WWDC : à quand une grosse mise à jour ?

Florian Innocente |
Au lendemain du rush épique pour obtenir un ticket d'entrée à la WWDC 2013, Daniel Jalkut a eu une réaction singulière et il est probablement le seul parmi les 5 000 développeurs qui ont réussi à obtenir leur sésame à avoir annulé sa commande ainsi que son billet.

Alors qu'il avait réussi à se faufiler et décrocher la timbale, le développeur de l'éditeur de blog MarsEdit, après quelques minutes d'hésitation, a finalement retourné son billet voyant le nombre de ses pairs furieux d'avoir échoué «  J'étais mal à l'aise de voir que nous avions tous fait le même effort pour s'enregistrer aussi vite que possible, mais que pour des raisons arbitraires j'étais accepté et d'autres pas. » (les billets de la WWDC sont nominatifs et ne peuvent être transférés ou revendus).

Sur son blog il regrette l'évolution prise par la WWDC où le droit d'entrée est devenu une simple loterie. L'année dernière il avait fallu attendre deux heures avant que les tickets ne soient tous vendus. Cela se comptait en jours auparavant et, rappelle Jalkut, plus loin dans le temps c'est Apple qui appelait certains développeurs jusqu'à la dernière minute pour les convaincre de venir… Quelques chanceux ont néanmoins été recontactés depuis hier soir par Apple qui leur propose d'acheter à nouveau un billet car elle a relevé que leur transaction n'était pas allée à son terme comme prévu.



Pour ce développeur, il est temps de repenser ce type d'événement. Conçue pour mettre en relation les développeurs tiers entre eux et avec ceux d'Apple, pour souder cette communauté, pour diffuser les informations relatives aux plateformes de la Pomme, la WWDC n'a pas bougé, ceintrée dans un cadre devenu trop étroit alors que celui du public concerné a explosé. Ce sont toujours les même 5000 places qui sont disponibles à San Francisco alors que d'après les chiffres d'Apple, uniquement aux Etats-unis et pour iOS seulement, il y a déjà 275 000 développeurs enregistrés… Il y a selon lui déconnexion entre la situation de la plateforme Apple aujourd'hui et les objectifs de la WWDC.

Le fait qu'Apple propose les vidéos de ses conférences est un bon point mais encore insuffisant. Il aimerait un effort plus distribué et régulier sur l'année et délocalisé avec la tenue de plus petits rendez-vous à travers le monde. Apple l'a fait il y a deux ans pour iOS 5 avec son Tech Talk Tour. Cela s'est tenu dans neuf villes et 7 pays, mais sur une journée seulement et avec des évangélistes plutôt que des ingénieurs.

techtalk


Jalkut suggère aussi un partage des solutions données à un développeur lorsqu'il est en bute à un problème (ce genre de tête-à-tête avec un ingénieur d'Apple est l'un des attraits de la WWDC) afin que tous les autres en profitent.

« J'ai adoré les multiples fois où j'ai assisté à la WWDC, et il est possible que je m'y plaise à nouveau un jour, mais son heure est venue. C'est le moment de passer à autre chose. En 1983, 1993 et ​​2003, c'était un bon outil car elle remplissait largement les objectifs à la fois d'Apple et des développeurs. En 2013, c'est un club étrange, exclusif et tournant, avec des règles d'adhésion arbitraires et des avantages de plus en plus contestables. C'est une source annuelle de stress et d'incertitude pour les futurs participants, et elle vient de faire un énorme affront à des milliers de développeurs qui n'ont pas réussi à s'inscrire pour le spectacle de cette année. »


Dan Wood, le développeur de l'éditeur de sites web Sandvox abonde dans le sens de Jalkut. Il regrette qu'il n'y ait pas plus d'interaction possible en ligne avec les ingénieurs d'Apple au fil de l'année, que le principe des événements régionaux ne soient pas réédité et amélioré, avec également des gens d'Apple voyageant régulièrement pour rencontrer les développeurs. On imagine mal Apple envoyer ceux de ses développeurs qui codent tous les deux jours sur les routes, d'autant que ses effectifs ne sont pas infinis, mais il y a peut-être une marge de manœuvre possible parmi ses équipes.

Aucun de ces deux développeurs ne croit réellement que la solution consiste à aller simplement dans un centre de conférence plus grand ou une autre ville. Cela n'a d'ailleurs pas beaucoup de sens - quel que que soit l'endroit - il sera toujours trop étroit au vu du nombre toujours plus important de développeurs iOS/OS X.

Et l'on voit mal Apple déplacer ainsi ses 1000 ingénieurs à quelques centaines ou milliers de km de leurs bureaux. La proximité de Cupertino et de San Francisco est à ce titre un avantage indéniable. Il y a donc matière à revoir, améliorer ou réinventer les conditions de rencontre entre Apple et ses développeurs à travers le monde, que ce soit physiquement ou par d'autres biais. S'il a fallu entre une et deux minutes cette année pour afficher complet, qu'en sera-t-il l'année prochaine ? Le lot de billets 2013 s'est vendu 74000 fois plus rapidement qu'en 2008 et 90 fois plus vite que l'an dernier.





NB : une "WWDC Off" va se tenir à San Francisco aux mêmes dates que celle d'Apple, à proximité du Moscone Center. Elle est gratuite et ouverte à tous sur inscription. Baptisée #AltWWDC, quelques développeurs (dont Daniel Jalkut) y interviendront, cela permettra aussi aux autres de discuter de ce qui s'est passé à la vraie WWDC.



Tags
avatar Zouba | 
Le truc, c'est que le nombre d'employé d'Apple et notamment les ingés, hors retail, ceux qui conçoivent les produits, est resté comparable par rapport aux années 2000 si on met cet effectif face à l'explosion de son chiffre d'affaires et du nombre d'unités écoulées. Les développeurs Cocoa tiers se sont démultipliés et mais les devs d'Apple sont toujours aussi peu nombreux. Apple a déjà du mal à respecter les objectifs fixés publiquement en terme de date de sortie pour ses systèmes iOS et OS X, alors s'il faut en plus multiplier le temps d'ouverture de la WWDC ou organiser des sessions dans le monde entier, ça va devenir ingérable…
avatar Anonyme (non vérifié) | 
la WWDC permet d'avoir des contacts personnels, mais aussi de faire des vidéos que peuvent regarder tous ceux qui n'étaient pas sur place. faites plus gros et ça deviendra complètement impersonnel et improductif. faites plus long et ça sera partit pour les critiques "au lieu de perdre leur temps à faire des conférences, les développeurs d'Apple devraient travailler sur les produits Apple". là c'est un bon format à mon avis. oui tout le monde ne peut pas participer (mais tout le monde a accès aux vidéos, c'est toujours ça de pris). l'espace dev d'Apple (en ligne) est super bien foutu, avec des documents excellents, notamment sur iOS où ça va plus loin que la simple doc technique, avec de nombreux excellents conseils sur la manière de réaliser des interfaces tactiles. c'est imparfait mais il 'y a pas vraiment le choix. ce qui doit en ressortir, c'est des vidéos accessibles à tous et utiles, des connaissances accrues pour les participants en espérant qu'ils en fassent profiter les autres via leurs blogs, les forums etc, et que les devs d'Apple aient un retour constructif qui leur permette d'améliorer leurs outils de dev, API et docs. le reste, on s'en fout complètement. c'est aussi ridicule que de se plaindre qu'un concert acoustique et intimiste d'un groupe connu ne se fasse pas au Stade de France, ou qu'il n'y ait pas 200 dates. et bien non, tant pis, soit tu as la chance d'y assister, soit tu regarderas le DVD. la WWDC est aussi un événement "live", il y a des contraintes, c'est inévitable.
avatar DarKOrange | 
@ sunjohn +1000 J'ajouterai que les ingés Apple sont en nombre limité et qu'ils ne peuvent pas passer leur temps à ces conférences, ils sont la pour développer OSX et iOS et on leur reprocherai si c'était le contraire...
avatar Rez2a | 
Le problème, ça serait surtout de savoir combien de places sur les 5000 sont trustées par des personnes qui n'ont rien à y faire, c'est à dire les sites d'infos et autres. Je pense que ça serait déjà un bon début de séparer les places pour la keynote, et les pass pour la semaine qui n'intéressent que les devs.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Celui-là, c'est un champion
avatar Florian Innocente | 
"Le sujet est si intéressant pour que vous mettiez le titre en gras ? Sérieusement ce genre d'actualité ne touche que ceux qui peuvent se payer un billet pour la WWDC.." Ben oui, ça nous touche nous chez MacG aussi, donc c'est important :-)
avatar Mathias10 | 
Une par mois ce serais bien plus pertinent. Apple effectivement ne tient pas compte de l'ampleur de son succès et adopte sa politique du rationnement même là où il ne faut pas comme si pour elle aussi bien les devs que les clients n'avaient qu'à "faire avec" et "se contenter de"....c'est franchement nul
avatar SIMOMAX1512 | 
Apple est victime de son succès voilà tout. Le revers de la médaille mais que veut on dans le fond ? Apple qui vend autant qu'il y a 15 ans et que des places soit non vendu pour cet événement ou qu'apple soit une multinationale la plus riche du monde avec de gros succès ? Sans ce succès il y aurait moins de dev interresser par la plateforme iOS et Mac OS alors bon stop les jérémiades juste pour faire parler de son site ou de son appli en jouant les blazer.
avatar Eurylaime | 
Pour rappel, il y avait juste un peu plus de 10 000 développeurs enregistrés en 1997 dans le monde.
avatar Lio70 | 
Il faudrait 3 WWDC a raison d'une par quadrimestre, quitte a en raccourcir un peu la duree: l'actuelle a San Francisco, une a Paris pour l'Europe (meme si c'est en anglais, Paris ce serait bien en raison du lien historique d'Apple et la France) et une a Pekin pour l'Asie (la Chine, le "new hot market" selon les commentaires d'Apple aux WWDC).
avatar flette | 
Pourquoi pas le stade du SuperBall ? ;-)
avatar Johnny B. Good | 
@ mathias10 : "Une par mois ce serais bien plus pertinent." Et donc, une fois par mois tu immobilises les ingés d'Apple et tu organises un événement mondial, qui te mange beaucoup de ressources. En gros, la machine ne tourne plus. D'autres suggestions brillantes ?
avatar oomu | 
Je ne pense pas qu'Apple considère que c'est un problème pour elle. Et du coup, le vide a été rempli par d'autres. Il existe de nombreux mini-évenements organisés par diverses entreprises sur le développement cocoa. Du coup, cela ne devient plus vraiment un problème pour Apple. - "Le problème, ça serait surtout de savoir combien de places sur les 5000 sont trustées par des personnes qui n'ont rien à y faire, c'est à dire les sites d'infos et autres. Je pense que ça serait déjà un bon début de séparer les places pour la keynote, et les pass pour la semaine qui n'intéressent que les devs. " ça ne se passe pas comme ça. Vous y avez pensé, d'autres y ont pensé avant vous. Le monde est riche de gens qui pensent comme vous. - coté développeur, Apple est surtout concerné par des Adobes et des Microsoft. et il n'y a pas 5000 Adobes. - quand cela sera un problème pour son commerce, Apple changera ses pratiques. Pour l'heure, c'est manifestement pas le cas. - n'oubliez pas que la WWDC c'est pas simplement entrer dans une zolie convention avec une zolie présentation de zolie nouveaux zicones. C'est aussi pouvoir discuter avec les ingénieurs Apple. Ils sont mobilisés pour la wwdc au lieu de travailler sur MA mise à jour de MON MacPro de MON souhait à MOA. - quand un développeur utilise son blog/site et fait parler de son soucis via site pro-mac/twitter, il sait ce qu'il fait. Et on savait déjà que la WWDC allait se vendre plus vite que le temps de dire "apple va couler parce que #insérer ici argument-super-banal-depuis-30-ans# !". Il aurait pu donc se plaindre en février, ou juin ou octobre, qu'importe. Non il a attendu la bonne saison.
avatar oomu | 
"Il regrette qu'il n'y ait pas plus d'interaction possible en ligne avec les ingénieurs d'Apple au fil de l'année, que le principe des événements régionaux ne soient pas réédité et amélioré, avec également des gens d'Apple voyageant régulièrement pour rencontrer les développeurs" Si Apple arrivait à être convaincu de se secouer les puces, le résultat serait tout simplement des évangélistes (formés sur l'ingénierie nécessaire) pour gérer la charge de des relations en lignes et des événements "régionaux". Et non les ingénieurs en train d'être fouettés à faire un fichu iOS 7 rigolo, avec de l'émotion et de nouvelles aventures de nos deux monstres favoris à l'univ.. oups je confonds avec du cinéma pixar. ha, quand je pense "régionaux", je pense à un événement à Tourcoing, Dijon et Nice, sinon je hurle à l'impérialisme américain.
avatar dscreve | 
Le problème, c'est qu'il faudrait multiplier ce type d'événnement dans le monde, comme les tech talk, mais en plus dense....Alors oui, on ne peut pas déplacer les 1000 ingénieurs d'Apple qui font le développement de iOS et MacOS...mais on pourrait recruter une centaine d'ingénieur support qui feraient très bien le job....
avatar ispeed | 
Enfin les développeurs ils veulent diriger Apple :) Si demain on décidait de dire aux ingé de Renault comment monter la clio
avatar hartgers | 
@Lio70 : Je pense qu'à 5000$ le billet d'entrée, le déplacement pour San Francisco n'est pas vraiment un problème pour ceux qui peuvent se le permettre. D'un point de vue géographique, il est bien plus logique que l'événement se passe près de Cupertino, de sorte à éviter tout un tas de désagréments de transport (temps, jet lag) qui pourriraient le travail des ingénieurs d'Apple. En soi, les arguments de Daniel Jalkut ne sont pas idiots, mais pour autant je ne pense pas que multiplier les WWDC serait pertinent. Même en faisant 10 ou 15 WWDC par an, les événements seraient systématiquement complets, mais en un peu plus de temps. Avec 50000 places par an, il y aurait ainsi au mieux 2h pour obtenir un billet. Ce qui n'arrange pas les affaires.
avatar Mathias10 | 
@Johnny B. Good Mais non, tu met moins d'ingénieurs et tu embauches plus. Au final la gagnante c'est Apple.
avatar pat3 | 
En plus, la WWDC c'est quand même pour faire connaître les nouveautés dans le développement Mac OS et iOS… y en pas non plus tous les mois, des nouveautés, non? Pour moi, c'est juste un gros coup de pub pour le Jalkut et sa participation à l'altWWDC.
avatar CBi | 
Si il y a trop de demande pour une offre qui n'est pas extensible, la solution peut être vite trouvée : augmenter le prix du ticket d'entrée pour réduire la demande. Et, pour éviter les commentaires négatifs sur MacG, utiliser l'argent ainsi récolté pour engager quelques formateurs pour participer à des confus de moindre calibre.
avatar Lio70 | 
@hartgers L'idee serait aussi de reserver les billets aux candidats se trouvant dans la zone de la WWDC: San Francisco pour les dev residant aux Ameriques, Paris pour Europe/Afrique et Pekin pour Asie/Pacifique.
avatar clarilox | 
Pourquoi ne pas faire une app pour les dev présents pour qu'ils postent leur question ainsi que la réponse qu'ils ont obtenue ? Ça permettrait de diffuser les réponses apportées. Enfin, c'est une comme une autre. Ça permettait une bonne base questions / réponses.
avatar Jetel | 
Le sujet est si intéressant pour que vous mettiez le titre en gras ? Sérieusement ce genre d'actualité ne touche que ceux qui peuvent se payer un billet pour la WWDC..
avatar r e m y | 
Les developpeurs devraient essayer de se fédérer et tous ceux qui ont obtenu le précieux sésame vont faire un mega sit-in devant le Moscone Center de SF et n'entrent pas... Ca ferait peut-être réfléchir Apple si les 5000 places restaient vides à l'intérieur durant les conférences!
avatar noooty | 
275000 développeurs aux states... Ça fait rêver, mais je pense qu'une forte majorité est comme moi: je sais lire, écrire et compter, mais je n'y connais rien aux différents langages non humains... Par contre, j'adore me servir des Mac... Et si je passe sur un Pc, je casse tout...
avatar studdywax | 
Pour moi cette WWDC est un symbole sur ce qu'est devenu la grosse firme à la Pomme : exclusive mais bordélique et arbitraire. C'est dur a expliquer, c'est juste un sentiment qui se crée depuis quelques années
avatar kazoe | 
C'est exactement la réflexion que je me suis fait en lisant que tout était parti en 2mn. je ne suis pas dev. mais je pense effectivement que la WWDC ne peux plus remplir sa fonction première, il y a beaucoup trop de besoins pour trop peu d'offre. Il faut absolument une autre alternative de rencontre entre dev. et ingénieurs. il en va de la pérennité de la plate-forme. Si Apple rompt le lien d'intimité qu'elle a avec ceux qui alimente son offre, elle mourra (tôt ou tard). C'est grâce à l'ingéniosité et la pluralité de l'offre logiciel et accessoires qu'iOS est là où il est aujourd'hui, il ne faut pas l'oublier.
avatar Eric L | 
Apple pourrait faire 2 wwdc par an, les dev inscrits au 1er ne pouvant participer au second. Apple pourrait aussi faire une wwdc plus longue et organiser la venue et le départ des dev sur plusieurs jours, les nouveaux arrivants prenant la place des partants. Peut-être même qu'il serait possible de réserver un billet pour une journée ou 2 seulement et ainsi permettre un turn over rapide des dev sur le site. Je pense qu'il y à des tas de solutions, Apple va sans doute se pencher dessus pour la prochaine édition au vu de l'attente inimaginable autour de cette WWDC.
avatar azer0147 | 
C'est vrai que ça devient ridicule! Ils devraient au moins doubler le nombre de places disponibles! Là au moins les ventes dureraient... 4 minutes...

CONNEXION UTILISATEUR