Creative Cloud : Adobe intime à ses clients de ne plus utiliser d'anciennes versions de leurs apps

Stéphane Moussie |

Adobe a récemment annoncé dans un billet de blog que ses abonnés ne pourront plus télécharger que les deux dernières versions des applications du Creative Cloud à l’avenir. Ce que le billet ne disait pas, c’est qu’Adobe demande carrément à ses clients de ne plus utiliser certaines anciennes versions.

Depuis la fin de la semaine dernière, des abonnés reçoivent un email leur intimant de cesser d’utiliser telle ou telle mouture de tel ou tel logiciel. Le message d’Adobe à ses « très chers clients » est le suivant :

Nous avons récemment arrêté certaines anciennes versions des applications du Creative Cloud et par conséquent, comme le prévoit notre contrat, vous n’êtes plus autorisé à les utiliser. Nos enregistrements montrent que vous utilisez peut-être la version suivante de ces applications :

Animate:15.0, Animate:15.2,16.5 [ou d’autres applications selon les utilisateurs, ndr]

Veuillez noter que si vous continuez à utiliser ces anciennes versions, vous risquez d’éventuelles réclamations pour infraction par des tiers.

Et l’éditeur de demander instamment de passer sur des versions plus récentes des applications citées dans le mail.

La réaction des utilisateurs concernés est, sans surprise, courroucée : ceux-ci s’insurgent de ne plus avoir le droit d’utiliser des applications qu’ils payent et fulminent contre une mise à jour forcée qui n’est pas toujours souhaitée ou possible.

Des anciennes versions CC de Photoshop, InDesign, Premiere Pro, After Effects, Animate, Audition, Lightroom Classic et Bridge, entre autres, sont concernées par cette restriction. Vous trouverez le détail dans le tableau ci-dessous.

Adobe ne précise pas qui est le « tiers » qui est susceptible de prendre des recours à l’encontre de ces abonnés. Il s’agit peut-être de Dolby, qui a intenté un procès à Adobe aux États-Unis en mars pour « violation de copyright et rupture de contrat ».

Dolby reproche à l’éditeur de ne pas lui permettre de vérifier le nombre de personnes utilisant les applications du Creative Cloud incluant des technologies Dolby. Or, le montant des licences payé par Adobe à Dolby est calculé en fonction de ce nombre d’utilisateurs.


avatar oomu | 

A l'époque de Quark y avait Adobe.

A l'époque d'Adobe, y a quoi ? Adobe ?

avatar Gillesgilles2 | 

@oomu

À l’époque il n’y avait pas adobe , adobe est arrivé dans un deuxième temps .

Mais aujourd’hui quark existe toujours . D’ailleurs la version 2019 est en voie de sortir

avatar xDave | 

Du temps d'OS 9 classic, Quark XPress était dominant et largement.
En face, il y avait Pagemaker d'Aldus et c'est à peu près tout.
Le passage à OS X et la morgue des dirigeants de Quark ont fait le reste. Adobe a racheté Pagemaker, sorti Indesigni et bye bye XPress.

avatar iPop | 

@Gillesgilles2

On peut revenir à Quark mais comment faire pour gérer les images ?

avatar socotran77 | 

Je ne dirais rien... d’ailleurs, j’en ai déjà trop dit ! Et là encore aussi lol

avatar Lapin85 | 

Je ne comprends pas le problème...
Puisque vous êtes abonnés, Adobe va vous fournir la dernière version non ?
Où alors le problème est ailleurs ?

avatar vrts | 

Lapin85 : si vous ne comprenez pas ce que vous n'utilisez surement pas la suite Adobe.

des exemples ? beaucoup de studio utilisent encore la version CC2014 de After Effects car c'est la derniere version qui possede le rendu multiprocesseur. Apres cette version, Adobe a retire cette option car ils reecrivent le moteur de rendu. Depuis 5 Ans on attend et toujours rien.

A mon travail on utilise des vieilles versions de Flash car elles sont integrees dans notre pipeline de prod, les nouvelles versions son incompatibles et dangereuse pour la stabilite de la prod entiere ( des centaines de personnes).
En gros utiliser les toutes dernieres versions est parfois risque, et beaucoup de studios dans le monde travaillent avec des versions plus anciennent pour etre sure de la stabilite d'une prod.

Et c'est pas comme si les mises a jour d'Adobe chaque annee valaient le coup. beaucoup de gadgets inutiles et des bugs a foisons.

avatar xDave | 

C'est le paradoxe de ces modèles d'abonnement.
au départ c'est vendu comme un moyen de générer de l'argent en flux continu pour permettre d'améliorer les applications concernées de manière sereine (du point de vue de l'entreprise).
Seulement voilà, il y a l'équilibre intenable entre "innovation/nouveautés" et "correctifs/stabilité/maintenance/performance".

avatar Glop0606 | 

Ben quoi? c'est tellement merveilleux le monde du cloud et des abos. Mmmhhh comme les logiciels sont de plus en plus dépendants de l'OS et du matos, dans peu de temps ce sera tout en abo/leasing. Personnellement, je suis contre ces systèmes d'abo qui nous mettent au bon vouloir des sociétés (obsoléscence, hausse de tarifs, perte des aquis). Quelqu'un utilise t'il Affinity en millieu pro? Est ce une alternative valable?

avatar iVador | 

Le modèle d’abonnement pour des softs est ignoble en ce qui me concerne. Jamais de la vie de mon côté

avatar vrts | 

Ce qui est drole et comme toujours : les utilisateurs de versions piratees ont moins d'emmerdes que les utilisateurs qui payent.

avatar oomu | 

cela est vrai depuis toujours et a toujours été vérifié

même dans le jeux vidéo c'est vrai et ça le devient toujours plus avec le cinéma.

avatar BLM | 

Adobe?
Certes je ne suis pas un professionnel ayant besoin de toutes les fonctionnalités de leur softs.
Mais depuis que j'ai reçu un courrier personnel (il y a plus de 15 ans) suggérant que je pourrais utiliser des versions craquées… (alors qu'Adobe n'avait mon adresse que parce que j'avais enregistré les logiciels achetés (!!!)), je leur ai répondu vertement d'aller se faire voir et à mesure que les versions devenaient obsolètes, j'ai abandonné Adobe.
Terminé Adobe ! Ils n'ont jamais assez de pognon et ils ont des méthodes de voyous.

avatar mk3d | 

Et adobe prend 2% en ouverture a wall street

avatar xDave | 

Hahaha

Ben oui, logique. Sur la masse de personnes que ça concerne, un pourcentage non négligeable va se (ré)abonner, que du bon pour les actionnaires.

avatar IPICH | 

"And what about it?"

avatar Madalvée | 

Vous êtes marrants avec vos "alternatives", plus personne ne développe de Plug-Ins pour d'autres logiciels qu'Adobe, et c'est ma bibliothèque de Plug-ins ce qui fait toute la différence en transformant le logiciel en machine de guère et donnant un avantage concurrentiel certain.

avatar Sic transit | 

Tu me donneras le nom de ton pleuguine orthographique ? … C'est effectivement une vraie machine deuguaire !!

avatar Madalvée | 

@Sic transit

Je suis déjà parti me cacher au fond de la forêt.

avatar Sic transit | 

"Naaaan mais franchement le Freelance qui peut pas se payer un abonnement Adobe, c'est qu'il a un problème de business model là ! – il peut arrêter tout de suite de bosser et aller élever des chèvres dans le Larzac MDR LOL !!" …

avatar pivert42 | 

@Sic transit

Sur le Larzac pas dans (bien qu’il y ait beaucoup d’avens) ?
Sinon affinity photo et DXO c’est très bien, Lightroom 6 est resté sur un vieux MacBook

avatar e2x | 

L' Haa Daube ?? sus aux dictats et Monopolistes !
?

avatar mk3d | 

Hey MacG, le moment de faire un billet: comment se passer d’Adobe en présentant les différentes alternatives? Nan? Bon tant pis. ;)

avatar comvis | 

Malheureusement on a pas le choix ça me gonfle déjà suffisamment toutes leurs marche forcée des mises a jour des os c’est complètement délirant une machine de prod on touche sa config seulement quand il y a un risque secu ou une fonctionnalité absolument nécessaire. Maintenant on voit même des client nous imposer certains logiciel car ils veulent absolument pourvoir bidouiller dans leurs coin 2 conneries foutant le bordel dans les fichiers pour montrer a leurs chef qu’il bossent.

J’ai toujours acheté la suite adobe master et si un jour je peux refaire ce choix je signe direct

avatar ComfortablyNumb | 

Je ne suis pas sûr d’avoir bien compris.
J’utilise toujours Lightroom 5 que j’ai acheté en licence perpétuelle il y a quelques années. Est-ce que je suis concerné ? Ou alors c’est juste pour ceux qui sont en abonnement ?

avatar iPop | 

@ComfortablyNumb

La nouvelle parle de Adobe CC, ne concernant que les vielles version de la Creative Cloud.

avatar iPop | 

Vigile
"Allez, tout le monde marche tranquillement vers les portes de sortie, s’il vous plaît "

avatar niroz | 

A tous ceux qui pleurnichent :
Arrêtez de pleurer, désinstallez vos anciennes versions archaïques, installez les nouvelles versions, faites vos mises à jour et profitez des nouvelles fonctionnalités pour lesquelles vous payez.

De rien.

avatar SyMich | 

Je crois que vous avez oublié une étape... "achetez un nouveau Mac si le vôtre n'accepte pas les versions récentes"

avatar oomu | 

"Arrêtez de pleurer"

Non. WAAAAAH

"désinstallez vos anciennes versions archaïques"

Non. Rien à foutre. Seul le résultat final, et un progrès concret comptent. Pas les injonctions ni les mots vidés de leur sens. "archaïque" ? oui et en quoi ça gène ?

"installez les nouvelles versions"

Non.

"faites vos mises à jour"

Non.

"profitez des nouvelles fonctionnalités"

Elles ne sont pas forcément nécessaire ni demandées

"lesquelles vous payez."

Une des raisons pour lesquelles les gens paient est de bénéficier d'un outil pour un usage précis. Un outil fonctionnel ET stable.

La modification, si elle bouleverse un processus, une organisation, une automatisation, ou pire si elle apporte une instabilité (bugs) devra être refusée et repoussée à plus tard, au rythme de l'entreprise et/ou professionnel qui en fait l'usage pour SON intérêt, pas celui de l'éditeur ou des geeks.

Ainsi, il est archi-classique de retarder Windows Update Service en entreprise, parce que des changements peuvent être plus profonds qu'on ne l'imagine, être problématique ou introduire une régression

C'est aussi le cas avec MacOs, mais aussi vrai avec de nombreux logiciels dans tous les domaines professionnels.

L'utilisateur doit conserver le contrôle car il est in fine celui qui a la maitrise de ses priorités et besoin, pas les éditeurs, pas le oomu, pas les geeks et pas les internautes voués au Slogan.

-
et bien sur, votre propos s'inscrit dans une limite infinie de moyen. Sur Mac, il est particulièrement redoutable de se rappeler qu'il faut suivre les versions de MacOs et donc des Macs encore compatibles quand un éditeur et Apple décident de supprimer tout un pan de compatibilités au nom de la Nouveauté.

ne vous inventez pas de nouveaux Dieux.

avatar gleclerc78 | 

OHHH! L'industrie de l'impression et de la Pré-presse ne sera jamais capable de suivre cela. Ça coût une fortune en RIP (Raster Image Process) pour qu'illustrator soit à jour.

J'ai bien hâte de voir les première réprimande

Pages

CONNEXION UTILISATEUR