Retour sur les annonces iTunes de janvier

Florian Innocente |
Les dernières annonces intervenues sur l'iTunes Music Store ont été précédées de négociations tendues raconte le New York Times. Le 6 janvier dernier Apple annonçait la fin des DRM sur son site, le téléchargement de musique sur iPhone via une connexion 3G et, à compter d'avril prochain, une tarification plus flexible pour la musique (0,69 € ; 0,99 € et 1,29€).

Ainsi, le soir même de Noël, Steve Jobs et Rolf Schmidt-Holtzn, le patron de Sony Music, eurent un échange décrit comme particulièrement tendu d'après le quotidien. Plusieurs hauts responsables des majors (tous parlant sous condition d'anonymat) ont confié qu'ils étaient toujours sous la pression de voir Apple décider un jour de retirer un label d'iTunes en cas de désaccord sur un sujet. Et ces majors n'ont toujours pas trouvé de contrepoids à la dominance du service d'Apple.

Selon un responsable d'une major impliqué dans les récentes négociations, Apple a proposé il y a un an environ d'instaurer une grille tarifaire flexible. À condition que les majors acceptent le principe du téléchargement sur l'iPhone en 3G et non plus uniquement en Wi-Fi ainsi que l'abandon des DRM. Les négociations se mènent entre Apple et chacune des maisons de disque individuellement, afin d'éviter que ces dernières n'opposent un front commun.

Plusieurs responsables chez les majors voient le téléchargement de musique sur mobile par abonnement comme l'avenir. Mais en l'état c'est toujours iTunes qui impose son modèle. Selon une étude Forrester Research, le téléchargement sur iTunes depuis un ordinateur aurait généré 1,5 milliard de dollars contre 70 millions pour la vente vers les mobiles. Et encore, avec l'iPhone, Apple pourrait là aussi prendre un ascendant. D'où l'intérêt pour les majors de nouer des partenariats avec Nokia par exemple et son service Comes With Music.

Toutes les majors auraient accepté les conditions d'Apple à l'exception de Sony Music et Rolf Schmidt-Holtz. Celui-ci souhaitait que la nouvelle tarification entre en service aussitôt après l'annonce de janvier, alors que Steve Jobs préférait disposer d'un délai plus long. D'où la conversation animée le 24 décembre après laquelle Sony Music s'est finalement pliée à ces exigences.

Et même si Steve Jobs s'est éloigné d'Apple, il apparaît que l'équipe en charge d'iTunes, dirigée par Eddy Cue, n'essaie pas de s'écarter du style du patron d'Apple lorsqu'il s'agit de négocier. Apple a aussi d'autres atouts comme sa page d'accueil de l'iTunes Store sur laquelle sont mis en avant les artistes et les contenus.

Charlie Walk, ancien président d'Epic Records, une division de Sony Music estime qu'Apple a la haute main aujourd'hui sur la manière dont les jeunes aux États-Unis découvrent les nouveautés "Que cela plaise ou non à l'industrie, les classements d'iTunes affichant les morceaux les plus populaires sont devenus un facteur d'influence extrêmement important sur la manière dont les jeunes découvrent la musique et font marcher le bouche à oreille."


Tags
avatar jodido | 
"À condition que les majors acceptent le principe du téléchargement sur l'iPhone en 3G et non plus uniquement en Wi-Fi ainsi que l'abandon des DRM." Autant pour la deuxième partie je peux comprendre qu'il ne soit pas d'accord autant pour la première je vois pas où est le problème. Cette histoire me fait penser au fait que Apple n'imposent pas seulement ses pratiques "drastiques" au particulier mais aussi aux multinationales... J'apprécie
avatar jusdei | 
Par contre deckards, je ne sais pas si tu as remarque que quand on telecharge directement depuis son iPhone ça nous fous un bordel dans la liste de ses artistes. En tout cas chez moi, au lieu d'avoir mes artistes bien rangés comme il faut de a à z ; je me retrouve avec une liste de a à z mes qui me reprend uniquement les artistes dont le nom commence par "the ...". Je précise que ça me fait ça quand je fais appel à la liste alphabetique de raccourcis à gauche. Certes les autres artistes sont toujours accessibles mais il faut faire derouler toute la liste : pas pratique si on veux aller jusqu'à s par exemple.
avatar Florian Innocente | 
@ deckards : une erreur de relecture de ma part, c'est évidemment la nouvelle tarification qui sera généralisée à compter d'avril et pas l'achat par 3G/EDGE, déjà effectif.

CONNEXION UTILISATEUR