Paragon finalise Volume Snapshot pour Mac OS X

Christophe Laporte |
Paragon Software annonce la commercialisation de Volume Snapshot pour Mac. Selon l'éditeur allemand, sa solution est la première du genre sur notre plate-forme. Alors que la plupart des logiciels de sauvegarde opèrent au niveau du fichier, Volume Snapshot fonctionne au niveau du secteur de disque. Cette méthode garantit une plus grande souplesse (possibilité de traiter des fichiers "bloqués"), est présentée comme plus fiable notamment pour la sauvegarde des bases de données et comme plus rapide.

Lors d'une restauration, nul besoin de réinstaller Mac OS X à partir de DVD, puis de repartir sur une sauvegarde Time Machine. Avec Volume Snapshot, il suffit de faire une restauration à partir de l'utilitaire de disque et le tour est joué. Le logiciel de Paragon produit des sauvegardes sous forme d'image disque au format DMG.

Volume Snapshot est vendu 39,95 $. Ce logiciel fonctionne uniquement sous Mac Intel équipé au minimum de Mac OS X 10.5.6. Il marche avec les volumes Mac OS Standard, Mac OS Extended, FAT, NTFS (à condition d'avoir Paragon NTFS for Mac OS X).

avatar micware | 

Ils n'ont rien inventé, CCC fait déjà de la copie bloc et faux, les fichiers verrouillés du système sont correctement copiés. Merci RSYNC.

Ah j'oubliais, c'est gratuit :-)

avatar oomu | 

@micware [27/04/2010 11:16]

ben non, nul n'invente l'eau chaude.

mais question , est ce que leur solution est plus simple d'emploi que ccc ?

avatar pmxpar | 

Plus simple que CCC ? alors là je ne vois vraiment pas comment un peut faire plus simple et plus évident que CCC: on fait une sauvegarde complète et bootable sur un volume dédié. En cas de problème on restore depuis le volume démarrable. C'est limpide il me semble. Le seul truc, peut-on exclure des dossiers dans la demande de sauvegarde ? je n'ai pas trouvé ou bien cherché.
Et gratuit, mis à jour régulièrement, que demande le peuple ! je trouve même qu'il FAUT faire une donation à des gens comme cela, c'est mérité.

avatar Anonyme (non vérifié) | 

Test macgmobile 2

avatar micware | 

@pmxpar : "Le seul truc, peut-on exclure des dossiers dans la demande de sauvegarde ? je n'ai pas trouvé ou bien cherché."

Il suffit que tu demandes une copie incrémentale "par fichiers". Tu obtiens alors l'arborescence à copier et tu décliques ceux que tu ne veux pas transférer. Simple.

avatar M-Rick | 

Je ne trouve pas CCC particulièrement compliqué à utiliser, on choisit le disque d'origine et celui de destination et on valide. Et on peut choisir une image disque comme destination qui est créée automatiquement.

Je l'utilise pour faire chaque mois pour faire une sauvegarde intégrale de mon disque dur sur une image disque compressée, simple rapide et efficace.

avatar lillegubben | 

Stellar Phoenix fait aussi la même chose mais le but est la récupération de données car il outrepasse les blocs défectueux d'un HD HS.
Très pratique dans ce cas de figure.

avatar iAnn | 

Oui mais apparemment il peut faire avec du Fat et NTFS ce que ne fait pas CCC... bien utile pour une partition windows...

avatar oomu | 

de toute façon, CCC doit toujours être dans un kit de réparation.

avatar iAnn | 

Un chose que je me demande quant au prix des logiciels,
s'ils étaient moins cher à la vue du parc n'y aurait-il pas plus d'acheteurs et moins de piratage ?

des petits softs entre 3 et 5 € (smart scroll par exemple)
moyens 10/20 € (comme celui-ci)
gros ... ?

çà encouragerait les achats et essais, et sur des millions d'utilisateurs
les créateurs s'y retrouveraient sûrement, et gagneraient même peut-être beaucoup plus d'argent ?

avatar Feroce | 

"CCC fait déjà de la copie bloc"

Pas si on clone le disque sur lequel on a démarré. Mais c'est logique :-)
A la lecture de la fiche technique de ce soft, il me semble qu'il fonctionne à un niveau beaucoup plus bas que CCC, et je vais m'y intéresser de ce pas. Peut-être sera-t-il intéressant pour la sauvegarde régulière automatique d'un serveur (en général, avec CCC, il y a des problèmes avec la base LDAP)
A voir...

CONNEXION UTILISATEUR