Fermer le menu
 

iMac Retina 4k : le détail qui gâche tout

Christophe Laporte | | 17:27 |  340

À la rédaction, les machines de test se succèdent tout au long de l’année (enfin surtout à la fin de l’année). Certaines ne suscitent plus une grande curiosité sauf de la part du testeur (c’est le cas du MacBook Pro 15” par exemple), d’autres au contraire ont ce petit plus qui fait qu’on n’hésite pas à faire joujou avec dès que le testeur a le dos tourné.

Ce fut le cas pour le MacBook et incontestablement, l’iMac 21,5 pouces avec écran Retina 4K appartient aussi à cette seconde catégorie. Cette machine a quasiment tout pour elle : un design très mignon (nettement moins imposant que le 27”), un écran Retina de très grande qualité, un processeur qui satisfera le commun des mortels…

Malheureusement, un point vient tout gâcher : le disque dur. Comme indiqué dans notre test, celui-ci se révèle moins rapide qu’un disque dur présent sur un iMac de 2011. Comment Apple peut-elle faire cela ? On ne parle pas d’une machine d’entrée de gamme (sur laquelle on aurait « toléré » une telle pingrerie), mais d’une machine vendue 1699 €, et qui représente le haut de gamme en 21,5”.

La stratégie d’Apple est claire et nous a été parfaitement résumée récemment par un revendeur : pousser à tout prix le consommateur à prendre au moins l’option Fusion Drive 1 To facturée 120 €.

Apple a toujours poussé les utilisateurs à monter en gamme. Cela fait partie du jeu, sauf que ces dernières années, certaines configurations sont de plus en plus des faire-valoir. Et là où Apple incitait le client à prendre des options supplémentaires sur une configuration, elle le force presque désormais. C’est d’autant plus vrai que ces machines sont fermées comme jamais et ne pourront pas connaître une seconde vie grâce à des ajouts ou remplacements d’éléments internes.

Dans les réactions, un lecteur affirmait récemment que son iMac 24“ acheté il y a quelques années connaissait une seconde jeunesse depuis qu’il l’avait doté d’un SSD et de 8 Go de RAM. Rien de cela n’est possible sur cet iMac 4K, il faut tenter d’évaluer, dès la commande, ses besoins futurs.

En début de semaine, nous évoquions les lenteurs de certaines transitions sur Mac comme le passage au Retina, ou l’homogénéisation de la connectique. On aurait pu évoquer la question du stockage. Les portables d’Apple, à l’exception du MacBook Pro 13" SuperDrive, affichent des débits en lecture/écriture qui sont sans commune mesure avec l’iMac et le Mac mini. D’ailleurs, sur les portables, c’est l’un des secteurs où les gains sont les plus importants d’une génération sur l’autre.

Alors oui, il est difficile de proposer à des coûts raisonnables des SSD de 1 ou 2 To sur les iMac. Par contre, le Fusion Drive est un excellent compromis. Trois ans après son introduction, on s’étonne qu’Apple n’ait pas davantage généralisé cette idée. Il commence seulement à être proposé de série à partir de l’iMac 27” de milieu de gamme, lequel coûte la bagatelle de 2 299 €. C’est d’autant plus frustrant qu’Apple est parvenue à réaliser des économies sur le Fusion Drive 1 To, lequel n’embarque plus que 24 Go de mémoire flash, contre 128 Go précédemment. Et justement, ce Fusion Drive rachitique aurait été parfait pour des configurations d’entrée / milieu de gamme.

Au passage, on s’étonne de manière générale d’une certaine clémence à ce sujet de la presse high-tech notamment aux États-Unis. Ce test de Macworld en est un parfait exemple. La liste des défauts (et pas des moindres) est beaucoup plus longue que celle des qualités, le problème du disque dur est reconnu, mais cela n’empêche pas le testeur de lui accorder un très bon 4/5. Si après cela Apple ne se sent pas confortée dans ses choix…

Alors, l’argument que certains emploient souvent pour défendre Apple sur le sujet, c’est que cela convient parfaitement au commun des mortels. Le problème, c’est que le « commun des mortels » utilise depuis des années déjà des smartphones ou des tablettes qui offrent un niveau de réactivité sans rapport avec cet iMac.

Comment expliquer qu’un ordinateur qui coûte 1 700 € soit moins réactif qu’un iPad qui coûte trois fois moins cher ? D’autre part, on entend à longueur de journée chez les dirigeants d’Apple, que la technologie doit être transparente… Pas certain que l’utilisateur qui doit attendre plus d’une minute le démarrage de son ordinateur, chèrement payé, fraîchement installé et pas encore alourdi de logiciels supplémentaires, trouve la technologie de cet iMac très transparente.

D’où cette énorme déception, au lieu de faire de cet iMac 4K une machine incroyablement séduisante, Apple en a fait une machine frustrante. Frustrant !

Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


340 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar crazy_c0vv 22/10/2015 - 18:09

Faudrait peut-être arrêter de croire que les acheteurs de Mac sont des crétins finis incapables de voir la différence entre un ordi sous HDD 5400tr et un SSD.
Je pense que si ma mère achetait cet ordi, elle le trouverait lent.

@kelkun
"Pourquoi Apple propose encore des HDD classiques? Et bien sans doute parce que ça permet d'avoir un premier prix plus intéressant, sachant que ce sont déjà des ordinateurs très haut-de-gamme, au moins ils proposent aux plus petites bourses de bénéficier d'un iMac sympa avec le meilleur écran possible! S'ils avaient mis qu'un Fusion Drive direct, vous leur auriez reproché le prix qui aurait augmenté depuis la génération précédente."

Non, Apple propose encore des HDD lents pour ne pas rogner sur leur sacro-sainte marge à 2 chiffres. Et non, un ordinateur équipé d'un disque à 5400tr, en 2015, ce n'est pas du haut-de-gamme. C'est de l'entrée de gamme, point.
Les ordinateurs d'Apple ne sont pas homogènes dans leur configuration de base. Ceci est honteux, car si on reprend l'argument des utilisateurs lambda, aucun ne va ajouter un FusionDrive ou du Flash, ne sachant pas ce que c'est.

Apple continue de tirer la corde, quelle sera la prochaine pingrerie ? Vendre l'iMac sans clavier ni souris, pour laisser le choix aux acheteurs ?

Aujourd'hui la différence de prix par rapport au PC ne permet plus d'accéder à un niveau de fabrication et de performance qui en vaille la peine. C'est dommage.

Bien entendu qu'Apple est une entreprise de luxe qui cherche à faire des bénéfices, il ne faut pas oublier ça. Mais que dirait-on si, Audi, marque luxueuse, décidait de vendre ses voitures équipées d'un moteur 4 cyl 1.2L de 60ch, au même prix qu'actuellement ? Forcément la marque serait décriée de tous les côtés. Elle perdrait de son image de luxe. Les gens n'achèteraient plus.

Un ordinateur haut-de-gamme, ce n'est pas qu'une belle dalle emballée dans un bel aluminium. La rapidité et les performances doivent être là aussi.

avatar jgraph 22/10/2015 - 18:10 via iGeneration pour iOS

Forcer non, inciter oui. Apple ne force personne à acheter leur produit et encore moins prendre les options, on peut très bien acheter l'iMac sans aucune option, il sera plus lent, aura des saccades mais il fonctionne de base donc aucun forçage au niveau de la vente.

Vendre une voiture avec les roues en options s'apparente à du forçage pour rouler avec mais ici l'ordinateur est complet et fonctionnel, peu confortable mais fonctionnel. Après, à ce prix c'est exorbitant mais rien n'oblige les gens à acheter des produits Apple, il existe d'autres produits sur le marché.

avatar fte 22/10/2015 - 18:18 via iGeneration pour iOS

Et oui. Frustrant.

Moi qui renouvelais mes Mac pratiquement chaque année (outil de travail) depuis plus de 20 ans, j'ai cessé de le faire il y a 5 ans. C'est à ce moment que les machines ont cessé d'être ouvrables, et bricolables.

Il y a 2 ans, las des lenteurs de mes Mac, j'ai buildé un PC taillé pour certaines tâches que je ne pouvais plus supporter de confier à l'iMac : transcoding vidéo, creative suite... Le pied.

Toutes les mises à jour de machines ont été frustrantes ici ou là, mais j'avais de grands espoirs pour Skylake. Ces foutus iMac (27") auraient eu de ces ports Thunderbolt 3 multiprotocole, ou plus simplement un unique port USB 3.1 gen 2 (plus rapide que du SATA3), j'aurais acheté. Ou enfin un SSD sur port M.2, même si ces machines sont infernales à ouvrir. Et bien non, que dalle. Que de la connectique de 3 ans d'âge.

Stop. J'en ai marre. Les iMac et moi, c'est terminé, j'abandonne.

Mon prochain Mac sera un MacBook Pro, qui remplacera mes Mac actuels. Lorsqu'Apple livrera un MacBook Pro doté d'un USB à 10 Gbps. Ça prendra un mois, un an, plus, qu'importe. Si c'est nécessaire, je monterais un hackintosh avec mes pièces de recup.

Frustrant. Et énervant. Et la vie est trop courte pour s'énerver là dessus. Vive les PC. :/



avatar violonisme 22/10/2015 - 18:21 via iGeneration pour iOS

Sans avoir des gros besoins de "pros" , le passage de mon macmini au ssd à été un changement radical. Pour pouvoir utiliser GarageBand avec 5 ou 6 pistes et un plugin audio unit, le Ssd est juste indispensable. En effet, avoir sans arrêt des erreurs "disk too slow", au milieu d un riff, c est frustrant. Très frustrant.
De plus, le swap est quand même beaucoup moins problématique avec un ssd.

avatar TomSupraBoy 22/10/2015 - 18:21 via iGeneration pour iOS

9to5mac a réalisé un bon article sur le questionnement de la pingrerie d'Apple avec une intro des plus efficaces.

In 1995, two years before his return to the company, Steve Jobs gave a characteristically blunt answer when asked why Apple found itself struggling in the early to mid 1990s. The issue, he said, was that Apple had gotten greedy:

"What ruined Apple wasn’t growth … They got very greedy. Instead of following the original trajectory of the original vision, which was to make the thing an appliance and get this out there to as many people as possible, they went for profits. They made outlandish profits for about four years… What that cost them was their future. What they should have been doing is making rational profits and going for market share." - Steve Jobs

avatar DoudouGalak 22/10/2015 - 18:24 via iGeneration pour iOS

Berk... Effectivement ça gâche tout !!! Chez Apple le fric c'est chic

avatar Lopokova Lydia 22/10/2015 - 21:05

@DoudouGalak

Pourquoi ailleurs c'est différents ?

Il faut vite prévenir les actionnaire pour faire virer le CEO :-)

avatar nayals 22/10/2015 - 18:27 (edité)

Oui, je suis bien d'accord. Petit exemple :
Mon iMac acheté fin 2009, et un peu dopé par la suite (ajout d'un SSD + RAM) : 1200 € au total.
Sur certains points plus performant que l'iMac entrée de gamme actuel, à 1100 €, sorti 6 ans plus tard.
Comparez par vous-même : (à gauche, mon iMac de 2009)

Processeur : Intel bi-coeur 3,06 GHz VS Intel bi-coeur 1,6 GHz
Stockage : Fusion Drive (500 Go à 7200 tpm + 256 Go de SSD) VS disque dur 1 TB à 5400 tpm
RAM : 16 Go vs 8 Go
Écran : identique (1080p)

avatar malcolmZ07 22/10/2015 - 18:28 via iGeneration pour iOS

Les macs ont un très mauvais rapport qualité prix très mauvais ces dernières années.....

avatar Ellipse 22/10/2015 - 18:29

@lmouillart

"Comme son nom l'indique, l'entrée de gamme de l'imac retina 4k est le bas de la gamme imac, il est plutôt logique qu'il se pare des équipements bas de gamme, non ?"

Non, il y a encore des modèles non 4k.

Plus ça va, plus le rapport qualité(et réparabilité)/prix se détériore. C'est lamentable, Apple revient lentement et sûrement à l'ère Sculley avec une gamme illisible et dictée uniquement par le marketing.

@enzo0511

Depuis longtemps, les ordinateurs utilisent le HD comme cache pour la mémoire vive (swap). Alors oui, l'utilisateur lambda voit plus que nettement la différence lorsqu'il ouvre plusieurs applications.

Pour moi, cela devient de plus en plus scandaleux de ne pas pouvoir changer ou mettre à jour les éléments suivants "facilement", à savoir dans l'ordre :

- batterie
- disque dur ou SSD
- RAM

C'est le minimum syndical.

avatar Lopokova Lydia 22/10/2015 - 18:31 (edité)

"Le problème, c’est que le « commun des mortels » utilise depuis des années déjà des smartphones ou des tablettes qui offrent un niveau de réactivité sans rapport avec cet iMac."

Je vais me fare conspuer mais si Apple se trompe sur la capacité d'une part de sa cible de ne pas se sentir frustré avec cette offre, elle le paiera commercialement soit en vendant mal cette offre, soit en perdant en satisfaction client.

Je crois très honnêtement que nous ne sommes pas ici équipé pour apprécier comment sera perçu le fait d'avoir cette configuration par une bonne partie des cibles, tant une masse conséquente d'utilisateur est à des années lumière de ce que nous connaissons en terme de rapport à l'outils informatique.

C'est un peu comme les iPhone à 16Go, nous sommes quasiment incapable d'imaginer qu'une part non négligeable d'utilisateurs d'iPhone n'installe qu'une poignée d'app, ne joue pas, n'a presque pas d'image sur son smartphone et n'écoute pas de musique avec.

Il existe un pan conséquent des utilisateurs sous exploitant d'une manière incroyable la possibilités des outils qui leurs sont proposés et restant très loin des limites de configurations qui nous semblent anémiques.

On a tous beaucoup de mal à imaginer ce qui est si loin de nous en terme de pratiques et d'usages

avatar oomu 22/10/2015 - 18:31 (edité)

"Alors, l’argument que certains emploient souvent pour défendre Apple sur le sujet, c’est que cela convient parfaitement au commun des mortels. "

je REJETTE cet argument.

NON, le "commun des mortels" (genre vous êtes des super-héros ? et le professionnel est un mutant au super pouvoir) a besoin de +

avec l'évolution des OS qui font tout (tout et vraiment tout, indexant, synchronisant, sauvegardant en permanence, avec des interfaces chatoyantes), la machine bosse beaucoup. Un ordi réactif c'est un gain de temps.

Les "gens" (moi, vous, elle) ont des hobbies, ils achètent des ordis hors de prix aussi pour de solides raisons. Quand la machine patine parce que on ouvre plein de documents, on bricole, on travaille, CA SE VOIT.

Mais sérieusement. Je vais prendre un exemple concret: vous faites de la généalogie ? ET bien c'est un univers de différence entre un macbook sur SSD et un mac en disque dur de _5400_ tours.

sérieusement. C'est la différence entre "je t'envoie le PDF de la mairie de Moncuq que j'ai récupéré dans les mails du maire, hop." et " attends spotlight me gonfle, j'ouvre le dossier. je sais plus lequel c'est.. Aperçu est en train de s'ouvrir ..ha c'est pas le bon.. Mail rame.."

et je ne fais que transcrire du vécu de ma famille.

-
J'ai toujours sciemment éviter les disques durs de 5400 tours, prendre une option ne me dérangeait pas
Mais les iMacs étaient moins cher et pas fermés.

Maintenant, on est attaqué sur deux fronts simultanés : verrouillées ET prix fortement augmenté.

Il est légitime de dire "hola ho ! stop Timmy. Je t'ai toujours suivi, mais là tu déconnes sec."

avatar Lopokova Lydia 22/10/2015 - 18:57

@oomu

Cela me surprend que tu ne puisses imaginer qu'une part non négligeable de client puisse acheter un iMac pour le sous-exploiter de manière incroyable.

- Aller sur le Web
- Faire des mail
- Un vague courrier de temps à autre
- Gérer quelques photos

Et that's it

C'est là une cible qu'on ne veut ou peut pas voir, mais que les industrielles n'oublient pas de cibler dans toutes les gammes de prix.

avatar lmouillart 22/10/2015 - 18:57

C'est pour ces usages que les Chromebook et Chromebox sont parfaitement adaptés.
Il coûtent 10 fois moins qu'un imac (200€, contre 2000€), et possèdent désormais TOUS un SSD/emmc.

Rapide, fiable, très bon marché, et simplissime.

avatar patrick86 22/10/2015 - 20:03

"C'est pour ces usages que les Chromebook et Chromebox sont parfaitement adaptés."

Vous avez oublié de préciser : ceux sur lesquels ont peut remplacer Chrome OS par Ubuntu facilement.

Allez donc expliquer à un utilisateur lambda qui bite pas grande chose à l'informatique, que pour imprimer il lui faut une imprimante et son Chromebook tous les 2 connectés à Internet et enregistrés sur un compte Google. C'est absurde et je comprendrais parfaitement qu'on me rétorque "ben c'était plus simple avec la machine à écrire !".

C'est typiquement pour ce genre de conneries que nos ainés sont énervés de devoir utiliser l'informatique pour des démarches qu'il leur paraissaient plus facile d'effectuer avant (avec papier, téléphone voire Minitel).

Pour des usages de base comme décrits par Lopokova Lydia, un ordissimo à la rigueur, mais un Chromebook non. J'ai un minimum de respect pour mes clients.

avatar Ghaleon111 23/10/2015 - 09:32

Mauvais exemple puisque le compte google se fait a l'allumage de la machine et tout le monde utilisent leurs imprimante en wifi aujourd'hui donc c'est carrément automatique

avatar patrick86 23/10/2015 - 09:42 via iGeneration pour iOS

@Ghaleon111 :
Toutes les imprimantes wifi ne sont pas compatibles Google Cloud Print.

Pour les non compatibles, il faut un PC sous Windows avec Chrome installé dessus, qui servira à connecter l'imprimante (reliée au PC via USB ou réseau) au compte Google.

Évidemment, ce PC doit être allumé et connecté à Internet chaque fois que l'on souhaite imprimer.

Quand à affirmer que tout le monde utilise des imprimantes wifi, c'est une vaste blague.

Bien des gens ont autre chose à foutre que de racheter une imprimante à la moindre nouveauté — ou absurdité selon les cas — technique.

avatar Ghaleon111 23/10/2015 - 22:37 (edité)

Aujourd'hui tout le monde a un pc Windows avec Chrome connecté à internet, la majorité en tout cas et ça fait aussi des années que toutes les imprimantes sont wifi et que la configuration se fait quasi tout seul

avatar Lopokova Lydia 22/10/2015 - 19:17

@lmouillart

Evidement mais si la consommation était un acte cartésien et rationnelle, liant un besoins avéré et parfaitement défini à ce qui peut y répondre sans sur-dimensionenemnt, cela se saurait :-)

Il y a un rapport à l'image de marque, à l'esthétique de l'objet, au plaisir que l'on a à le posséder ...

Avec des critères rationnelles nous ne croiserions pas autant de SUV 4x4 ne jamais sortir d'une agglomération et d'une route goudronnée, de voiture de sport condamné à être exploitée à quelques % de leur potentiel sauf à sortir de la légalité ...

Et il en est de même avec une masse incroyable de produits.

Une masse folle de la consommation est basée sur la sous-exploitation du potentiel de ce que l'on possède mais sur la satisfaction de posséder ce potentiel :-)

Il en est au passage de même pour les iPhone dont une part non négligeable est sous-exploitée dans des proportions que nous sommes incapable d'imaginer ici.

avatar oomu 22/10/2015 - 19:22

le problème des chromebook reste le logiciel.

Déjà que des gens s'acharnent à considérer qu'ios est inutile, alors que dire des chromebook...

avatar lmouillart 22/10/2015 - 19:34

"le problème des chromebook reste le logiciel."
Pour l'utilisation décrite ci-dessus, non aucun soucis.

avatar Lopokova Lydia 22/10/2015 - 19:41

@lmouillart

Effectivement d'un point de vu purement fonctionnel, ça le fait

Mais un produit grand publique ne se vend pas que sur cet aspect loin s'en faut ;-)

avatar lmouillart 22/10/2015 - 20:42 (edité)

Un instant, j'ai cru comprendre que par exemple chez Amazon, cela faisait parti des machines les plus vendues : http://goo.gl/auNZx3 ;)

avatar Lopokova Lydia 22/10/2015 - 21:10

@lmouillart

Attention, mon propos prêtait à une mauvaise interprétation.

Je en disais nullement que les Chromebook n'étaient pas des produits grand publique ayant leur marché et leurs cibles ;-)

Je disais qu'il n'y avait pas que les aspects rapport service/rendu prix qui était pris en compte.

Ce type de produit répond à certaine cible, ce qui n'empêche nullement des offres bien plus onéreuse d'âtre acquise pour de services que ces produits pourraient rendre.

Désolé pour le raccourci ;-)

avatar Ducletho 22/10/2015 - 19:11

Alors en suivant ton raisonnement, pour quelle raison l'utilisateur lambda aurait besoin d'un 4K ? Pour l'utilisation que tu décris ? Mail ...facebook ...
Et pas besoin d'en écrire une tonne...

Pages