Avec Chime, Amazon s’attaque à la messagerie d’entreprise

Mickaël Bazoge |

Parce que le monde avait sans doute besoin d’une énième application de messagerie et de vidéo-conférence, Amazon a lancé Chime, une plateforme de conversation destinée surtout aux clients professionnels et à l’entreprise. Même si rien n’empêche les particuliers de l’utiliser, mais les différentes applications Chime sont à mille lieues, évidemment, de ressembler à Snapchat ou Messages. Le message est clair : on n’est pas là pour rigoler mais pour travailler.

Cliquer pour agrandir

Malgré son austérité, Chime a plusieurs arguments à faire valoir. D’une part, le service est largement disponible : iOS, macOS, Android et Windows bénéficient ainsi de leurs propres applications (gratuites). On peut s’enregistrer rapidement avec les identifiant et mot de passe de son compte Amazon. Enfin, Chime s’appuie sur AWS, la plateforme de services dans le nuage d’Amazon connue pour sa fiabilité et sa robustesse.

Cliquer pour agrandir

L’application permet de joindre un événement, de programmer une réunion et tout simplement de créer une discussion sur le pouce. Audio, vidéo ou messagerie instantanée, c’est vous qui voyez suivant vos besoins. Il est possible d’enregistrer la réunion pour en garder une trace. Les correspondants ont la possibilité de partager des documents ainsi que l’écran de leurs appareils. Le tout fonctionne plutôt bien même si l’interface n’est pas spécialement jolie.

Cliquer pour agrandir
Le partage d’écran entre macOS et iOS — Cliquer pour agrandir

En termes de sécurité — un point important pour les utilisateurs professionnels —, les messages et les discussions sont chiffrés en AES 256 bits. L’initiateur de l’appel a aussi la possibilité de couper webcam et micro des participants au besoin (le mode Événement). Par ailleurs, une console d’administration est aussi disponible.

Cliquer pour agrandir

Amazon Chime peut être utilisé gratuitement pendant 30 jours, et il est ensuite possible d’en profiter sans rien débourser, mais il faudra se contenter de discuter en vidéo à deux maximum. Les prix des forfaits débutent à 2,50 $ par mois et par utilisateur ; ils ouvrent la possibilité de partager son écran ou encore de multiplier les correspondants.

Tags
avatar rolmeyer | 

Bon on confirme Florian n'est pas là pour rigoler.??

avatar Mickaël Bazoge | 

@rolmeyer

Jamais le matin.

avatar C1rc3@0rc | 

Ben les emoji et autres stickers a gogo, c'est peut etre bien pour les gamins dans la cour de recreation mais une messagerie c'est d'abord fait pour communiquer et le surchargement d'une interface pour des fonctions futiles nuit a la fonction.

Donc commencer par avoir une fonction vraiment disponible, de qualité constante et qui evite les mauvaise manipulations du a un debordement de gadgets inutiles c'est une tres grosse valeur ajouté.
Et la Amazon c'est du fiable.

Apres se pose la question de la securité.
En concurrence on a Skype en face.
Qui d'Amazon ou de Microsoft garantie la meilleure securité... A priori j'aurai tendance a penser qu'Amazon sera plus fiable, hormis évidemment les contraintes du au Patriot Act (donc la communication devra pouvoir etre ecouté sur requete administrative...)

Donc reste a voir comment en pratique cette nouvelle messagerie est realisé, mais a priori ce pourrait etre un coup tres dur contre Skype.

avatar f-factor | 

A vrai dire la concurrence, c'est directement #Slack !

ça ne dépend d'aucun système (puisque c'est en ligne), tu peux créer des groupes privés et d'autres plus ouverts,
tu peux partager, annoter et commenter des documents de manière commune.

Sans parler de la visio,

Et c'est gratuit !

avatar thebarty | 

Ca a l'air bien inspiré de WebEx, ce truc.

CONNEXION UTILISATEUR