Le tout soudé, c’est fantastique !

Christophe Laporte |

C’est une tendance de fond, qui déplait à beaucoup d’utilisateurs : Apple soude de plus en plus de composants de ses produits. Il n'était plus possible de changer la batterie de son MacBook Air, il n'est plus possible de changer la RAM du Mac mini, il ne sera bientôt plus possible de rien changer. Le MacBook montre la voie.

Processeur, RAM et SSD sont soudés sur la (petite) carte mère du MacBook.

À première vue, cette évolution pénalise l'utilisateur. Il ne lui est plus possible de donner un second souffle à sa machine, comme c’était le cas auparavant. L’utilisateur peut avoir à juste titre le sentiment d’être lésé, mais les choses sont beaucoup plus compliquées. Si Apple le fait, c’est pour son bien !

Il était une fois le PowerBook G3 Wallstreet

Les moins jeunes d’entre nous se souviennent probablement du PowerBook G3 Wallstreet. Peut-être en ont-ils encore un souvenir ému. C’était incontestablement une bonne machine à une époque où Apple était en grande difficulté.

C’était une vraie machine de geek. Il possédait deux baies, une de chaque côté, où l’on pouvait mettre ce que l’on voulait ou presque : une batterie supplémentaire, un lecteur de disquettes, un graveur CD, un lecteur DVD… Son logement PCMCIA permettait d'ajouter des ports USB, un lecteur Compact Flash, une connexion Wi-Fi, etc.

Crédits : Vectronic's Collections

Mieux encore, à l’intérieur, on pouvait changer la RAM et monter ainsi jusqu’à 512 Mo ! Même chose pour le disque dur, et impensable depuis des années, le processeur aussi. Celui-ci était en effet logé sur une carte fille, une conception qui a fait le bonheur des partenaires d’Apple. Cette machine respirait la solidité, mais c’était également un beau bébé : quasiment 3,4 kg pour un ordinateur équipé d’un écran de 12 pouces.

Avec le temps, le champ des possibles sur les ordinateurs Apple s’est considérablement réduit. La firme de Cupertino a rapidement abandonné l'approche modulaire, lui préférant une intégration toujours plus poussée. Même le Mac mini, autrefois machine de bidouilleurs armés de spatules et de tournevis, a perdu une bonne partie de son intérêt avec sa mémoire soudée. Alors, qu’est-ce qui pousse Apple à faire cela ?

On mettra de côté les intérêts mercantiles : Apple ne se base pas uniquement sur cet aspect pour prendre ce genre de décisions. Ses choix reposent avant tout sur une vision, sur une philosophie, sur son ADN…

Tout d’abord, un constat simple : les ordinateurs que nous achetons sont autrement plus complexes que ceux que nous avions il y a 20 ans. Nous allons vers des appareils toujours plus puissants, toujours plus compacts et moins gourmands en énergie. Aussi fantastique qu’était le PowerBook G3 Wallstreet, aujourd’hui, il apparait face au MacBook comme une machine mal dégrossie.

Le système sur puce de l’iPhone et de l’Apple Watch en est le parfait exemple. L’A10 comprend le processeur, le GPU et même la mémoire vive. Bref, cette puce se substitue à une bonne partie des grosses cartes mères d’antan à elle seule. Le tout dans 125mm2 pour 3,3 milliards de transistors. Ce que vit actuellement le marché de la high-tech, cette miniaturisation continue, c’est le sens de l’histoire.

À tous ceux qui disent qu’Apple n’innove plus, cette miniaturisation est le passage obligé pour voir apparaître sur le marché des appareils de rupture. Imaginez ce que l’on pourra faire le jour où l’on aura l’équivalent d’une carte mère de MacBook Pro dans le système sur puce de l’Apple Watch !

Une vision fermée de l’informatique

Apple s’est toujours présentée comme une entreprise de design. Le reste n’est que secondaire ou presque. C’est toujours le design qui a le dernier mot sur l’opérationnel ou les ingénieurs. Pour le meilleur et pour le pire…

C’est vraiment quelque chose à prendre en compte pour bien comprendre Apple, celle d’hier comme celle d’aujourd’hui. Dans ce domaine, la philosophie d’Apple est exactement la même que celle du temps de Jobs. Ce dernier n’aimait pas que l’on puisse trop bricoler ses produits. En tout cas, depuis son retour chez Apple, il a toujours eu une vision fermée des choses.

Dans les Mac, les machines qui représentent le mieux l’ADN d’Apple, ce sont sans doute l’iMac et le MacBook Pro. Les extensions des ordinateurs sont forcément externes. C’est pour cela que le Californien a toujours misé sur des technologies comme le FireWire ou le Thunderbolt. Cette philosophie est l’exact opposée de celle du PC qui a toujours été plus évolutif, sans que cela ne soit toujours un avantage pour lui.

La vision d'un poste pro chez Apple. A noter que c'est tout aussi valable pour le Mac Pro.
La vision d'un poste pro chez Apple. À noter que c'est tout aussi valable pour le Mac Pro : il ne possède plus de baies SATA, mais a suffisamment de ports Thunderbolt pour accueillir bien plus de stockage que son prédécesseur.

On peut adjoindre jusqu’à 24 appareils aux nouveaux MacBook Pro grâce à leurs quatre ports Thunderbolt 3. Mieux vaut avoir un grand bureau… Cette vision peut même s’avérer être économique pour l’utilisateur. La personne ayant acheté des équipements Thunderbolt 2 pourra continuer à les utiliser sans souci avec un MacBook Pro 2016. Il est plus facile de mettre un adaptateur à l’extérieur qu’à l’intérieur.

Mais alors, qu’est-ce que le design selon Apple ? C’est très difficile à résumer en quelques lignes. L’erreur serait de résumer le design à son simple caractère esthétique. Jony Ive se plait à répéter que ses produits sont aussi beaux à l’intérieur qu’à l’extérieur. Il n’y a qu’à voir les vidéos de présentation, où le designer s’emballe pour des procédés de fabrication, qui montrent des composants s’assembler naturellement.

Apple a toujours estimé que la technologie devait s’effacer au profit de l’utilisateur. Elle doit l’aider et non être une contrainte. Si Apple se bat tant sur la question de la finesse, c’est avant tout pour cela. Il est important de comprendre la philosophie d’Apple (on peut y adhérer ou non), pour comprendre ses choix techniques.

La batterie inaccessible

Le MacBook Air et le MacBook Pro Retina, lorsqu’ils sont sortis, avaient déclenché une levée de boucliers sur un composant bien précis : la batterie. Impossible d’en changer facilement. Il faut impérativement passer par la case SAV ou être bricoleur dans l’âme.

À l’époque, cette décision en avait choqué plus d’un. Les utilisateurs acceptaient que la batterie de leur iPod soit difficilement accessible, mais beaucoup moins celle de leur ordinateur. Quelques années plus tard, cela est semble-t-il entré dans les moeurs. Au passage, il est toujours possible de faire remplacer sa batterie en se rendant dans un Apple Store.

Alors, pourquoi Apple fait cela ? Au lieu d’avoir toute une infrastructure autour d’un composant (coque, connecteur), il n’y a que le composant lui-même. Résultat, on gagne de la place. Autre avantage, en matière d’intégration, Apple peut aller beaucoup plus loin.

L’autonomie est de manière générale le point faible des produits high-tech. Ce qu’Apple a fait notamment sur les MacBook et MacBook Pro pour leur offrir une autonomie satisfaisante est assez exceptionnel. On est loin du petit bloc auquel on a été habitué pendant des années. Si elle rend ses batteries moins accessibles, ce n’est pas pour punir le consommateur, mais pour améliorer son expérience d’utilisation. Cela peut paraitre paradoxal, mais…

RAM et SSD sont toujours moins accessibles

Dans tous ses appareils, Apple cherche à gagner le plus de place possible, parfois pour la batterie, parfois pour rendre ses appareils plus compacts ou légers… Les raisons ne manquent pas.

Mais pourquoi donc ne plus permettre de changer les barrettes de RAM ? En retirant les connecteurs, Apple gagne de la place sur sa carte mère, en hauteur et limite les risques de panne : un connecteur, cela peut casser.

Cupertino améliore aussi la fiabilité et la stabilité de ses machines, car toutes les barrettes RAM ne se valent pas. Vous vous souvenez du Mac qui se met un beau jour à faire kernel panic sur kernel panic sans raison ? D’un point de vue électrique, c’est également mieux.

La mémoire LPDDR3 au coeur des MacBook Air (iFixit)
La mémoire LPDDR3 au coeur des MacBook Air (iFixit)

Autre avantage, la LPDDR3 que l’on retrouve par exemple dans les MacBook Pro est beaucoup plus économique d’un point de vue énergétique que les barrettes traditionnelles. Apple attend sans doute avec impatience Kaby Lake, qui est compatible LPDDR4. Cette évolution consomme encore moins d’énergie et permettra surtout à Apple de proposer en option à ses clients professionnels 32 Go de RAM sur ses portables (lire : MacBook Pro : Intel limite Apple (sur la quantité de RAM)) .

Ce qui est valable pour la RAM l’est également pour AirPort ou le support de stockage. Il ne faut pas perdre de vue qu’un connecteur est un point d’achoppement. Et qu’un connecteur, outre le fait qu’il prend de la place, a ses limites qui lui sont propres. La force d’Apple, c’est d’avoir un contrôle grandissant sur le hardware. Si les SSD des MacBook Pro sont si performants, c’est en grande partie grâce au contrôleur maison d’Apple.

Mis bout à bout, tout cela permet à Apple de proposer des machines plus performantes, moins gourmandes et à terme de minimiser les coûts. Qu’on aime ou non le MacBook, le travail de miniaturisation d’Apple est admirable. Sa carte mère fait davantage penser à celle d’un iPhone que d’un Mac.

image : ifixit
image : ifixit

Quand on évoquait le fait que pour Apple un bon design se juge aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur, le MacBook en est la parfaite illustration. C’est une machine très complexe et qui est composée de seulement quelques pièces distinctes. Et pour les techniciens d’Apple, cette machine présente un avantage assez inattendu : la possibilité de changer très facilement la batterie. Il suffit de changer l’une des deux faces de la machine.

Il y a un autre avantage à ne pas pouvoir changer facilement des pièces. Cela semblera tiré par les cheveux pour certains, pourtant au vu de révélations faites au sujet de la NSA ou du FBI, l'argument de la sécurité ne peut être ignoré. Imaginez ce que l’on peut faire par exemple avec une carte AirPort légèrement bidouillée à votre insu…

L’industrie informatique entre enfin dans l’âge adulte

Il est tout à fait possible d’établir un parallèle avec l’automobile. Comparez une voiture à essence à une voiture électrique, le bricoleur du dimanche est autrement plus limité (sauf sur le plan logiciel, mais c’est une autre histoire et c’est d’ailleurs plus que jamais le nouveau terrain de jeu des bidouilleurs).

Quand on a suivi pendant des années l’industrie informatique, on peut trouver cette tendance de fond ennuyante. C’est la mort du geek en quelque sorte. Cette approche n’est pas sans défaut : s’il y a une panne, il faudra dans bien des cas changer la carte mère. Sur les anciennes machines, avec de la chance, un défaut pouvait se limiter à un composant.

Mais aussi sexy fût-il, le PowerBook Wall Street (dont le prix oscillait entre 2299 $ et 7000 $) ne fait pas le poids avec un MacBook Pro 2016 en termes de fiabilité et de longévité. Trois ans après sa sortie, ce modèle faisait déjà pâle figure face au processeur G4 qui avait une fréquence d’horloge deux fois plus importante. Dans cette course à la puissance, qui ressemble de plus en plus à une course d’escargot, le MacBook Pro 2016 sera sans doute loin d’être ridicule dans 5/10 ans.

Le MacBook Pro 2016 en kit - image : iFixit

À l’heure du bilan, il faut bien reconnaitre que les ordinateurs n’ont jamais été aussi stables et fiables qu’aujourd’hui. Et les choix de design d’Apple ne sont pas étrangers à cela.

Le drame de l’informatique, du moins pour les passionnés, c’est que l’ordinateur de 2016 ressemble de plus en plus à une machine à laver ou un four à micro-ondes. On le branche, ça marche et cela fait le travail demandé. Acheter un ordinateur aujourd’hui revient à acheter une voiture. On les remplace uniquement quand ils sont en fin de vie, et plus toutes les deux ou trois révisions comme à la grande époque. Je trouve ces MacBook Pro 2016 très intéressants, mais jamais l’idée de me séparer de mon Retina 2014 ne m’est venue à l’esprit…


Tags
avatar colossus928 | 

@lll

Écologie :
Comment est ce que tu recycles les "déchets" quand tu changes toi même tes composants ?
Au contraire, Apple le sait.

avatar will42 | 

Je suis désolé mais cette analyse bien que défendable ne tiens pas économiquement parlant pour le consommateur. Même si la majorité des mac finissent matériellement comme ils sont arrivés, je ne peux m'empêcher de penser à tous les clients que j'ai dépanné en proposant le remplacement d'un composant plutôt que le rachat d'une machine neuve.

Les composants du type mémoire vive ou disque dur (classique ou SSD) évoluent très vite en baisse prix, c'était l'occasion de faire évoluer un mac non optionné à l'achat.

avatar Nom d'utilisateur | 

Ça ct avant.

avatar Saint-Jey | 

En fait ce qui me dérange le plus dans ces pratiques, ce n'est pas forcément qu'on ne puisse rien changer dans sa machine (c'est embêtant c'est sûr mais pas rédhibitoire pour beaucoup de gens / ca l'est pour moi ceci dit ) non ce qui est rédhibitoire c'est que des que quelque chose casse, l'ordinateur va à la benne. Et en 2016, avec tout ce qu'on sait sur la crise écologique, je trouve ça inacceptable et indéfendable !

avatar Grizzzly | 

@Saint-Jey

Ah mais non il ne faut pas le mettre a la benne !
Ramenez le a Apple et croyez moi ils ne vont pas le jeter. Les pieces sont recuperees, recyclées, les ordinateurs reconditionnés.

avatar Saint-Jey | 

Il parait... Mais qu'en est-il dans la réalité ?

avatar awk | 

@Saint-Jey

Tu connais la proportion de machines qui sont réparée hors garantie quand bien même tout est modulaire ?

Le soucis n'est pas que les machines soit où non modulaire, mais notre modèle de civilisation qui ne valorise en rien la réparation de ce qui semble plus ou moins obsolète.

avatar Saint-Jey | 

@awk

Et donc, il faut aggraver le souci encore plus, fermer les yeux et donner raison à Apple sur ces pratiques moyenâgeuses ?
Bravo, bel esprit. Quand tes enfants seront atteints de maladies rares à cause de notre comportement de parasites, il sera trop tard pour te dire que tu avais tort !

avatar awk | 

@Saint-Jey

"moyenâgeuses"

Tu es certains de ton qualificatif ?

avatar Saint-Jey | 

Oui, j'en suis certain (sans "s" d'ailleurs). Car la consommation sans souci de l'impact remonte à bien longtemps (les premières traces de plomb datent de l'empire romain). Donc au moyen âge, cette attitude était déjà présente, mais j'aurais pu remonter bien avant.

avatar awk | 

@Saint-Jey

Plus que capilotracté ?

Les mots ont un sens en abuser c'est le vider de tout sens ?

avatar awk | 

@Saint-Jey

Nullement il faut agir globalement, politiquement pour changer les mentalités...

Se faire un point de fixation sur Apple est inepte ?

C’est juste se tromper de guerre en attaquant un bouc-émissaire.

Les machines réparables facilement ne sont sue fort peu réparé, c'est là un sujet bien plus significatif ?

avatar Saint-Jey | 

Justement tu corrobores mes propos ! J'ai choisi, je me monte un pc où chaque composant est choisi en fonction de sa durée de vie et où chaque composant peut être changé sans jeter la machine aux ordures.
Je ne fais pas une fixation sur Apple, c'est juste que j'ai décidé d'agir et qu'Apple ne remplissant plus les critères que je juge important, je boycotte.
Pas de bouc émissaire, toutes les sociétés agissant de la sorte seront boycottées.
Ce sera ma petite contribution pour la planète. Aussi insignifiante soit-elle, si elle était répliquée par des millions/milliards d'individus, ces entreprises changeraient rapidement leur fusil d'épaule

avatar awk | 

@Saint-Jey

C'est toujours très bien d'agir sur son périmètre, après il faut faire attention à ne pas se donner bonne conscience à moindre frais en se trouvant quelques bouc-émissaires.

In fine les machines d'Apple "réparable" ne seront pas significativement moins réparées que les machines "réparable" de la concurrence.

Croire que la question est la potentialité de réparation c'est passé à côté de la réalité des enjeux.

avatar Saint-Jey | 

Par hasard, tu lis les commentaires ?

"après il faut faire attention à ne pas se donner bonne conscience à moindre frais"->J'ai pourtant bien dit que ce n'était qu'une maigre contribution, pas d'héroïsme déguisé. Je sais que de toute façon, je n'en fais pas assez pour la planète et qu'il faut aller plus loin dans l'écologie.

"en se trouvant quelques bouc-émissaires" -> j'ai pourtant bien écrit qu'Apple n'était pas la seule entreprise que je boycotte désormais.

"In fine les machines d'Apple "réparable" ne seront pas significativement moins réparées que les machines "réparable" de la concurrence." -> tu as des chiffres/sources qui étayent tes propos ? Si non, ton propos n'est ni plus ni moins qu'une affirmation de comptoir

"Croire que la question est la potentialité de réparation c'est passé à côté de la réalité des enjeux." -> Croire, c'est 50% du chemin parcouru. Ce qui ne croient en rien ne font rien.

Tout ça pour dire que ton discours moralisateur ne fait malheureusement pas avancer le débat. Ou alors, tu préfères fermer les yeux sur tous les éléments qui te dérangent et ne vont pas dans ton sens. Je serais curieux de savoir quelles règles tu t'appliques pour faire avancer la cause écologique. Je ne doute pas que tu sauras nous éclairer, nous pauvres êtres perdus dans l'obscurité.

avatar Bigdidou | 

@Saint-Jey
"Tout ça pour dire que ton discours moralisateur ne fait malheureusement pas avancer le débat."

Il s'en fout royalement, de faire avancer quoi que ce soit d'autre que son égo.
Comme dirait un contributeur plus haut, ça lui suce une boule sans mouiller l'autre.

avatar awk | 

@Bigdidou

Tu crois vraiment que je suis là pour des enjeux d'ego ? Que c'est primaire ?

avatar awk | 

@Saint-Jey

Tu ne comprends pas que je te dit simplement que tu te trompe de débat, de guerre et de champ de bataille, nullement qu'il ne faut pas agir.

À titre perso je suis impliqué dans une structure associative de reconditionnement d'ordinateurs et de matériel technique dans l'esprit d'un Emaus technique ?

avatar poco | 

@ awk :

T'es vraiment un boulet mon gars et tu ne t'en rends même pas compte…

Un jour t'es dans les confidences de Tim,
Un autre jour tu fais partie des initiés de Polytechnique,
Tu as 6 MacPro quand on te demande si tu en as (comme par hasard)
Tu es maintenant l'Abbé Pierre de l'informatique

Demain Batman! Trop fort Awk

MYTHOOOOOOOOOOO!!!!!

avatar awk | 

@poco

"Un jour t'es dans les confidences de Tim"

Je n'ai strictement jamais avancé quoi que ce soit de cette acabit ?

"Un autre jour tu fais partie des initiés de Polytechnique"

Absolument pas j'ai juste démasqué un mythomane qui prétendait être un X sans connaître les traditions de la maison, ni même l'argot des taupins.

Mon alma mater n'est pas sur le Platâl ?

Tu as 6 MacPro quand on te demande si tu en as (comme par hasard)

En premier lieu deux douzaines cela fait 24 et non 6.

En second lieu d'autres pourront témoigner que je ne met pas en avant ce parc de Mac Pro 2013 juste pour répondre à ta question.

C’est un élément que je met en avant depuis fort longtemps quand on aborde la question de cette remarquable machine ?

"Tu es maintenant l'Abbé Pierre de l'informatique""

Là encore caricature ridicule, être impliqué dans la vie associative, dans le militantisme... ne signifie en rien l'être à plein temps ?

Je suis président de trois associations cela te défrise? ?

Tu dois avoir une vie bien plate pour t'étonner du rien de diversité des rates éléments de la mienne que j'ai pu mettre en avant ?

Pour finir je ne fais jamais appel à l'argument d'autorité pour donner du poids à mes propos donc la mythomanie que tu fantasmes ne me servirait pas à grand chose ?

Tu prêtes ou pas de la valeur à mes propos, je n'essaierai jamais de te convaincre en mettant en avant mon CV ?

avatar poco | 

@ Awk

"Mon alma mater n'est pas sur le Platâl ?" : Si tu veux par ler de celui de Saclay, je m'en doute bien à la vue de tes écrits ? Un X digne de ce nom, sait raison et humilité garder ?

Pour ce qui est de ma vie, elle n'est pas si plate que çà t'inquiète. J'me touche pas devant un écran à me faire mousser (en faisant chier la communauté) sur une vie de mytho. Moi c'est comme Auchan : "La vie, la vraie" ?

Tu n'as toujours pas répondu à ma dernière phrase : "Demain Batman" ? (ou Spider Man?) ?

avatar awk | 

@poco

"Si tu veux par ler de celui de Saclay"

Le Platâl est le plateau de Saclay, donc "celui" est idiot dans ce contexte, il n'y a pas d'autre Platâl.

Les locaux historique de la montagne Sainte-Geneviève ne sont nullement désignés ainsi.

Pour le reste tu te fais les idées que tu veux avec les moyens à ta disposition, aucun pb ?

avatar poco | 

@poco

"Si tu veux par ler de celui de Saclay"

Le Platâl est le plateau de Saclay, donc "celui" est idiot dans ce contexte, il n'y a pas d'autre Platâl.

T'es vraiment mignon toi ?

Pour le reste tu te fais les idées que tu veux avec les moyens à ta disposition, aucun pb ?

Alors Batman ou Spiderman? ?

avatar awk | 

@poco

"T'es vraiment mignon toi ?
"

Effectivement je suis mignon, mais en plus je n'enfile pas les inepties comme tu le fait.

Ta phrase sur le Platâl n'avait bien aucun sens, ne t'en déplaise ?

avatar poco | 

@awk

Oh oui Grand Maître tu as toujours raison. Comment fais-tu?

Alors, Batman ou Spiderman le mytho?

avatar Saint-Jey | 

tu perds ton calme awk, cela se voit, tes fautes d'orthographe se multiplient et ton ton est moins châtié.
Attention également, reconditionnement ne signifie pas sauvegarde de l'écologie mais c'est déjà un pas. Que Dieu t'aie en sa sainte garde

avatar awk | 

@Saint-Jey

Si tu imagines que mon orthographe est conditionnée par mon calme ?

avatar Saint-Jey | 

C'est moins agressif que les gens qui conseillent d'acheter un bescherelle, non ?

avatar Nom d'utilisateur | 

???

avatar DotMac | 

Pourquoi s'offusquer que tout soit soudé ????

Une nouvelle version sort vous l'achetez, c'est pas plus compliqué !

avatar awk | 

@ShowMeHowToLive

Yep, la je suis sur un MBA mid-2012 alors qu'il n'y a pas si longtemps je changé de machines tous les 18 mois ?

Et je suis fort loin d'être le seul dans ce cas, il n'est qu'à voir les statistiques de fréquence de renouvellement actuelles ?

avatar macfredx | 

@ ShowMeHowToLive :

C'est ce que je pense aussi.
On est maintenant arrivé à une certaine maturité qui permet de garder ses machine plus longtemps, sauf besoins "pointus".

avatar Nom d'utilisateur | 

C'est pourtant simple

avatar lolo-69 | 

Quoi qu'en disent certains intégristes de la Ste-Pomme, c'est un nouveau concept de machines jetables, irréparables passés les trois ans de garantie quasi obligatoire.
Marque qui n'a de "premium" que le prix pratiqué et dont le volet écolo n'est qu'esbroufe marketing.

avatar poco | 

@lolo-69

"Ste-Pomme, c'est un nouveau concept de machines jetables, irréparables passés les trois ans de garantie quasi obligatoire.
Marque qui n'a de "premium" que le prix pratiqué et dont le volet écolo n'est qu'esbroufe marketing."

?

avatar awk | 

@lolo-69

Les millions de client d'Apple sont tous des intégriste décérébré, c'est si simple en fait ?

avatar lolo-69 | 

Non, pas tous/tes, cher Rantamplan.
Justes celles et ceux qui sont tellement aveuglés, au point de passer leur vie a défendre l'indéfendable sur ce forum contre celles et ceux qui savent rester critique, et voient plus en Apple un fabricant qu'un dououdou intouchable.

Doudou tellement intouchable que même s'il en venait à produire des étrons en tube vendus au prix du platine, il serait malgré tout vénéré par ce type de personnes, et là, en un sens, oui, il faut être décérebré.

avatar Awk_ | 

@lolo-69

Je meurs pour apple

avatar ce78 | 

Je connais un moyen de tout changer : prendre un portable Windows/PC. Trois fois moins cher et modulable.

avatar lll | 

@ce78 Que crois-tu qu'il adviendra de ceux qui râlent quand leur machine aura rendu l'âme ? Je pousse mon iMac de 2011 jusqu'à ses derniers retranchements, idem pour un MacBook de 2010, mais les utiliserais-je encore si je n'avais pu y ajouter un SSD ou de la RAM facilement ?

La prochaine fois, je crois bien que je ferai le switch à l'envers (hctiws, donc !), histoire de voir si la vie sous Windows est si pénible qu'on le dit.

avatar Dumber@Redmond | 

@ce78

Et complément pourri de A à Z..
Un truc PAS cher mais une vraie poubelle.. on en a pour son argent !

avatar awk | 

@ce78

Dont les possibilité d'extensions ne seront que très marginalement utilisées et la réparation en cas de défaillance hors garantie encore moins courante de part le coût de la réparation au regard de l'achat d'une nouvelle machine semblant plus performante et moins onéreuse.

Ce n'est pas le fait qu'un produit technique soit réparable qui fait qu'on le répare plus qu'un autre, c'est une mentalité de société.

Qu'ils soient ou non réparable fort peu de produit le sont et plus encore quand ils sont peu onéreux.

avatar Nom d'utilisateur | 

"Trois fois moins cher" extrêmement faux !

avatar CNNN | 

Dans l'article il manque (volontairement ?) l'aspect réparation.. Apple propose une garantie d'un an seulement (en râlant on pousse à deux ans). Mais à la moindre panne après cette période on sera obligé de racheter une machine.
Le consommateur se retrouve piégé, sans parler du côté écologique...

avatar lll | 

@CNNN : Oh, tu peux procéder au remplacement de la carte soudée en cas de problème de RAM, ne t'inquiète pas, ça ne te coûtera que 40 % du prix de l'ordinateur !

avatar awk | 

@CNNN

Comme dit plusieurs fois la pratique de la réparation des objets est ultra minoritaire dans nos sociétés même quand elle est facile ?

Nous sommes là typiquement devant un faux procès et une erreur sur l'objet de la guerre à mener.

avatar adixya | 

Oui personne n'upgrade ses ordinateurs c'est bien connu, à part deux trois excentriques...
N'importe quoi.

avatar awk | 

@adixya

En premier lieu j'évoquais ici la réparation, en second lieu l'upgrade est une pratique fort marginale.

Ce qui ne veut évidement pas dire que personne ne la pratique comme tu le met en avant en caricaturant bétemment mais propos.

avatar lll | 

"Comme dit plusieurs fois la pratique de la réparation des objets est ultra minoritaire dans nos sociétés même quand elle est facile ?

Nous sommes là typiquement devant un faux procès et une erreur sur l'objet de la guerre à mener."

@awk Ah, tu connais les besoins des millions d'utilisateurs d'Apple ? Intéressant !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR