Pages, Keynote et Numbers mis à jour avec un gros stock de nouveautés

Florian Innocente |

Tournée de mises à jour pour Keynote, Pages et Numbers sur macOS et iOS, avec une ribambelle de nouvelles fonctions pour chacun. Pas mal de choses sont communes entre la version iOS et macOS de chaque outil mais il y a des spécificités.

On relève pour Keynote le renfort de la détection de visages dans les photos utilisées, un moteur de calcul 128 bits dans Numbers pour améliorer de façon significative sa précision et une exploitation du double tap sur le Pencil 2 avec Pages et Numbers sur iPad.

Pages iOS

  • Donnez du style à votre texte en y ajoutant des dégradés ou des images, ou encore en appliquant de nouveaux styles de contour.
  • Personnalisez les listes en choisissant parmi de nouveaux types de puces, en modifiant leur taille et leur couleur, en créant des puces personnalisées, en ajustant les niveaux de retrait, et plus encore.
  • Choisissez « Mémoriser l’orthographe » pour ajouter un mot au dictionnaire orthographique.
  • Créez des liens à partir du texte vers d’autres pages dans un document de mise en page.
  • Copiez et collez des pages ou sections entre des documents.
  • Utilisez les nouvelles fonctionnalités de modification des graphiques pour modifier le style de séries individuelles, ajuster l’espacement entre des colonnes, ajouter des corrélations linéaires et bien plus.
  • Ajustez l’apparence des bordures de cellules dans les tableaux.
  • Incorporez des images, figures et équations à des zones de texte de sorte qu’ils suivent le texte.
  • Choisissez si vous préférez utiliser l’Apple Pencil pour dessiner ou pour sélectionner et faire défiler. Le cas échéant, vous pouvez basculer entre ces options en touchant deux fois l’Apple Pencil.
  • Grâce à la détection des visages, les personnes présentes dans les photos sont intelligemment placées dans des paramètres fictifs et des objets. -Appliquez de nouveau un modèle de page de sorte que le texte et les paramètres fictifs de média reprennent leur style et leur position par défaut.

Pages macOS

  • Donnez du style à votre texte en y ajoutant des dégradés ou des images, ou encore en appliquant de nouveaux styles de contour.
  • Créez des liens à partir du texte vers d’autres pages dans un document de mise en page.
  • Copiez et collez des pages ou sections entre des documents.
  • Incorporez des images, figures et équations à des zones de texte de sorte qu’ils suivent le texte.
  • Grâce à la détection des visages, les personnes présentes dans les photos sont intelligemment placées dans des paramètres fictifs et des objets.
  • Appliquez de nouveau un modèle de page de sorte que le texte et les paramètres fictifs de média reprennent leur style et leur position par défaut.

Keynote iOS

  • Modifiez des modèles de diapositive tout en collaborant sur une présentation.
  • Donnez du style à votre texte en y ajoutant des dégradés ou des images, ou encore en appliquant de nouveaux styles de contour.
  • Incorporez des images, figures et équations à des zones de texte de sorte qu’ils suivent le texte.
  • Grâce à la détection des visages, les personnes présentes dans les photos sont intelligemment placées dans des paramètres fictifs et des objets.

Keynote macOS

  • Modifiez des modèles de diapositive tout en collaborant sur une présentation.
  • Donnez du style à votre texte en y ajoutant des dégradés ou des images, ou encore en appliquant de nouveaux styles de contour.
  • Incorporez des images, figures et équations à des zones de texte de sorte qu’ils suivent le texte.
  • Grâce à la détection des visages, les personnes présentes dans les photos sont intelligemment placées dans des paramètres fictifs et des objets.

Numbers iOS

  • Amélioration considérable de la précision à l’aide du moteur de calcul amélioré de 128 bits.
  • Donnez du style à votre texte en y ajoutant des dégradés ou des images, ou encore en appliquant de nouveaux styles de contour.
  • Créez des liens à partir du texte vers d’autres feuilles dans une feuille de calcul.
  • Ajoutez des rangs à des tableaux filtrés.
  • Utilisez les nouvelles fonctionnalités de modification des graphiques pour modifier le style de séries individuelles, ajuster l’espacement entre des colonnes, ajouter des corrélations linéaires et bien plus.
  • Ajustez l’apparence des bordures de cellules dans les tableaux.
  • Incorporez des images, figures et équations à des zones de texte de sorte qu’ils suivent le texte.
  • Grâce à la détection des visages, les personnes présentes dans les photos sont intelligemment placées dans des paramètres fictifs et des objets.
  • Choisissez si vous préférez utiliser l’Apple Pencil pour dessiner ou pour sélectionner et faire défiler. Le cas échéant, vous pouvez basculer entre ces options en touchant deux fois l’Apple Pencil.
  • Personnalisez les listes en choisissant parmi de nouveaux types de puces, en modifiant leur taille et leur couleur, en créant des puces personnalisées, en ajustant les niveaux de retrait, et plus encore.
  • Choisissez « Mémoriser l’orthographe » pour ajouter un mot au dictionnaire orthographique.

Numbers macOS

  • Amélioration considérable de la précision à l’aide du moteur de calcul amélioré de 128 bits.
  • Donnez du style à votre texte en y ajoutant des dégradés ou des images, ou encore en appliquant de nouveaux styles de contour.
  • Créez des liens à partir du texte vers d’autres feuilles dans une feuille de calcul.
  • Incorporez des images, figures et équations à des zones de texte de sorte qu’ils suivent le texte.
  • Grâce à la détection des visages, les personnes présentes dans les photos sont intelligemment placées dans des paramètres fictifs et des objets.
  • Amélioration des performances lors de la modification et du tri des tableaux.
  • Ajoutez des rangs à des tableaux filtrés.
avatar JimmyDrn | 

Ce qui fait que des élèves n’utilisent pas Pages à mon grand regret, c’est que Pages ne propose pas d’organigramme pré-fait 😑 désespérant. Du coup ils vont sur word, comme quoi une nouvelle clientèle peut se perdre pour pas grand chose...

avatar Boboss29 | 

@jimmy92250

Et quand on voit l'extrême simplicité de pages pour créer des blocs de textes, insérer des images, je me dis souvent que Word est bien en retard sur Pages.

avatar JimmyDrn | 

@Boboss29

Je suis bien d’accord !

avatar raoolito | 

pages a été conçu depuis le debut pour faire de l'edition de texte ou de la composition. Ce qui fait que comparé à word il avait de l'avance.
en tous cas la memorisation d'orthographe sur iOs c'est plutot un tres bon point   :) beaucoup de choses à tester finalement là-dedans

avatar en ballade | 

@Boboss29

Pages est tellement simple qu'on est très vite limité

avatar Boboss29 | 

@en ballade

Oui moins complexe que Word, mais venant de la PAO, je me retrouve plus facilement dans la façon de penser de Pages que dans celle de Word, qui est toujours très approximatif quand tu inséres une image, veux imbriquer plusieurs blocs de textes, etc... Pour une affiche, un flyer, un rapport de stage, un cv ou une lettre, Pages est largement plus adapté et d'une simplicité de prise e' main immédiate.

avatar occam | 

@Boboss29

Word n’est pas complexe, il est même le contraire de complexe : Word est compliqué. Dans son utilisation comme dans sa structure. Pire, Word n’est la solution optimale à rien, quel que soit le problème. J’ai des connaissances chez Microsoft qui n’ont, depuis des années, qu’un mot pour caractériser Word : « unfixable ».

Apple nous a rendu piètre service avec l’iOSification d’un Pages qui était sur la bonne voie. Que d’années perdues à rattraper ce qui marchait déjà. Et comme les gens se contentent de peu et semblent préférer les logiciels déficients qu’ils croient maîtriser plutôt que de risquer l’innovation, surtout s’il faut la payer, il ne reste que peu de place pour un éditeur/processeur innovant, entre un Pages décérébré et un Word atteint de démence sénile.

En l’état, la solution ne peut être que modulaire, la modularité permettant la complexité. Un éditeur maniable, léger, Markdown de préférence, et un outil comme le Publisher d’Affinity, qui tombe à pic. Ou alors un workflow (La)TEX, pour les documents plus techniques.

avatar iPop | 

@Boboss29

Pour des affiches ou des flyer et même des documents, essaye Keynote, c’est mieux.

avatar Boboss29 | 

En général j'utilise plutôt Photoshop et Indesign pour ça, mais je prend note ;)

Mon poste c'était plutôt pour comparer Word et Pages (qui sont 2 traitements de texte).
Concernant Keynote, récemment j'ai fait un rapide diaporama pour le départ en retraite d'une collègue, j'ai eu plein de félicitation sur la qualité, car ceux qui utilisent en général Powerpoint n'ont pas l'habitude voir des effets de ce genre... Par contre jamais pensé à faire des mises en page en effet sur Keynote (j'adore ce soft pourtant).

avatar iPop | 

@Boboss29

Contrairement à Pages tu peux te créer une grille de repères par exemple et l’afficher si besoin. Créer des modèles de maquette, etc...Keynote est plus proche de Indesign que Pages qui s’apparente à Word.

avatar BeePotato | 

@ iPop : « Contrairement à Pages tu peux te créer une grille de repères par exemple et l’afficher si besoin. »

Si tu fais référence aux guides verticaux et horizontaux, ils sont tout autant disponibles dans Pages.

« Créer des modèles de maquette, etc... »

Dans Pages, il est possible de créer des modèles de pages.

« Keynote est plus proche de Indesign que Pages qui s’apparente à Word. »

Non. Keynote est un (excellent) logiciel de présentation. Mais pour des affiches, flyers, etc., il vaut bien mieux utiliser Pages, qui est conçu pour et a de bonnes fonctions de mise en page, en plus de sa partie traitement de texte. On y trouve notamment le chaînage des blocs de texte, ainsi que des options de disposition automatique du texte autour des autres éléments de la page, deux fonctions absentes de Keynote et pourtant bien utiles pour ce genre de travaux.

Bref, il vaut mieux utiliser chaque logiciel pour faire ce pour quoi il est conçu : Keynote pour des présentations et Pages pour traitement de texte et mise en page.
Et Word pour rien, si on peut éviter d’avoir à s’en servir. :-)

avatar iPop | 

@BeePotato

Oui et non. Si tu arrives à activer/désactiver une grille sur Pages, tu fais signe. C’est fondamental dans une mise en page plus pro.
Sur Keynote tu peux importer une image en fond sur chaque pages. Les modèles sont plus intuitif à faire sur Keynote parce que il le faisait déjà d’office, c’est très rescent sur Pages. Et pour finir Keynote est plus maniable pour couvrir sa surface.
Je souligne que j’étais un adepte de Pages 😁

avatar BeePotato | 

@ iPop : « Si tu arrives à activer/désactiver une grille sur Pages, tu fais signe. »

J’avoue ne pas être sûr de ce que tu entends par « activer/désactiver une grille ». Il n’y a pas de concept de grille, dans Keynote, si ?
À ma connaissance, il n’y a que les guides d’alignement qu’on peut créer à partir des règles. Ils sont très efficaces (bien plus, à mon avis, qu’une bête grille) et c’est un plaisir de les utiliser. Mais on les retrouve dans Pages depuis toujours (ce qui est bien normal).

Ce qui manque dans Pages par rapport à Keynote, ce sont les guides automatique pour la taille et l’espacement relatifs des objets. Les guides automatiques pour l’alignement sont bien là, mais les deux autres types, inexplicablement, n’y sont pas encore.
Il serait bien qu’Apple unifie tout ça, en ajoutant ces guides dans Pages, et en ajoutant à Keynote la gestion de l’ajustement automatique du texte autour des autres objets.

« Sur Keynote tu peux importer une image en fond sur chaque pages. »

Dans Pages aussi.

« Les modèles sont plus intuitif à faire sur Keynote parce que il le faisait déjà d’office, c’est très rescent sur Pages. »

Les modèles de pages, c’est une fonction intégré à Pages depuis le début.
Je ne sais plus si cette fonction a été temporairement perdue lors de l’iOSification de Pages, parce que j’ai continué à utiliser la version 09 pendant quelques années pour éviter de subir cette nouvelle version incomplète. Mais une chose est sûre, cette fonction est de nouveau disponible.

« Et pour finir Keynote est plus maniable pour couvrir sa surface. »

Là encore, je ne suis pas sûr de comprendre à quoi tu fais référence.

Quoi qu’il en soit, j’ai l’impression que dans l’ensemble tu décris surtout des différences liées au rôle différent de ces deux logiciels. L’un étant fait pour créer des présentations et l’autre pour de la mise en page et du traitement de texte, il est normal qu’ils ne proposent pas exactement les mêmes fonctions. Mais il est étrange de transformer ça en reproches.
Parce que sinon, pour rester dans l’histoire de la création d’une affiche, on pourrait par exemple reprocher à Keynote d’être bien moins pratique que Pages pour sélectionner une taille de papier. :-)
Mais ce serait juste loufoque.

« Je souligne que j’étais un adepte de Pages »

Pour ma part, je suis utilisateur des deux depuis leurs premières versions. Ce qui, logiquement, fait que j’utilise Keynote depuis plus longtemps que Pages. Et pourtant il ne me viendrait pas à l’idée de recommander Keynote plutôt que Pages pour de la mise en page destinée à l’impression.

avatar iPop | 

@BeePotato
Parce que sinon, pour rester dans l’histoire de la création d’une affiche, on pourrait par exemple reprocher à Keynote d’être bien moins pratique que Pages pour sélectionner une taille de papier. :-)
Mais ce serait juste loufoque.

En effet mais ce n’est que très récemment que la taille est modifiable (au mm pres) dans Pages. Avant je passais à une astuce. Mais dans Keynote tu peux définir la taille que tu veux...en pixel.

avatar BeePotato | 

@ iPop : « En effet mais ce n’est que très récemment que la taille est modifiable (au mm pres) dans Pages. »

??
Il a toujours été possible de définir facilement la taille de papier qu’on voulait, en passant (comme pour toute application de ce genre sur Mac) par le réglage de format d’impression (dans le menu Fichier).

« Mais dans Keynote tu peux définir la taille que tu veux...en pixel. »

Oui, c’est bien pour ça que j’ai dit que c’était nettement moins pratique que dans Pages pour choisir un format de papier.

avatar iPop | 

@BeePotato
Les modèles de pages, c’est une fonction intégré à Pages depuis le début.
Je ne sais plus si cette fonction a été temporairement perdue lors de l’iOSification de Pages, parce que j’ai continué à utiliser la version 09 pendant quelques années pour éviter de subir cette nouvelle version incomplète. Mais une chose est sûre, cette fonction est de nouveau disponible.

Pas vu sur iOS.

avatar BeePotato | 

@ iPop : « Pas vu sur iOS. »

Possible. J’ai l’impression qu’il faut que je précise que depuis le début, je parle bien de Pages pour Mac (après tout, on est sur MacGénération), et non de la version iOS.

avatar iPop | 

@BeePotato
« Sur Keynote tu peux importer une image en fond sur chaque pages. »
Dans Pages aussi.

Tu m’as pas compris. Sur Pages il y a UNE maquette qui fonctionne pour TOUT ton document ou l’on "dépose " des images.
Sur Keynote tu as des slide et sur chaque Slide tu peux importer une image de fond différent. C’est super pratique et rapide.

avatar BeePotato | 

@ iPop : « Tu m’as pas compris. Sur Pages il y a UNE maquette qui fonctionne pour TOUT ton document ou l’on "dépose " des images.
Sur Keynote tu as des slide et sur chaque Slide tu peux importer une image de fond différent. C’est super pratique et rapide. »

Dans Pages, tu as des pages, et sur chaque page tu peux importer une image de fond différente. C’est super pratique et rapide. ;-)

Sérieusement : j’ai l’impression que tu n’es pas au courant des fonctions de gestion de pages et de modèles de pages dans Pages, d’où ton impression qu’on peut en faire beaucoup plus avec Keynote.
Alors qu’en fait, ces deux logiciels sont très similaires dans leurs capacités (ce qui est bien normal), se différenciant principalement par le type de documents produits (et donc quelques outils et approches ergonomiques différents).

avatar iPop | 

@BeePotato
Sérieusement : j’ai l’impression que tu n’es pas au courant des fonctions de gestion de pages et de modèles de pages dans Pages, d’où ton impression qu’on peut en faire beaucoup plus avec Keynote.

Écoute je veux bien mais une tape sur la vignette ou le document affiche "modifier le modèle", sur Pages il y a rien. J’attend tes lumière.

avatar BeePotato | 

@ iPop : « Écoute je veux bien mais une tape sur la vignette ou le document affiche "modifier le modèle", sur Pages il y a rien. J’attend tes lumière. »

Comme je l’ai déjà dit, je parlais de Pages version Mac, n’étant pas utilisateur de la version iOS.
Sur Mac, c’est assez simple : dans un document en mode mise en page, on va dans le menu Format → Avancé → Créer un modèle à partir de la page actuelle, et hop on a un nouveau modèle de page.
Je viens de tester la version iOS (sur un iPhone, pas sur iPad), et la fonction est disponible aussi, mais de façon un peu moins pratique car ça ne propose pas de créer un modèle à partir de la page courante après y avoir mis tout ce qu’on voulait, mais plutôt de créer un modèle de page vide et de l’éditer pour y ajouter tout ce qu’on veut. M’enfin, la fonction est bien là.
Je n’ai pas regardé comment ça se faisait dans Keynote sur iOS pour comparer.

avatar iPop | 

@BeePotato

Pour t’inspirer
https://is.gd/LK7FLG

avatar BeePotato | 

@ iPop : « Pour t’inspirer »

Merci ! :-)

J’ai déjà vu ce genre de modèles. C’est joli, mais il aurait tout de même été plus adapté d’utiliser Pages pour les créer.
À mon avis, la raison pour laquelle on retrouve ça sous forme de fichiers pour Keynote s’appelle PowerPoint : de tels modèles aux format PowerPoint existent depuis à cause de l’habitude d’utiliser ce logiciel pour créer tout et n’importe quoi faute de connaissance, de la part de nombreux utilisateurs de Windows, d’autres logiciels plus adaptés, et certains créateurs ont ensuite naturellement converti leur modèles PowerPoint en version Keynote.

avatar iPop | 

@BeePotato

Sachant que les objets sur Pages se "suivent" et non pas placer sur un gabarit comme Indesign, je penserai plutôt l’inverse, désolé.

avatar BeePotato | 

@ iPop : « Sachant que les objets sur Pages se "suivent" et non pas placer sur un gabarit comme Indesign, je penserai plutôt l’inverse, désolé. »

Je suis moi aussi désolé, mais cette affirmation confirme que tu ne connais pas Pages et son fonctionnement.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR