison, moi même je suis pas convaincu d'une version 'lite' de Flash, bien que celle-ci permet de faire fonctionner une grande partie des Flash (à mon avis, les pubs pas trop complexe comme celles sur macgeneration doivent parfaitement fonctionner) Il me semble que le Flash Lite fonctionne aussi sur les Android, donc NexusOne.
avatar Frodon | 
@iamflox Sosu Android et Palm Web OS, c'est Flash normal qui est adapté (donc complet).
avatar sgm | 
Primo, si c'est adapté sur Android, qui est un OS alors pourquoi pas sur le Iphone. Toute la panoplie de développement est disponible non? Apple considère peut-être que c'est à Adobe de mettre la main dans le cambouis et pas le contraire. Secundo, si ça fonctionne et ça tire tout le jus de la batterie est-ce une bonne idée de l'avoir? L'idée du monotache dans le Iphone, c'est de d'économiser la batterie au maximum. Les commentaires pour Android, bien beau le multitache, mais la batterie se vide grand V. Si c'est pour installer Flash pour que les utilisateur se plaignent après. Par exemple, habituellement des gens se pleignent que le produits mac sont trop dispendieux. Là, Apple sort le Ipad à 500$, certains osent quand même dire que c'est trop cher, mais nombreux disent il manque de ceci, ou de cela. On peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre.
avatar garuda05 | 
est ce que silverlight est lu par l'iphone ? (si oui il sera lu par l'ipad). merci d'avance pour l'info.
avatar Frodon | 
@sgm ll est fort probable qu'Adobe ai déjà une version qui fonctionne sur iPhone OS, du niveau de celle pour Android. Mais très franchement, si c'est du niveau de celle pour Android, on peut comprendre qu'Apple ne soit pas convaincu...
avatar Frodon | 
@garuda05 Non,et il n'est disponible que sous Windows Mobile et Nokia S60 à l'heure actuelle. Etant donnée le caractère de concurrence qu'il y a entre Microsoft et Google et Apple, ils vont surement pas se presser... Autant Nokia ne les concurrence pas beaucoup, donc ca ne les dérange pas plus de supporter leur plateforme mobile, autant Google et Apple, c'est une autre histoire...
avatar Gimli fils de Gloin | 
J'adore les trolls crétins (toujours les memes) qui reprochent a Apple de faire de grosses marges sur leurs produits. genre MS est une oeuvre humanitaire ;.. que les Brewenn, HAL 9000 et autres spleen retournent dans leurs windows store et nous foutent la paix !
avatar RickDeckard | 
[quote]L'idée du monotache dans le Iphone, c'est de d'économiser la batterie au maximum. Les commentaires pour Android, bien beau le multitache, mais la batterie se vide grand V. Si c'est pour installer Flash pour que les utilisateur se plaignent après.[/quote] Euh, j'ai un HTC Hero avec synchro push de Gmail, de l'agenda et des contacts activé... et je tiens pareil voire un poil plus (2 jours) que les très nombreux iPhone 3G ou 3GS qui m'entourent avec la même utilisation (énormement de web, facebook, etc...) et pas mal d'apps ouvertes.
avatar sgm | 
Il y a quelque chose qui ne marche. Comment peut avoir une vérité et son contraire en même temps? Il y a des gens qui s'amuse ici. J'en prend bonne note
avatar nenon | 
Google le Killer ^^
avatar RickDeckard | 
@sgm Faut pas oublier qu'Apple a fait le radin sur la batterie du 3G/3GS (1150mAh). Et même si je trouve dommage de ne pas avoir le choix de fermer une app ou non sous Android, la gestion du multitasking et de son incidence sur l'autonomie est assez efficace: http://forum.xda-developers.com/showthread.php?t=622666
avatar sgm | 
Android n'est pas de la libre concurrence! C'est de la collusion orchestré par Google pour anéantir Apple. La preuve : Quelque soit l'énergie, l'argent qu'investit Apple dans le développement de IphoneOS, elle ne peut atteindre Google car il ne tire aucun revenu d'Android. Les zombies ou dinosaures (au choix) comme Motorola et Samsung ne sont que des pions qui eux n'ont plus aucune dépenses en R&D arrive avec des prix qu'Apple ne peut théoriquement pas égaliser car Apple continue de débourser à grand frais pour soutenir sa R&D. Certains diront qu'Apple n'a qu'a adopter Android. À ce moment, la compétition sera morte, zombifiée ou googlelisée. Tous les constructeurs seront homogénéisés sous le joug de Google. CQFD Un beau procès en perspective.
avatar Brewenn | 
" À ce moment, la compétition sera morte, zombifiée ou googlelisée." Du hard en passant par le software, les services et des sites comme macg le macuser est déjà zombifié, ne se posant plus de questions, il n'a même plus a sortir sa CB, son numéro est enregistré une fois pour toutes pour la durée de validité de celle ci, on peut dire que les "zombies" sont bien controlés. Et quand on lit des shenmue, daito, starbus, lvm , glimi du groin et toute une palanquée de "clients" permanents se relayant en 3/8 pour porter la bonne parole on peut se poser des questions. Et quand Divoli qui n'est pas dupe, et garde raison, se prend une volée de bois vert à chacun de ses commentaires réalistes et fondés, ça confirme. Mais quel est réellement le but de sites comme macg ? Qui se trouve réellement derrière ces façades de sites dits d'information sur une seule "marque" ? Pourquoi l'information à le même formatage et est identique sur tous ? Qui et quoi les financent ? Et pourquoi ?
avatar sgm | 
Bravo Brewenn. Belle tentative de diversion. Réponds plutôt à l'accusation de collusion de Google.
avatar Brewenn | 
"Réponds plutôt à l'accusation de collusion de Google." En droit Français c'est a l'accusateur de prouver. C'est toi qui porte l'accusation de "collusion" (entente secrète, conspiration, pour porter préjudice, prendre le pouvoir). Mais je me pose beaucoup de questions. il y a t' il collusion entre Apple et Microsoft afin d'utiliser le moteur de recherche de ce dernier pour porter préjudice à Google? En fournissant gratuitement les application itunes ou safari il y a t'il collusion, avec qui et au détriment de qui ?
avatar Frodon | 
@sgm Non désolé, mais proposer un OS ou tout autre logiciel gratuitement à l'usage de n'importe qui (constructeurs inclus évidement), n'a rien de répréhensible. Tous le monde le pratique, Apple inclus. De plus, Android est un logiciel Open Source, et en plus majoritairement sous licence compatible avec un usage commercial (Licence Apache 2), donc même Apple peut en tirer profit, car elle a parfaitement le droit de récupérer du code d'Android pour l'utiliser dans ses propres produits, et, sauf pour les parties issue de Linux et donc sous GPL, elle peut même ne pas fournir les modifications apportés. En quelque sorte, en faisant Android Open Source, c'est à double tranchant pour Google, car cela fournit les détails précis de fonctionnement de tout son OS dans les moindres détails. Donc si Google implémente quelque chose de génial dans son OS, Apple pourra le récupérer immédiatement, sans aucun travail de reverse engineering. Si tu appelles ça de la concurrence déloyale, je sais pas ce que c'est la concurrence libre... Y'a pas plus libre que l'Open Source. Et quand Steve Jobs dit "Nous nous ne sommes pas entré sur le marché de la recherche. C'est eux qui sont entrés sur le marché de la téléphonie", il ne reproche aucunement à Google de leur faire de la concurrence déloyale, mais seulement de ne pas avoir respecter leur accord de principe, lorsque le PDG de Google siégeait au conseil d'administration d'Apple, qui était de ne pas se faire de concurrence. Mais ça n'était qu'un accord de principe et ça n'aurait pas été logique que Google n'entre pas sur le marché du Web mobile, étant donné que le Web c'est son coeur de métier. Steve Jobs essai par ses dire de retourner quelques utilisateurs contre Google, les plus fervents supporter d'Apple en somme, et apparemment ca marche, vu ton discours, un peu trop bien même, car je doute qu'il souhaitait une réaction aussi fausse et virulente envers Google de la part des personnes qui ont lu et adhéré à ce qu'il a dit. Et il est dommage de voir à quel point tu peux être influencé par Steve Jobs, essais de prendre un peu de recul sur les choses.
avatar Brewenn | 
"Google est le nouveau Microsoft" Maintenant imaginons une entreprise qui contrôle tout, depuis le hardware (processeur inclus) le système d'exploitation, les applications, les différents terminaux périphériques, les services accessibles depuis ces terminaux, la publicité vers ces terminaux, vos données dans son propre "nuage", chaque achats dans cet environnement ponctionnant les fournisseurs d'une taxe Apple, et que cette entreprise ait un taux de pénétration du marché équivalent à celui actuel de Google ou de Microsoft. Car c'est bien le rêve de Steve

Pages

CONNEXION UTILISATEUR