L'internet mobile décolle en France

La redaction |
A son tour, Médiamétrie-eStat constate dans ses statistiques l'émergence de l'iPhone et des Netbook. Sur les 850 sites clients que l’entreprise de mesure d’audience suit au quotidien, elle a noté une multiplication par quatre entre janvier 2008 et janvier 2009 des visites en provenance de mobiles (téléphones mobiles, smartphones, iPod touch).



Et c'est Apple qui est responsable en grande partie de ce phénomène. Dans cette catégorie, l'iPhone est à l'origine de 40,1 % des connexions au web. Mais la statistique la plus impressionnante est à mettre au profit de l'iPod touch qui se classe deuxième avec 15,1 % des connexions au web. Il génère plus de trafic sur le web que l'ensemble des téléphones Nokia !

Le retour des petites résolutions

Comment juger du succès des Netbooks ? Tout simplement en analysant les résolutions d'écran des ordinateurs utilisés pour surfer. En un an, le nombre de configurations disposant d'un écran en 800*480 ou en 1024*600 a été multiplié par 34.

Malgré ces taux de croissance impressionnants, le web reste l'apanage des ordinateurs. Ils représentent 98,7 % des visites sur le web, contre 0,5 % pour les mobiles, 0,5 % pour les netbooks et 0,1 % pour les consoles de jeux.

Safari gagne du terrain

Mediametrie indique que 4,2% des visites effectuées depuis un ordinateur proviennent d'un Mac.



Bien entendu, Windows continue de dominer les débats avec une part d'utilisation de 95 %. Notez enfin selon Mediametrie que le nombre de visites depuis UNIX a été multiplié par 34 entre janvier 2008 et janvier 2009.

Au niveau des navigateurs web (toutes catégories confondues), Safari et Firefox sont les deux grands vainqueurs du moment. Le premier enregistre une progression de 82% du nombre de visites en un an avec 3,2% des visites contre 2,6% il y a un an. Le second affiche pour sa part une croissance de 89% des visites et représente une visite sur quatre (25,3%) contre une sur cinq en janvier 2008 (20,0%).



De son côté, Internet Explorer a reculé de près de 7 points et représente un peu plus des deux tiers des visites (68,8%). Enfin, Chrome troisième avec 0,8 % passe devant Opera (0,7 %).

Sur le même sujet :
- iPhone OS en tête sur le Web mobile

avatar Dr_cube | 
[quote]Malgré ces taux de croissance impressionnants, le web reste l'apanage des [b]ordinateurs[/b].[/quote] Non, le web reste l'apanage des [b]PC[/b] ! Tous ces produits sont des ordinateurs : - PC, - Netbooks, - Consoles de jeux, - Baladeurs MP3, - Téléphone portables, - Cartes Bleues et Cartes Vitales, - Télé HD et lecteurs de DVD ou Bluray, - ABS de voitures, - ... Le terme ordinateur est employé depuis 1955 et désigne quelque chose de bien plus général que les PC. Le terme PC désigne les ordinateurs personnels, c'est à dire ces trucs avec souris, clavier et interface graphique à fenêtres. Parmi les PC on trouve les Mac, mais aussi le HP DV7-1245DX 17'' de la dernière pub de Microsoft.
avatar josephsardin | 
les produits Apple n'ont pas de "système propriétaire" ?
avatar Iain | 
Toujours quelque chose a dire, quelque chose a dire... Le professeur Rollin a toujours quelque chose a dire...
avatar Psylo | 
Excellente remarque.
avatar BeePotato | 
@ josephsardin : J'imagine que la note « systèmes propriétaires » veut plutôt dire qu'il s'agit là des téléphones de ces marques tournant sous un système autre que Windows, qui est comptabilisé séparément. C'est pour ça que cette note ne concerne que les marques vendant à la fois des téléphones sous Windows et des téléphones sous un systèmes différent. @ Dr_cube : « Le terme PC désigne les ordinateurs personnels » Ça, c'est vrai en anglais. En France, le terme PC reste plutôt un raccourci pour « ordinateur personnel compatible IBM PC », ce qui exclut les Macs (et les autres machines non compatibles IBM qu'on trouvait dans les années 80). À part ça, d'accord pour chipoter sur l'usage du terme « ordinateur ». :-)
avatar Dr_cube | 
@ BeePotato : Je ne suis pas d'accord avec ta définition du terme "PC". Elle était peut-être admissible il y a 15 ou 20 ans, mais elle n'a plus aucun sens dans le contexte actuel. "PC" signifie exactement "ordinateur personnel", c'est à dire un ordinateur à bas prix de type WIMP (Window, Icon, Menu, Pointing Device) qui n'est pas dédié à une activité particulière. Parmi les PC on trouve les Desktop (ordinateurs de bureau), les Laptop (ordinateurs portables) et d'autres dérivés anecdotiques. Pour désigner les PC compatibles IBM PC il suffit d'utiliser le terme "PC compatible IBM PC". Il y a deux erreurs que je combats dès que je les rencontre : - La confusion ordinateur / PC. - La confusion Internet / Web. C'est pour moi très important que ces confusions cessent d'être propagées, aidées par les sites de vulgarisation ou d'information. Ca fait partie de notre culture et on ne peut pas tolérer de telles erreurs sur un site de qualité. D'autant que ce n'est pas la première fois que je fais remarquer cette erreur sur MacGé.
avatar BeePotato | 
« elle n'a plus aucun sens dans le contexte actuel » Si. Pourquoi donc n'en aurait-elle plus ? « "PC" signifie exactement "ordinateur personnel" » En anglais, oui, comme je l'ai déjà dit. Mais là, tu t'obstines à vouloir nous faire un cours d'anglais et de termes informatiques en anglais. Là preuve ? Tu nous sors les termes « desktop » et « laptop », alors que personnellement j'ai constaté très peu d'usage de ces termes en France hors du cercle des geeks. Pour les gens normaux, ça reste « ordinateur de bureau » (ou « tour », à cause de ce format malheureusement dominant de nos jours) et « portable ». Tout comme un Mac reste un ordinateur personnel différent d'un PC. À mon avis, tu dois passer un peu trop de temps à lire des articles (et sites web) anglophones consacrés à l'informatique (c'est une activité fréquente chez les docteurs en informatique). ;-)
avatar archeos | 
[quote=Firefox affiche pour sa part une croissance de 89% des visites et représente une visite sur quatre (25,3%) contre une sur cinq en janvier 2008 (20,0%).] Si on a une part de marché de 20 % qui augmente de 89 %, à l’arrivée on a quelque chose comme 37,8 %, pas 25 %. Il faut refaire vos calculs ou les expliquer....
avatar Dr_cube | 
@ BeePotato : Je ne suis pas docteur en informatique ^^ (dans trois ou quatre ans peut-être...). Je résume ma pensée et tu me dis si t'es d'accord : - Le terme "PC" englobe tous les ordinateurs personnels, au sens de leur utilisation et non au sens de leur architecture. Ils sont peu coûteux, utilisés à l'échelle d'un foyer ou d'une personne, et sont basés sur le concept du WIMP. - Parmi ces PC, certains sont portables, ce qu'on appelle en français "ordinateur portable" ou "PC portable". Et d'autres sont fixes, ce qu'on appelle en français "ordinateur de bureau" ou "PC de bureau". - Le terme "IBM PC" est le nom de l'ordinateur d'IBM sorti dans les années 80 pour concurrencer l'Apple II. Il s'agit d'une marque de PC au même titre que Macintosh ou Apple II. - Le terme "Compatible PC" (ou plus précisément "Compatible IBM PC") (ou par abus de langage "PC" tout court) désigne les ordinateurs personnels qui ont une architecture de type x86. Aujourd'hui, tous les PC sont des Compatibles PC. - Le terme "ordinateur" désigne toute machine dotée d'une unité de traitement et de la possibilité d'exécuter des programmes. Les ordinateurs contiennent les PC, qui eux même contiennent les Compatibles PC, les Apple II, les premiers Mac, etc. Il faut donc distinguer le terme "PC" utilisé pour désigner tous les ordinateurs personnels au niveau de l'utilisation qu'on en fait et au niveau du fonctionnement perçu par l'utilisateur, et le terme "PC" utilisé pour décrire tous les ordinateurs personnels dont l'architecture est compatible avec l'IBM PC. Mais cette deuxième utilisation n'est pas pertinente dans notre contexte : on parle des PC à l'échelle de l'utilisateur. Lorsqu'on veut comparer les parts de marché sur le Web des téléphones portables, des netbooks et des PC, on parle bien du PC tel qu'il est vu par un utilisateur, et non tel qu'il est vu par un ingénieur qui sait ce qu'est une architecture Intel x86. L'architecture matérielle du PC ne nous interesse pas ici. ...
avatar Dr_cube | 
A ces deux utilisations déjà assez ambigues du terme "PC" vient s'ajouter une autre utilisation : celle d'Apple. Apple distingue en effet ses Mac des autres ordinateurs personnels qu'elle nomme "PC". Cette distinction n'existe que pour des raisons historiques et marketing. En pratique, l'utilisation est la même, le marché est globalement le même, et l'architecture matérielle est la même. On a donc : - Les Mac sont des PC au sens de l'utilisation. - Les Mac Intel sont des PC au sens de l'architecture compatible x86. - Les Mac ne sont pas des PC au sens d'Apple. On a aussi trois sens pour le terme PC : - Le sens de l'utilisation (WIMP, personnel). - Le sens de l'architecture matérielle (x86, Compatible IBM PC). - Le sens d'Apple (les pub Mac vs PC). Selon moi, l'utilisation la plus correcte du terme PC est la première. C'est de toute façon le cas dans le contexte de cette news. Quoi qu'il en soit, le problème de cette news n'est pas vraiment là : Dire que le Web reste l'apanage des ordinateurs contrairement aux mobiles, netbooks et autres consoles de jeux c'est tout bonnement faux. Tous ces objets sont des ordinateurs. Il fallait donc dire "ordinateur personnel", ou "PC (au sens de l'utilisation, pas au sens de leur architecture matérielle, ni au sens d'Apple bordel de merde)".
avatar Bidule200 | 
Autant je suis assez poil-de-cul sur pas mal de choses, et même si je trouve vos analyses pertinentes, il est évident que vous essayez de couper les cheveux en quatre. Faire par exemple la distinction entre "processeur" et "microprocesseur" de nos jours n'a plus trop de sens vu que seuls les microprocesseurs dominent. Dire "ordinateur" pour englober "PC et Mac, desktop et laptop" n'est pas un si mauvais abus de langage, car nous manquons de termes simples pour définir une utilisation de l'informatique.

CONNEXION UTILISATEUR