iTunes : comment l'améliorer… ou s'en passer

Anthony Nelzin-Santos |
iTunes est un logiciel mal-aimé : symbole de la renaissance d'Apple, il gère la musique mais aussi les vidéos, les séries TV, les podcasts, les livres, les applications, les sonneries, sert de lecteur, de boutique et de centrale de synchronisation et de sauvegarde, et on en passe.

Une overdose de fonctions qui ne masque pas certains de ses manques, et qui ne fait que renforcer la frustration face à cet incontournable du Mac. Quelques logiciels et astuces peuvent néanmoins l'améliorer… ou tout simplement le remplacer.

L'avantage d'iTunes est aussi son principal inconvénient : c'est un logiciel monolithique. Il regorge ainsi de fonctions, qui peuvent noyer l'utilisateur débutant, mais n'est pas pour autant parfait. On peut donc suivre deux pistes pour l'améliorer : combler ses manques et le relayer au second plan.

iTunes "as a service"
iTunes est avant tout une interface à votre audiothèque : rien ne vous empêche donc de l'utiliser comme un service sur lequel connecter d'autres applications. Si le Mac est le centre multimédia de votre domicile et que vous affectionnez de le piloter avec votre iPhone, iPod touch ou iPad, vous connaissez sans doute Remote (gratuit) qui transforme votre appareil iOS en télécommande pour iTunes, dans une interface familière, mais épurée. Si vous préférez l'interface native du lecteur musical d'iOS, n'hésitez pas à activer le partage à domicile dans iTunes et à utiliser la bibliothèque de votre Mac sur votre iPhone ou iPad.

Sur le Mac lui-même, plusieurs applications peuvent aider à faire passer iTunes à l'arrière-plan et à se libérer de son interface pataude. DockArt (gratuit) remplace l'icône du lecteur musical d'Apple par la jaquette du morceau en cours. Ce petit plug-in iTunes, à installer comme ses congénères dans le dossier ~/Bibliothèque/iTunes/iTunes Plug-ins, dispose de quelques options permettant notamment de changer l'apparence de la jaquette ou d'afficher le nombre de podcasts non lus dans un badge.

DockArt

Une commande Terminal complémente DockArt en affichant une petite notification au-dessus de l'icône d'iTunes à chaque changement de morceau, avec le nom du titre en cours et l'artiste associé. Entrez la commande defaults write com.apple.dock itunes-notifications -bool TRUE;killall Dock dans le Terminal et validez. Relancez iTunes, et cette petite notification sera alors active — sous OS X Lion et Mountain Lion uniquement.

Notification iTunes

BarTunes (gratuit), enfin, se présente sous la forme d'un menulet. C'est par défaut un simple menu déroulant permettant de rapidement noter un morceau en cours, mais il peut ajouter des contrôles de lecture à la barre des menus.


Les contrôleurs

L'ensemble de ces fonctions séparées peut néanmoins être retrouvé dans des applications uniques et plus au moins indépendantes d'iTunes : les contrôleurs. Bowtie (gratuit) est un des plus minimalistes : il ne remplace pas iTunes dans le choix du morceau à lancer. Il permet néanmoins de savoir d'un coup d'œil quel morceau est en cours, de le noter et de contrôler la lecture grâce à une palette dont l'apparence est personnalisable. Il supporte aussi l'envoi des statistiques de lecture sur le réseau social Last.fm.

Coversutra (3,99 €) est un peu plus musclé : il dispose d'un champ de recherche pour sélectionner le morceau que l'on veut lire dans une interface épurée, en laissant iTunes à l'arrière-plan. Une palette flottante peut là encore servir à contrôler la lecture : un simple raccourci la convoque, comme il peut aussi contrôler à peu près toutes les fonctions de Coversutra. Ce contrôleur supporte lui aussi Last.fm.



Ecoute (5,99 €), enfin, est le stade ultime du contrôle d'iTunes : il ne requiert même pas que le lecteur d'Apple soit lancé pour jouer votre musique — mais comme il utilise le même fichier bibliothèque, il synchronise parfaitement vos états de lecture et récupère vos listes. Son apparence est donc moins minimale, et il prend plus l'apparence d'une véritable application indépendante, dont les traits rappellent parfois ceux d'iOS. Last.fm est là encore de la partie, mais il est ici accompagné de Twitter et Facebook.


Remplacer iTunes

Des applications totalement indépendantes d'iTunes, il n'en manque d'ailleurs pas — mais Ecoute est l'une des seules à encore se reposer sur la bibliothèque du lecteur d'Apple. Il était autrefois presque impossible de se passer d'iTunes si l'on s'était impliqué dans l'écosystème Apple : c'était le passage obligé pour tout utilisateur d'iPod et d'iPhone. Il est néanmoins aujourd'hui de plus en plus facile de le remplacer : iCloud et iTunes Match rendent les appareils iOS totalement indépendants d'iTunes, qui n'est plus le centre du hub numérique. Cette indépendance ne posera de même aucun problème à ceux qui préfèrent Android ou Windows Phone 7 à iOS — ou qui ont gardé leur bon vieux téléphone.

Doubletwist (gratuit) est ainsi souvent considéré comme un « iTunes pour Android » : il reprend le principe de la centralisation des données, de la multiplication des fonctions et de la synchronisation, mais dans une interface plus épurée et surtout plus légère. C'est à vrai dire un logiciel incontournable si vous avez préféré un smartphone HTC, Samsung ou Motorola à un iPhone, d'autant qu'il est doublé d'une application Android qui mérite l'attention.



Songbird (gratuit) est assez similaire à Doubletwist : il reprend la philosophie d'iTunes (il inclut même la boutique de 7digital) tout en étant plus flexible et plus personnalisable. Il met lui aussi l'accent sur sa capacité à synchroniser certains appareils pour s'ériger en véritable remplaçant de la centrale d'Apple. S'il est peut-être moins attrayant que Doubletwist, il a l'avantage d'être connecté : lors de lecture d'un morceau, il affiche des informations sur l'artiste depuis Last.fm, des actualités et des photos, et peut même vous avertir de son passage en concert.

Face à ces deux « clones » d'iTunes, Sonora (7,99 €) est forcément plus léger : oubliez ici la synchronisation, les boutiques et les podcasts, seule la musique compte. Comme Doubletwist et Songbird, Sonora supporte plus de formats qu'iTunes, notamment le FLAC et l'OGG. Ce lecteur est particulièrement flexible : sa barre supérieure est une zone dans laquelle on peut glisser les morceaux que l'on veut jouer les uns à la suite des autres, mais on peut aussi créer des mixes, ou arranger sa musique selon la popularité ou la nouveauté des morceaux, Sonora étant aussi «social».

Musique (8,99 €) est assez similaire : il met lui aussi l'accent sur la présentation, ici sous la forme d'une grille présentant les artistes ou les albums. La barre latérale de droite affiche par défaut l'album en cours, mais vous pouvez aussi y glisser des morceaux pour la transformer en liste de lecture permanente. Lors de la lecture d'un morceau, Musique peut afficher des informations sur l'article, l'album, et les paroles — les informations sont issues de Last.fm, dont les données sont utilisées pour corriger automatiquement les métadonnées erronées.


Combler les manques d'iTunes

Ces applications sont néanmoins tout à fait indépendantes d'iTunes : elles casseront vos habitudes et ne vous permettront pas de revenir facilement au lecteur d'Apple si besoin. Si vous n'êtes donc pas tout à fait allergique à iTunes, peut-être pouvez combler ses manques avant de retirer son icône du Dock.

iTunes est un vieux logiciel (lire : iTunes 10 ans !) qui prend finalement assez mal en compte internet et les possibilités de compléter l'expérience musicale par des informations contextuelles. Wikit (2,99 €) est une petite application qui affichera des informations issues de Wikipedia sur l'artiste, l'album et le morceau en cours.

Wikit

Le widget Dashboard TunesTEXT (gratuit) ou l'application MusiXmatch (gratuit) permettent quant à eux d'afficher les paroles du morceau en cours : le widget les intègre aux métadonnées pour ceux qui voudraient par exemple les consulter sur leur iPod ou iPhone, l'application les affiche à l'écran pour les amateurs de karaoké.

Le principal défaut d'iTunes est néanmoins sa gestion des doublons, particulièrement déficiente. De ce point de vue, l'application Dupin (15 $) est infiniment plus subtile et intelligente, et est sans doute l'un des tout meilleurs gestionnaires de doublons pour OS X. Il permet d'établir de multiples critères pour faciliter la recherche de vrais doublons (et par exemple, conserver les versions live de morceaux dont on a aussi l'album studio), ou au contraire pour faire le tri parmi de multiples interprétations d'une même chanson.

Le créateur de Dupin, Doug Adams, est d'ailleurs connu des power-users d'iTunes : il propose sur son site plus de 400 scripts permettant d'ajouter de nombreuses fonctions au lecteur d'Apple de la gestion des métadonnées à la recherche de jaquettes en passant par la fusion de morceaux, la création de listes de lecture, et on passe. Si vous avez toujours trouvé qu'il manquait un petit quelque chose à iTunes, il est possible que vous trouviez votre bonheur dans cette collection de scripts.


Aller plus loin

Enfin, plusieurs applications utilisent iTunes pour des fonctions plus décalées. Sleepytime (3,99 €), par exemple, transforme iTunes (ou Ecoute) en réveil. Vous pouvez vous endormir et vous réveiller au son de votre musique, Sleepytime pouvant vous aider à vous endormir avec des animations, ou vous fournir au réveil la météo du jour.

Moins utile, mais plus drôle, Flutter (gratuit), une application en bêta qui vous permet de piloter votre iTunes par des gestes de la main : c'est la webcam de votre Mac qui reconnaît votre mouvement, à la manière du Kinect de Microsoft. Pour le moment cependant, Flutter ne reconnaît qu'un seul geste, permettant de mettre en pause la musique.



Les lecteurs attentifs auront sans doute remarqué qu'une application n'a pas été mentionnée dans ce dossier, Spotify. Il fallait lui laisser les honneurs de la conclusion, tant elle peut totalement remplacer iTunes. Elle peut d'abord récupérer la bibliothèque iTunes pour la musique en local, mais lui ajoute évidemment un épais catalogue en ligne, avec de la publicité dans la formule gratuite ou sans limites contre un abonnement. Spotify a récemment été agrémenté de nombreuses applications qui permettent par exemple de mieux découvrir les nouveautés ou d'organiser une véritable soirée karaoké.



Enfin, ses fonctions sociales permettent par exemple à vos amis de laisser dans votre boîte de réception des recommandations de morceaux à écouter. Comme toutes les solutions de ce dossier, Spotify montre qu'iTunes est aujourd'hui plus que jamais daté : on l'annonce chaque année, mais une véritable remise à plat du lecteur musical / couteau suisse multimédia d'Apple ne serait sans doute pas de trop.
Tags
avatar Maathuvu | 
Je ne trouve absolument pas iTunes (dans sa partie musique) "lourde" / "usine à gaz" comme souvent on peut entendre. (et pourtant ma bibliothèque fait une centaine de gigas pour la musique) La seul faiblesse ergonomique c'est la fonction radio dont je me sers tout les jours mais qui est totalement... en retard par rapport à tous le reste de l'environnement Mac.
avatar jbmg | 
P17, c'est pas en répétant ton commentaire tous les 10 messages que Yucca06 te répondra. Tu devrais faire une recherche sur les DRM de windows, il me semble que cela existe. Tapes wma drm sur bing et sur le 2° item, on tombe sur des explications.
avatar collinet18 | 
le pb c'est qu'il se traine ....et en plus il plante des qu'on a plusieurs HP virtuels , la roue qui tourne qui tourne qui tourne qui tourne ......
avatar daito | 
[quote]ITune comme les autres sites impose sa dictature culturelle et fait croire à la modernité alors que nous avons moins de choix et de liberté qu'à l'époque des vinyles et des cd! Il est scandaleux de ne pouvoir avoir accès d'achats sur tous les iTunes du monde. Apple n'avait il pas d'ailleurs perdu un procès contre l'UE qui l'obligeait désormais à laisser les clients européens faire leurs achats sur n'importe quel iTunes européen ? [/quote] Il faut juste rappeler que l'impossibilité d'acheter dans tous les Store quelque soit le pays est une volonté des Majors. Il me semble qu'il n'y a pas eu de procès pour cette affaire au niveau européen.
avatar jbmg | 
Flake ne monte pas sur 10.6.8 chez moi, il faut dire que c'est une bata qui date de 2009 et que cela semble être la dernière depuis la dernière version, quand j'entre dans iTunes à partir d'une page web, il me demande mon mot de passe en ritournelle, à la seconde demande je fais annuler et je suis connecté à mon compte. Curieuse les dernières version de chez Apple puisque j'ai du abandonner Safari pour Chrome, des problèmes de login. ;_;
avatar pat3 | 
Je vois que je ne suis pas le seul à apprécier iTunes et à ne pas comprendre le reproche courant d'usine à gaz qui lui est fait. Dès lors qu'on ne veut pas tout faire en même temps, iTunes est très clair. Ensuite, il faut faire des choix d'organisation, et ça, c'est le problème de chacun: quand je vois l'iTunes de mes fils, je pleure :-) Pour ma part, j'utilisais déjà SoundJam avant qu'Apple ne le rachète pour créer iTunes, je suis donc peut être un peu trop acculturé :-) En ce qui concerne la synchro, il faut juste comprendre une chose: décocher toutes les synchros automatiques, choisir synchro manuelle quand c'est possible, et à partir de là on fait du glisser-déposer. C'est vrai que pour la gestion des applis c'était galère, mais depuis iCloud, c'est simple comme bonjour, on n'a plus besoin de passer par iTunes, on gère tout du téléphone en wifi… Ensuite, il y a les podcats, iTuneU, je ne vois pas quelle autre application permet l'accès à ces mines d'info… Bref, iTunes ROCKS, comme disent les amerloques. Je ne suis pas sûr que le partage en différentes applications soit une si bonne affaire, à moins de bien montrer le lien entre chacune d'elles comme dans iLife… peut-être qu'une interface plus distinctive entre chaque fonction serait suffisante pour bien distinguer les "espaces"…
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Sujet intéressant mais qui ne présente que des clones d'iTunes avec des fonctionnalités similaires. Or si par ma part je n'utilise pas iTunes, c'est à cause de sa gestion des fichiers par bibliothèque et listes plutôt que par arborescence. Ma bibliothèque (Flac) est donc présente dans un dossier Musique, que je lis avec le logiciel Clementine, Open Source, multiplateforme et très complet (basé sur Amarok). Si vous aussi voulez gérer votre musique avec des dossiers, testez vous n'en reviendrez pas ;) Je connais d'autres logiciels dans le même genre mais pas sous Mac... peut être VLC ? Pour revenir à iTunes, étant un adepte du "1 application = 1 tâche", je trouve que la meilleure amélioration qu'on puisse lui faire est de distinguer la synchronisation des iDevices et les fonctionnalités multimédia, qui à l'heure d'iCloud n'ont plus grand chose en commun. En faire un lecteur plus complet à part entière le rendrait plus intéressant.
avatar bluesilence | 
Djul: merci beaucoup à toi je vais tester ca! je suis totalement allergique à Itune et je ne comprend pas pourquoi je DOIT synchroniser mon ipod au lieu de l'utiliser comme un simple disque dur c'est infernal!
avatar Khefin | 
Quelqu'un l'a déjà évoqué dans les commentaires, mais je reviens dessus car c'est un excellent logiciel : Audirvana Plus. C'est un lecteur audio, il fonctionne soit en stand-alone, soit en se greffant à iTunes. Dans ce 2e mode, il utilise la bibliothèque d'iTunes, on utilise alors iTunes "normalement", mais derrière, c'est Audirvana qui s'occupe du décodage et de la lecture. Il permet une meilleure qualité audio, qui s'entend vraiment avec un bon matériel (casque ou haut-parleurs). Le défaut est que, dans ce mode, Auvirvana se limite aux fichiers compatibles iTunes. C'est là : http://audirvana.com/ C'est pas très cher, il y a une version d'essai. Le développeur est français, mais le logiciel est en anglais.
avatar clemsheaven | 
Manque plus que DockArt pour Ecoute, en fait. :)
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Comment marche tous ces lecteurs avec iTunes match?
avatar Ielvin | 
Les scripts sont bien, avez le projet de faire un livre sur les AppleScript ? :)
avatar vache folle | 
Ecoute, c'est de la balle. Ne lis malheureusement pas la musique dans le nuage, Apple n'ayant pas fourni d'API pour se faire.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Je ne trouve pas iTunes si lourd que ça, j'aurais même aimé que le Mac App Store y soit intégré. Comme photoshop, on y prend ce dont on a besoin et on desactive le reste via les préférences : les films m'ont amusé un temps, de même que les séries, je n'ai plus de phone… Résultat : seuls les onglets Musique, Podcast Store et genius sont activés chez moi. Pas de quoi étouffer. Et niveau performances je n'ai jamais rien eu à redire, sachant que je tourne actuellement en Power PC.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Un immense avantage d'iTunes est selon moi la synchrinisation quasi parfaite avec le Mac (carnet d'adresse et iCal en particulier). Vous parlez d'android, mais quelqu'un sait il si la synchronisation windows phone est aussi poussé (contact et iCal ? ) Merci d'avance
avatar maxilapo | 
Plein de découverte, merci pour l'excellent article !¸ C'est bien dommage qu'iTunes deviennes toujours une usine à gaz de plus en plus grosse... Je n'aimerais pas devoir faire les choix d'Apple : enlever des fonctions, scinder le logiciel, continuer à le grossir ...?
avatar damien83 | 
Moi j'aime bien iTune
avatar lmouillart | 
Je ne trouve pas la partie Musique d'iTunes si mauvaise que cela (hormis la synchronisation de la musique dont la logique m'a valu de bien longues explications avec mes proches). Le store vaut ce qu'il vaut, je n'y trouve rien en me baladant dedans, mais tous les autres stores Amazon, FNAC, Play souffrent de ce problème de visibilité des produits. Ce qui fonctionne bien : les moteurs de recherche et les produits associés à celui que l'on consulte. Bref l'iTunes Store pourrait s'améliorer mais à mon avis pas radicalement, faute au volume d'objets trop important. La partie Radio est simplement Horrible : pas d'icônes pour les thèmes : rien, juste un arbre déroulant. Moche mais efficace. Le gros problème d'iTunes viens à mon sens principalement du module de synchronisation avec les ipod, iphone, et ipad. Il y a des ascenseurs dans tous les sens. La synchronisation des contacts, calendrier, ..., des films, des apps, des livres. Ce module est celui qui nécessite en priorité une refonte total, strictement aucun de mes proches (novices) n'utilisent ce module qu'aucun d'entre eux ne comprends. La prévisualisation/sélection du contenu à synchroniser n'est pas pratique. Il faut présélectionner dans un outil source ce que l'on veut faire : liste de lectures iTunes,liste iPhoto, ... alors qu'il serait si simple de pouvoir jetter tout ces contenu sur une icône iPhone/iPad dans le dock. Mon iTunes idéal ? un iTunes agnostique, remonté dans iCloud. En gros déplacer le fameux "hub numérique" dans le cloud, qu'il permette une gestion du contenu allant du contenu personnel, à un contenu de petite société en passant par une flotte familiale au travers de différents foyers (donc sur des réseaux différents). Si possible avec des clients vidéo,musique,livres pour des produits non Apple (mais la c'est un doux rêve).
avatar VinyPalmer | 
Pourquoi ne pas, comme cela semble la mode, s'inspirer d'iOS pour la refonte d'iTunes? Une app Musique pour la musique, une app Video pour les videos, une app iTunes Store pour le store, et une app "Synchro" pour tout ce qui est synchro des iPhone, iPod et iPad. Ca serait beaucoup plus clair et logique. On pourrait peut-être même se passer d'une app Synchro si chaque app Musique, Video etc aurait sa propre fonction de synchronisation. Le reste (Calendrier, Mails, Contacts...) passe de toute façon par iCloud désormais (si on l'utilise bien sur).
avatar pacou | 
En fait il faudrait qu'il y ai un serveur iTunes indépendant et qu effectivement la partie gestion des idevices soit revue voire séparée.
avatar Laurent S from Nancy | 
Perso je n'ai qu'une chose à reprocher à Itunes, c'est sa gestion assez lourde des doublons. L'interface est un peu austère mais comme je m'en sers comme "outil de travail" ça ne me gène pas plus que ça... Aucun reproche à faire à l'outil de synchro, on coche ce que l'on veut et c'est parti !
avatar Smartiiez | 
Si il y a des doublons, c'est que les morceaux sont copié dans le dossier iTune Média (option à décocher dans les préférences/avancé), pour les morceaux qui affiche un point d'exclamation, c'est que le titre à été déplacé, pour ça il y a un plug-in: Super Remove Dead Track. iTune est très efficace, son seul défaut c'est l'utilisateur qui choisi sa musique depuis le finder et non depuis des listes de lecture.. Enfin, à mon avis de petit geek évidemment. Par contre, en comparaison avec Vlc, la qualité du son d'iTune mériterai d'être retravailler par Apple. Sans parler du format flac.. Mais ça, c'est une autre histoire.
avatar iLazoW | 
Une fois que l'on a testé Spotify, le retour en arrière est impossible. Je n'utilise iTunes que pour importer de la musique, et cela arrive de moins en moins souvent :-)
avatar leolelego | 
Ce que j'aime avec iTunes c'est qu'il range toute la musique proprement là où je veux, je clic sur un fichier audio n'importe ou dans le Mac et s'est rangé ! Et en plus l'interface est sympa et l'intégration dans le Mac est super, notamment à l'époque du front row ! (super pratique en soirée) Perso j'utilise Alfred pour la recherche rapide de musique , vraiment excellent !
avatar Steeve J. | 
C'est vrai que chacun doit adapter iTunes à son usage et pour ma part je le trouve presque parfait, certaines fonctions sont peut être un peu trop cachées pour les novices mais certains feraient mieux de regarder les fichiers d'aides (ça c'est pour inouillart ! Mdr !) D'ailleurs inouillart explique nous le problème que tu trouves dans la logique de synchronisation car peut être n'expliques tu pas assez bien à tes proches ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR