Une nouvelle pub Apple avec la solution à tous les oublis de mots de passe

Florian Innocente |

C'est Face ID qui est à l'honneur dans la dernière publicité d'Apple. Dans un jeu de la mémoire imaginaire, on pose la question à un utilisateur de savoir quel est le mot de passe de son compte bancaire. Réponse… son visage.

avatar Tchobilout23 | 

Wow!! Ca c’est de la pub!

avatar debione | 

Je me pose toujours la question de savoir sur le long terme ce qu'implique sur le cerveau Humain, le fait de n'avoir plus à se rappeler quoique ce soit... j'y voit une régression des capacités cognitives, mais peut être que je me trompe...

avatar Sgt. Pepper | 

@debione

J’espère que ton cerveau a d’autres capacités que de se rappeler un mot de passe ....😉

L’humanité s’est assez bien débrouillée avant l’apparition des mots de passe 😋

avatar SyMich | 

Tu sous-entends que Neenderthal ne protégeait pas son smartphone avec un mot de passe?🤔
On voit où ça l'a mené! Ils ont tous disparu de la surface de la Terre. 😔

avatar stefhan | 

@debione

+1

@Sgt. Pepper

L’homme perd ses capacités à faire. Tout court. A l’heure des produits préfabriqués (bouffe etc.) ou des apps facilitant-la-vie, je surprends certaines personé ne plus savoir comment faire des choses les plus basiques...

Attention donc. Wall-E n’est pas loin...

avatar Sgt. Pepper | 

@stefhan

Pas compris le rapport 😄....

La nécessité de mémoriser des dizaines de mots de passe est une contrainte technologique récente,
Qui va disparaître aussi vite qu’elle est apparu...

Rien n’empêche de mémoriser de choses plus importantes.. ou pas 🤷‍♂️

avatar debione | 

Les mots de passe oui, mais les numéros de tel? Les numéros de plaque numérologique pour reconnaître les voitures? Le calcul mental? Quand je vois mon gamin qui a 9 ans peut avoir une calculatrice ( perso c'était interdit avant 14 ans), ben oui, on cherche à le rendre idiot...

avatar debione | 

@sgt pepper

Juste que je remarque que quand j'avais 20 ans, il y a donc 25 ans, je connaissais par cœur une 15 aine de numéro de tel... aujourd'hui, si je suis à court de batterie, je serais bien incapable d'appeler quique ce soit.... et ce n'est qu'un exemple parmi des dizaines...

avatar Sgt. Pepper | 

@debione

J’espère que tu ne comptes pas en faire une thèse de recherche 🤣

avatar debione | 

Moi non, mais je pense que cela serait utile. La mémoire, c'est comme un muscle, si tu ne l'entraîne pas elle s'atrophie, et le jour où tu as besoin de mémoriser, si tu n'as pas l'habitude, ben c'est comme faire un marathon sans entraînement...

avatar DG33 | 

@debione

Ma foi si tu es à court de batterie pourquoi téléphoner... et risquer la coupure ?

avatar debione | 

@dg33:
Ben déjà si tu es à court de batterie , la notion même de téléphoner...
"Prêtes moi ton telelphone le mien est à court de batterie" "ok, quel est le numéro de ton père?" "Euh..."
La ou hier, tout le monde connaissait les numéros importants, plus personne ne les connais... Je constate juste cela pour moi, je suis devenu un vrai veau dans ce domaine, j'ai perdu cette faculté de retenir facilement mes numéros important ( tel, pin, etc). Et pourtant je travail dans un domaine où je fais constamment travailler ma mémoire, mais surtout celle à court terme. Je n'ose pas imaginer ce que cela donnerait si je travaillais dans un domaine où je ne devrais pas faire fonctionner ma mémoire...

avatar SyMich | 

@debione
d'un point de vue cognitif, certains présentent déjà des signes inquiétants!

cerveau humain (et pas Humain)
quoi que ce soit (et pas quoique)
j'y vois (et pas j'y voit)

🤭 Désolée, je n'ai pas pu m'en empêcher.. 😋

avatar horizon | 

@SyMich

L’orthographe est l’exemple même de cette transition entre la mémoire brute et la mémoire assistée...
Ces correcteurs automatiques ne sont pas encore assez performants mais ils commencent à nous retirer une partie de notre connaissance...

avatar mightysmurf | 

@horizon

Pour ma part j’ai longtemps blâmé les opérateurs téléphoniques à cause du prix des sms unitaire (0,15 cts) la facture montait vite !!!
Donc il fallait maximiser les infos à passer dans 160 caractères du coup un langage peu académique s’est développé.
Maintenant que c’est quasi gratuit (les SMS et autres messageries )au final le coupable c’est peut être celui en face de l’écran 🤔😊

Sinon très belle pub !

avatar fabsolar | 

@mightysmurf

Oui ça m’a toujours sidéré
Maintenant avec les SMS illimités on continue à utiliser à outrance les abréviations peut-être justement pour cacher une méconnaissance de l’orthographe de la grammaire...

avatar debione | 

@syMich

Alors on dit merci le correcteur orthographique... il y a des moments où je laisse les fautes, car c'est impossible d'écrire vite sans regarder, il te met des mots, des accords que tu n'a pas noté... il ne comprend rien, je perds du temps à écrire juste. Exemple type, le mot Humain ... voilà je viens de l'écrire sans majuscule et il m'en met une... j'ai mis un s à tu n'as , il me l'a enlevé. on dit quoi? Merci iOS...
Ca rend pas vraiment intelligent...

avatar powergeek | 

En route vers l’Idiocracy 😂

https://www.imdb.com/title/tt0387808/

avatar SyMich | 

En terme d'ascension sociale c'est plutôt prometteur!
On aura bientôt tous le QI maximum exigé pour se faire élire Président des États Unis d'Amérique. 👍

avatar Serdinant | 

@powergeek

L’idiot, c’est celui qui stagne.

avatar Sgt. Pepper | 

Whaou 🤩

avatar pat3 | 

Florian, par rapport à ton article d’hier, j’imagine que cette pub n’a pas été conçue en interne ?
Et on est loin de la sobriété des autres publicités vantant une fonction d’iOS, même si le moment d’utilisation de Face ID reste très lisible.
Est-ce que ça laisse augurer d’un nouveau cycle publicitaire ?

avatar Moonwalker | 

Mouai.

Cela surprend un peu.

Cela ne casse pas non plus trois pattes à un canard.

avatar en ballade | 

La medecine nous dit d'entrainer notre mémoire et Appl€ le contraire

avatar HERVE VILAREM | 

Bonjour à tous,

Il m'a semblé que certains d'entre nous se posaient la question de l'évolution du cerveau humain, allant jusqu'à mettre en doute ses capacités cognitives.
Personnellement, je serais assez pessimiste, ce qui est une autre histoire.
Car cet espoir parait relever du domaine de la foi. En effet la pseudo correction de nos capacités cognitives ne nous sert que de protection. Une citation, de mémoire, " Rien de plus redoutable que de dire quelque chose qui pourrait être vrai. Car il le deviendrait tout à fait, s'il l'était, et Dieu sait ce qui arrive quand quelque chose, d'être vrai, ne peut plus entrer dans le doute."
Je me reproche de ne pas être capable de me taire. Faites moi une programmation du silence, merci.
Aidez moi, de part vos insultes, ou pire encore.
A genoux devant l'ADN, et prions...

avatar ckermo80Dqy | 

Cette pub déchire...

avatar Dexter Killer | 

J adore. La pub est juste parfaite !

avatar Enzolicha38 | 

Cette pub est très efficace...
Sobre et originale, cassé les codes habituels de 

avatar JOHN³ | 

L’orthographe n’est qu’une barrière de plus à la création et à la communication.

Dans les pays anglophones les jeunes ont plus de temps pour le développement de leur potentiel en mathématiques, en sport, en langues étrangères, en cuisine, en écriture du code ou je ne sais quoi. Ce qui en réalité ne se traduit en aucun cas de cette manière car l’éducation et la culture sociale ne s’y engage pas.

Pour les puristes c’est difficile d’envisager une épurement de l’outil de communication. Pourtant si l’humanité s’éteint ça ne sera pas par simplification des mots de passe, mais bien parce que l’Homme n’aura pas pressenti le bord de la falaise en prenant un autoportrait.

avatar Spuolg | 

Toujours cette même vieille rengaine très à la mode…
Vous faites donc partie de ceux qui ne comprennent pas que l’orthographe est un code nécessaire à la transcription précise et claire d’une pensée, souhaitons-le elle-aussi précise et claire. Et en plus vous parlez de programmation ? Contresens total. Essayez donc de programmer n’importe quelle machine avec des erreurs de code ! Vous m’en donnerez des nouvelles… Alors, oui, dans le domaine du texte écrit, disons que la faute n’entraîne pas automatiquement la non compréhension du message. Mais cela uniquement grâce à l’IN (intelligence naturelle, hahaha) du lecteur. Il n’empêche que les fautes les plus anodines peuvent être dues seulement à de l’inattention, de la précipitation, ou à un défaut de relecture. Pas mort d’homme, tout ça, d’accord… Mais que dire lorsqu’il s’agit de fautes commises par ceux dont le travail consiste précisément à produire de l’écrit ? L’édition et la presse sont globalement aujourd’hui en perte totale de compétence à ce niveau. Moi qui suis très con, bien sûr, je trouve juste cela très grave.
De plus, il faut bien comprendre que certaines fautes révèlent bel et bien un manque de compréhension du sens : par exemple, plus haut, SyMich relève avec raison trois fautes d’un message précédent. Une erreur typo, une faute de conjugaison ; bon, ok, passe encore. Mais écrire « quoique ce soit » est tout simplement une grosse faute de sens. Un bug, texte planté, écran noir, redémarrage, SAV, au secours !
Pas grave de la part d’un lecteur ; je ne suis pas partisan de jeter l’opprobre sur quiconque. Mais quand même bien embêtant si l’auteur est un journaliste, un écrivain, un typographe, un prof, etc. Le résultat étant que lorsque le code est brouillé, lorsqu’il devient aléatoire et incertain, le sens lui-aussi devient obscur et peu compréhensible.

avatar JOHN³ | 

@Spuolg

Je disais juste que nous ne sommes pas aidé en raison de la difficulté du langage, et que la langue n’est qu’un outil de création à la création elle-même.
Et que la création en serait améliorée par la simplification des outils de langage.

Je suppose que vous êtes en contradiction avec ça ?

Ah et épargnez-moi vos « vous faites parti de ceux qui... ». NON je fais parti de rien du tout.

avatar Spuolg | 

@ JOHN³

Ce à quoi je pourrais répondre que c’est précisément la difficulté du langage qui accroît la richesse de la communication, laquelle richesse a elle-même généré la difficulté du langage. Vouloir en faire l’économie n’est, de mon point de vue, qu’une perte de substance.
Mais ceci mis à part, je ne vous épargnerai rien du tout puisque vous avez modifié votre propos pour éviter d’en rester à cette énormité première : « L’orthographe n’est qu’une barrière de plus à la création et à la communication. »
Vous relayez bel et bien ce discours ambiant. Idée toute faite. Assumez vos propos.
La simplification dont vous parlez ne simplifie rien du tout. L’anglais est plus simple ? Oui, parfois, pas toujours. Et alors ? Parlez anglais. (D’ailleurs, personnellement, j’aime plutôt bien cette langue.) Sinon, l’allemand, le russe, le japonais, le tchukatchuhoulabaloula, etc. sont-ils plus faciles ? Allez-vous en exiger la simplification ? Et quoi ? Vous trouvez que le français est une langue trop complexe ? Vieille rengaine. Son étude approfondie la rend bien moins difficile que vous ne semblez l’imaginer, visiblement, mais pour ma part je ne suis pas payé pour combler vos lacunes et encore moins votre paresse.
Donc, simplifions. Très bien. Simplifions la musique. D’ailleurs, l’écriture de la musique n’est qu’une barrière de plus à la création et à la communication, n’est-ce pas ? Sa transcription écrite est un code créé pour des raisons bien précises ? On s’en fout. Simplifions. Je me trouve devant une partition musicale comme une poule qui aurait trouvé un couteau. (Pardon les poules ! vous êtes super balèzes dans votre domaine de poule, et jamais fatiguées d’apprendre, vous, au moins). Et quand même, je ne vais pas me mettre à apprendre quelque chose qu’il est aujourd’hui de bon ton de juger inutile ! Cela prend bien trop de temps et demande bien trop d’effort. Et le plaisir ? Quoi ? apprendre pourrait être source de plaisir ? Nooon ?
Simplifions tout. Les maths, la chimie, la mécanique, l’électricité, les sentiments amoureux, les enfants, la peinture, le dessin, la broderie, les atomes et tout l’univers… Simplifions la nature ; ha ben non, zut, Monsanto l’a déjà fait, avec le succès que l’on connaît.
En attendant, grâce à ma langue complexe, j’ai pu écrire ma pensée de façon très précise. Je ne suis détenteur d’aucun record (sens du mot anglais lui-même emprunté au français, encore un…), je n’ai aucun mérite ; mon seul devoir est de passer le relais.

avatar Bigdidou | 

@Spuolg

"Simplifions la musique. D’ailleurs, l’écriture de la musique n’est qu’une barrière de plus à la création et à la communication, n’est-ce pas ? "
Ben, précisément, la simplification de l'écriture de la musique permet de belles choses non ?
Je ne crois pas q'elle nuise nécessairement à la création.

"Simplifions tout. Les maths, la chimie, la mécanique, l’électricité, les sentiments amoureux, les enfants, la peinture, le dessin, la broderie, les atomes et tout l’univers… Simplifions la nature ; ha ben non, zut, Monsanto l’a déjà fait, avec le succès que l’on connaît."

Là, tu parles de sciences. Il était question de création et de l'idée que celle-ci peut s'affranchir de la technique.
C'est une idée à la base d'un certain art contemporain, par exemple. Pourquoi pas ? On pourrait très bien imaginer une certaine littérature contemporaine expérimentale qui s'affranchirait de toute contrainte technique. Le résultat serait surprenant, mais une des fonctions de l'art est bien de nous surprendre.
Là où je te rejoins, c'est quand ce désir de se libérer de la technique devient une idéologie et qu'on passe de l'idée qu'on peut chercher à s'en s'affranchir à l'idée qu'on doit le faire.
Par ailleurs, qu'on simplifie certaines règles ou l'écriture de certaines locutions dont la conservation est du snobisme intellectuel pur n'est pas délirant.
Au temps pour moi n'a pas plus de sens que autant pour moi, par exemple, et que dire de sens dessus dessous... ;)

Pour en revenir aux sciences, l'abandon de leur jargon et la simplification de l'expression des concepts n'est pas nécessairement synonyme d'appauvrissement, mais de clarification et de partage de la connaissance.

avatar Spuolg | 

@ Bigdidou

À bien lire mon commentaire, il devrait pourtant apparaître de façon évidente que ma mise en vrac de quelques sciences dans ma liste fourre-tout des choses à “simplifier” n’était que de l’humour, à mettre en perspective avec le fait que que notre langue est en train de devenir un gros bazar bien complexe, à force d’être massacrée par des simplificateurs qui ne simplifient rien du tout. Il n’y a pas de place ici pour expliquer cela, et comprenne qui pourra. Une langue vit et évolue ; décider arbitrairement de la simplification d’une langue n’a rien à voir avec sa naturelle évolution.
J’aimerais savoir quel bénéfice créatif apporterait la simplification de l'écriture de la musique… Ni bénéfice ni handicap ; il est bien sûr possible de composer de la musique sans même la retranscrire.
Dans le domaine de la peinture, le propos de l’art contemporain n’est certainement pas de simplifier un quelconque art ancien, ou académique.
À l’origine, « il était question de création et de l'idée que celle-ci peut s'affranchir de la technique » ?
Euh… ce n’est pourtant pas ce que signifie la phrase : « L’orthographe n’est qu’une barrière de plus à la création et à la communication. »
L’orthographe retranscrit le sens. Émoi jeu dix just queue cil laure tôt gras fait pas ressepectez s'avapa sein pli fier laid chaud ze et que l'essence va pa hêtre trait clerc. Ça y est, je viens de créer ! Je suis un génie. Yourcenar n’est qu’une grosse quiche !

avatar Bigdidou | 

@Spuolg

"décider arbitrairement de la simplification d’une langue n’a rien à voir avec sa naturelle évolution."

Il faudrait demander à un grammairien ou un érudit, mais je doute fort que notre grammaire moderne actuelle soir purement le fruit "d'une évolution naturelle".

"L’orthographe retranscrit le sens. Émoi jeu dix just queue cil laure tôt gras fait pas ressepectez s'avapa sein pli fier laid chaud ze et que l'essence va pa hêtre trait clerc. Ça y est, je viens de créer !"
Non.
Mais si tu avais du talent et un brin d'imagination, oui, peut-être aurais-tu créé quelque chose de drôle, ou de poétique, ou les deux à la fois.
N'est pas Queneau qui veut.

Et pour conclure une citation à propos des gens trop sûr d'eux, et histoire de te souvenir que notre grammaire et notre orthographe ne sont que des normes bien récentes, sans rien de sacré :
PERSONNE n’est exempt de dire des fadaises : le malheur est, de les dire curieusement :
Næ iste magno conatu magnas nugas dixerit.
Cela ne me touche pas; les miennes m’eschappent aussi nonchallamment qu’elles le valent: D’où bien leur prend: Je les quitterois soudain, à peu de coust qu’il y eust: & ne les achette, ny ne les vends, que ce qu’elles poisent : Je parle au papier, comme je parle au premier que je rencontre : Qu’il soit vray, voicy dequoy.

avatar Spuolg | 

Charmant ! Mais… c’est terrible ! le génie créatif est souvent limité par bien d’autres choses que cette odieuse orthographe !
Puisque maintenant nous nous tutoyons à sens unique, je constate avec plaisir que cela semble vous croire autorisé à faire étalage de vos insultes constipées. Ça me fait bien rigoler.
Pour le dire de façon plus compréhensible : vous devriez vraiment arrêter de vous palucher en public, cher ami ; c’est indécent.

avatar JOHN³ | 

@Spuolg

Bref.

Je parle en terme d’expérience, ma langue maternelle qui est l’anglais est infiniment plus abordable pour des résultats similaires.

avatar Spuolg | 

@ JOHN

Forcément, une langue maternelle est toujours plus “abordable”.
Ma langue maternelle qui est le français est donc infiniment plus abordable pour des résultats bien plus subtils.

avatar IRONMAN65 | 

Tout est fait pour baisser les QI en masse...

avatar melenox | 

Jolie pub. De manière plus pragmatique, je trouve faceID moins pratique que le touch. Le cas typique, c'est quand on est dans son lit et qu'il faut trouver LA bonne position pour que l'phone se déverrouille. Une fois sur deux, et comme je suis pour la loi du moindre effort, je suis obligé de taper mon code, chose qui n'arrivait jamais avec le touch.

avatar occam | 

Pourquoi Face ID est une très mauvaise idée tant que nous n’avons aucune garantie — sauf les promesses solennelles d’Apple, qui n’engagent que ceux qui y croient — que les données et surtout la technologie ne seront jamais exploitables qu’en local, sans que des tiers puissent y accéder :
http://www.pnas.org/content/112/4/1036.full
https://medium.com/@blaisea/physiognomys-new-clothes-f2d4b59fdd6a
https://www.faception.com
https://www.faception.com/our-technology
etc., etc., etc.

avatar Bigdidou | 

@occam

Je ne comprends pas bien où tu veux en venir. Certes, l'ordinateur prothétique en cognitions sociales semble efficace. On peut imaginer des applications passionnantes mais aussi plus inquiétantes (je pense à la Chine qui a franchit un pas important, mais en n'utilisant que la reconnaissance faciale, pour l'instant).
Mais il n'y a rien de spécifique à FaceID là dedans. Pourquoi cibler spécifiquement cette technologie dans ton post (en dehors du fait que ce soit made in Apple, je l'ai bien compris ;)) ?
Ton premier lien est très intéressant. Mais il ne fait que démontrer qu'une machine bien programmée peut être très douée en cognitions sociales.
Cela ne veut pas dire qu'il fait mieux qu'une personne avec de bonnes cognitions sociale et formée devant un écran. Maintenant, c'est vrai que couplé à la reconnaissance faciale et en utilisation de masse (ce que ne peut pas faire un individu même très doué et formé), il y a quelque chose de flippant... et de très étranger à FaceID.

avatar occam | 

@Bigdidou

"Pourquoi cibler spécifiquement cette technologie dans ton post (en dehors du fait que ce soit made in Apple, je l'ai bien compris ;)) ?"

Faux. Absolument. Je n’ai rien dit de tel, ni rien impliqué de près où de loin. Ces derniers temps, c’est vous qui faites une fixation sur Apple.

Et je ne cible pas spécifiquement Face ID en tant que technologie, mais en tant qu’unique moyen d’identification biométrique sur tous les iBidules à venir (si Apple reste sur sa ligne annoncée). Toujours présent, toujours actif a priori.
C’est ça ou le mot de passe.
Alors, si Apple en loue les avantages, il faut aussi en signaler les inconvénients et l’absence de choix.

Les quelques articles liés (et une kyrielle d’autres, parus ou mis en évidence en raison du tapage lié à une conférence discutable de Michal Kosinski à Moscou en présence de la nomenklaturarusse) indiquent les risques d’une reconnaissance faciale optimisée, rapprochée, présente à tout moment. Face ID en fournit le moyen, il n’y a qu’à mettre le grapin dessus, et nous n’avons que la parole d’Apple quant à la protection de ces données.

(Et non, avant que vous ne reveniez avec votre obsession, je ne serais nullement rassuré si Samsung, Lenovo, IBM ou Microsoft étaient à la place d’Apple.
Je ne serais rassuré que par Huawei : là au moins, on a la certitude que tout est téléphoné à Beijing.)

avatar en ballade | 

@occam

"IBM ou Microsoft "

Comme pour Appl€==> patriot act

avatar Bigdidou | 

@occam

"c’est vous qui faites une fixation sur Apple."
Ah, bon.
Je pense que c'est très projectif, comme remarque.
A la hauteur d'un agacement que je perçois (mais c'est tout aussi projectif) et que je ne comprends pas bien dans ce contexte précis.

"Et je ne cible pas spécifiquement Face ID en tant que technologie, mais en tant qu’unique moyen d’identification biométrique sur tous les iBidules à venir"
Difficile de deviner ça du post auquel je réponds.

"Face ID en fournit le moyen"
Entre autres.
Regarde ce qu'il est possible faire à partir d'une simple photo Facebook.
C'est un problème qui dépasse très largement FaceID et Apple.
Certains s'extasient et traitent de paranos rétrogrades ceux qui émettent de grosses réserves quand on nous présente ici la reconnaissance faciale jusque dans les fast food, alors que ça pose évidemment un énorme problème de confidentialité et donc de liberté.
Mais mettre en exergue FaceID comme outil potentiellement dangereux concernant la reconnaissance faciale de masse alors que bien d'autres outils très puissants couplés au bigdata existent déjà réellement et sont mis en oeuvre, c'est, disons, pittoresque.

"il faut aussi en signaler les inconvénients et l’absence de choix."
Ce que tu signales n'est pas un inconvénient. C'est un risque. Ce n'est quand même pas à toi que je vais rappeler que les mots ont un sens.
Et encore, le danger (en tant que propriété intrinsèque) représenté par FaceID reste à démontrer.
Ce putain de clavier d'iPad sur lequel je réponds est un inconvénient.

"Et non, avant que vous ne reveniez avec votre obsession"
Mon Dieu, mais quelle obsession ?
C'est vraiment beaucoup d'honneur.
Je n'ai nulle obsession d'amant déçu, tout le monde ne peut pas en affirmer autant ici :D

avatar Sgt. Pepper | 

@occam

Tiens , Une théorie du complot de plus que FaceId
( on avait les mêmes sur TouchId )
🤣

Utilise des faits plutôt que des hypothèses infondées sur l’utilisation non local des données FaceId.

Et combien même , FaceId stocke le modèle mathématique du visage et non le visage lui même
Et il est possible d’avoir le scan 3D de n’importe qui dans la rue par de multiples système 🤷‍♂️

Donc interdire FaceId ,ne changerait rien ...

(ce qui n’est pas encore possible est la reproduction à distance du visage pour contourner FaceId)

Je rappelles que le device FaceId doit être déverrouillé régulièrement au préalable par un code

avatar occam | 

@Sgt. Pepper

"Utilise des faits plutôt que des hypothèses infondées sur l’utilisation non local des données FaceId."

I don't really want to stop the show
But I thought that you might like to know
That the singer's going to sing a song
And he wants you all to sing along

avatar Marimoon | 

Même pub avec Touch ID, ça fonctionne aussi ? 😏

CONNEXION UTILISATEUR