Prise en main de Capo 3

Anthony Nelzin-Santos |

Compagnon du guitariste qui veut apprendre un morceau à l’oreille, Capo s’est amélioré au fil des années. Au début simplement capable de ralentir le tempo sans altérer la hauteur des notes et vice-versa, il a par la suite appris à assister le musicien dans la rédaction d’une tablature. Capo 3 va encore plus loin : il automatise presque entièrement cette tâche.

L'interface générale de Capo 3.
L'interface générale de Capo 3.

Capo écoute la musique…

Capo 2 offrait un système de reconnaissance manuelle des accords. On indiquait où se situait l’accord, et le logiciel essayait de le retrouver, une opération longue et fastidieuse. Capo 3 automatise cette tâche : après avoir « scanné » le morceau, il propose une grille d’accords.

Sans surprise, ce système n’est pas parfait. Il a tendance à placer les accords un temps trop tôt ou trop tard, voire à carrément sauter les parties un peu trop complexes. Plutôt qu’un accord, d’ailleurs, il retrouve plutôt la fondamentale et la tonalité de l’accord — à vous de retrouver sa classe et d’explorer les renversements.

Mais c’est un système utile. Même lorsqu’il n’est pas tout à fait précis, il simplifie grandement la compréhension globale d’un morceau. Les outils de Capo permettent de corriger les éventuelles approximations : on peut déplacer, supprimer ou ajouter un accord, consulter les différentes suggestions de Capo pour chaque accord, et évidemment chercher toutes les positions et toutes les variantes imaginables.

Modification d'un accord.
Modification d'un accord.

C’est peut-être cette imperfection qui fait l’intérêt de Capo : il mâche le travail de l’apprenti guitariste sans le faire à sa place. Il l’invite à lever les yeux des tablatures toutes prêtes et à écouter plus attentivement, il l’incite à découvrir de nouveaux accords et de nouvelles positions.

Mais Capo sait aussi faire les choses correctement du premier coup : son outil de détection automatique du rythme bat parfaitement la mesure — contrairement à beaucoup de guitaristes diront les mauvaises langues. De quoi se confronter à un métronome et de s’améliorer sur ce plan.

Capo et le rythme.
Capo et le rythme.

…et vous permet de mieux l’apprendre

Ces outils forment la base sur laquelle on construira avec les autres fonctions de Capo. Vous voulez transposer un morceau de guitare pour ukulélé ? Vous êtes un amateur des accordages alternatifs ? Vous utilisez un capodastre ? Capo sait s’adapter à votre instrument. Le morceau est trop rapide ? Vous pouvez ralentir le tempo sans altérer la hauteur des notes.

Cette dernière fonction sera particulièrement utile à ceux qui aiment disséquer les solos. Le spectrogramme proposé par Capo est plus confortable maintenant que l’on peut efficacement filtrer des fréquences (« voix homme », « voix femme » ou à la main) et donc mieux isoler la piste de guitare.

Filtrage de la voix masculine…
Filtrage de la voix masculine…

Sélectionner une note la fait apparaître dans la tablature, avec le choix de changer de corde et de position pour obtenir quelque chose de jouable. Là encore, tout n’est pas parfait : Capo n’étant pas un éditeur de tablatures, il ne permet pas de noter les éventuels hammer-on, pull-off et autres techniques.

…et dissection du solo.
…et dissection du solo.

C’est par contre un outil d’apprentissage, qui dispose d’un mécanisme permettant de répéter à l’envi une section particulière. Capo 3 abandonne le système des marqueurs d’entrée de sortie au profit d’une simple sélection de la zone que l’on veut réécouter. On peut sélectionner plusieurs zones, nommer chacune d’entre elles, puis les jouer en boucle jusqu’à maîtriser parfaitement tel ou tel enchaînement.

Capo 3 n’est pas plus capable que ses prédécesseurs d’avaler un morceau et de recracher une tablature parfaite contenant toutes les subtilités du jeu guitaristique. Mais il est toujours meilleur dans son rôle de l’assistant facilitant l’apprentissage de morceaux à l’oreille et la dissection des solos. Cerise sur le gâteau : à 26,99 €, il vaut 10 € de moins qu’avant, et une version de démonstration est toujours disponible pour se faire une idée.


26,99 €

Le choix de la rédaction

Les plus :

  • Interface complète mais pas complexe
  • Très bon outil d'apprentissage
  • Prix en baisse

Les moins :

  • Détection automatique des accords perfectible
avatar gilogic | 

personnellement je préfère Transcribe!
http://www.seventhstring.com/xscribe/screenshots.html
Plus complet même si son interface sent bon le PC windows 98, c'est un outil très performant.

avatar brushes | 

Cette version 3 est pour moi beaucoup moins bien. Je suis batteur et ce logiciel m’a permis de relever des solos, des morceaux, de travailler… J’utilise aussi et plus souvent Transcribe que sur le fond je préfère et surtout depuis que je me suis procuré Capo 3. Je me sers de Capo 3 pour le rythme donc.
Mais pourquoi les concepteurs ont-ils eu la stupide idée de supprimer la possibilité de mettre des « markers » où nous voulions pour remplacer cette possibilité par le placement de région ? De plus, ces régions ne se placent pas en temps réel, mais uniquement une fois la musique arrêtée, donc pertes de temps et de précision surtout. De précision pour quoi ? Parce que la GRANDE nouveauté de cette version est que CAPO va vous trouver le tempo du morceau et placer pour vous les temps ! Mais quel musicien va avoir besoin de ça : AUCUN ! Où alors il faut retourner prendre des cours de musique. De plus, Capo 3 peut vous placer le métronome. ÉNORME avancée qui ne sert à RIEN ! Parce que vous allez placer le métronome sur un solo de Metheny ou un groove de Vinnie Colaiuta ? Pour quoi faire ? Pour savoir s’il joue en place ? C’est du grand n’importe quoi. Quand on se sert de ce genre d’outil en tant que musicien, nos oreilles suffisent. Enregistrez-vous s’il le faut, mais ne placez pas de métronome sur des phrases à relever.
Cette fonction de placement automatique de métronome et, forcément des temps, enlèvent à ce logiciel toute liberté de placer ses propres points de repère. Combien de morceaux de musique dans tous les styles ne sont pas au regard du tempo sans bouger du début à la fin ? Écoutez Tower of Power en Live et vous verrez Garibaldi et Prestia prendre au moins 10 points au métronome des fois. Et je ne vois pas qui serait assez inconscient pour aller dire à ces deux musiciens : « Eh, les gars, vous avez pressé » ! Les exemples sont légion surtout en Live…
Alors je dis au concepteur de Capo 3, rendez-nous la possibilité de placer nos « marker » où nous voulons et laissez tomber toutes ces automatisations de tempo ! Mais franchement même si l’interface est moins jolie, Transcribe dans bien des domaines supplante Capo 3 ! Je viens de penser 27 euros dans un logiciel qui ne me sert plus à rien !!!

avatar bobibou | 

Savez-vous s'il existe un équivalent pour la batterie ?

avatar hihat | 

@ Bobibou. Que ce soit Capo ou Transcribe, ces deux logiciels conviennent à n’importe quel instrument, y compris la batterie. Par contre, aucun soft ne sera fiable pour faire le boulot à ta place. Seules tes oreilles doivent travailler. Au niveau du repiquage des harmonies et des notes, les procédés proposés par ces logiciels vont t’aider, mais pas te rendre une copie machée et parfaite. Pour le rythme, c’est pareil. Ce qui compte surtout je pense, c’est de pouvoir avoir un bon son quand on le ralentit afin que les oreilles puissent comprendre. Des logiciels comme Audioscore Ultimate 7 te proposent de faire le boulot à ta place en relevant tout le score à partir d’un mp3, mais cela ne marche pas ou pas bien. La transcription musicale est un boulot essentiel pour progresser en musique. Il faut faire marcher ses oreilles !

avatar collodion | 

@ bruches, je viens d'essayer Transcribe et découvre une fonction loop avec surprise, donc merci. Par contre, le son au niveau enregistrement et écoute est mauvais, même en passant par Jackpilot et un micro. Du coup je vais essayer Capo 3 pour cela. La fonction tempo pourra peut être m'aider pour chiffrer les morceaux, des fois c'est une vraie galère...

Que du bonheur merci pour les tuyaux :-)

avatar hihat | 

@Collodion
Personnellement, je n’ai pas trop de souci avec la qualité du rendu sonore de Transcribe. Tout dépend de ta source audio ou de ta qualité d’enregistrement. Le « moteur » informatique qui gère le son de Capo me semble en effet supérieur à celui de Transcribe. Par contre comme je le disais dans mon 1er post, la fonction tempo de Capo 3, c’est du pipeau ! Selon la musique sur laquelle on travaille, le tempo bouge des fois. Je teste encore cette fonction des fois pour me marrer et les trois quarts du temps le métronome est planté au bout d’un certain temps parce que le tempo bouge… Et tu n’as pas besoin d’un logiciel pour chiffrer le tempo ou la mesure d’un morceau. Des fois, c’est dur à trouver, mais fais-le sans machine. Dans le genre compliqué à piger, tu as First Circle de Metheny, Feediop d’Avishai Cohen et Children’s Song n° 1 de Corea…

avatar collodion | 

@ brusches... Capo 3 n'est compatible qu'avec Moutain Lion donc j'oublie avec mes 2 Go de RAM. Capo 2 ne se vend plus, je n'ai que la version trial qui ma fois donne un bon son. En ce qui concerne le tempo, je fais bien comme je veux puisque ce sont mes morceaux. Merci.

CONNEXION UTILISATEUR