Fermer le menu

Logitech offre une seconde vie à son clavier solaire K750

Florian Innocente | | 15:48 |  27

Logitech a tenu ses engagements et fait en sorte que les propriétaires de son clavier solaire K750 puissent en changer la pile. Ça n'a l'air de rien mais, comme s'en était ému un journaliste de 01Net et client de ce périphérique, cette intervention était tout une affaire et même déconseillée par Logitech. On se retrouvait ainsi avec un clavier rendu inopérant par une bête pile arrivée au bout de sa vie. Un contraste singulier pour un clavier qui était toujours en vente et qui vantait sa fibre écolo.

Après le ramdam provoqué par l'article autour de cette pile, Logitech avait réagi début novembre et promis de remédier à ce problème. C'est chose faite. La FAQ explique maintenant que la pile peut être remplacée, l'élément ainsi que son chariot peuvent être commandés (5 € + 11 € de frais de ports) et une vidéo montre comment retirer le chariot (en faisant attention car il n'était pas prévu pour être extrait). Une bonne chose pour les utilisateurs de ce clavier puisque ce type de périphérique est de ceux que l'on remplace finalement assez rarement.

Source : 01Net

Catégories: 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


27 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar Avenger 21/12/2017 - 16:04

11,36 euros de frais de livraison!!! C'est un peu honteux -(

Et sur le site, le produit semble être en rupture de stock!

https://s14.postimg.org/ek2oqmyc1/Screenshot_2017-12-21_16.00.16.png

avatar je-deteste-android- 21/12/2017 - 16:39 via iGeneration pour iOS (edité)

@Avenger

« Semble » ? 😐

Il y a marqué en ruputure donc c’est bien le cas. 🙄

avatar en ballade 22/12/2017 - 05:17 via iGeneration pour iOS

@je-deteste-android-

WoW encore un argument qui fait avancer le débat!!🤔🤐🤐👏



avatar YARK 21/12/2017 - 16:09

Un clavier écolo est un clavier filaire.
Pourquoi faire électrique quand on peut s'en passer ?....

avatar fousfous 21/12/2017 - 16:36 via iGeneration pour iOS

@YARK

Il est pas électrique ton clavier filaire?

avatar YARK 21/12/2017 - 16:37

Pas dépendant de pile, t'avais compris.

avatar occam 21/12/2017 - 16:41 via iGeneration pour iOS

@YARK

"Pourquoi faire électrique quand on peut s'en passer ?...."

Euh, comment dire, sans trop cahoter la sensibilité écolo...
Le clavier filaire n'est pas relié par une simple ficelle en fibre de chanvre à l'ordi, mais par un câble qui fournit l'énergie nécessaire aux circuits et transporte les signaux, électriques également.
On ne résout donc pas le problème de l'approvisionnement en électricité, on ne fait que le déplacer.
😉😎

Cette légère taquinerie mise à part, votre remarque soulève la question du bilan écologique de tous les produits, sur tout leur cycle de vie, de leur production, matières premières comprises, à leur recyclage.
Si l'on prend conscience de la dimension du problème, le marché regorge de fausses bonnes idées, dont beaucoup sont plus calamiteuses les unes que les autres.

Mais quoi que l'on fasse, notre niveau actuel de consommation n'est pas soutenable à long terme. Ce n'est pas un clavier filaire de plus ou de moins qui changera les paramètres.

avatar fousfous 21/12/2017 - 16:55 via iGeneration pour iOS

@occam

Le problème pour savoir si telle ou telle idée est bonne c'est qu'il faut faire une longue analyse du cycle de vie, et y a pas tant d'entreprises qui en font et qui tiennent compte des résultats.

avatar C1rc3@0rc 21/12/2017 - 18:56

@fousfous @occam

Deux commentaires intelligents et complementaires, ça fait du bien de lire ça, bravo!

Je rajouterai deux elements:
- si on a un appareil electrique, il fonctionne avec de l'electricité... on peut prendre le probleme dans tous les sens, c'est une donnée qu'il faut accepter.
- la dimension ecologique est systemique et se definit sur le long terme, ce qui est antagoniste des contraintes d'un modele de consommation qui tend vers l'obsolescence programmée et le "novatisme" marketing

Dans les faits, le clavier de Logitech a utiliser l'alimentation photovoltaique comme un argument marketing pour un produit qui est resté entierement conçu selon les principe du modele de consommation classique. Le photovoltaique est ici un argument du novatisme, pas une demarche de conception ecoresponsable.

Le probleme de la batterie est du meme ordre. En soi la batterie n'est pas un probleme ecologique et elle si elle est necessaire, ce qui est majoritairement le cas des produits electroniques qui ne sont pas alimentés non stop.., il faut juste la prendre en compte dans la conception du produit pour la rendre accessible. Les batteries ça fait plus de 100 ans qu'on en a besoin, on peut s'en passer de moins en moins, il faut juste en garantir un cycle de vie zero rejet!

Qu'on parle d'un matériau, d'un cable en cuivre, d'une batterie, on parle d'un element passif n'a d'impact polluant que s'il atterrit dans l’environnement et n'est pas correctement traité...
Il ne faut donc pas opposer "progres" et "ecologie".

Il est intéressant pour chaque produit marketté "ecolo" de regarder la conception effective et de demonter le discours marketing... souvent le novatisme est present et "novatisme" et ecoresponsable sont fortement antagonistes

avatar YARK 21/12/2017 - 16:58

Pollution des piles et batteries, t'as jamais entendu parler ?

https://www.consoglobe.com/piles-plaie-environnement-911-cg

avatar pocketalex 21/12/2017 - 17:35 (edité)

@occam

"On ne résout donc pas le problème de l'approvisionnement en électricité, on ne fait que le déplacer."

Encore une belle connerie de plus dans ce forum... certains font un concours

Avec les batteries, on en "déplace" pas le problème, on en crée un 10x pire, si ce n'est 100x

La consommation d'un clavier filaire est "insignifiante", alors qu'une et une seule pile, tu la plantes dans la terre, c'est masse de produits chimiques qui mettent des années, si ce n'est des décennies, à être absorbées (si je puis dire)
Et je parle d'une pile, pas d'une batterie, une batterie c'est encore pire

On ne peut pas mettre ces deux consommations sur le même plan comme tu le fais, c'est comme expliquer que rouler 10Km/h de plus que la limite autorisée, ou rouler en sens inverse sont tous les deux "dangereux" sans rien dire de plus, donc en mettant cette dangerosité sur le même plan. Excuse moi mais ce n'est pas comparable

Et un clavier sans fil n'est absolument pas écologique. Je ne dis pas qu'il ne faut pas en acheter, mais en acheter pour un desktop par exemple, est un non sens

Et ce Clavier Logitech a, il faut le reconnaitre, l'avantage de disposer d'une petite batterie qui officiera parfaitement sur une durée de 3 à 4 ans environ, là ou d'autres modèles en consommeront environ entre 2*12*3= 72 à 96 piles ... sur la même durée d'utilisation

Deux conseils donc :

- jeter vos piles et batteries dans des endroits prévu pour les accueillir et les recycler, et surtout pas dans vos poubelles
- n'investissez dans un appareil à batterie, comme un clavier, que si vous en avez vraiment besoin. Avec un desktop, on en a pas besoin.

avatar occam 21/12/2017 - 23:00 via iGeneration pour iOS (edité)

@pocketalex

Wow ! Pour la pédagogie à boules de pétanque, champion !

Passons sur le fait que vous tirez à boulets de canon sur des fantoches, sans tenir aucun compte du contexte de ce que j'essayais d'expliquer à l'OP.

Passons aussi sur quelques approximations très discutables dans vos comparaisons.

Mais je ne vous remercierai pas de vos recommandations sans doute bien intentionnées, étant donné que :

1. J'ai investi pas mal de ressources dans une entreprise qui développe et distribue des chargeurs intelligents pour batteries rechargeables d'un usage général, et qui est fort impliquée dans le recyclage. Il serait hasardeux de présumer que je ne sais pas de quoi je parle.

2. J'ai toujours défendu ici les desktops en préférence aux portables pour des utilisations équivalentes stationnaires, et j'ai toujours plaidé pour le renouvellement d'un Mac modulaire, modulable et économe. C'est vérifiable. Sur toute la longueur du parcours.
Sans parler d'accessoires wireless inutiles et de batteries Li-ions non remplaçables.

Alors, veuillez aller chercher le cochonnet dans les betteraves et tâchez la prochaine fois de ne plus confondre varenne et boulodrome.

avatar C1rc3@0rc 22/12/2017 - 01:55

@pocketalex

«c'est comme expliquer que rouler 10Km/h de plus que la limite autorisée, ou rouler en sens inverse sont tous les deux "dangereux"»

Ben le risque de la vitesse est relatif a la distance d'arret necessaire.
Le risque de rouler en sens inverse est relatif a la probabilité de percuter un obstacle qui surgit en face avec un impact ou les vitesses s'accumulent.
Donc déjà, oui les deux sont dangereux.

Dans la croyance l'un peut se pseudo-justifier par le gain de temps (qui dans les faits est marginal et ne compense pas les risques qui eux sont très conséquents), l'autre releve par contre de la connerie pure ou du délire, alors qu'en réalité...

Pour l'exces de vitesse dans une zone a 30, rouler 10km plus vite implique de quasi doubler la distance de freinage (sans compter la distance parcourue avant réaction...) ça se calcule selon la formule df=v^2/254 × 0.8
Si la limite est a 20, alors on fait plus que doubler cette distance en roulant a 30...
Donc c'est de la folie furieuse que de dépasser la limite de 10km/h

Face aux conséquences de l'impact a cette vitesse, quelque soit le sens ça change pas grand chose, donc on peut dire que le danger est similaire.

Bref l'argument est mauvais.

Pour ce qui est de l'ecologie, il faut distinguer 3 types d'impacts:
- celui de la production c'est ce qui va compter depuis l'extraction des materiaux jusqu'a la livraison du produit en prenant en compte la dégradation mécanique et fonctionnelle de l'environnement, la pollution et la consommation energetique.

- celui de l'utilisation c'est la pollution de l'environnement et la consommation energetique

- celui de la post-utilisation, c'est la pollution de l'environnement.

Ces impacts peuvent etre amoindris voire annulés.

La production dans le cadre industriel peut etre contraint par des normes zero rejet, la restauration des sites (miniers par exemple) et d'utiliser des energies renouvelables et bien sur faire appel a des procedés disposant de la meilleure efficacité energetique.

La gestion de l'utilisation est plus complexe et depend grandement de la conception du produit. Le cas le plus difficile a gerer c'est celui ou il y a production de dechets puisque au mieux cela necessite des infrastructures de recuperation et retraitement suffisamment et systematiquement presentes dans les zone d'utilisation. Au pire (production de gaz) on peut simplement pas traiter le probleme au niveau de l'utilisation mais il faut intervenir a posteriori plus haut dans la chaine de consequences.

La gestion post-utilisation repose sur la presence d'infrastructures de retraitement et de recuperation des produits en fin de vie, mais aussi de la conception de ces produits de maniere a ce qu'ils soient le plus facilement retraités.

Prenons 2 cas d'ecole: les bagnoles et les piles.

La bagnole c'est une horreur ecologique: ça pollue lourdement dans tout son cycle et surtout ça pollue massivement dans l'etape d'utilisation. C'est typiquement le pire qu'on puisse imaginer apres l'industrie nucleaire.
On peut faire du zero-rejet en production et tout capter en post-utilisation, mais l'usage meme est polluant, c'est meme la pire phase, impossible a capter, et elle necessite des infrastuctures d'utilisation (route, parking, usines pour fournir le consommable...) qui ont un impact massif et durable.

Avec la bagnole y a qu'un moyen de limiter l'impact c'est de supprimer la production de gaz et particules au stade utilisation. Donc abandonner le moteur thermique, mais il restera les pneux qui sont eux aussi une source de pollutions multiples.

Le cas des piles est juste l'inverse.
En production et post-utilisation on peut avoir du 0-rejet et un retraitement total.
En phase d'utilisation, la pile a un impact neutre sur l'environnement. Elle ne pose probleme que si elle n'est pas retraitée, donc il suffit de rendre sa recuperation simple (conception) et sa collecte facile.
Et elle a un avantage majeur, c'est de pouvoir stocker l'energie, donc de faciliter l'usage d'energie renouvelable.

Bon y a bien un autre cas d'impact environnemental, mais il concerne pas encore l'industrie informatique, c'est la pollution genetique. Le fait d'alterer des genomes et d'induire des mutations artificielles. Et la c'est le plus terrifiant et on peut rien y faire.

avatar Lightman 16/01/2018 - 14:46 via iGeneration pour iOS

@pocketalex

« comme expliquer que rouler 10Km/h de plus que la limite autorisée, ou rouler en sens inverse sont tous les deux "dangereux" »

Pourtant, c'est très pratique de rouler en sens inverse pour rentrer chez soi… parce qu'en marche arrière c'est pas top !

-> []

avatar pocketalex 16/01/2018 - 15:33

😂

avatar pocketalex 21/12/2017 - 16:57

@Yark

Je suis on ne peut plus d'accord avec toi, et par ailleurs, depuis que je suis repassé sur desktop, je suis repassé sur clavier filaire

mais avant, ma machine principale était un laptop, un MBP mi-2012, et ce clavier Logitech K750 était le meilleur clavier sans fil (il l'est toujours selon moi) car très très confortable, les touches correspondent exactement à celles des claviers Apple (ce qui n'est pas le cas de beaucoup de clavier sans fil), il fonctionne en radio et non en bluetooth, donc plus réactif et plus économe, et, surtout, il fonctionne en solaire, donc pas de pile à changer pendant 3 à 4 ans

On a des claviers bluetooth à l'agence, ils consomment 2 ou 3 piles ... par mois. Et je parle pas des souris

Pour en revenir au sujet, avec un laptop ce clavier est génial : rien à brancher, il est automatiquement reconnu quand on pose son laptop sur son bureau, et immédiatement fonctionnel, et il offre un grand confort de frappe et ... un pavé numérique

Bref, c'est le parfait compagnon pour un laptop, avec la souris logitech MX Anywhere (en version 2, c'est encore mieux)

avatar pat3 21/12/2017 - 18:29 via iGeneration pour iOS (edité)

Il pourrait être intéressant qu’ils en produisent un nouveau modèle, avec assez facile à la trappe de la batterie. En ces temps de claviers Apple hors de prix, ça pourrait être t’une très bonne idée…

avatar arm07 21/12/2017 - 16:12

J'imagine que Logitech a ses raisons, mais pour moi c'était l'une des meilleures idées niveau clavier et je ne comprends pas que la gamme n'ai pas été mise à jour. J'utilise mon K760 depuis des années et le combo sans fil + sans pile est juste parfait. À quand une version plus ergonomique reprenant ce principe de panneaux solaires ?

avatar je-deteste-android- 21/12/2017 - 16:38 via iGeneration pour iOS

Ils sont sérieux avec cette vidéo ??

Image qui bouge + bureau sale derrière…

On parle de Logitech ou d’une chaîne tuto (au moins eux ils nettoient généralement leurs bureau avant de faire leurs vidéo) ? 🤢

avatar Fennec72 21/12/2017 - 18:38 via iGeneration pour iOS

La pièce est noire:
Pas de version blanche?

avatar jt_69.V 21/12/2017 - 19:36

C'est la version pour PC, pas pour Mac. Et de toutes façons elle est en rupture de stock. Ils ne sont décidément pas très forts chez Logitech sur ce coup là !

Mais si on est un peu soigneux il n'est pas très difficile d'extraire le charriot sans le casser et on peut ainsi le réutiliser sans problème.

Par contre je me fais du soucis pour mon K760, sur lequel la batterie n'a pas l'air extractible du tout, contrairement au K750. Donc là quand elle sera morte, il va falloir découper la coque du clavier, ou alors direction la poubelle... Ils ont vraiment la fibre écolo chez Logitech !!!

avatar C1rc3@0rc 22/12/2017 - 02:06

Il faut juste comprendre que concevoir un produit non demontable coute moins cher, surtout sur les echelles industrielles.

On a l'exemple avec les produits Apple: chaque trappe enlevée, chaque point de colle qui remplace une vis, chaque micron de matériaux enlevé, chaque gramme de gagné... sur 160 millions d'iPhone produit au minimum par an ce sont des economies d'echelles qui se comptent en tonnes et en millions de dollars d'economies et donc un gain sur les marges beneficiaires.

Pour ce faire une idee, 0.1 millimetre gagné sur l'epaisseur d'une coque d'iPhone c'est 16km en moins d'alu a traiter et transporter...

avatar PO_ 22/12/2017 - 02:13

Pour info, la batterie m'a coûté 6 € TTC + 3 € de frais d'envois chez all-batteries.fr

avatar thierry37 22/12/2017 - 10:09 via iGeneration pour iOS

Le but de ce clavier c'était pas le solaire ??
Qui permet donc de le recharger moins souvent. Donc idée écolo ?

Questions à ceux qui l'utilisent : est ce qu'il tient plusieurs années ?

C'est bien bon de pleurer parce qu'on pouvait pas changer la batterie. Mais si on le garde pas plus de 4 ans... au final c'est pas non plus le truc écologique qui dure 10 ans.

4-5 touches de mon clavier filaire (Logitech) sont effacées après 1,5 ans. J'espère que ce n'est pas le cas sur les modèles plus chers comme le K750.

avatar jt_69.V 22/12/2017 - 10:42

Le problème du K750 (et surtout du K760) ce n'est pas l'usure des touches, c'est la batterie rechargeable, qui n'est pas conçue pour durer plus de 3 ou 4 ans. Donc le barratin écolo de Logitech ("Alimenté par la lumière", "De Petits Pas Vers Un Avenir Lumineux", "De la conception sans PVC à l'emballage entièrement recyclable, ce clavier est conçu pour minimiser son empreinte écologique") c'est juste du green washing (éco-blanchiment en français). Même chose pour leurs nouvelles souris MX anywhere, à batterie rechargeable mais inamovible, une aberration.

Pages