Dailymotion : Yahoo se retire après l'intervention de Montebourg

Stéphane Moussie |
Malgré des tractations avancées, Yahoo ne prendra finalement pas part au capital de Dailymotion. Orange, qui détient 100 % de l'entreprise depuis le mois de janvier, cherche actuellement « un allié qui assure le développement de Dailymotion hors d’Europe  », selon les mots de Stéphane Richard, le patron de l'opérateur historique.

« Nous avons envisagé plus de 60 partenaires potentiels en France et à l’étranger avant de nous focaliser sur Yahoo, déclare-t-il au journal Les Échos. Nous étions sur le point de trouver un arrangement. » Qu'est-ce qui a fait capoter le deal ? L'intervention du ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg.

« Yahoo veut dévorer Dailymotion. Nous leur avons dit non, ce sera 50/50, c’est-à-dire que nous souhaitons un développement équilibré », a-t-il expliqué au micro d'Europe 1, ajoutant que Dailymotion « est une pépite française qu’il faut préserver. »





À la suite de cette interposition, Yahoo s'est totalement retiré de l'affaire, affirme le Wall Street Journal. Un dénouement qui reste en travers de la gorge de Stéphane Richard. « Dailymotion est une filiale d’Orange, et non de l’État [l'État détient 27 % d'Orange, ndr], assène-t-il. C’est le groupe, sa direction et son conseil d’administration qui gèrent ce dossier »


Dans un communiqué, Arnaud Montebourg dit regretter que « Yahoo et Orange n’aient pu aboutir à la conclusion d’un accord satisfaisant pour l’ensemble des parties, mais tient à indiquer que le Ministère du Redressement productif est attaché à créer les conditions optimales du développement international de Dailymotion. »

avatar oomu | 
c'est une bonne chose pour l'industrie culturelle française. Dailymotion est effectivement un exploit français. Et il a du coup un rôle important pour les studios français. N'oubliez pas qu'un TF1, Europacorp ou le petit producteur français ne discute PAS DU TOUT comme un égale avec Google/Youtube. Les partenaires professionnels qui ont la primeur de Youtube sont tous américains. - c'est exactement le même problème vis à vis de Amazon pour kindle, ou Apple pour itunes/app store. L'industrie américaine favorise l'industrie américaine quand elle développe de nouvelles solutions. Il faut donc aussi que la France dispose d'entreprises et plateformes françaises, en France, sous le droit français, qui parle français, pour développer son industrie culturelle. Si bien sur la France veut disposer d'une industrie culturelle, et ne pas finir comme l'Italie. C'est un choix aussi: ne pas exister.
avatar draconic | 
Personnellement rien à faire que Dailymotion se fasse bouffer par Yahoo (je n'utilise jamais). Pour Orange, c'est se débarrasser d'un poids financier et donc évident qu'ils n'en veulent plus (et même si c'est soi-disant l'un des 20 premiers sites visités). Faut arrêter l'hypocrisie de gauche, maintenant c'est qui veut de l'argent et qui se fait exploiter. Y'en a marre des faux gauchistes qui font semblant de penser aux autres alors qu'ils ne pensent qu'à eux-mêmes. Rien n'oblige qui que se soit de travailler en France, sauf le protectionnisme et la sécu.
avatar Phoenixxu | 
@draconic : N'importe quoi... T'as des soucis toi.
avatar Thorent | 
@draconic : 'Personnellement rien à faire que Dailymotion se fasse bouffer par Yahoo (je n'utilise jamais).' Voilà un mode de réflexion qui va nous mener loin ..... (Dans le même style : "Perso rien à foutre du RSA, je ne l'utilise jamais ! " ça te parait absurde comme ça ?) @oomu +1 sur le fait que ça puisse être une vitrine pour nos studios français. Cependant, même si on peut dire que vendre 100% n'est pas forcément un bon plan, il faut connaître ce qu'il y a dans l'accord. La méthode Montebourg une fois de plus ne colle pas, ce type pourrait essayer de faire le job sans être un repoussoir à investisseur. Il a un ego surdimensionné mais personne n'est foutu de le remettre à sa place ... Si le message parait cohérent, la forme ne passe pas du tout.
avatar Orus | 
"Dailymotion « est une pépite française qu’il faut préserver. » " Tout est dit là. Mdr. Adieu Dailymotion :)
avatar Dwigt | 
Le gros problème, c'est que Dailymotion avait atteint ses limites en tant que site indépendant ou lié à Orange. Les responsables souhaitent se développer et conclure un partenariat ou une prise de participation d'une entreprise qui leur permettrait de changer de braquet. Or il n'existe pas d'entreprise de ce type en France. Il aurait certes été possible que Yahoo! les rachète, vire tout le monde et se contente de récupérer le nom de domaine et la marque. Sauf que Yahoo! était surtout intéressé par leurs compétences, dans un domaine sur lequel ils avaient pris un très gros retard vis à vis de Google. Quelles vont être maintenant les scénarios pour Dailymotion ? N'importe quel investisseur étranger va y regarder à deux fois, parce qu'il va être sûr que Montebourg va assortir tout deal d'une liste d'obligations longue comme le bras. Ça part certainement du désir de ne pas brader les trésors de l'industrie française, mais si toute entreprise est forcément un trésor et tout rachat un bradage, rien ne peut se faire, et personne ne prendra de risque. Alors que Yahoo! aurait pu, si l'intégration de Dailymotion avait été une réussite, faire de la France sa tête de pont en Europe. Mais non, c'était forcément pour tout fermer dans les deux mois. Depuis qu'il est au gouvernement, Montebourg prend des positions patriotiques peut-être louables sur le fond mais exécutées de façon désastreuse et démagogique. En voulant défendre l'industrie française, il dissuade en fait tout investisseur étranger de conclure des accords avec des entreprises françaises, car il sait que Montebourg va probablement lui casser les pieds et faire un grand discours aux accents pseudo-gaulliens aussi rempli de vent qu'un ballon en baudruche, qui n'aura comme effet que d'empêcher la conclusion d'un accord. Je ne suis pas plus partisan de la dérèglementation que du protectionnisme. Je trouve simplement que Montebourg tire la couverture à lui plutôt que de penser à l'intérêt des entreprise et de l'économie.
avatar fondoeil | 
Si l'investisseur avait été qatari, il est fort probable que le politiquement correct et l'anti-américanisme ambiant aient fait de cette vente une grande réussite pour France Telecom... Quant à ceux qui applaudissent à la décision de M. Montebourg, il est surprenant de constater qu'ils oublient à quel point l'État est un formidable gestionnaire, les déficits publics abyssaux en sont la preuve... M. Montebourg est, comme beaucoup de ses semblables, plus préoccupé par sa réélection ou par le futur ministère ou palais qu'il pourrait être à même d'occuper que par le sort des entreprises françaises. Pour cela, il lui faut être omniprésent dans les médias, être plus démagogue et faire plus de bruit que ses camarades. Opération réussie...
avatar scanflightmac | 
Ah, la France technologique, remember (oups, excusez-moi...souvenez-vous) les phares jaunes, le Secam et le clavier AZERTY le tout produit en travaillant 35h par semaine. Merci Arnaud et bon courage (oui, bon courage pour la suite...) Un jaloux
avatar Cowboy Funcky | 
On va bientôt changer le nom du ministère : L'errement productif... Pas plus de sens que le nom actuel. Mais dans les 2 cas on ne sait pas ou cela mène . On se croirait revenu au temps du Gaullisme...et de l'anti-Américanisme
avatar Jeje680 | 
Ouais youpi . Encore un qui a l'air brillant jusqu'à ce qu'il ouvre ça bouche !!!
avatar zearnal | 
Il y a effectivement deux problèmes à l'intervention de Montebourg, d'ailleurs je me demande en quoi il a son mot à dire puisque Orange étant un groupe privé (ok avec un actionnaire qui est l'Etat, mais Montebourg n'EST PAS l'Etat). Bref, le premier problème que je vois, c'est effectivement le message qu'il lance à l'international : Venez pas investir chez nous, on vous jettera comme des mal propres. Et cela vient en s'ajoutant à la prise de bec avec Mital entre autre. Alors, je ne juge pas le fond, mais sur la forme, ça veut clairement dire aux investisseurs étrangers qu'on a pas besoin de leur argent. Est-ce véritablement le cas, je n'en suis pas sûr. Deuxième problème : OK pour garder DM sous "pavillon" français, mais ce n'est pas pour le laisser dans un coin et qu'il pourrisse parce qu'on a pas su financer les projets de cette boîte puisqu'on *attend* un investisseur (mais pas étranger cf plus haut). Il faut que DM continu à améliorer ses services et en développer de nouveaux s'ils veulent se faire une place à côté de Youtube. Si ces investissement ne sont pas faits, l'action de Montebourg aura été criminelle pour DM et il devra endosser l'entière responsabilité de cet échec le cas échéant.
avatar physalys | 
@ JonathanMds : merci pour ton commentaire plein de bons sens. Le lynchage de la Gauche étant devenu le sport du moment, certains esprits fragiles ont perdu tout sens du discernement. Vendons tout et nivelons nos salaires et conditions de travail sur la Chine au nom de la sacro-Sainte compétitivité. Continuons à engraisser des esclavagistes qui vendent des baskets 150 euros pour un coup de production de 3 euros.
avatar Dwigt | 
La vraie question est de savoir si Montebourg a une solution de rechange à proposer pour le développement de Dailymotion, alors que c'est tout de même son boulot. Parce que s'il se limite à bloquer tout ce qu'il trouve néfaste ou négatif, il va faire le nettoyage par le vide. Et il faut aussi lire les commentaires du PDG d'Orange ou de Pierre Moscovici : Montebourg a agi sur un coup de tête sans la moindre concertation avec qui que ce soit.
avatar iPadOne | 
sans être de gauche , que l'état est refusé la vente intégrale de DM est une bonne chose, par contre c'était pas a Montebourg de discuter de ce dossier , mais a Orange uniquement. C'est bien clair que Yahoo aurai fermé DM France et tout rapatrié chez eux , voire même fermé la marque et intégré DM dans ses services on a déjà assez vu ce que font ces mastodontes avec les petites boite qu'ils achètent (Palm & HP par exemple)
avatar Thorent | 
@physalys
avatar Thorent | 
@physalys Trouvons un juste milieu.... Qui parle de revenir à l'esclavage ? C'est caricatural. Le fait de rester accrocher à des "acquis" à ce point devient néfaste. Les gens préfèrent attendre que tout s'écroule plutôt que de se demander si ces fameux acquis l'ont été à bon escient. La retraite à 60 ans en est un parfait exemple je trouve. Ici Montebourg aurait pu ne pas attendre le dernier moment pour tout casser, ça fait 6 mois que les entreprises discutent ... Et son attitude, mais c'est hallucinant de se comporter comme ça... Maintenant DM retourne à la case départ, et en plus il a fait fuit les autres investisseurs. Ok pour dire non, mais il faut le faire avec diplomatie pour garder une chance pour la suite. DM risque maintenant de rester un fruit pourri parce qu'on a pas su le récolter à temps
avatar chezyom | 
Merci, je me suis bien marrer en lisant les commentaires. Il faut à DM des ronds pour évoluer et aller se frotter à Youtube... L'état est actionnaire à hauteur de 27% dans FT, et ben, si l'état ne veut pas d'investisseur étranger, qu'il investisse lui même et qu'il ré-injecte lui même des ronds dans FT pour le développement de DM. Je ne sais pas si c'est une bonne chose ou pas cette décision, j'ai pas les skills pour juger. Je trouve juste bizarre un truc... En gros, L'état vient se mêler des affaires d'une entreprise privée même s'il en détient 1/4... L'état n'est pas majoritaire, donc il la boucle !!! Dans une entreprise, celui qui cause, c'est celui qui a 50% des parts, plus une.... pas 1/4 ! Donc que l'état investisse dans DM, pour que ça reste français et ça sera parfait. Vu l'état des finances publiques, j'ai un doute que ça puisse se produire... Je ne vois pas vraiment de boites francaise qui ait le cash flow pour ça, donc l'oseille ne peut venir que de l'étranger... Mais l'état n'en veut pas... Ca semble devenir un truc un peu insoluble, ça, non ????
avatar Anonyme (non vérifié) | 
C'est donc ça la "french touch"...
avatar physalys | 
@ Thorent : je parlais des conditions de travail dans les Pays de l'Est et des marges réalisées par les entreprises sur le dos des salariés travaillant pour leurs sous-traitants. Mais c'est un autre sujet. Quant à Yahoo, qui pourrait imaginer que l'entreprise aurait conservé l'emploi en France une fois la start up avalée. Que Yahoo commence à se moderniser avant de voir plus grand. Je ne miserais pas un kopeck sur cette entreprise.
avatar diegue | 
M. Montebourg a réagi en pur politique d'une tendance très étatique du PS, adepte du protectionnisme et de l'économie dirigée. Il n'a pas du apprécié du tout le discours de Hollande devant les entrepreneurs, pas plus que la non nationalisation des hauts fourneaux. Profitant de la faiblesse de Hollande et de Moscovici, il frappe dès qu'il peut, sachant qu'Hollande n'osera pas s'en séparer. Cela dit, je ne pense pas que M. Richard fasse partie de ces grands managers avec une vision forte sur le devenir d' Orange. Ce qui est le plus choquant pour moi est que, une fois de plus M. Montebourg fait le buzz en court-circuitant tous ceux qui travaillaient sur le sujet. Le dindon de la farce sera bien évidemment Daily Motion. Il est bien beau de bloquer une participation étrangère majoritaire, mais il serait encore mieux de mettre en place les vraies mesures pour que le français pensent de plus en plus aller en d'autres pays pour travailler, innover, monter des start-ups. Il est dommage que M. Montebourg n'ait pas bloquer la vente du Printemps au Qatar car là on sait déjà que s'ensuivront des licenciements. M. Montebourg n'a aucune connaissance dans les nouvelles technologies allant jusqu'à dire que la tablette Qook était de loin supérieur à l'iPad !
avatar zearnal | 
@chezyom Pas tout à fait : Si 1 actionnaire détient 25% des parts d'une société, et qu'il y a 75 actionnaires qui détiennent 1% chacun, le premier est donc majoritaire. Cependant, il n'a pas la majorité de blocage (c'est comme cela qu'on dit je crois). en gros, si les 75 autres actionnaires sont contre lui, il n'aura qu'à se taire et suivre le mouvement. C'est simpliste mais ça illustre un peu la complexité de la chose.
avatar JackosKing | 
Quelle est la solution: - D'un côté Orange voit ses marges fondre à vitesse grand V suite à l'arrivée de Free - De l'autre Orange a un service qui a besoin d'un fort investissement pour se développer à l’international. Si vous voulez gardez DailyMotion (qui n'est pas si pourri que ca.), il faudra alors créer une alliance avec un autre partenaire fort: - soit les majors (humhum) - soit avec les autres opérateurs, mais vu l'ambiance actuelle, c'est plus sauve qui peu que travaillons ensemble. Sans solution, ne vaut-il pas vendre?
avatar Wolf | 
@Joth92 : 'Dailymotion est selon moi est un exploit face a l'hégémonie américaine dans le monde la tech. ' C'est pas un exploit, c'est un pétard mouillé. Dailymotion c'est comme le sketch des inconnus sur le Walkman Français ... @ludmer67 : Dailymotion n'est rien sans être adossé a un moteur de recherche tel que Yahoo, ce que Google a prouvé avec YouTube. On pourrais aussi créer un moteur de recherche Francais, voir européen, mais je doute que ça existe un jour, en tous cas pour se retrouver face a Google. @JonathanMds : Sérieusement ? Et tu écoute la marseillaise en sirotant un verre de pinard accompagne de camembert ?
avatar zearnal | 
@wolf En fait, un moteur de recherche Européen, ça existe(existait ?) : Exalead. Ca a été racheté par Dassault systemes je crois. Mais qui s'en souvient ? Pas grand monde.
avatar zearnal | 
En lisant l'ensemble des commentaires, il en ressort la chose suivante : Il n'y a pas, que ce soit au niveau Orange ou au niveau de l'Etat, de projet industriel pour Daily Motion (ou alors il est bien caché). En fin de compte, c'est ça le plus dramatique pour la boite et ses ingénieurs.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR