Un téléphone sous Android meilleur que l'iPhone ?

Nicolas Furno |
Le premier téléphone utilisant Android est sorti en octobre 2008, mais le système mobile de Google n'a jamais vraiment décollé depuis. Les dernières statistiques donnent une part de marché de 2 % au système d'exploitation de Google sur le marché des smartphones au second trimestre (lire : Apple : numéro 2 des smartphones en Europe). Les téléphones sous Android sont encore très loin de l'iPhone et le matériel en est responsable selon John Gruber. Pourtant, les constructeurs auraient là l'opportunité de faire un téléphone meilleur que l'iPhone et John Gruber leur donne quelques conseils pour y arriver...

Un logiciel correct, gâché par le matériel

Depuis les multiples affaires d'applications rejetées par Apple de l'App Store, et surtout depuis le rejet de Google Voice (lire : Apple rejette les applications de Google Voice) une partie des utilisateurs d'iPhone a décidé de changer de téléphone et abandonner Apple. Certes, ils sont très minoritaires, comme en témoigne encore le succès qu'est l'iPhone 3GS depuis son lancement. Mais ils se font souvent entendre, sur Internet.

Ainsi, on peut lire le témoignage fort intéressant d'Andre Torrez. Le 4 août, il annonce sur son blog en avoir assez de l'iPhone et surtout de l'App Store et de sa politique. Fort de ce constat, il décide d'aller voir ailleurs et d'essayer un HTC G1, c'est-à-dire les premiers téléphones sous Android, pendant un mois.



Le premier jour est plutôt positif, il apprécie particulièrement Google Voice et plus généralement l'intégration des différents services de Google. Mais dès le troisième jour, les problèmes commencent à se sentir avec les applications tierces. Certes, Andre Torrez apprécie la possibilité de laisser tourner les applications en tâche de fond, mais il regrette des problèmes de batterie bien pires, écrit-il, à ce qu'il avait pu connaître avec l'iPhone.

Surtout, il juge les applications Android très inférieures à ce que l'on peut trouver sur l'App Store. Ainsi, un client Twitter ayant bonne réputation sur cette plateforme lui a paru plutôt mauvais, très buggué et pas pensé pour le matériel (avec, par exemple, de longs menus déroulants jugés peu pratiques). Selon lui, Android a besoin d'un guide d'interface à l'image de ce que propose Apple.

Le quatrième jour de l'expérience est partagée. D'un côté, Andre Torrez apprécie la liberté du SDK qui permet aux applications de fonctionner ensemble et ainsi gagner en efficacité, de l'autre il trouve le clavier physique très mauvais, mais le clavier virtuel pire encore. Les critiques contre le matériel se font plus présentes : trop gros, trop lent, mal pensé...

Au bout d'une semaine seulement, Andre Torrez abandonne l'expérience et replace sa carte SIM dans son iPhone. Il n'en peut plus du matériel, bien trop lent pour être utile. Là où il sortait son iPhone à tout instant pour, par exemple, consulter ses mails ou Twitter, il laissait sagement son G1 au fond de la poche. Et quand il a eu besoin de chercher un restaurant, il a sorti son iPhone, et pas son téléphone Android.

Cette expérience personnelle n'est pas universelle bien sûr (mais pas unique), mais elle révèle quelques points intéressants sur les téléphones sous Android, et sur l'absence de succès significatif...



Android, l'opportunité pour faire mieux que l'iPhone ?

Le célèbre adage en informatique d'Alan Key ("People who are really serious about software should make their own hardware") s'applique en téléphonie, comme l'a rappelé Steve Jobs lors du Keynote de présentation de l'iPhone. Pour faire aussi bien qu'Apple, Google aurait dû produire son propre téléphone parfaitement adapté au logiciel. En l'état, l'entreprise dépend du bon vouloir des fabricants, mais aussi des opérateurs, avec des conséquences parfois désastreuses comme l'a montré le lancement du G1 en France (lire : Orange trop pressée de lancer le G1 ?).

Mais puisque Google ne veut pas le faire, un fabricant de téléphonie peut produire un bon téléphone sous Android et même un téléphone meilleur que l'iPhone. L'idée n'est évidemment pas de faire mieux sur le plan commercial : il est impensable de faire mieux à court et moyen terme. Le marché n'est pas saturé dans le haut de gamme, et il y a assurément de la place pour un téléphone techniquement meilleur que l'iPhone et qui saura séduire tous les déçus d'Apple.

Avant d'être meilleur, il faut déjà être au moins aussi bon et donc copier ce qu'Apple fait de bien avec l'iPhone. En premier lieu, cela signifie avoir une gamme simple : un seul modèle, décliné en fonction de la capacité de la mémoire uniquement, et mis à jour chaque année.



Le HTC Hero, l'un des téléphones sous Android censés vraiment concurrencer l'iPhone.


Faire mieux que l'iPhone n'est pas forcément compliqué : par exemple, il suffit de faire une concession sur la largeur du téléphone pour augmenter significativement l'autonomie et en faire un argument de vente contre l'iPhone. Dans le même ordre d'idée, il est facile de vendre les applications en tâche de fond ou encore l'absence de contrôle sur ce qu'il est possible d'installer, là encore en visant explicitement Apple et l'App Store.

Reprenant finalement l'incontournable métaphore automobile, John Gruber explique aux constructeurs qu'Apple est peut-être BMW, mais qu'ils peuvent être Porsche. L'idée n'est pas tant de vendre plus que l'iPhone, mais déjà de prélever une part des utilisateurs à Apple...



Android est-il vraiment un concurrent de l'iPhone ?

Néanmoins, on peut se demander si Android est vraiment le système idéal pour concurrencer Apple et l'iPhone. Pour l'heure au moins, les seuls constructeurs à proposer des téléphones sous Android, à savoir HTC et Samsung, semble concevoir le système de Google plus comme un concurrent à Windows Mobile qu'à l'iPhone OS. L'interface du HTC Hero, directement reprise de ses smartphones sous Windows Mobile, en témoigne d'ailleurs clairement.



À gauche, Sense, l'interface du HTC Hero. À droite, l'interface du HTC Touch HD.


On peut aussi s'étonner des choix d'HTC sur le plan matériel. Depuis le début, le fabricant a fait des choix douteux, comme l'intégration d'un clavier physique dans la largeur qui s'est révélé peu pratique. Pis, l'absence de prise jack standard sur les deux premières générations en dit long sur leur volonté de concurrencer l'iPhone, téléphone et iPod. Même le Hero, qui s'améliore en effet à l'extérieur avec un écran tactile multitouch et de meilleurs matériaux, conserve en grande partie les composants internes de la génération précédente. Le téléphone a donc été largement dépassé dès sa sortie et ne corrige pas l'un des plus gros points négatifs des HTC sous Android jusque-là, à savoir la lenteur.

En quelque sorte, on a un peu le sentiment que l'entreprise ne s'intéresse pas vraiment à Android pour ses qualités en tant que système mobile, pas suffisamment en tout cas pour espérer concurrencer l'iPhone. Le système libre de Google semble plutôt répondre à Windows Mobile qu'à l'iPhone OS. On peut d'ailleurs se demander dans quelle mesure les constructeurs n'adoptent pas Android plus pour des raisons financières que pour ses capacités intrinsèques. Microsoft en a peut-être conscience, comme en témoignerait la commercialisation concomitante de deux versions de son système mobile, l'une pour contrer Android, l'autre pour iPhone OS (lire : Windows Mobile 7 : l'effet Vista ?).



On ne sait pas encore ce que les autres constructeurs feront d'Android. La majorité a désormais annoncé travailler sur Android, mais on attend toujours des produits concrets. Android devrait d'ailleurs ne pas se limiter à la seule téléphonie puisque d'autres marchés s'y intéressent, et notamment celui des lecteurs multimédias (lire : Archos rejoint le camp Android). Le choix d'Archos de créer une nouvelle plateforme de vente d'applications témoigne d'un intérêt réel pour Android.

En attendant d'en savoir plus sur les stratégies des uns et des autres, le vrai concurrent de l'iPhone n'est-il pas plutôt Palm qui, avec le Pre, a su respecter l'adage d'Alan Kay ? Très attendu, le dernier smartphone de Palm n'a néanmoins pas vraiment convaincu à sa sortie, la faute, notamment, à un matériel perfectible. In fine, on retrouve ce qui fait la force d'Apple depuis tant d'années : une capacité à concevoir et produire le meilleur matériel à un moment donné.
avatar bluheim | 
En tout cas, j'espère que Google et Palm finiront pas imposer leurs OS. Parce que l'iPhone OS, on commence à sentir qu'il est en position de force : Apple commence à s'endormir sur ses lauriers. Sur mon iPhone 3G, j'ai perdu en réactivité de façon très impressionnante avec l'iPhone OS 3.0, en autonomie aussi. Et j'ai pas l'impression d'avoir gagné quoi que ce soit d'intéressant en échange. Il y a pourtant tellement matière à améliorer cet OS que ça me laisse sans voix de voir à quel point Apple se contente du minimum... Actuellement, le choix se limite à un iPhone avec un OS limité ou un Palm/HTC avec un matos pas terrible. Super.
avatar E-Play | 
La politique d'Apple en matière de validation dappli se justifie tout a fait : elle permet justement au consommateur de ne pas se retrouver avec des applications, parfois payées au prix fort, buggés !!! L'absence d'application en tache de fond ? C'est la seule façon, pour l'instant , de garantir un fonctionnement fluide et agréable avant que les processeurs pour telephonne mobiles soient assez puissants pourr pouvoir faire fonctionner correctement 2, 3 ou plus d'application simultanément... Il faut être autiste pour ne pas comprendre ces choix !!! J'ai eu au moins 10 Nokia dont les derniers n95 puis n96 qui sont multitâches, bonjour la fluidité des applis !!!
avatar the_nuru | 
Dans tous les domaines la concurrence quand elle n'est pas solidaire (téléphonie mobile), est un plus sur l'innovation
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Pour info, le Hero est sortit depuis 1 mois et des poussières dans certains pays. Pour les applis, tout dépend, dès le début, il y avait Wikitude qui n'avait pas d'équivalent et Street View (sur le G1 US) Pour l'autonomie, j'ai eu le G1 US et maintenant le Magic, après test avec un ami avec la même activité (sms, gps, mail, phone de même durée) il n'y a pas de différence notable, enfin c'est ce que l'on a conclu après 2 jours. il me semble que ce n'est que 6 applis en tâches de fond.. a vérifier Le reste, chacun se fera sa propre idée, ce n'est pas à moi de vous dire quoi pensez. ;)
avatar pickwick | 
Y-a-il un parallèle à faire entre l'opposition ancestrale Mac - PC et celle à venir entre iPhone et iphone-killer ? On dirait que l'avance d' Apple dérange beaucoup de monde. Il est évident que l'iphone est un cheval de Troie vers les PC qui fait switcher énormément de monde. Je pense qu'on est seulement au début d'une révolution initiée en 2001 avec l'ipod, amplifiée par l'iPhone et le plus beau reste à venir....
avatar macsha | 
J'aime bien mon iPhone 3G. Je ne reviendrai sans doute jamais sur un Nokia, ne suis pas intéressé par le Palm. Mais sur mobile comme sur ordi, je suis séduit par les technologies Google. Donc si Android trouve un matos aussi bien ou mieux que l'iPhone, je prends. La politique d'iPhone n'est pas la même que celle de Google. Je me retrouve plus dans Google, mais je choisis Apple par opposition à Microsoft. Même si Linux existe déjà c'est vrai... mais Google, ce sont les services, etc. Bref, je signe dès que c'est prêt.
avatar bluheim | 
@E-Play : [quote]Il faut être autiste pour ne pas comprendre ces choix !!![/quote] C'est faux, évidemment. Je ne vois même pas ce qui te permet d'être aussi sûr de toi, à moins que tu sois développeur. Parce que en tant que développeur, et je ne suis pas le seul à le tester chaque jour, avec des versions jailbreakées de l'iPhone, on fait tourner des applis maison en tâche de fond qui ne font quasiment pas baissé l'autonomie, et quoi qu'il en soit, infiniment moins qu'une puce 3G connectée en permanence pour recevoir les notifications Push. Tu sais pourquoi ? Parce que les développeurs ne sont pas des crétins. Ils savent comment développer une appli en tâche de fond qui ne consomme quasiment rien. Un "démon" basique qui vérifie toutes les 10 secondes s'il y a une notofication à envoyer à l'utilisateur, par exemple pour un rendez-vous, ça consomme virtuellement rien. Oui : RIEN ! Tests à l'appui, on a constaté aucune une sur-consommation avec notre démon maison sur notre gestionnaire de tâche qui utilise les kits officieux (illégaux, donc). Parce qu'un processus qui occupe une partie du CPU pendant 1 ou 2 ms toutes les 10 secondes, tu comprends bien que ça n'a aucune incidence sur l'autonomie. Alors, oui, si tu fais tourner Wolfenstein RPG en tâche de fond toute la journée, ton autonomie se verra réduite dramatiquement. Mais c'est pas ce qu'on demande à Apple : on leur demande de nous laisser la possibilité d'installer des démons très légers qui permettent juste de notifier l'utilisateur en temps réel comme le fait iCal par exemple. Ca ne consomme rien, le problème n'est donc pas là. Ou est-il alors ? Faudra demander à Apple.
avatar Newton Pippin | 
@ pickwick "Il est évident que l'iphone est un cheval de Troie vers les PC qui fait switcher énormément de monde. Je pense qu'on est seulement au début d'une révolution initiée en 2001 avec l'ipod, amplifiée par l'iPhone et le plus beau reste à venir...." absolument, j'ai jamais vu autant de hackintoshs autour de moi
avatar XiliX | 
@Bluheim Tiens, pour une fois ton analyse est très pertinente... Mais je ne suis, en revanche, toujours pas d'accord pour le multitâches. C'est vrai qu'un daemon bien écrit peut ne consommer presque rien. Mais la notion de multitaches est nettement plus large que l'utilisation d'un daemon. C'est d'avantage une appli comme Skype, par exemple, qui tourne en fond tâche de fond en attendant que le contact soit connecté. Et pendant ce temps tu es sur Safari entrain de naviguer. D'ailleurs tu as parlé de Wolfenstein. Je pense que pour une grande majorité des utilisateurs, la notion de multitaches va plus dans le sens de l'utilisation de plusieurs "applications" et non pas de "daemon".
avatar tiboug | 
Je suis assez d'accord avec bluheim sur ce coup là. Même en quantité restreinte (allez disons 3), la possibilité d'avoir quelques appli en tache de fond rendrait à l'iphone toute sa pertinence.
avatar SILLIG | 
Mon iPhone est mon deuxième Mac, aucun autre téléphone mobile pourrait me satisfaire autant dans le contexte où les deux fonctionnent comme des jumeaux. Apple a répondu mon rêve d'un mobile Mac, certes perfectible mais tellement plus parfait que la concurrence.
avatar SolMJ | 
le HTC Hero est pas mal, par contre la vidéo flash n'a pas l'air au point (ça va dans le sens d'un article qui disait que le flash était trop gourmand pour les terminaux mobiles actuels). Certainement la meilleure alternative à un iphone aujourd'hui. [quote]Apple a répondu mon rêve d'un mobile Mac, certes perfectible mais tellement plus parfait que la concurrence.[/quote] [i]moins imparfait[/i] plutôt non ? ;)
avatar Manu | 
Il ne faut pas se leurrer. La réussite d'un appareil tel que le smartphone exige une maitrise à la fois du soft et du hard sur lequel il est implémenté. L'exemple du constructeur automobile est aberrante. En effet la coque et le moteur sont fabriqués par le même constructeur. Donc on ne peut produire l'équivalent d'une porsche avec un moteur (OS) et une coque (hard) de provenance différente. Ne pas non plus faire le parallèle entre la bataille PC-Mac et celle des smartphones. On est pas du tout dans la même gamme de prix. Même si ceux d'Apple sont élevés, ils restent à la portée de l'utilisateur moyen. N'oublions pas que l'iPod a clairement décollé avec le lancement de l'iPod mini certes moins cher que le classic mais plus cher que ceux proposés par les concurrents dans la même gamme d'appareils. L'erreur de Google c'est de penser pouvoir réussir sur le marché des smartphones ce qu'a fait Microsoft dans celui des micros. Les plate-formes sont complètement différentes. De plus on est dans des ordres de prix pas si éloignés. Mieux, l'ergonomie de l'appareil, la facilité d'utilisation, sont des facteurs très importants. De plus on évolue là presque dans le monde de la mode. Un monde qu'Apple connait très bien et à qui il doit certainement ue grande partie de son existence.
avatar Rongnan | 
Je suis toujours un peu amusé par les critiques qui ne cessent de pleuvoir sur l'iPhone... Non mais attendez les mecs, revenons ne serait-ce que 3 ans en arrière : qui avait déjà surfé sur du vrai web avec son tél., qui avait ses mails en html, qui pouvait jouer au foot, au monopoly, à Monkey's Island, qui avait et un appareil photo et une caméra, qui avait du copier/coller, qui avait un iPod et un téléphone, qui savait ce qu'était le multitouch, qui avait son Appstore, qui avait son Tweetie, qui pouvait retrouver son chemin via Tom-Tom, qui ? Qui ?! Alors franchement, au lieu de pleurnicher sur ce multi-tâche dont tout le monde se fout un peu (car un développeur un peu dégourdi inclut directement et le client mail et le client safari et le client Maps directement dans son application : et ça couvre facile 80% des besoins en multitâche), faites un pas en arrière, réfléchissez à ce que nous avions et à ce que nous avons maintenant... Franchement les pleureuses vous me faites bien rigoler.
avatar Lemmings | 
Heu il y a quand même des choses à corriger sur l'article. Le Hero que j'ai depuis 1 semaine maintenant, a de gros avantage sur l'iPhone, comme les différents widget qui permettent un accès bien plus rapide aux infos que sur n'importe quel iPhone. Quand à l'intégration de la prise jack, c'était du à un accord passé entre Apple et Google... Afin que le second ne marche pas sur les plates bandes de l'autre. Finalement HTC a bien fait de se dégager de la chose, c'est autrement plus pratique ! D'ailleurs je trouve la gestion des musiques mieux faites sur le Hero que sur les iPhone, surtout téléphone locké ;)
avatar Lemmings | 
SolMJ : le flash dans le Hero sert surtout à afficher des menus ou autres éléments dynamiques simples. Pour lire les vidéo tu as des applications type Youtube / Dailymotion comme sur l'iPhone qui sont bien plus efficaces. Quand on vois que les vidéo flash peuvent ramer sur un PC ou Mac correct dans un navigateur, alors sur un téléphone...
avatar manu1707 | 
je dois quand même avouer que bluheim à parfaitement raison dans son premier commentaire. Moi c'est pareil ... concernant la différence avec la MAJ ...
avatar E-Play | 
@blueheim ce dont tu parles les applications comme le monde, ebuddy ou encore aim le font déjà pas besoin de multitâche pour ça , il doit donc y avoir un moyen... Je ne suis pas développeur mais je sais au moins ça ;)
avatar JackosKing | 
Ce qu'il faut voir, c'est la rapidité d'évolution du coté d'android... De plus le magic a été remplacé depuis longtemps! Moi j'attends de mon prochain téléphone qu'il ne prenne pas la moindre trace de doigt, parce que c'est crado apres...
avatar jeremilhau | 
[quote]Pour l'heure au moins, le seul constructeur à proposer des téléphones sous Android, à savoir HTC[/quote] Samsung, Sony et Motorola également ! Samsung a déjà sorti son Galaxy sous Android, Sony et Motorola dans les prochains mois...
avatar codeX | 
[quote]Parce que les développeurs ne sont pas des crétins[/quote] [quote]Parce que en tant que développeur ....[/quote] Si vous n'en avez pas encore déduit qu'il n'est pas un crétin, c'est que vous le faites exprès.
avatar lex-icon | 
Personne pour dire qu'un smartphone sous android coûte 8€ de mois par mois car il n'y a pas la taxe iPhone? Je me tâte pour changer de phone et je peux dire que ces 8€ (soit 192€ sur 2 ans) font pencher la balanche vers un hero même si je suis sûr que le iPhone est un peu mieux.
avatar Nordlaser | 
@ blueheim: Je rejoins le commentaire d'E-Play, ce dont tu parles avec les "deamons", maintenant c'est le PUSH dans l'OS 3.0, donc c'est du multi-tâche si on reprend ta logique. C'est ce que les gens voulaient, ils l'ont eu. Le véritable multi-tâche avec de multiples applications ouvertes en même temps mais endormies tant qu'une est utilisée, c'est un autre problème. Espérons que les batteries évoluerons vite avec des autonomies de 2-3 semaines en veille, qui rendraient le multitâche possible à utiliser durant 3-4 jours. Par contre, tu devrais restaurer ton iPhone en 3.0. Sur mon iPhone V1 j'ai une plus grande autonomie et c'est plus réactif qu'avant, donc sur un 3G, ça ne peut pas être pire.
avatar gigi | 
il y a pas à dire la stratégie d,Apple de l'intégration du hard et du soft semble de plus en plus lameilleure. Microsoft va se faire plumer par le google chrome OS et ça touche pas le mac. pour le mobile aussi, tant de configuration matériel demande des ajustements spécifique à chacun dans l'OS et donc la programmation se retrouve dans des entreprise qui ne sont pas équipé ou habitué a programmer des systèmes du genre. Apple a son équipe grâce à MacOSX, le seul autre qui est équipé du genre ce sont google et Microsoft et là ça prend une vision et il semble que seul Apple en a, car il ne suffit pas de programmer
avatar spleen | 
Conclusion : "on retrouve ce qui fait la force d'Apple depuis tant d'années : une capacité à concevoir et produire le meilleur matériel à un moment donné" C'est marrant, avant même de lire l'article, on se doute de la réponse à la question de départ, pourtant d'un suspens insoutenable !! Vraiment, on se demande pourquoi.....

Pages

CONNEXION UTILISATEUR