Un aperçu de Chrome sous Windows

Vincent Absous |
En quelques heures, il aura réussi à provoquer un raz-de-marée médiatique comme on en a rarement vu dans le domaine informatique, au point que la presse générale en a fait ses grands titres. Présenté lundi dernier, en plein Labor Day, alors que Gustave menaçait encore la Nouvelle-Orléans, Chrome était disponible quelques heures ensuite, pour Windows uniquement pour le moment. Entre temps, le nouveau navigateur Internet de Google parvenait à créer un véritable buzz.

Alors que la version Mac (tout comme la version Linux) n'est pas attendue avant un certain temps (lire notre article "Chrome Mac : la patience est de mise"), nous vous proposons un aperçu de la version Windows (testée sur un iMac 24", pour la petite histoire…).


fenetre-20080903-172648


Première chose, essentielle et qui saute aux yeux : l'interface. On ne sait pas à quoi ressemblera celle sous Mac OS X mais Google a indiqué que ses grands principes seraient communs aux trois versions Windows, Mac et Linux. Les différences n'apparaissant qu'à la marge, sur des détails spécifiques à chacun des OS.

Par défaut, toute la fenêtre de Chrome est presque occupée par la page affichée. C'est à peine si on remarque la barre d'onglets et celle des titres qui est réduite au maximum, n'affichant d'ailleurs aucun titre, se contentant de donner un mot, "Google", et les trois boutons de fermeture, réduction et agrandissement. On peut toutefois demander l'affichage d'une barre des favoris. Pas de barre d'état en bas de la fenêtre non plus. Voilà qui fait gagner de la place et qui devrait être apprécié des utilisateurs d'ultraportables. Pour ce qui de la progression des chargements des sites, elle est indiquée par une barre qui vient s'afficher en bas de la fenêtre là où, justement, on s'attendrait à trouver la Barre d'état. Quant à l'adresse complète d'un lien sur lequel le curseur se promène, elle s'affiche elle aussi en bas de la fenêtre, là encore où on s'attend à trouver la barre d'état.


onglets


Les onglets se gèrent comme sous Safari, Firefox ou Internet Explorer 7 : Control+t ouvre un nouvel onglet (on imagine que sous Mac OS, ce sera Command+t) à moins qu'on préfère passer par la souris et cliquer sur le petit "+" dans la même barre d'onglets. On peut modifier l'ordre des onglets par simple glisser-déposer. Tout comme Safari encore, on peut faire d'un onglet une fenêtre à part entière ou, à l'inverse, transformer une fenêtre autonome en onglet.

Comme dans Firefox, et à la différence de Safari (à moins, encore une fois, qu'on installe un utilitaire comme Glims), les onglets de Chrome affichent le favicon du site visité. Pratique pour identifier plus facilement ce dernier.

L'interface, dans son ensemble, est donc marquée par une grande sobriété, une certaine élégance. Au métal de Safari répond ici un bleu un peu layette, marque de fabrique de la maison Google. On peut espérer qu'on pourra jouer avec les coloris dans les versions prochaines.


neuf_sites


Autre signe de cette sobriété, la page d'accueil. Par défaut, elle n'affiche pas un site favori, mais, sur fond blanc, les vignettes des neuf sites les plus fréquemment visités. Sur la même page blanche, un petit pavé bleu signale alors les favoris les plus récents. Une zone, bleue également, permet de faire une recherche dans l'historique. Google donne de la cohérence. Foin d'effets 3D spectaculaires, mais un spectacle reposant.
Finalement, l'interface de Chrome rappelle les pages du moteur de recherche, de Gmail, de Google Docs, etc. Dommage toutefois que cette page ne puisse pas, au moins pour le moment, être personnifiée. Il serait sympathique de choisir d'afficher sous forme de vignettes quelques sites préférés (ou des sites sur lesquels on a besoin de revenir pendant un certain temps) et non pas nécessairement les plus fréquemment visités.

On le voit, Apple avait ouvert la voie des navigateurs simples, élégants, légers, Google marche sur ses pas.


navigation_privee


Autre caractéristique : le mode de navigation privée. Les utilisateurs de Safari connaissent ce mode bien pratique qui permet de ne laisser aucune trace de ce qu'on a fait sur le net avec son navigateur. À moins qu'ils n'utilisent Safari ou Internet Explorer 8 (disponible en bêta depuis quelques jours également), les utilisateurs Windows ne connaissent en revanche souvent pas ledit mode. Une fois demandé, le mode de navigation privée affiche une jolie icône rappelant la figure d'un homme en faction devant un domicile qu'il surveille et change les couleurs du navigateur (le bleu se fait plus sombre). Un message s'affiche qui explique de quoi il retourne. Petite différence avec Safari : tous les fenêtres et onglets ne sont pas concernés par ce mode. Seule l'est la nouvelle fenêtre qui s'est ouverte quand on l'a demandé. Si on navigue dans deux fenêtres, Chrome peut enregistrer ce qu'on fait dans l'une et ignorer ce qu'on fait dans l'autre.


creer_application


Chrome se démarque toutefois de Safari par deux fonctions très intéressantes. La première est celle qui permet de créer des raccourcis vers des applications. Merci Google Gears. Si, par exemple, vous utilisez Google Reader, vous pouvez choisir de faire du site une application autonome. Dans ce cas, un clic suffit pour convoquer le lecteur RSS et on n'accède à rien d'autre qu'à lui (plus de barre d'adresses, plus de favoris, rien). Rapide et simple. Chrome peut installer un raccourci dans le menu Démarrer de Windows, sur son Bureau ou dans la Barre de lancement rapide. On imagine que la version Mac permettra de créer un raccourci dans le Dock.


appli_autonome


On imagine aussi que cette fonction prendra tout son intérêt avec Google Docs qui, grâce encore à Google Gears, pourra être utilisé hors ligne. Précisons pour clore ce chapitre que Safari 4 permettra lui aussi de créer des applications autonomes. C'est dans l'air du temps, décidément.


gestionnaire


Autre petit plus : le gestionnaire de tâches. Un peu à l'image de ce que permet le moniteur d'activité de Mac OS X, le gestionnaire de tâches (qui n'intéressera toutefois que les utilisateurs avancés) permet de surveiller les différents processus à l'œuvre. On peut ainsi connaître l'utilisation de la mémoire et de l'UC qui est faite par chaque page ouverte et, au besoin, interrompre un processus en cours (une application Web qui aurait planté, une animation qui prendrait trop de ressources). Google explique d'ailleurs que les ouvertures et les fermetures de nouvelles pages ou de nouveaux onglets ne provoquent pas de phénomènes de fragmentation de la mémoire et que toute mémoire empruntée par le logiciel est rendue ensuite. Le navigateur est capable, selon ses développeurs, de purger sa mémoire, mais aussi les données et les scripts lancés afin de ne pas perdre en vélocité. Dans la même veine, Chrome propose la commande "about:memory" qui permet de suivre la consommation de tous les navigateurs ouverts.


omnibox


Dernier plus par rapport à Safari, mais pas par rapport à Firefox (ou par rapport à OmniWeb) : l'omnibox. On retrouve là la barre d'adresses intelligente du navigateur de Mozilla. Si dans Safari, dans Internet Explorer aussi, la zone de recherche est séparée de la zone de saisie des adresses Web, ce n'est pas le cas dans Chrome. Taper une chaîne de caractère lance un processus de recherche dans les favoris du navigateur, dans son historique, mais aussi sur Google.

Quant à la rapidité, elle est réelle. Google axe une grande partie de son discours sur la vélocité et la légèreté du programme. Pas de doute, Chrome donne un vrai sentiment d'aller vite. Plusieurs onglets ouverts, dont certains faisant appel à des plug-ins, le navigateur ne semble pas ralenti pour autant. Difficile d'être précis sans instrument de mesure, mais le sentiment de rapidité vient est aussi certainement renforcé par cette interface épurée, légère et par la rapidité avec laquelle l'application s'ouvre. Les contenus s'affichent sans tarder et sans erreur le plus souvent. Une page de Dailymotion ne tarde pas à afficher toutes ses vignettes, plus vite assurément qu'avec Internet Explorer. Même un site comme celui de Microsoft, qui s'affiche parfois si mal dans Safari, ne pose aucun problème avec Chrome. Les vidéos sont jouées sans soucis. On a rencontré néanmoins des problèmes sur certains sites, celui de viaMichelin, notamment, mais dans l'ensemble, encore une fois, Chrome est absolument opérationnel.

Si un plug-in pose d'ailleurs problème, il est immédiatement bloqué et une petite icône, qui rappelle le Mac triste d'il y a quelque temps, apparaît.

Reste que Chrome souffre aussi de quelques défauts. Il ne sait pas (encore ?) gérer les RSS. Au fil des mois, tous les navigateurs s'y sont mis et si un agrégateur est souvent nécessaire quand on gère un grand nombre de fils, on peut vouloir utiliser son butineur pour certains flux. Rappelons qu'on peut toutefois utiliser Google Reader et, comme dit plus haut, créer une application autonome.

Mais, du coup, on se demande pourquoi Google n'en fait pas plus avec ses autres services. Au moins pour l'heure, Chrome ne propose aucune intégration de Google Docs, par exemple.


favoris


La gestion des favoris est encore très médiocre. Chrome n'offre pas de fenêtre spécifique. Tout se fait depuis la Barre des favoris qui affiche les liens préférés et un dossier "Autre favoris". Pour ajouter unn signet, il faut cliquer sur l'étoile à côté de la zone d'adresse, préciser un emplacement (Barre des favoris, dossier "Autres favoris" ou un autre répertoire). Si on veut supprimer un favori, il faut le convoquer dans la barre d'adresse et choisir "Supprimer" lorsqu'on clique sur la même étoile. On peut aussi cliquer droit sur le signet dans la Barre des favoris et choisir de le supprimer. Pour l'heure, la gestion des favoris est un point faible de Chrome.

Il n'empêche, même proposé dans une première bêta publique, Chrome est déjà un navigateur séduisant. Il a quelques défauts, certainement de jeunesse ? Il est très prometteur. Rapide (merci le Webkit d'Apple), il offre sous Windows une nouvelle expérience de navigation qui répond à un souci clef : la légèreté. Reste à savoir ce qu'il pourrait bien offrir de plus à l'utilisateur Mac qui, avec Safari, possède déjà un navigateur fondé sur Webkit (sans parler des autres butineurs qui ont eux aussi adopté le moteur de rendu d'Apple). La réponse tient peut-être dans deux mots : Google Gears. On ne doute pas qu'avec Chrome, le géant de l'informatique entende aider ses propres solutions logicielles. Chrome est fait pour Google Docs, pour Gmail, etc. On sent bien que Google veut aller plus loin que la simple navigation Internet. Chrome, c'est quelque part l'esquisse d'un mini système d'exploitation.En témoigne d'ailleurs ce gestionnaire des tâches qui fait office de grandes nouveauté dans un tel contexte. En témoigne aussi la volonté de dépasser les frontières de Windows et de proposer Chrome sur toutes les plates-formes.

avatar josephsardin | 
Google : "si des changements doivent être apportés à son design, ils ne le seront qu'à la condition d'être applicables aux trois versions" MacGé : "Google l'a précisé, l'interface de Chrome sous Windows est spécifique à cette version. On ne sait pas donc à quoi ressemblera celle sous Mac OS X" Contradiction ?
avatar Workke | 
Comment-ça Microsoft est dans la liste de 6 sites les plus visité :-p
avatar Gimli fils de Gloin | 
Ce navigateur ne semble pas arriver a la cheville de FF3, poubelle, donc.
avatar P'tit Suisse | 
Superbe article, bravo pour la réactivité ! Et à propos de navigation privée : Chrome désactive-t-il l'analyse des requêtes Goggle ?
avatar josephsardin | 
@Gimli fils de Gloin La Poubelle sert à se débarrasser de quelque chose définitivement en principe. Avant d'avoir testé, tant qu'il se "semble" et sachant qu'aucune version n'est définitive en informatique, je garde. Chrome, ou comment gagner autant en pub tout en reversant moins de commission à FF, Safari et autres...
avatar Ritchie_007 | 
P'tit bug, incapable de surfer sur les sites de notre Intranet, il ne prend pas en considération les exceptions dans la config. du Proxy !
avatar Rikle_S | 
Et vous pouvez voir la belle nouvelle page d'accueil macG très bien pensée...
avatar DarkDestiny | 
Je suis très réticent à utiliser le naviguateur de Google qui est le vrai Big Brother (et maintenant même Big Broswer), beaucoup de pub car c'est un naviguateur estampillé Google, c'est assez drôle ça me fait penser aux gens ne jurant que par la marque Apple sans raison outre que.....c'est du Apple ( ce n'est pas un troll je pense que certaisn MacUser comprennent ce que je veux dire). A quand de la pub pour Opéra, qui est un excellent navigateur.....
avatar vintz72 | 
@Ritchie_007 Gros bug donc, plutôt !
avatar nlex | 
J'aime pas le bleu. Sérieusement je trouve ça idiot d'imposer une couleur aussi présente : en tant que designer si je fais un site je veux que ça soit la couleurs du site qui prime, pas celle du navigateur. Apple l'a bien compris avec Safari.
avatar josephsardin | 
nlex Ils se foutent (bleu) royalement de ton avis. ;)
avatar macniamor | 
J'ai installé Chrome et je le trouve vraiment très rapide. Pas mal du tout pour une 1ère version. A suivre...
avatar Florian Innocente | 
@ josephsardin : oui il y avait contradiction, j'ai corrigé. Sur les questions d'interface voir d'ailleurs l'article du lien donné en intro.
avatar properso | 
il m'a l'air pas mal sur les photos ce navigateur... et extrêment dépouillé pour une navigation rapide.. (par contre, j'aime pas trop les couleurs...)
avatar Dr_cube | 
Je n'ai pas encore essayé (je n'ai pas de PC assez puissant pour en profiter..), mais j'ai lu attentivement la BD qui va avec, et je suis impressionné par la manière avec laquelle ils ont expliqué des technologies compliquées pour que tout le monde ou presque puisse comprendre le principe. Vu les innovations proposées, Chrome a toutes ses chances de devenir un navigateur agréable à utiliser. Espérons qu'Apple réagisse avec un nouveau Safari plein de nouveautés. Quoi qu'il en soit, je trouve bizarre que je titre de la page ne soit pas affiché dans la barre de titre tout en haut.. C'est quand même un élément important de tous les sites, et je trouve bizarre qu'ils n'en n'affichent qu'une partie dans le texte de l'onglet...
avatar fransik | 
...si Chrome, étant basé sur WebKit, permet que les "[...] contenus s'affichent sans tarder et sans erreur le plus souvent", à quand la même chose avec Safari? Cela dit, c'est maintenant extrêmement rare que je doive recourir à FireFox ou même Opera parcequ'un site est récalcitrant avec Safari... (Ex. systématique avec la console d'administration Sun Cobalt RaQ 550, ou bien trop souvent avec un célèbre site de vente aux enchères...) En tous cas, ça reste pour moi une excellente nouvelle, de par la généralisation de l'utilisation de WebKit, et aussi parceque à Redmond, il y a dû avoir aussi une ou deux réunions tendues, au delà du simple navigateur (Google Apps) :->
avatar michaelprovence | 
au moins il n'est pas lamentablement beugué comme pour safari. Je l'aime bien mais la gestion des favoris est vraiment un point faible pour moi qui en utilise beaucoup !!
avatar davidoff | 
Comme macniamor, j'ai installé Chrome pour voir… Eh bien, c'est effectivement pas mal du tout pour une première mouture ! Je trouve le design sobre, beaucoup d'espace grâce à la suppression des diverses barres et surtout une excellente réactivité. A suivre sur Mac (j'ai essayé sur mon PC… eh oui, personne n'est parfait !).
avatar brume | 
Mouais, c'est loin d'être élégant (question de goût), niveau place c'est à peu près pareil que safari. Les onglets à la mac os 9 bof bof. Encore ces onglets archaïques, personnellement je trouve que des onglets visuels à la omniweb sont bien plus efficaces. C'est niveau technologie que c'est intéressant. Et aux vues des 1ers tests les autres navigateurs on pris une bonne claque.
avatar james85 | 
[quote]En quelques heures, il aura réussi à provoquer un ras de marée médiatique[/quote] Etonnant, non ? Google étant la page d'accueil de 95% des internautes, il n'est franchement étonnant qu'il provoque un raz de marée médiatique. Surtout quand Google met en bonne place dans sa page Actualités les articles parlant de Chrome. Par contre, lisez bien les conditions d'utilisation "Google se réserve le droit, sans toutefois s'y engager, de pré-visualiser, réviser, marquer, filtrer, modifier, refuser ou retirer tout ou partie du Contenu issu de tout Service" ou "Google vous permet d'accéder aux Services et de les utiliser ; en contrepartie, vous autorisez Google à insérer ces annonces sur les Services."
avatar tone | 
Pas mal... mais en l'état il ne remplacera jamais Safari sur mes Macs. Le confort et la simplicité de Safari sont inégalé.
avatar loleroo | 
Google, ou Big Brother, c'est au choix...
avatar Doriano | 
Google aura ainsi une approche et un contrôle encore plus précis sur les "attentes" au niveau marketing de l'ensemble de sa clientèle... Google pourrai certainement proposer de manière encore plus ciblée certains produits liés directement aux envie et habitude de l'internaute! Google pourra ainsi vendre les espaces publicitaires plus cher, car mieux "ciblés"> = $$$ que demander de mieux!
avatar lukasmars | 
Je suis bluffé C'est le navigateur le plus rapide au lancement ainsi que dans le chargement des pages . Il met tout le monde d'accord. Ce que j'aime bien chez Google c'est leur efficacité et leur modestie . Personne n'etais au courant qu'ils bossaient sur un navigateur, il sort et supplante tous les autres sur pas mal de points . Ca change de Apple qui, lorsqu'il avient sorti Safari pour Windows y etaient allé de leur marketing " Accrochez vous, le meilleur navigateur arrive sous Windows !!" avec la legendaire modestie de Apple . Resultat: une pietre chose qui plantais toutes les 5 minutes, sans conteste le pire navigateur sous Windows, corrigé la semaine même de sa sortie Les projets lancés avant qu'ils soient matures n'ont pas commencé avec MobileME , Apple a pas mal d'experience en ce domaine :-) Google ne fais pas de marketing mais agit . Think different
avatar Le Chapelier | 
Mouahahahahahah ! Le test d'un logiciel Windows sur un site Mac ! On aura tout lu.
avatar Jaxter | 
Moi c'est vraiment le contrat de license (EULA) qui m'inquiète : "By submitting, posting or displaying the content you give Google a perpetual, irrevocable, worldwide, royalty-free, and non-exclusive license to reproduce, adapt, modify, translate, publish, publicly perform, publicly display and distribute any Content which you submit, post or display on or through, the Services." "You confirm and warrant to Google that you have all the rights, power and authority necessary to grant the above license." Si encore c'était précisé que c'était pour AdSense, moi j'aurais dit ok. Mais là, il n'y a aucune limite ! Que Google surveille mes recherches, je m'en fout. Qu'il ait le droit de tout utiliser mes surfs (Banque, Achats avec carte de crédit, etc), HORS DE QUESTION ! Dommage parce qu'il a vraiment l'air bien ce navigateur ! EDIT : JE RETIRE CE QUE J'AI DIS ! Google a fait le nécessaire pour supprimer cette clause du contrat ! Génial ! :D
avatar daito | 
"Resultat: une pietre chose qui plantais toutes les 5 minutes, sans conteste le pire navigateur sous Windows, corrigé la semaine même de sa sortie Les projets lancés avant qu'ils soient matures n'ont pas commencé avec MobileME , Apple a pas mal d'experience en ce domaine :-)" Euhh la version de safari-Windows que tu évoques étaient une BETA!!! C'est sûr, par définition, le projet n'était pas mûr!
avatar elcid | 
Le test d'une appli basée sur le webkit, tout de même. Il y a un lien avec Apple, non?
avatar Le docteur | 
... un bloqueur de pubs ??? D'accord, je sais ce' qu'il me reste à faire ---> C'est dommage, sinon : si quelque chose pouvait me débarrasser du choix IE / Firefox ... IE étant... ben IE, et Firefox étant terriblement lent sur une config qui ne fait pas péter LES gigahertz ...
avatar Le docteur | 
Je parle de lenteur d'OUVERTURE, bien sûr. Ca empêche en particulier de l'utiliser pour ouvrir les pages web enregistrées sur le disque..
avatar Staby | 
Un jour ils connaitront eux aussi le lissage des polices
avatar arobasefr | 
Pas si bon que ça avec 77/100 pour l'acid3 test ! J'ai testé avec le nightly webkit est c'est du 100/100 sur PC et MAC! Il y a du progrès à faire pour Safari et Chrome !
avatar ipascm | 
vous ne trouvez pas que les icones ressemblent à deux goutes d'eau à celle de safari (avant arriere et refresh?)???
avatar Anonyme (non vérifié) | 
euh, je reverais qu'il y ait une version mac classic. je peux faire de moins en moins de choses sur le net avec mon g3 beige qui marche très bien. pourquoi le jeter et polluer ? ça permettrais de donner une nouvelle vie à pas mal d'ordinateurs qui ont vieilli prématurement à cause des changements des pages du net.
avatar mikatiger | 
Encore un qui essaye tant bien que mal de copier les idées d'Opera Software en les faisant passer pour des innovations (qui a dit "comme firefox"?) :3
avatar ispeed | 
Apple devrait prendre de la graine avec son Safari buggé sur PC
avatar NIFUR | 
Très bon article , simplement on écrit "raz-de-marée" en français et non "ras comme ras le bol"

CONNEXION UTILISATEUR