Fermer le menu   

Fair Labor Association

FLA : des problèmes découverts chez Foxconn 18/02/2012 | 07:11 | Florian Innocente | 37 commentaires

La Fair Labor Association souffle le chaud et le froid ou tout au moins fait preuve d'une certaine légèreté dans sa communication. L'association, sollicitée par Apple pour conduire une enquête sur les conditions de travail dans les usines de Foxconn, a indiqué par la voix de son président que «des tonnes de problèmes avaient été découverts». Sans plus de détails sur leur nature.

Auret van Heerden l'a déclaré au téléphone à Bloomberg alors qu'il se rendait à une réunion avec les dirigeants de Foxconn pour leur présenter ses premières observations. Une appréciation assez radicalement opposée à celle faite à Reuters il y a trois jours (lire Chine : Premiers retours de la FLA). Auret van Heerden déclarait alors :

«J'ai été très surpris lors de mon arrivée à Foxconn, de constater à quel point c'était calme comparé à une usine textile. Donc les problèmes ne sont pas tant l'intensité du travail, l'épuisement et la pression environnante que vous pouvez constater dans les usines textiles. C'est plus une question de monotonie, d'ennui, peut-être d'aliénation.»

Aujourd'hui il explique que ces descriptions venaient de précédentes visites chez Foxconn. Apple depuis deux ans a demandé à la FLA de la conseiller sur des méthodes d'enquêtes pour cerner les éventuels problèmes ou manquements. Par exemple, après enquête par Apple et à la suite de l'embauche d'un consultant reconnu, Foxconn a revu le fonctionnement de son usine de polissage de dos d'iPad où une explosion due à des poussières mal ventilées avait conduit à un accident. Depuis, le processus est automatisé et assuré par des robots, sans intervention humaine.

Van Heerden et ses 30 collègues vont donc interroger environ 35 000 salariés de Foxconn tirés...

Lire la suite

Chine : Premiers retours de la FLA 15/02/2012 | 18:08 | Arnauld de la Grandière | 22 commentaires

Alors que l'enquête de la Fair Labor Association vient à peine de commencer dans les usines chinoises à la demande d'Apple (lire Apple diligente une enquête de la FLA en Chine), celle-ci fait déjà connaître ses premières impressions.

Auret van Heerden, président de l'association qui se trouve lui-même sur place, semble avoir un avis positif pour l'heure : « Les équipements sont excellents; les conditions physiques sont bien, bien au-dessus de la norme moyenne » déclare-t-il.

« J'ai été très surpris lors de mon arrivée à Foxconn, de constater à quel point c'était calme comparé à une usine textile. Donc les problèmes ne sont pas tant l'intensité du travail, l'épuisement et la pression environnante que vous pouvez constater dans les usines textiles. C'est plus une question de monotonie, d'ennui, peut-être d'aliénation. »

Il souligne que la mise à distance avec les familles des ouvriers peut les priver d'un soutien affectif d'autant plus nécessaire lorsqu'ils passent d'un mode de vie rural aux trépidations des zones urbaines.

Auret van Heerden tient à dissiper toute suspicion de connivence de la part de la FLA : « Apple n'était pas obligée de rejoindre la FLA. Le système de la FLA est très strict. Il comprend des visites surprises, un accès complet, des rapports publics. Si Apple voulait prendre la voie de la facilité elle disposait de nombreuses options. Le fait qu'elle ait rejoint la FLA démontre qu'elle prend très au sérieux l'augmentation de ses exigences. »

Ironie du sort, la trentaine de membres de la FLA déléguée sur place est équipée d'iPad pour récolter les réponses des ouvriers des deux usines Foxconn. Sur les trois prochaines semaines, ils interrogeront quelques 35 000 ouvriers pour répondre de manière anonyme à leurs questions. Un premier rapport sera publié début mars, comprenant les suggestions de la FLA pour améliorer les...

Lire la suite

Apple diligente une enquête de la FLA en Chine 13/02/2012 | 15:00 | Arnauld de la Grandière | 42 commentaires

Alors qu'Apple vient fraîchement de rejoindre la Fair Labor Association (c'est même la première entreprise technologique à le faire, lire Le courrier de Tim Cook sur les fournisseurs d'Apple), la firme de Cupertino indique qu'elle a demandé à cette dernière de mener un audit indépendant de ses prestataires chinois.

En première ligne desquels, les usines de Foxconn sises à Shenzhen et Chengdu. Les inspections, menées par Auret van Heerden, président de la FLA, et une équipe d'experts spécialistes des droits des travailleurs, ont commencé dès aujourd'hui à Foxconn City, et sont sans précédent tant par leur ampleur que par leur portée, indique Apple.

La FLA interrogera des milliers d'employés sur leurs conditions de travail, et les partenaires d'Apple ont promis leur pleine et entière collaboration en ouvrant l'accès à toutes leurs installations. Les premières conclusions, ainsi que les recommandations éventuelles de la FLA, seront publiées sur le site de l'association début mars. Des inspections similaires auront lieu au printemps dans les usines de Quanta et de Pegatron, couvrant ainsi les sites sur lesquels 90 % des produits d'Apple sont assemblés.

Ces inspections ont lieu dans un contexte de controverse où diverses manifestations se sont tenues pour protester sur les conditions de travail des ouvriers chinois (lire Le collectif La Pomme de Discorde manifeste contre Apple). Reste à voir si les efforts manifestes d'Apple suffiront à satisfaire ses détracteurs.