SuperDuper! bricole pour réaliser un clone bootable de Big Sur

Florian Innocente |

L'éditeur de SuperDuper! a une solution, qui tient de l'astuce, pour ceux qui utilisent son logiciel afin de cloner un volume Big Sur. Dans la situation actuelle, SuperDuper! 3.3.1 n'est pas en mesure de réaliser un clone bootable d'un Mac (Intel, pour les M1 c'est encore autre chose) passé sur macOS Big Sur.

Le nouveau macOS a parachevé une évolution apparue avec Catalina. Le système et les données utilisateur sont dissociés et logés dans deux espaces logiques différents. Et avec Big Sur, Apple a a ajouté le chiffrement et une signature à la partition système.

SuperDuper! ne sait pas travailler avec cette configuration. Ce que propose alors son développeur, et qu'il détaille dans un long billet consiste, grosso modo, à utiliser une précédente version de son utilitaire avec laquelle on clonera uniquement la partie des données de l'utilisateur (qui contient aussi tous les réglages système).

Un contenu que l'on pourra, plus tard, recopier sur son Mac après en avoir effacé le support de stockage interne et restauré le système via la fonction ad-hoc de macOS.

Pour rendre cette sauvegarde externe bootable, on peut y installer après coup un système. Mais dans ce cas là, prévient le développeur, il faudra supprimer la partition système sur ce volume afin de pouvoir reprendre un cycle de sauvegardes des données avec SuperDuper! Les évolutions récentes de macOS ont entrainé de nouvelles gymnastiques…

Son principal concurrent Carbon Copy Cloner ne connaît pas ces affres. Ou du moins il a affronté les mêmes complications amenées par Catalina puis Big Sur mais il s'en sort mieux. Il est possible de créer directement un volume Big Sur bootable avec CCC depuis sa version 5.1.23 sortie fin novembre.

Il y a néanmoins un obstacle qui persiste avec Big Sur et sa partition système verrouillée, et plus spécifiquement lorsqu'on veut générer un volume externe bootable depuis un Mac à processeur M1.

Les deux utilitaires sont encore bloqués par un problème avec le service système d'Apple (ASR) qui effectue ces opérations de copie de fichiers et sur lequel ils sont obligés de s'appuyer.

En attendant une amélioration du côté d'Apple, sur un Mac M1, Carbon Copy Cloner s'en tient à dupliquer automatiquement la partition des données utilisateur et on pourra ensuite installer Big Sur sur cette sauvegarde pour la rendre démarrable.


avatar LambdaBoss | 

Il est vrai qu’avec Big Sur c’est un peu du genre … pourquoi faire simplement quand on peut faire compliqué … adieu la simplicité des sauvegardes ( par clone ) du disque système de démarrage telles que nous les connaissions par le passé … pas si lointain, puisque sous Mojave ça ne pose pas de problème … !

La solution mentionnée dans cet article, via CCC, qui préconise l’installation de macOS “par-dessus“ la sauvegarde de type données uniquement, est un peu surprenante … en attendant mieux … !

Je suis encore sous Mojave, avec des Mac Intel, et je suis encore très hésitant, entre autres à cause de cette procédure … !

Mais je suppose tout de même que bon nombre ont franchi le Rubicon … qu’en pensent-ils au sujet de cette sauvegarde … !?

avatar Biking Dutch Man | 

La seule solution que j’ai trouvé, avoir un MBA 11” 2015 i7 2TB comme clone de mon MBA 2018 1.5TB. C’est luxe mais après 2 cartes mères mortes sur mon MBA 2018 je le considère comme nécessaire pour pouvoir continuer à travailler coûte que coûte.

avatar LambdaBoss | 

@Biking Dutch Man

Votre MBA 2018 à effectivement un sérieux problème … êtes-vous quand même passé sur Big Sur … !? si oui, faites-vous le clonage comme précisé dans l’article … !?

avatar switch (non vérifié) | 

Donc pour le moment, toujours aucune possibilité de créer un clone bootable strictement identique à l'original.
Il faudrait tester l'effacement du disque et la restauration avec l'utilitaire de disque, mais pas sur que ça marche.

CONNEXION UTILISATEUR