Apple présente Final Cut Pro X

Anthony Nelzin-Santos |
http://static.macg.co/img/2011/4//skitched-20110413-093447.jpg

Cette nuit, le SuperMeet s'est transformé en keynote Apple : la firme de Cupertino y a présenté un « sneak peek » de la prochaine version de Final Cut Pro, Final Cut Pro X « aussi révolutionnaire que la première ». Et pour cause : elle a été reprise de zéro, comme l'indique la remise à zéro de la numérotation et la nouvelle icône.


Apple assure que 94 % des 2 millions d'utilisateurs de Final Cut Pro sont satisfaits de leur choix : « tous les diffuseurs se fient à Final Cut Pro » assure Peter Steinauer, le patron de la branche vidéo pro d'Apple. FCP s'arroge 50 % des parts du marché du montage non-linéaire, Adobe et Avid se partageant les 50 % restants à parts égales.

skitched

FCP X est entièrement 64-bits avec un moteur entièrement revu, ce qui permettra de tirer la quintessence de la puissance des machines professionnelles d'Apple (et veut accessoirement dire problèmes avec les plug-ins de FCP 7 — on pourra heureusement garder les deux versions côte à côte). FCP X est construit sur Core Animation, Grand Central et OpenCL (et Cocoa), les technologies les plus modernes et les plus puissantes de Mac OS X, ce qui devrait assurer un sacré bond en avant des performances.

http://static.macg.co/img/2011/4/skitched-20110413-110633.jpg

La nouvelle interface n'est pas sans rappeler celle d'iMovie… sur iPad : Apple l'a baptisé Illuminance. Elle se concentre en une seule fenêtre plein écran d'un gris assez foncé avec de nombreux inspecteurs. Le visualiseur disparaît : l'interface est toute nouvelle avec une philosophie revue et corrigée — le cœur de métier est conservé et recentré sur le monteur (même si FCP X récupère quelques éléments de Color et de Motion), le superflu est laissé à la charge d'autres logiciels et d'autres métiers, voire d'autres sociétés… ou à FCP 7. Apple est cependant très claire : il est hors de question de considérer FCP X comme un iMovie Pro.

http://static.macg.co/img/2011/3/DSCN0158-20110413-070709.jpg

« La boîte de dialogue de rendu a disparu » : FCP X utilise le rendu carte graphique comme le rendu processeur en utilisant tous les cœurs processeur, pour assurer un rendu temps réel sur les configurations les plus puissantes jusqu'à la vidéo 4K (rendu en arrière-plan). On peut mélanger SD, HD et 4K dans la même timeline (synchronisation des fréquences d'image au besoin), et commencer l'édition pendant l'importation (avec passage sur le média réel à la fin de l'importation). Le montage se fait en format natif (H.264, AVCHD, etc.).

skitched

Lors de l'importation d'ailleurs, FCP X peut analyser automatiquement les clips : stabilisation et correction du rolling shutter, détection des personnes, des plans (grand-angle, close-ups, etc., avec constitution de collections intelligentes), balance des blancs Color Sync (FCP X dispose en plus d'un correcteur couleur avec masques), mais aussi correction de l'audio (réduction de bruit, etc.). On pourra aussi appliquer des mots-clefs sur des portions de clips, une nouveauté qui facilitera grandement la gestion des plans (par exemple pour préparer l'édition de certains plans, l'application d'un mot-clef pouvant servir de base à un chutier spécial). Bref, FCP X fait tout pour préparer les clips dès leur importation, faciliter le classement et la gestion, pour alléger les travaux de montage.

skitched

Avec cette nouvelle interface arrivent de nouveaux paradigmes de montage. La timeline devient « magnétique » : l'audio bouge verticalement pour ne pas pousser des clips, et deux clips peuvent être liés pour bouger ensemble tout en restant indépendants (roll ripple). L'audio est par défaut « collé » à la vidéo pour éviter tout risque de désynchronisation, mais un simple double-clic permet de l'éditer. Les Coumpound Clips avec Auto Collapse vont encore plus loin : ils fusionnent plusieurs médias en un seul clip, à la manière des compositions d'After Effects (une unité que l'on peut facilement ouvrir au besoin, toujours en non-destructif). Le reste des fonctions de la timeline ressemble comme deux gouttes d'eau à celle d'iMovie, avec la puissance et les fonctions de FCP.

skitched
Le Inline Precision Editor


Le Inline Precision Editor permet, en un double-clic, d'ajuster au plus finement une transition entre deux clips, une chose que l'on a déjà vu dans… iMovie sur iPad ! Un L-cut ? Cliquer, glisser, ajuster, l'audio est « attaché » et synchronisé automatiquement aux deux clips. Auditioning permet de créer différentes versions d'un même montage dans une seule timeline pour « audition » : vous préparez les différentes propositions à montrer à la production, sans avoir besoin de vous casser la tête avec plusieurs timeline — GarageBand dispose d'une fonction similaire pour enregistrer plusieurs versions d'un solo avec une sorte de versioning pour choisir celui que l'on préfère. La chose est poussée jusqu'à une « Secondary Storyline » qui gère toute votre B-roll pour les édits alternatifs.



Final Cut Pro X sera disponible en juin, au prix de 299 $ (239 €) sur le Mac App Store. Apple n'a donné aucune nouvelle des autres applications de la suite Final Cut Studio, mais ce n'est pas une surprise : la firme de Cupertino a complètement cassé cette année le concept de suites — et Final Cut Pro X méritait d'avoir un événement séparé pour célébrer sa remise à plat. Les autres applications de la suite n'ont néanmoins pas été abandonnées, elles devraient elles aussi avoir droit à du nouveau dans les mois à venir [via]

Sur le même sujet :
Voir également la conférence en vidéo chez Pampuri's Blog.

Image : halfmac
avatar JoKer | 
Les présentations d'Apple (en tout cas le style qu'ils appellent maintenant "Sneak peek", moins pour les autres), c'est de montrer des fonctions qui impressionne et de laisser de côté le reste (c'est l'effet whaoo). J'ai vu la vidéo en direct des commentaires d'Erwan (yakyakyak.fr), souvent il dit des trucs du genre "Ah là, ils présentent ça, il vont donc aussi montrer ça et ça", alors qu'on ne voit rien des deux autres choses. Erwan à été invité par Apple il y a deux mois pour assister à une présentation de Final Cut Pro X chez Apple, il en a donc vu plus que nous. Sa conclusion est qu'une fois qu'on a touché à Final Cut Pro X, on n'arrive plus a revenir en arrière.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@Joker Je veux croire que tu dis vrai et que moi-même je dirai "wao ! Fini fcp7 fini avid", mais tant que ce n est pas le cas, je questionne. Ce sont mes outils de travail, et je veux etre certain de pouvoir continuer de travailler au moins comme avant et si au passage je gagne en temps c est formidable.  A ceux qui diront que "j'ai peur du changement" je leur répondrais "viens monter un reportage et constate une fois arrivé dans ta salle que tu ne sais pas utiliser le logiciel" ça peut etre un grand moment de solitude ça non ?  Je reviens sur mon Systeme de patch : ce qui est sur, vu que le panneau a disparu, c est que ça a changé et pas qu'un peu ! et a aucun moment on nous a montre comment poser un plan, autrement qu en drag and drop j'entend (pardon d etre vieillot mais c est ma manière de travailler, c est la manière de bcp de monteurs, et jusque la les logiciels nous ont toujours laisse le choix!!)...  Apple a décidé de nous montrer une timeline toute faite, a aucun moment on voit comment insérer un plan sur cette nouvelle interface. Vous savez comme moi que ces présentations a la forme très détendue sont en réalité millimétrée, alors cette non-information a forcement ete reflechie, alors est-ce juste parce que en effet ce n est ni passionnant ni nouveau ou... est-ce que certains des monteurs qui ont testé le logiciel leur auraient soufflé que la nouvelle méthode est de nature a en perturber plus d'un ? Je ne suis ni parano ni beni ouioui, je m interroge simplement sur ce qui sera tot ou tard mon nouvel environnement de travail.  A part ca.... Si pour des raisons de contraintes de mix on ne peut pas utiliser le collaps des pistes et de déplacement automatique, il y a pas mal de "waou" qui ont été lancés dans le vide car beaucoup de nouveautés semblent en dépendre.  Pour en revenir a ce que je disais au début, j espère juste que passer de FCP 7 a FCP X ne revient pas a passer d'avid a FCP, car alors ça voudrait dire pour les producteurs soit rester en FCP7, soit payer une formation a leurs monteurs, soit changer vers un systeme plus connu des monteurs
avatar JoKer | 
C'est clair. Même si "à titre personnelle", je vais télécharger la nouvelle version tout de suite, je commencerais à faire la migration qu'a partir d'octobre novembre au boulot (en fonction des changements qu'il y a et de la mise a jour des différents matériel et des tutoriels que j'aurais le temps de faire). Mais si une chose importante manque (par rapport à la capture, au mixage ou à l'archivage), il n'y aura pas de migration. Je doute qu'ils aient enlevé le système de "flèche rouge", "flèche jaune", vu qu'une grande partie des monteurs (Avid...) montent comme ça, ça serait se fermer à une bonne partie du publique visé, ça serait donc ridicule. Et une chose est claire, Final Cut Pro 7 (et tout les logiciels de la suite) vont durer encore un moment chez tout les monteurs. Je connais encore beaucoup de monde qui n'ont pas fait le passage à Final Cut Pro 7 (voir même 6), donc je ne vois pas de problème à freiner un passage à la version X pour attendre de voir. Ce qui est sûr c'est que tout les monteurs qui on vu la nouvelle version en action et qui l'on testé n'on eu que des bons commentaires.
avatar mrgroove | 
Un immense merci à Mac Génération qui a relayé mon blog et ma petite video de cette keynote. J'étais dans la salle et même si certains se posaient des questions sur la suite et sur certains fondements de FCP, les entrées sorties etc ... l'enthousiasme était là ! Je pense que ce final cut va en effet déchainer les passions ... pas assez cher pour être crédible, dire que c'était déjà son souci quand il est sorti en 1999. Pourquoi un logiciel professionnel devrait être absolument cher pour être bon ? Pourquoi tous les logiciels devraient avoir une interface austère pour paraitre crédibles ? Pourquoi est ce que le fait de créer des automatismes dans la timeline et de simplifier la donne dois il être automatiquement assimilé au fait de faire un logiciel pour amateur ? Acceptez le changement, accepter l'idée que nos outils évoluent est toujours délicat il y a ceux qui le comprennent et ceux qui restent rigides ... Emmanuel Pampuri AKA "Mr grOOve"

Pages

CONNEXION UTILISATEUR