Notre lettre ouverte à Tim Cook

La redaction |

Le chemin parcouru par Apple est fascinant. Autrefois presque anonyme, elle est désormais présente dans les médias jour et nuit et est devenue un sujet de conversation incontournable. Qui aurait cru il y a dix ans qu’elle s’inviterait non seulement dans le débat présidentiel américain (passe encore) mais aussi dans celui de la présidentielle française !



Apple fait vendre du papier et doit en faire vendre à n’importe quel prix. Les histoires du « come-back » et les analyses sur sa domination laissent ainsi place à la mode du « Apple bashing » — plus c’est gros, plus ça passe ! Edmund Conway en a encore récemment donné un bon exemple : ce journaliste américain a annoncé « quitter Apple », lui reprochant notamment de ne plus « être cool » ou d’avoir eu l’idée de présenter un nouveau connecteur.



Se proclamer fan de nouvelles technologies et être contre l’évolution, pose un problème. Quitte à se payer la pomme, autant le faire de manière argumentée et cohérente. Apple, ses produits et ses services sont en effet loin d’être parfaits, et la société, comme toutes les autres, perd parfois des clients, qui partent sans doute pour de bonnes raisons. Comme ceux qui choisissent Apple ont de tout aussi bonnes raisons.





On peut donc critiquer Apple sans pourtant tomber dans la caricature ou le grand n’importe quoi. Alors, si on avait à faire part de nos griefs à Tim Cook, voici ce qu’on lui dirait. Et non, cette liste n’est pas exhaustive.



Le culte de la minceur



De tout temps, Apple a été obsédé par la finesse : au fil du temps, l’iMac ou l’iPod, pour ne citer qu’eux, n’ont cessé de s’affiner. Mais cette obsession est aujourd’hui pathologique et contre-productive.



Super, l’iPhone 5 est 20 % plus fin que son prédécesseur. Mais on troquerait volontiers 2 ou 3 mm d’épaisseur contre une plus grosse batterie et donc une meilleure autonomie. Avoir un ordinateur dans la poche, c’est bien, pouvoir réellement s’en servir comme un ordinateur de poche et donc sans craindre la panne sèche, ce serait mieux.





Cette volonté maladive de tout réduire complique parfois l’utilisation des appareils. Sans même parler de la multiplication des adaptateurs pour les Mac, on se dit que l’iPod original avec sa grosse molette était bien plus simple à utiliser que ne l’est aujourd’hui l’iPod nano 7G avec son petit écran tactile et ses boutons taille pygmée.



Les bridages mesquins



Apple est de plus en plus mesquine. Il y a quelques années, elle mettait des encoches dans ses rallonges USB pour qu’on ne puisse pas les utiliser avec autre chose qu’un clavier Apple. Aujourd’hui, elle réserve la plupart des options de configurations aux modèles les plus chers, sans aucune raison technique.



On pourrait continuer la liste pendant longtemps, très longtemps, mais l’on s’arrêtera à un point qui nous agace particulièrement : pourquoi diable Apple réserve-t-elle le TRIM à ses propres SSD ? De nombreux utilitaires permettent de l’activer en un clic sur des SSD tiers, sans aucun problème pour le moment — à part la désactivation de cette fonction à chaque mise à jour du système.



Tous ces petits points de friction sont des détails pris un par un, mais sont passablement suants lorsqu’on les additionne. Apple ne perdrait rien à les résoudre, bien au contraire…



La politique tarifaire osée



Apple doit sans doute être la seule société ayant le culot (ou l’arrogance) de vendre un ordinateur de bureau à 1 349 € avec un simple disque dur 5 400 TPM. Il est monté dans un imposant silent-block, nul doute qu’un disque dur 7 200 TPM n’aurait pas été beaucoup plus bruyant (toujours moins de toute manière que les disques 3,5" de la précédente génération). Quitte à faire ce choix, elle aurait au moins pu proposer l’option Fusion Drive sur tous les modèles, voire la proposer de série au moins sur le haut de gamme.






Image iFixit




Dans le même genre, continuer à facturer 100 € le doublement du stockage sur les appareils iOS est tout simplement stupide. Même si le prix de la NAND pouvait justifier cette pratique — ce n’est pas le cas — on a du mal à comprendre comment 32 Go de flash (lorsque l’on passe de 32 à 64 Go) peuvent valoir autant que 16 Go (lorsque l’on passe de 16 à 32 Go). Enfin si, on comprend, il y a la sacro-sainte marge…



Autre point sur lequel Apple est facilement critiquable, sa politique de change particulièrement asymétrique : elle est (très) souvent plus prompte à augmenter les prix qu’à les baisser… Sa grille de correspondance des prix est ainsi perpétuellement décalée : un iMac est vendu aujourd’hui en France environ 144 € de plus qu'en Californie… C’est malheureusement la quasi-totalité de l’industrie informatique qui se fait les poches des consommateurs européens, Apple ne se distinguant pas.



La politique (ou l’absence de politique) de validation de l’App Store



Les plateformes centralisées de téléchargement d’Apple ont changé la vie de millions d’utilisateurs et sont indéniablement pratiques. Un nouvel appareil iOS ? Un mot de passe plus tard, vos apps se téléchargent. Un nouveau Mac ? Quelques clics et vous retrouvez votre environnement de travail.



Les choses sont moins roses de l’autre côté du miroir. Apple fixe ses règles, elle en a parfaitement le droit. Mais ces règles sont parfois mouvantes, ne sont pas toujours très claires et appliquées de manière très cohérente. Pour le développeur, la validation est donc parfois une loterie : quand les choses se passent mal, elles peuvent très mal se passer.





AppShopper est un bon exemple récent : sans doute utilisée par plusieurs millions de personnes, cette application a été retirée de l’App Store du jour au lendemain. Apple a décidé un beau matin de changer les règles du jeu, comme d’habitude sans prévenir les éditeurs (lire : App Store : Apple ajoute discrètement une règle). Une économie s’est certes construite grâce à Apple, mais les appareils iOS se vendent aussi grâce à leur écosystème logiciel. Le nécessaire équilibre dans cette relation commerciale n’est pas toujours là.



Apple change souvent ses règles, mais en plus, elle ne les respecte pas toujours elle-même. Dans iGeneration pour iPad par exemple, nous avons implémenté les achats in-app dans les règles de l’art, en suivant à la lettre les recommandations édictées à la WWDC. Ce qui est valable pour les ingénieurs d’Apple et pour les milliers de développeurs qui ont payé pour les écouter ne l’est visiblement pas pour les équipes de validation. Pas la peine de s’expliquer, on se heurte à un mur : il nous a donc fallu revoir notre approche, et tant pis si elle est bien moins sensée et agréable pour l’utilisateur. Apple n’est pas connue pour son obsession de l’expérience utilisateur, si ?



Dernier point qui met (à juste titre) les nerfs des éditeurs à vif : les délais de validation. Un délai d’une semaine est raisonnable, même si on aimerait dans l’absolu que les choses soient encore plus rapides. De même, on comprend qu’en période chargée, les délais s’allongent un peu. Mais que l’on doive attendre quasiment un mois pour qu’une simple correction de bogues ne nécessitant rien d’autre qu’une validation technique (et donc automatisée) soit publiée est tout simplement inadmissible.



D’autant, on le rappelle, que les éditeurs payent pour les services d’Apple : à elle de respecter sa part du contrat donc. Peut-être en commençant par accélérer le délai de paiement des 70 % dus aux éditeurs, par exemple.



Les bogues perpétuels et les mises à jour



L’erreur est humaine et les logiciels ont donc des bogues. Mais pourquoi, pourquoi, des bogues qui ont été résolus reviennent ? À chaque mise à jour majeure d’OS X, les bogues affectant le Wi-Fi reviennent, et il faut toujours trois à six mois pour retrouver une connexion fiable. À chaque mise à jour majeure d’iOS, les problèmes d’autonomie reviennent, et il faut toujours un ou deux correctifs pour pouvoir à nouveau passer la journée.





Certains bogues connus ont subsisté pendant des années — un en particulier, qui touchait QuickTime, était devenu une blague parmi les développeurs tant la situation était ubuesque. OS X et iOS ne cessent de s'améliorer, mais de petits points de frictions ne sont jamais résolus voire empirent — allez expliquer pourquoi la plupart des fenêtres d’iTunes 11 sont toujours modales ou pourquoi après avoir nettoyé l’interface d’OS X, Apple s’est sentie obligée de créer deux nouveaux designs de menus contextuels (iPhoto et iTunes) !



Sur un sujet similaire, la politique de mises à jour d’Apple pourrait s’améliorer, notamment en matière de sécurité. La firme de Cupertino a augmenté d’un an le cycle de vie d’iOS, un bon point qui permettra à certains de garder un peu plus longtemps leur appareil. Mais elle réserve souvent ses mises à jour de sécurité aux deux dernières versions d’OS X et toujours à la dernière version d’iOS. Elle laisse ainsi dans le noir des millions d’utilisateurs qui ne peuvent pas passer à une version plus récente du système et sont victimes de failles laissées béantes. Sans aller jusqu’à adopter le modèle de Microsoft, Apple pourrait sans doute mieux protéger l’ensemble de ses utilisateurs, et pas seulement les plus récents ou les plus fortunés.


Tags
avatar eastsider | 
les dirigeant apple =trop faim de sous
avatar debione | 
Si je lis cette lettre, je me dis: "Encore des râleur de français". Pour être vraiment pertinente il eu fallu mettre dans cette lettre ouverte, tout ce qui fonctionne bien... Parce que la, même si tout est tout à fait défendable, cela fait torchon de bas étages... Pour preuve, dès le deuxième commentaire on a: "cela résume bien Apple"... Euh si cela résumait Apple, je ne serais pas client Apple, le problème est que ce qui va bien est infiniment plus long comme liste que ce qui va mal... L'art et la critique, la difficulté face à la facilité.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Sans parler du MAC PRO. il fut un temps, il y a environ 4 ou 5 ans, où les prix des machines apple baissait quand elles arrivaient en milieu de vie. Actuellement, le mac pro est une véritable blague. Bonne machine oui, mais au même prix (euro=dollar!) depuis trois ans pour une machine matériellement dépassée (les xeons sandy bridge sont sortis en mars 2012 et on attend toujours de les voir dans les mac pro) - avec des cartes graphiques dont plus personne ne veut, d'autant que les drivers pour des cartes plus récentes existent sous ML !! il fut un temps où les mac pros sortaient avant que le processeur correspondant soit disponible sur le marché. c'est symptomatique d'un désintérêt total de cupertino pour le marché pro - peu importent les déclarations de Tim Cook "les pros sont très important pour nous" vaste blague. Si les pros étaient importants pour apple, les mac pros seraient à jours depuis longtemps, auraient eu le thunderbolt en premier, les sandy bridge en premier, 4 baies 2,5 en plus des 4 baies 3,5 avec accès en facade, et peut-être même d'autres bonnes idées. (genre proposer des core i en plus des xeons) c'est à un point que j'ai commencé à analyser le marché soft concurent - le problème est que le soft que j'utilise sous Mac OS X est vraiment le meilleur soft dans sa branche quel que soit l'OS.
avatar superjoueur | 
@tleveque : +1
avatar JPTK | 
La conclusion est aussi très bonne : "Apple pourrait sans doute mieux protéger l’ensemble de ses utilisateurs, et pas seulement les plus récents ou les plus fortunés."
avatar Domsou | 
@Anthony : Pour être juste il faudrait détailler la part des taxes car en l'état la comparaison est erronée.
avatar Laurent S from Nancy | 
"Comment se fait il qu une musique achetée legalement sur itunes ne puisse pas être definie comme sonnerie ! " Et pourquoi ne peut-on pas graver sur dvd un film acheté sur Itunes Store ?
avatar Domsou | 
@debione : +1
avatar Mac à Rosny | 
Chépavoumémouah, je lui trouve une sale gueule ce Tim Cook. Autant le profil Apple que John Sculley, c'est tout dire... ;)
avatar jvernet | 
Je résume votre article: rien de nouveau, donc. Tout ça est décliné depuis des années. Il faudrait également aller voir auprès d'autres fabriquant, tiens, Samsung, au hasard. PS: la batterie de l'iPhone 5, c'est une misère absolue: il tiens moins longtemps que mon 3GS de 4 ans d'âge !!!
avatar aldomoco | 
@Laurent S from Nancy : 'Comment se fait il qu une musique achetée legalement sur itunes ne puisse pas être definie comme sonnerie ! ' RTArchitect gratuit sur APStore !
avatar Luther | 
Ceux qui ne sont pas content peuvent aller voire ailleurs!!!
avatar UnAncienDuMac | 
J'ai connu l'Apple des meilleurs ordinateurs, de systèmes d'exploitation les plus robustes, des interfaces graphiques les plus intuitives. Je suis le possesseur (heureux, je n'ai pas peur de le dire) de deux machines datant de 2002 et 2006, qui tournent comme une horloge, avec un OS X dont je n'ai pas fini de faire le tour (sorti en 2006). Plus un ordi portable datant de 2005, toujours fidèle au poste, que je n'utilise qu'occasionnellement en extérieur. Quand je vois certains matériels actuels, aux silhouettes de mannequin famélique, et d'autres qui relèvent plus de la gadgétisation que de la technologie, je me dis que j'ai connu le temps de la maturité de la pomme. Mais, comme le dit une publicité, ça, c'était avant...
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Tout ces problèmes de politique que vous citez sont finalement ( pour une grande partie ) des problèmes qui existent chez apple depuis des années , pourquoi le leur reprocher maintenant ?
avatar FollowThisCar | 
@ Mac à Rosny Ha ha, le délit de sale gueule ! En fait , c'est vrai que ce n'est pas du tout le même feeling, y'a pas à tortiller. Dans ses keynotes, il fait plus penser à un représentant de commerce qui balance son baratin, et on s'attend à ce qu'il nous sorte le chiffre de Pepsis vendus le dernier trimestre ... avant de faire passer une caisse de bouteilles dans l'assistance :) Sérieux, il va falloir qu'il montre rapidement qu'il a la carrure et le charisme nécessaires au delà des apparences, ce dont je doute fort. Car se contenter de remplir les comptes en banque de la boîte, çà ne suffit pas quand on est le boss d'Apple.
avatar jujuv71 | 
Merci pour ces vérités ! Je suis d'avis que vous envoyez la lettre avec nos signatures et pourquoi pas, nos remarques en plus..... Apple me déçoit par moment, bien que je suis fan. Acheter un mbp avec un DD de 5400 trs/min, ça me fait bien mal aux fesse quand je vois le prix....... Il y a aussi de plus en plus de bogues. Et puis Apple ne fait rien pour attirer les PROS de l'édition de logiciel pour le MAC ! Exemple : trouvez-moi un logiciel de CAO de capture de schémas électronique et création de layout au niveau des OrCad, Cadstar, Isis&Ares, Target3001, etc.... Il y a Eagle sur Mac, mais c'est une usine à gaz et pas du tout intuitif et productif.... Solution : Wine ou bien WMare fusion.... Quand je vois les conneries pour faire mumuse sur le MAS par rapport au logiciel vraiment pros qui servent à produire qqch, je pleurs.... J'espère que ça va changer
avatar ThePapyGeek | 
Salut les jeunes. J'aurais pu faire un roman fleuve sur l'abandon d'Apple de la branche pro qui la fait survivre durant tant d'année. Sur ses produits non finis depuis la mort de son fondateur. Sur Forstall papa d'OSX et d'iOS sacrifié sur l'autel du fric et sur les iBidules qui sont devenu aujourd'hui la priorité absolue d'Apple qui a faire n'importe quoi n'importe comment. En ce 31 decembre la messe est dite. Ces fetes ont été dominé par Google et son Android et Samsung par ses Tablettes , telephones portables et notebook... Jamais le Think Different n'avait autant souffert. Vois ce qu'ils ont fait de ton reve Steve c'est tout bonnement "de la merde" comme tu aimait à le dire quand tes equipes ne donnaient pas tout ce qu'elles avaient... Je leve mon verre à la mémoire de Steve Jobs et de ce que fut Apple. Puisse t il la ou il est ne pas voir ca...
avatar Anonyme (non vérifié) | 
On dirait plus un article à troll qu'autre chose , dans ce contexte un poil plus difficile pour apple ça fait des vues en effet .... Bon je --->
avatar UnAncienDuMac | 
@ eastsider “ Comment se fait il qu une musique achetée legalement sur itunes ne puisse pas être definie comme sonnerie ! ” Pour le coup, c'est une vraie çonnerie !
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@debione : +1
avatar Applesoft | 
@eastsider: Mais on peut convertir de la zique en sonnerie. Je l'ai fait cette semaine. http://www.lavieestunefete.fr/comment-convertir-mp3-en-sonnerie-iphone/ C'est un peu chiant, mais ça marche.... Sinon, y'a une autre méthode où on passe par Garage Band mais je trouve cette méthode plus simple.
avatar Leopal | 
Un léger coup de gueule tout à fait justifié, qui aurait pu être plus mordant. Vous auriez pu évoquer les iMac & Retina dans la culte de la minceur, voire l'évolution des Mac Pro...
avatar DJ-Snowly | 
Excellent article, je suis entièrement d'accord avec tout ce qui a été dit ! Même si je reste un fan d'Apple et resterait toujours étonné par ce qu'ils font, je reste objectif et sait très bien qu'il y a bien des failles chez eux et bien des défauts.
avatar daxr1der | 
D'accord pour la batterie
avatar eastsider | 
Quand ds un appareil d une trempe tel que l iphone la définition d une sonnerie tiens du domaine de la "bidouille" avec le recul c est vraiment mesquin et ça leur jouera des tours le jour ou la concurrence sera vraiment a niveau ils n y aura plus de fidèles a  de la haine d avoir étés bloqués.
avatar Booyaa | 
c'est vrai quand tu vois les taro maintenant c'est quand même abuser!! a quand un de mac de bureau (de base)ont va dire a 1600?
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@eastsider : C'est comme ça depuis que l'iPhone existe , on va pas leur en vouloir pour ça .
avatar jeepspirit38 | 
Excellent article.La critique est constructive et intéressante. Espérons que nous aurons une réponse de Cook
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@ThePapyGeek : Est ce que tu es bourré ?
avatar Booyaa | 
il a rien a foutre de vos lettre du moment qu'ont paye pour leur produit et qu'ils en vendent des millions...le jour ou ils en vendront plus comme il faut LA on verra
avatar jaovao | 
Il est bien de noter que cette politique des prix s'applique à beaucoup de domaines. Prenez n'importe quel appareil électronique ou instrument de musique, ceux qui sont fabriqués ou désignés aux USA, et faites les comparaisons de prix sur amazon.fr vs amazon.com, et vous verrez qu'Apple est loin d'être la seule qui l'applique. On a même des cas totalement absurdes: des produits AKG, désigné et produit en Autriche, plus cher en Europe qu'aux USA!!! Peut-être qu'il faut chercher la raison ailleurs ;-) En tout cas, l'article est bien écrit, étalé et argumenté. Je n'arrive pas à comprendre pourquoi les fonctions USB sur IOS sont bridées! On est toujours un peu gêné quand des personnes qui ont de vieux téléphones datant de 10 ans me demandent de lui transférer une photo! Et de lui répondre que mon Iphone de dernier cri, payé aussi cher ne sait pas faire ça. Je ne sais pas si ça vous arrive, mais moi, ça me gêne vraiment. Totalement incompréhensible et inexplicable ;-)))
avatar GigaTouch | 
Je suis d'accord sur la plupart des points cités, néanmoins quelques remarques : -Déjà +1 @debione, je m'attendais, de votre part surtout, à quelque chose de plus objectif avec les bons points et les mauvais points. Trop de négatif tue le négatif, un dirigeant qui lit une lettre pareille va la jeter en pensant que ce ne sont que des pleurnicheurs qui, quoi que la société fasse, râleront... Pourtant ce sont de bons points qui sont développés ! -Concernant la finesse. Ce n'est pas Apple qui a inventé ce concept de finesse, il suffit de regarder les films de science fiction. Le public veut que tout s'affine, que l'iPhone finisse par être une lentille, que l'iPad finisse par être une simple dalle de verre, que les ordinateurs de bureau ne soit que de grandes tables entièrement tactiles. Apple donne un avant-gout du futur par cette constante finesse. -Enfin les prix, qui peuvent certes paraître abusifs par rapport à du Dell (en clin d'oeil au petit article de cette nuit concernant les "pros" achetés qui étaient heureux que leur machine leur pète dans les doigts au bout de 3 ans), mais essayez donc de prendre un ordinateur haut de gamme chez Sony... Les options sont au même prix, et certaines sont même abusives. Comme Apple. J'aurais juste ajouté à ceci l'interface vieillissante. Alors certes, quand on voit l'échec de Windows 8 et de ses tuiles pourtant bien faites, on peut comprendre que cela en refroidisse plus d'un à lancer une nouvelle interface. Mais que diable, on veut du changement et de la vie dans iOS! On veut une révolution comme le bureau l'a été pour MacOSX!
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@jaovao : Tu peux le faire , je comprend pas ...
avatar florian1003 (non vérifié) | 
D'accord pour la plupart des choses que vous évoquées. D'ailleurs, je crois que l'iPhone 5S prévu pour la WWDC 2013 intègrera une batterie plus grosse ...
avatar jaovao | 
@gooplesoft le transfert de fichiers par Bluetooth ne marchent pas entre un iOS bidules et un tel simple d'une autre marque muni de Bluetooth par example! tu arrives à le faire toi? dis moi comment alors?
avatar Akerloof (non vérifié) | 
@debione N'importe quoi, c'est une lettre ouverte à des cadres supérieurs, des gens qui savent faire le distinguo entre une critique constructive et une chasse au sorcière! Ton raisonnement et totalement biaisé car on dirait l'approche psychologique de skinnet pour s'adresser au enfants . C'est ridicule on parle à des adultes .. Pas besoin de les préparer à recevoir des remarques..
avatar jaovao | 
"ne marche pas"
avatar Crunch Crunch | 
Très bien dit ! Aussi, Apple pourrait reprendre le développement de iWeb !!! Magnifique logiciel dont je n'arrive pas comprendre l'abandon !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
avatar Anonyme (non vérifié) | 
je parlais de l'usb et des photos . Pour le bluetooth en effet c'est bridé mais utilise les sms pour les photos ou bump entre smartphone .

Pages

CONNEXION UTILISATEUR