L'effet Xserve

Christophe Laporte |
Les études se suivent et ne se ressemblent pas pour Apple. Gartner vient de publier les chiffres de ventes des serveurs aux États-Unis et au niveau mondial lors du troisième trimestre 2002. Avant l'arrivée de Xserve, dont les premiers exemplaires sortirent des usines de Cupertino au mois de juin, Apple n'était pas considérée comme un véritable fabricant de serveurs même si elle vendait des Power Macintosh légèrement modifiées pour cette utilisation. L'arrivée de Xserve et la montée en puissance de Mac OS X ont changé la donne et les premiers indicateurs sont très encourageants.


Dans un marché qui repart de l'avant (en progression de 12 % pour ce trimestre) aux États-Unis depuis neuf mois, Apple enregistre une croissance en glissement annuel de 273,8 %. La Pomme, avec 5700 serveurs vendus, est désormais le cinquième fabricant de serveurs avec une part de marché de 1,2 %. Dell, HP, IBM et Sun précèdent la société de Cupertino sur ce secteur réputé difficile d'accès. Ces premiers résultats montrent bien que Xserve suscite un véritable intérêt auprès des responsables informatiques. L'arrivée imminente de Xserve RAID et de logiciels professionnels comme Oracle, pour ne citer que le plus célèbre, doit permettre à Apple de continuer sa percée sur ce segment très rémunérateur.


Malheureusement, l'étude ne mentionne pas les performances de Cupertino au niveau mondial. La Pomme doit disposer d'une part de marché encore anodine, Xserve étant arrivé plus tard en quantité en Europe et en Asie. À l'échelle de la planète, HP continue à tenir le haut du pavé avec 30 % de part de marché suivi par Dell qui s'accapare désormais presque 20 % des ventes de serveurs. La société creuse l'écart avec IBM qui perd légèrement du terrain. Alors, est-ce qu'Apple arrivera à terme à rivaliser avec ces sociétés ? Seul l'avenir nous le dira. Apple a gagné une bataille, pas la guerre…

Tags

CONNEXION UTILISATEUR