L'iPad 2, aussi puissant qu'un supercalculateur (de 1985)

Anthony Nelzin-Santos |
skitchedJack Dongarra de l'Oak Ridge National Laboratory, est un des chercheurs ayant conçu Linpack, le test des supercalculateurs utilisé jusqu'au début des années 1990. D'après son équipe, l'iPad 2 est aussi puissant qu'un supercalculateur de 1985.

Avec ses huit processeurs, le Cray 2 était le supercalculateur le plus puissant de l'époque. De la taille d'une machine à laver, il était immergé dans une sorte d'aquarium de Fluorinert, un liquide de refroidissement très efficace. Un cœur processeur de l'iPad 2 est aussi puissant qu'une version quatre processeurs du Cray 2.

Avec une puissance estimée à 1,5-1,65 gigaflops, l'iPad 2 aurait ainsi pu rester dans la liste des 500 supercalculateurs les plus puissants du monde jusqu'en 1994. Avec un double avantage : il est refroidi par air, et son processeur consomme beaucoup moins ; il est donc beaucoup plus économe. Rien d'étonnant donc à ce que des processeurs similaires à celui de l'iPad, sur architecture ARM, soient de plus en plus utilisés dans le monde du serveur.
Tags
avatar ThurstonMoore | 
@rom 54 L'abrutissement il trouve racine dans l'éducation nationale et je pense que tu en à été victime.
avatar Jerome_C | 
@Philactere : "celle d'un supercalculateur qui est très majoritairement utilisée pour faire des calculs de simulation climatiques, de protéines ou autres. " --> pas besoin de supercalculateur pour ça, fais du boinc avec ton ordi, quel que soit sa taille, il deviendra utile et au moins tu généreras du CO2 pour une bonne cause avec la consommation de ton ordi :) On peut pas encore en faire autant avec iTruc et AndroBidule, ça pose encore un petit problème de batterie...
avatar ThurstonMoore | 
"- A se faire "illusionner" dans un monde d'isolement par des outils de profilages comportementaux et sociaux qu'on nomme publicitairement "réseaux sociaux" " >> Oh jolie celle là je ne l'avais pas remarquée. Rom54 nous fait le coup du crime de "sociale traîtrise".
avatar bugman | 
@ xalio : J'adore ! :)
avatar McDummie | 
Quand je pense qu'avec ce supercalculateur on aurait donc pu surfer sur des sites web en flash dès 1985… Moi ça me laisse rêveur !
avatar bugman | 
@ McDummie : Seul problème... 3 etages de ventilateurs, je te dis pas la consommation ! ^^
avatar Philactere | 
[quote=Artanis] Et "mon" calculateur ( http://www.cines.fr/spip.php?article518&lang=fr ) est 15833 fois plus puissant que mon iPad2, même si j'espère bien avoir une machine avec cette puissance dans mon sac à dos dans 30 ans. Comme quoi...[/quote] C'est marrant, 9 fois sur 10 quand je vois une photo d'une salle de supercalculateur j'ai le sentiment que l'architecte a été doublé par un informaticien pour la déco... Ce petiti côté "futuriste" délicieusement kitch ;-)
avatar Vivid | 
et alors ?? on s'en tamponne mais alors.... on peut même pas agrandir la photo du Cray ! garder vôtre ruine, je prend le Cray ! bande d'ignare.
avatar Jaypee | 
Cela me rappelle le pot qui avait été organisé en 1972 dans ma première boite, à l'époque Aquitaine Organico, plusieurs milliers de salariés et plusieurs usines, quand la mémoire centrale de l'ordinateur central est passé de 32K à 64K (oui des K!) ... Une trentaine de personnes, champagne et tout et tout, et on allait voir ce qu'on allait voir ! On a vu ...
avatar Vocino | 
Super anecdote, Jaypee ! :)
avatar Mektoub | 
@ bigtob14 : Merci pour le rappel du ZX81, que j'ai possédé et sur lequel j'ai programmé en langage machine. Il y avait même un jeu d'échec qui tenait sur 1Ko, et ça jouait pas mal du tout
avatar Artanis | 
@ Philactere: Oui c'est vrai. Ca fait partie du charme de ces machines :)
avatar Philactere | 
@Artanis Autrement pour la tenue vestimentaire c'est pyjama star treck ou vous avez gardé les costumes maron clair et chemises à grands cols livrés avec les premiers supercalculateurs, aka celui de Jaypee ;) ?
avatar bugman | 
@ Jaypee : T'es centenaire ? L'année de ma naissance ! (haaaa ! si j'avais pu combattre les insectes avec toi, on en serait pas là, parole de BUGmani !) ;)
avatar Jaypee | 
@Philactere Tu oublies les pattes d'eph :-) Le supercalculateur en question, avec ses périphériques, prenait une moitié d'étage dans une tour de la Défense. On programmait sur des feuilles quadrillées, cela passait ensuite dans les mains de mécanographes qui reproduisaient le code sur des cartes perforées et le traitement avait lieu de nuit. Le lendemain matin on avait le rapport d'erreurs et on reprenait sa feuille quadrillée pour corriger, etc, etc ... Là où s'était marrant c'est quand quelqu'un faisait tomber le bac à cartes perforées car ces dernières devaient bien entendu être classées dans l'ordre d'exécution des instructions. Quand j'entends dire certains "c'était l'bon temps" :-)
avatar Philactere | 
@ Jaypee : En 72 j'étais déjà là mais plus proche du mobile suspendu au dessus de mon lit que des cartes perforées. Cela dit, en tant qu'architecte je suis tombé il y a quelque temps sur les archives des plans d'une tour à transformer où on pouvait y voir la moitié d'un étage occupé par un salle nommée "Machine IBM", les plans datent du début des années 60. Là aussi la machine à phantasmes avait bien travaillé dans ma tête :-)
avatar Artanis | 
@ Philactere: nan maintenant l'uniforme c'est jean/t-shirt. Pas forcément de meilleur goût, mais moins rétro.
avatar bugman | 
@ Jaypee : Ca ressemblait à quoi la prog à l'epoque (je suppose à l'assembleur... mais par rapport à une source que l'on compilait dans les 80/90) ? Une instruction = un trou ? Ce devait être super pour la relecture de la "source" ! ...et le débogage ^^ (j'y pense même pas) des vrais joueurs d'Orgues de Barbarie ! ;) ...des artistes, en somme :)
avatar Caramel10 | 
Ça fait longtemps que vous n'avez pas fait la lessive chez MacG. Une machine a laver n'a pas du la taille du Cray sur la photo.
avatar pmloikju (non vérifié) | 
@cefd Ils se sont poser sans ordi ils été remplis d'erreurs à ce même moment :) Sinon je ne trouve pas excessif la taille d'une machine à laver pour un supercalculateur a l'époque.
avatar Jaypee | 
@bugman Je programmais, modestement, dans un langage qui s'appelait le Fortran et les cadors de l'entreprise, ceux qui faisaient des bases de données genre Bento amélioré (sans graphisme faut pas rêver) programmaient quant à eux en Cobol. Plus tard, à Dauphine, j'ai appris le basic et il y avait du progrès car on avait chacun un terminal, sans écran bien sûr, et on sauvegardait sur bande perforée. On lançait son programme et le résultat (ou bien les messages d'erreur) s'affichait sur une imprimante à picots. Et non ça n'était pas une instruction = un trou mais un caractère = un trou ! Les messages d'erreur c'était du genre : erreur à la ligne machin. On corrigeait, on relançait et pas de pot si la machine te disait alors : erreur à la ligne machin +1 :-) C'était pas l'bon temps :-) Puis début des années 80 premiers ordis individuels. Il y avait même une revue qui s'appelait l'Ordinateur Individuel dont la plus grande partie était consacrée à des listings de programmes. J'ai commencé avec un TI 99 de chez Texas avec sauvegarde sur K7 (sympas pour trouver les débuts de programme) alors que mon beauf avait un Sinclair Spectrum. Puis il y eu la compétition féroce entre Atari, Commodore et Apple et ce n'était pas évident à l'époque de savoir que seul Apple percerait. J'ai raté le coche de l'Apple //e mais je me suis rattrapé en 1984 avec l'Apple //c qui avait déjà un design d'enfer pour l'époque. Puis j'ai eu un Apple //GS et mon premier Mac en 1988. A l'époque ce n'était pas un trou dans le budget mais un gouffre. Fallait avoir la foi ! Depuis, fidélité sans faille à la pomme à part une courte aventure avec un compatible Mac moins cher vers 1994-95 Bon j'me fais vieux avec mes histoires de papi et tout ça ne nous rajeunit pas ...
avatar imagesurmac | 
je me souviens du Cray 2 d'EDF que j'ai filmé en 1986. C'était beaucoup plus imposant qu'une machine à laver !
avatar bugman | 
@ Jaypee : Merci. :)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR