Test de Morph Age 3.1

ange |
Morph Age est un logiciel de morphage (terme français pour morphing) qui "transforme de la façon la plus naturelle et la plus fluide possible un dessin initial vers un dessin final" (dixit Wikipedia). Ce logiciel permet de faire bien sûr ces transformations, mais aussi de les appliquer à des films, de jouer sur la couleur ou uniquement sur une partie de l'image, le tout de manière très simple et intuitive.

Installation



Morph Age est présenté sous la forme d'un boitier Slim comportant un simple CD. Ce CD contient l'exécutable à glisser dans le dossier Application, mais également un ensemble de 5 tutoriels en anglais et en français ainsi que 18 exemples de morphing.

Interface

L'interface, en français, est très intuitive et modulaire. On accède à l'ensemble des réglages via les deux panneaux latéraux présents. Le principe de base est donc de mettre une photo de départ, une photo d'arrivée, puis de fixer les points qui doivent être associés (typiquement sur un visage les yeux, le nez, la bouche et la forme du visage), puis le logiciel s'occupe de faire la transition entre les deux.



Avec Morph Age, tout se fait à l'aide des courbes de Bézier, ce qui permet une grande précision sur les éléments à modifier (ou à ne pas modifier). D'autres logiciels de morphing utilisent simplement des points, soit d'une grille à pas plus ou moins variable dont les intersections servent de point de références à mettre en correspondance entre les deux images, ce qui n'est pas toujours facile. Ici on ajoute les courbes de Bézier (et leurs points de référence) juste où on en a besoin. Elles permettent aussi de travailler sur des lignes, ce qui est plus pratique pour les contours.

Comme tout se fait avec des courbes de Bézier, la palette d'outil est très simple :



Par contre, il est regrettable qu'il n'y ait pas de raccourci clavier sur ces outils (passer de "ajouter une courbe de Bézier" à "ajouter un point" à "aller à l'outil édition"). Tout se fait à la souris. Pourtant, cela aurait été pratique.

Il faut bien sûr faire attention à l'utilisation de ces courbes de Bézier, ne pas les faire se croiser par exemple afin d'éviter des incohérences dans les transformations et obtenir des trous, des superpositions donnant alors un effet de zébrage désagréable. Pour voir cela, il existe heureusement un mode prévisualisation.

En effet, les deux cadres peuvent afficher soit l'image source soit l'image finale, soit les canaux de déformation, soit une prévisualisation. Cette dernière peut être faite via une fenêtre pop-up indépendante, qui affiche la transformation image par image. Grâce à l'utilisation des technologies de Mac OS X, la prévisualisation se fait en temps réel : une action sur l'une des courbes de Bézier apporte immédiatement son effet sur la prévisualisation. Très pratique.

Les images (ou les films) sources sont soit issus de iPhoto, du Finder ou prises directement depuis Morph Age avec l'iSight. La fenêtre d'import s'ouvre très vite (malgré plus de 7000 images dans iPhoto). Il est possible d'insérer un film dans un montage. Si celui-ci est mis par exemple en troisième position après deux images fixes avec un morphing de l'une vers l'autre, la vidéo démarre en même temps que la transformation de l'image 1 à l'image 2, puis il y a morphing entre l'image 2 et l'image du film qui apparaît alors. Vous pouvez jongler avec le paramètre "retard de l'animation" pour choisir le moment d'apparition de la séquence.

La déformation de l'image par les courbes de Bézier joue également sur les différentes frames, mais cela est très difficile à gérer. Il vaut mieux se limiter à une apparition en douceur du film quitte à faire une image de la frame avec laquelle on désire enchaîner le film... En tout cas, Morph Age le permet !

Morph Age permet aussi d'enchaîner les transformations comme le présente cet exemple:



Au niveau des outils évolués, on peut aussi apprécier :
- La puissante notion de calque puisqu'on peut arriver à modifier une partie d'une image en bloquant la transformation sur une autre partie. (dans leur exemple, on peut ainsi faire passer un menton au dessus d'un col)



- La manipulation des canaux de couleurs



- Les options de fondu, qui par défaut sont linéaires. On peut jouer sur la vitesse de fondu d'une image à l'autre ou modifier l'importance de la texture par rapport à la forme ou le contraire. Comme on peut modifier ces options tout en ayant la prévisualisation de ce fondu, on "voit" la logique d'utilisation des points de contrôle.

- Dans la barre du temps en bas, par défaut les images sont équidistantes, mais si on veut jouer sur la durée d'un affichage, il suffit de glisser les images pour accélérer et/ou réduire le temps de la transformation entre deux images.

- Utilisation des filtres Quarz et de leurs compositions

Le résultat de tout ce travail peut ensuite être mis sous la forme d'un film QuickTime. Morph Age étant totalement intégré à Mac OS X, il en utilise ainsi toutes les options :




Il est aussi possible de jouer sur le nombre de frames du film, sa durée. Le résultat peut-être aussi une séquence d'images fixe en TIFF ou PNG.

Documentation & aide

Un point important de ce logiciel est la présente d'une documentation (pdf) très complète et qui surtout présente plusieurs exemples d'utilisation afin de bien faire comprendre le but et l'intérêt des nombreux paramètres. De plus, les fichiers des exemples des tutoriels sont fournis. Enfin, des petits films présentent les outils avec une voix off en français.

Conclusion

Ce logiciel est très complet et vous permettra de faire rapidement toutes les transformations possibles. Il est simple d'utilisation afin de réaliser ses premiers morphings (le classique enfant vers parent et inversement), puis vous vous prendrez sûrement au jeu, et grâce à toutes les options proposées, vous commencerez à investiguer dans toutes les directions. (Déformations encore plus poussées qu'avec Photobooth, délires sur les visages de vos connaissances, morphing montrant l'évolution de la construction d'une maison, d'un objet à un autre,.....). La limite sera plutôt du côté de la créativité.

Note

Les plus :

- Complet et puissant - La prévisualisation dynamique - Les nombreux paramètres - Utilisation en mode simple ou complexe - Qualité de l'aide

Les moins :

- Le manque de raccourcis-clavier - Pas de gestion du son dans les montages - Le prix pour un usage épisodique - Parfois instable
8
10

Prix :
80,85 €

avatar Anonyme (non vérifié) | 
pour sans rendre compte une petite video pour nous (lecteurà aurai été bien vue de votre part) la video nous permeterais de bien nous rendre compte des capacités de ce logiciel !
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Bonjour, si cela peut vous aider, les videos (en anglais) des tutoriels sont en ligne sur le site de l'éditeur<br /> (http://www.ex-cinder.com/morphage/content/screencasts.html)
avatar nico | 
Est-ce un outil qui reste pour une utilisation "grand public" ou peut-on le rapprocher de feu Avid Elastic Reality qui reste une dé références dans le domaine... cf ici: http://www.youtube.com/watch?v=-eGapuYUTOo à partir de 05'26"
avatar Anonyme (non vérifié) | 
ça a l'air vraiment bien mais c'est trop cher par rapport à l'utilisation que j'en ferais. En plus 80€ c'est le prix de Lineform, Photoshop Elements, OmniGraffle... Des applis "grand public" de bon niveau ET polyvalentes.<br /> Après j'imagine que fixer un prix pour une appli est un exercice assez difficile... En tout cas, très joli logiciel, bravo aux dev !
avatar Anonyme (non vérifié) | 
On peut pour s'amuser utiliser gratuitement MorphX: <br /> http://www.macupdate.com/info.php/id/7979

CONNEXION UTILISATEUR