Lock & Load X : stabiliser rapidement des vidéos dans FCPX

François Tsunamida |

Lock & Load X de CoreMelt est un plug-in initialement développé il y a plus de 7 ans pour Final Cut Pro 7, sous le nom de Load & Lock. Il fournit une autre solution pour stabiliser les plans que celle qu’Apple propose dans ses logiciels vidéo pro (Final Cut Pro 7, Final Cut Pro X, Motion…). L’éditeur vient de mettre à jour son logiciel en intégrant un certain nombre de changements bienvenus. De façon fort sympathique, la mise à jour est gratuite pour les utilisateurs des versions précédentes du programme. Le plug-in est sinon vendu au prix de 99 €.

Load & Lock X a été réécrit. Il est désormais compatible avec l’API d’Apple FxPlug3 dédiée aux plug-ins de ses logiciels vidéo pro. Grâce à cela, l’application tourne désormais sous les versions récentes de FCPX (mais pas Motion 5) et elle est compatible avec les double GPU des Mac Pro.

Son principal avantage vient de sa vitesse, même pour les clips avec une résolution importante. L’application a été en effet optimisée pour le traitement de vidéos 4K. Elle est désormais entre 3 et 12 fois plus rapides suivant les vidéos analysées que l’outil de stabilisation de FCPX, et 30 % plus rapide que la version précédente du plug-in. Il ne s’agit que de la rapidité de la stabilisation, et cela ne veut rien dire sur la performance du résultat.

Celui-ci peut être meilleur que celui de FCPX, comme il peut être moins bon. La correction des images peu stables est un art difficile. Il y a rarement de miracles dès lors que la stabilité est trop aléatoire. De plus, suivant le plan à stabiliser, l’algorithme d’un éditeur peut donner de meilleurs résultats que celui d’un concurrent. Mais avec un autre clip, les résultats seront au contraire moins performants.

Outre cette rapidité, le plug-in de CoreMelt offre un avantage indéniable : la possibilité de limiter la zone de l’image que l’on souhaite stabiliser. Ainsi, en ne choisissant qu’une partie principale de l’image (un objet, une personne…) et en demandant au logiciel de ne pas prendre en compte le reste, on limite les effets et déformations étranges que les algorithmes de stabilisation créent souvent. Cela arrive fréquemment lorsque l’algorithme considère que tout ce qui est présent dans le cadre doit être stabilisé. Ayant du mal à distinguer les différents plans et niveaux de profondeurs, le logiciel « tord », « comprime » ou « étend » des parties de l’image en essayant de stabiliser la totalité de l’image.

Au contraire, l’outil de stabilisation de FCPX a fait le choix d’être plus intuitif : il ne donne pas à l’utilisateur la possibilité de délimiter la zone de l’image qu’il souhaite stabiliser. Celle-ci s’applique sur la totalité automatiquement sur l’ensemble des images.

Pour corriger le plus rapidement et efficacement possible les déformations dues à un capteur CMOS lent à numériser l’image lors de mouvements rapides de la caméra (« Rolling Shutter » provoquant des effets de « jelly » ou déformants les perspectives et les lignes verticales), Load & Lock X propose une liste d’appareils dont il connaît les caractéristiques. Elle comporte 28 caméras et appareils photo (5D, Lumix GH1, D90…) ou terminaux mobiles (iPads, iPhones…).

L’intention est louable, mais le nombre de caméras et appareils photo pris en compte est limité. La Pocket Cinema Camera de BlackMagic, l’A7S et l’AX100 de Sony, le GH4 de Panasonic, l’EOS 6D de Canon… Les caméras professionnelles d’épaule ou de poing sont largement oubliées.

L’éditeur est censé mettre à jour cette liste, mais pour le moment, elle est assez vide et se concentre surtout sur les appareils photo et les terminaux mobiles. CoreMelt est certes un petit développeur et n’a sans doute pas les ressources nécessaires pour tester les zillions de caméras présentes sur le marché. Mais cette liste est un peu désespérante pour un outil qui se veut professionnel.

Même si cette liste n’est pas indispensable au bon fonctionnement de Load & Lock X, si l’on souhaite utiliser le plug-in essentiellement pour la correction des déformations du « Rolling Shutter », autant vérifier avant d’acquérir le logiciel que sa caméra ou son réflex est bien compris dans la dernière version du logiciel. Pour cela, en attendant que l’éditeur mette en ligne la liste des appareils reconnus par son plug-in, on pourra télécharger la dernière version du logiciel proposée en démo.

Enfin, si le cœur de business de CoreMelt est les plug-ins pour FCPX, Load & Lock X est proposé également pour les applications vidéo d’Adobe : Premiere Pro CS4 à CS6 et After Effects CS5-CS6, mais pas dans les dernières versions Creative Cloud.


avatar Myaboki | 

"Les caméras professionnelles d’épaule ou de poing sont largement oubliées."

La question que je me pose est "est-ce que les caméras Pro sont également sujettes à ce type de déformation?" Parce que si ça se trouve, cette correction est en faite inutile sur les "vrais" caméra haut-de-gamme

avatar cgr63400 | 

@Myaboki :
Effectivement, la correction de cet effet est inutile car les capteurs sont plus petits : 1'.
2/3' et 1/2'.

avatar Irae00 | 

hein ?

avatar Quentin HAENSLER | 

C'est efficace pour des images de Go Pro ?

CONNEXION UTILISATEUR