Test du Mac Pro 12-Core

Anthony Nelzin-Santos |
8.300 €. C'est le prix de cette configuration un peu hors-norme de Mac Pro que nous testons aujourd'hui. Un tarif qui la met hors de portée du côté des mortels, mais qui permet, au-delà des performances brutes, de savoir ce que peuvent apporter deux processeurs 6-Core à 2,93 GHz, 12 Go de RAM, un SSD de 512 Go, ou encore une carte ATI Radeon HD 5870. Des options chères, mais sont-elles payantes ?

20100831_Mac-Pro-3

Un (gros) Mac Pro

Qu'est-ce qui ressemble le plus à un Mac Pro ? Un autre Mac Pro. On le sait, Apple ne fait évoluer sa machine-étendard que par petites touches, et c'est tant mieux : l'intérieur, tiré au cordeau, est un modèle d'intégration. Seule machine réellement évolutive au catalogue de la firme de Cupertino, le Mac Pro est aussi la machine possédant le plus grand nombre d'options de configuration.

Notre modèle est une configuration d'exception, à commencer par son cerveau, deux processeurs Intel Xeon Westmere X5670 6-Core à 2,93 GHz, soit un total de douze cœurs physiques (et donc vingt-quatre cœurs logiques avec l'HyperThreading). Le Turbo Boost permet à ce processeur de désactiver progressivement les cœurs inoccupés pour donner un coup de fouet à un cœur qui travaillerait seul, jusqu'à 3,33 GHz. La consommation reste relativement maîtrisée à 95 W par processeur. L'architecture Westmere est une évolution 32nm de l'architecture Nehalem, qui supporte notamment de nouvelles instructions AES et des améliorations dans les technologies de virtualisation.

Deux processeurs, cela signifie 8 banques mémoire : ce Mac Pro est équipé de 12 Go de RAM, fournis en 6 barrettes de 2 Go de SDRAM DDR3 ECC à 1.333 MHz. Cette quantité de mémoire permet d'exploiter au mieux les applications 64 bits, qui peuvent adresser plus de 3 Go de RAM. Le kernel lui-même démarre en 64 bits, toutes les extensions noyaux étant désormais disponibles en 64 bits.

ati-radeon-5870
L'énorme ATI Radeon HD 5870.


La carte graphique ATI Radeon HD 5870, pourvue de 1 Go de VRAM GDDR5, est annoncée comme 5 fois plus puissante que le modèle qu'elle remplace, et comme 70 % plus puissante que la 5770. Apple la réserve donc aux applications les plus gourmandes, la 5770 ayant l'avantage de la flexibilité : on peut monter deux 5770 dans un Mac Pro, pour un total de six moniteurs.

skitched
Apple a pris soin de retirer cette superbe étiquette sur le modèle de SSD intégré à ses Mac Pro.


Ce Mac Pro est doté de deux disques : un SSD 512 Go et un disque dur 2 To. Le SSD 512 Go, au format 2,5", est monté dans une âme en aluminium servant à la fois d'adaptateur pour les berceaux à disques et de dissipateur. Une fois extrait, il révèle ses secrets : comme on pouvait s'y attendre, il s'agit d'un modèle Toshiba HG2, un modèle qui privilégie la sécurité des données plutôt que les performances brutes. Le disque 2 To est lui aussi sans grande surprise un Western Digital Caviar Black, un modèle performant (double processeur, 64 Mo de cache), peu bruyant mais gourmand (10 W environ en lecture/écriture). Il est composé de quatre plateaux de 500 Go tournant à 7200 TPM, ce qui entraîne une température moyenne assez élevée (45° de moyenne).

Brut de fonderie

Les tests bruts, d'ordinaire déjà moyennement fiables mais offrant un bon aperçu des performances, ont été cette fois poussés à leur limite. Cinebench R10 a ainsi refusé d'effectuer les tests processeurs sur 12 cœurs. Au contraire, le vieillissant xBench n'utilise qu'un seul cœur, ce qui est loin de rendre justice au véritable potentiel de cette machine.

geekbench-mac-pro-12-Core

GeekBench offre un aperçu des performances globales de la machine. Le Westmere 12-Core surpasse allègrement le 8-Core Nehalem qui possédait jusqu'alors le record dans notre base de données. À fréquence égale, son score processeur est 40 % plus élevé, pour 50 % plus de cœurs. Le résultat global tutoie les 25.000 points : il laisse sur place le Westmere 8-Core qui nous avait globalement assez déçus pour son rapport prix/performances.

Les tests Cinebench R10 n'ayant pu être menés, il faut se reposer sur Cinebench R11, pour lequel on a assez peu de recul. On remarque néanmoins que le score OpenGL plafonne autour de 30 à 32 fps quelle que soit la machine utilisée (il en est de même pour les tests OpenGL sous Cinebench R11) : la Radeon HD 4850 de l'iMac i7 4-Core de 2009 se permet même de surpasser d'une courte tête la Radeon HD 5870 de notre Mac Pro. Ce score est d'autant plus surprenant que la Radeon HD 5870 est dans le trio des cartes graphiques monoprocesseur les plus puissantes du marché : les pilotes ou l'implémentation OpenGL de Mac OS X peuvent être la cause de cette contre-performance.

cinebench-R11-Mac-Pro-12-Core

Les tests xBench confirment ce que l'on sait déjà : les fréquences brutes ayant tendance à diminuer ou à plafonner avec la multiplication des cœurs, l'iMac i5 2-Core à 3,6 GHz garde la main sur la plupart des tests, qui ne permettent qu'à un cœur de s'exprimer. Le score global est cependant en faveur de la machine la plus chère.

xbench-mac-pro-12-Core

L'ordinateur de la navette spatiale, les néons en moins

Ce sont donc les tests applicatifs qui donneront la vraie mesure de cette machine. La conclusion est simple : c'est la machine la plus puissante que nous ayons eu l'occasion de tester — et c'est heureux vu le montant qu'il a fallu débourser.

Les tests musicaux permettent de saisir l'ambiguïté qui règne autour du multicœur. Une application comme GarageBand n'exploite pas le plein potentiel du Mac Pro : certes, elle tire parti de plusieurs cœurs, mais est loin de les saturer. Le Mac Pro Westmere 12-Core fait donc jeu égal avec l'iMac i5 2-Core à 3,6 GHz lors de l'exportation d'un podcast de 30 minutes en AAC. A contrario, une application comme XLD tire parfaitement parti du multicœur : les 12 cœurs physiques de la machine sont saturés pendant les 15 petites secondes qu'il faut pour convertir un CD de 18 pistes du format FLAC à l'AAC 320.

matrices%20-%20copie.numbers

Les tests image et photo permettent d'arriver aux mêmes conclusions. Sur un test très théorique comme le test Driverheaven, c'est d'abord la fréquence qui joue, ensuite le nombre de cœurs : l'iMac i5 2-Core à 3,6 GHz finit le script une dizaine de secondes plus rapidement que le Mac Pro 12-Core, qui met une grosse minute au Mac Pro Westmere 8-Core sous Photoshop CS5. Plus proche des manipulations quotidiennes, le test Retouch Artist fait entrer en jeu des filtres qui utilisent un grand nombre de cœurs : sous Photoshop CS4, le Mac Pro 12-Core est près de deux fois plus rapide que le Mac Pro 8-Core, et plus de deux fois plus rapide que le Mac Pro 4-Core. Sous Photoshop CS5, contre-performance, le temps étant même supérieur à celui réalisé sous Photoshop CS4 malgré l'adressage 64-bits : on touche peut-être là à une limite du logiciel, dont on sait qu'il est peu à l'aise avec les configurations possédant plus de huit cœurs (lire : Photoshop CS5 : plus de cœurs, moins de performances).

matrices%20-%20copie.numbers

Côté photographie, il faut près de deux minutes au Mac Pro 12-Core pour exporter 60 photos non retouchées de 18 MP (issues d'un Canon EOS 550D) à leur définition native en JPG. Aperture utilise 4 cœurs sans les saturer : un iMac i5 2-Core à 3,6 GHz s'acquitte de cette tâche en deux minutes et 29 secondes.

De l'aveu même des équipes d'Apple, cette machine devrait intéresser avant tout les professionnels de la vidéo, ce que confirment nos tests. L'exportation d'une vidéo HD de 10 minutes avec iMovie prend moins de 6 minutes, là où le modèle 8-Core descend à peine sous les 9 minutes. iMovie est une application qui exploite de nombreux cœurs, sans pour autant les surcharger (250 % d'occupation en moyenne, soit 4 cœurs à 60 %).

Handbrake est à peine plus rapide à encoder un DVD sur 12-Core : il est pleinement compatible multiprocesseur, mais c'est cette fois la vitesse de lecture du SuperDrive qui est le facteur limitant. Moins bien optimisé, QuickTime X permet de mesurer le fossé entre les machines 8-Core et les machines 12-Core sur la conversion d'un fichier stocké sur le disque : il faut une minute de moins au Mac Pro 12-Core pour convertir au format iPhone une vidéo HD de 10 minutes par rapport au modèle 8-Core. Une conversion 60 % plus rapide donc, ce qui devrait faire gagner quelques heures à la fin d'une semaine.

matrices%20-%20copie.numbers

Notre organisation ne nous permet pas de tester Final Cut dans les conditions (cluster de Mac Pro, voire de XServe) qui pourraient être celles d'un petit studio indépendant — ou d'un grand studio. Nous avons donc opté pour des choix plus réalistes : au lieu d'utiliser le Motion JPEG ou un autre codec de grande qualité, nous nous sommes contentés d'un projet en HD 720p 30 i/s en H.264, le genre de fichiers que fournissent la plupart des reflex vidéo ou des caméras professionnelles d'entrée de gamme. D'une durée de 20 minutes, notre montage contient deux pistes vidéo en plans alternés, et une piste audio stéréo. Un rendu complet pour la lecture prend un peu de moins d'une demi-heure : on le sait, la simple inclusion d'une coupe démultiplie le temps de rendu. On est donc légèrement en dessous d'un rendu temps réel avec cette machine.

Nous avons aussi utilisé une source H.264 de 20 minutes pour une conversion en ProRes 422 avec Compressor. Le ProRes est un format de travail intermédiaire, très adapté au montage (là où le H.264, lui, est beaucoup plus adapté à la diffusion). Le choix du ProRes permet de tester un codec apprécié des monteurs (malgré un fichier source peut-être un peu faiblard par rapport aux fichiers sources qui sortiraient d'un système RED), un codec maîtrisé sur le bout des doigts par Apple, et nous permettra de plus amples comparaisons dans le futur. Il faut cette fois un peu moins de 28 minutes pour convertir le fichier.

Le test 3D avec Blender est sans appel : le Mac Pro 12-Core peut rendre 2 frames et demi quand l'iMac i5 2-Core à 3,6 GHz n'en aura rendu qu'une. Il faut encore remettre cela dans le contexte d'une machine de production : si l'iMac i5 2-Core à 3,6 GHz est certainement une des machines grand-public les plus performantes de la gamme d'Apple, il n'est clairement pas taillé pour les calculs massifs, longs et intensifs qui justifient totalement la démesure du Mac Pro.

matrices%20-%20copie.numbers

Enfin, parce qu'il fallait tester les performances de la carte graphique, et s'amuser un peu, nous avons mesuré le nombre d'images affichées par seconde sous Starcraft II en 2c2 avec tous les réglages en Ultra. En résolution native de notre écran (ACD 1680x1050), on plafonne à 50 fps. On ne fait guère mieux à 1280x800 (le plus petit dénominateur commun avec le 1280x1024 pour un test sur toutes les machines Apple) : le jeu atteint alors les 55 fps. Des performances très moyennes qui montrent qu'Apple a encore du chemin à faire pour que Mac OS permette aux monstres de puissance et de consommation que sont les cartes graphiques musclées de s'exprimer à leur juste mesure.

SSD : l'arme ultime ?
Le disque dur 2 To fourni par Apple dans cette machine et disponible en option sur tous les modèles est loin d'être le plus mauvais que l'on puisse trouver : on sait que les Caviar Black, non contents d'avoir réduit leur consommation, sont parmi les disques les plus performants du moment. De fait, ils offrent des débits raisonnables autour des 120 Mo/s, mais ils se distinguent surtout par une linéarité parfaite de ces débits.

caviar-black-2-To


Nous avons glissé dans cette configuration un SSD de 512 Go, un Toshiba HG2 avec un contrôleur Toshiba T6UG1XBG et de la mémoire MLC : Apple fait ici un choix conservateur, privilégiant sécurité des données et espace disque aux performances brutes. Les performances sont bonnes sans être décoiffantes : le temps d'accès de 200 millisecondes est moyen, tout comme les débits (218 Mo/s en lecture ; 247 Mo/s en écriture de petits fichiers, 170 à 190 Mo/s en écriture de gros fichiers avec quelques chutes).

toshiba-ssd-512-Gotoshiba-ssd-512-Go-2


Apple met en avant trois aspects de ce SSD : sa durabilité (il est un des SSD à mémoire MLC les moins affectés par la dégradation des performances dans le temps), sa consommation très faible (moins de 1 W en charge) et la possibilité d'utiliser ces SSD comme disque scratch en RAID.

Placer trois SSD (on peut toujours garder un disque dur comme disque système) dans la tour d'Apple n'est pas à la portée de toutes les bourses : il en coûte 4.200 € auxquels il faut rajouter le prix de la machine elle-même. Mais dans ce cas, qui intéressera plus probablement les studios, Apple promet des performances égales voire supérieures à celles d'un système Fibre Channel pour un prix équivalent. Avec un disque de travail constitué d'un RAID 0 de 3 disques (une configuration peu commune), on peut manipuler 4 flux de vidéo HD 1080p non-compressés selon les ingénieurs Apple. Configuration superlative, performances superlatives.

Conclusion
Il ne faut pas se laisser aveugler par le tarif de cette configuration : la plupart de nos tests seraient valables pour une machine 12-Core 2,93 GHz dotée de « seulement » 6 Go de RAM et d'un disque standard de 2 To, une configuration à un tarif plus raisonnable quoiqu'élevé de 6.099 €. Une machine qui pourrait donc intéresser les pros (sociétés et indépendants) de l'image, de la vidéo ou de la 3D qui peuvent se permettre d'investir dans une configuration qui tiendra le coup 4 à 5 ans et qui leur fera gagner de précieuses minutes au quotidien, minutes qui se transformeront en heures à la fin de la semaine, et donc en sueurs froides en moins à l'heure de boucler un projet.

20100831_Mac-Pro-3

Le surcoût par rapport à une machine 8-Core n'est pas négligeable, mais on parle encore une fois d'un investissement qui sera rentabilisé sur la durée et que le véritable gain en performances justifie sans ambages. Le passage à 12-Core permet d'entrer dans un autre monde de performances, même si l'option 2,93 GHz est très chère. Il faudra être conscient du choix de SSD assez conservateur d'Apple (mais elle n'avait pas bien le choix dans la catégorie des 512 Go), ou des performances graphiques limitées (on se tournera peut-être plus facilement vers deux Radeon HD 5770, qui offrent plus de flexibilité).

Machine très chère, ce Mac Pro 12-Core est aussi une machine très puissante, la machine la plus puissante jamais proposée par Apple et une des plus puissantes du marché. Les amateurs d'Apple un peu geek s'enthousiasmeront tout en sachant qu'ils ne l'approcheront jamais — les professionnels de l'image et surtout de la vidéo et de la 3D, mondes dans lesquels les applications sont de plus en plus optimisées pour le multicœur les regarderont quant à eux avec intérêt. Le reste ne sera affaire que de besoins pondérés avec les moyens : les petites minutes grappillées ici ou là par cette machine dans la plupart des opérations se transforment vite en heures ou en jour, et comme chacun le sait, le temps, c'est de l'argent, d'autant plus lorsque l'on gagne sa vie avec sa machine.

avatar Adrienhb | 
Et vous vous allez l'utiliser pour quoi cette machine? Sinon: "Les performances très moyennes qui montrent qu'Apple a encore du chemin à faire pour que Mac OS permette aux monstres de puissance et de consommation que sont les cartes graphiques musclées.", il manquerait quelque chose que cela ne m'étonnerait pas... ;)
avatar oomu | 
>Et vous vous allez l'utiliser pour quoi cette machine? ils vont écrire avec un article sur les performances du mac pro 12-core. oups déjà fait.
avatar Anthony Nelzin-Santos | 
@Adrienhb : ouh bah oui, trois mots. C'était uniquement une machine de test repartie aussi vite qu'elle est venue.
avatar enka | 
Compressor testé en QuickCluster? Sinon il ne se tire pas trop bien des calculs en multiproc...
avatar patchoulol | 
Merci pour cet excellent test. Il aurait été intéressant d'avoir en plus quelques benches sous Windows, en particulier au niveau graphique (SC2 étant multi-plateforme, typiquement, ça donne déjà un premier repère). Car vous rappelez que c'est une des machines les plus puissantes du marché toutes plateformes confondues, donc peut-être que certains l'utiliseront en partie au moins sous Windows.
avatar bardaf67 | 
"Matériel massivement multicœur en avance sur le logiciel massivement sous-optimisé" Tout est dit. Et vu les résultats de L'Imac I7, je desepère encore une fois du manque (savamment calculé) d'une tour I7 dans la gamme. D'autant plus que pour avoir accès a la mémoire 1333 MHz il faut taper le Westmere 6 coeurs dans la gamme actuelle MacPro soit +- 4000€. Alors qu'une tour I7 se situerait entre 1500 et 2000€ (1200€ -1500€ coté PC). Soit 2000€ de trop.
avatar Nicky Larson | 
Ce que je tire de ce test c'est que dans 90% des cas, l'iMac 27" haut de gamme est juste derrière au niveau perf. Pas vraiment d'intérêt de dépenser 5000€ de plus hors video et rendu 3D. Ca fait un marché vraiment petit.
avatar Disia | 
SC2 à 50FPS sur une telle machine, j'avoue volontiers que j'ai ri :)
avatar guillaume_c | 
Est-ce que quelqu'un a deja essaye de mettre 64 Go de RAM dans son MacPro? http://eshop.macsales.com/shop/memory/Mac-Pro-Memory#1333-memory
avatar guillaume_c | 
Concernant mon post precedent, je precise que ce n'est pas de la pub, je me demande juste si cela vaut le coup et si cela ne chauffe pas trop.
avatar initialsBB | 
J'aurais bien apprécié un test After Effects aussi, qui je pense aurait réellement montré les capacités de ce monstre. Malgré ça, je suis très surpris et déçu des résultats de la Radeon 5870... Donc une contre versification sous Windows aurait été un vrai plus... Il semble qu'Apple a encore un très long chemin à faire sur les pilotes graphiques car cette 5870 devrait logiquement pulvériser des test comme StarCraft 2.
avatar PO_ | 
ON se rend donc compte que l'avantage de cette machine réside seulement dans l'utilisation de quelques très rares applications. Moi, ce que j'aurais aimé voir dans ce test, c'est une comparaison par rapport au Westmere 6 coeures à 3,33 GHz
avatar PO_ | 
La note de 8,5/10, vous ne trouvez pas qu'elle est un peu surfaite par rapport au nombre de cas pour lesquels cette machine se fait mettre dans le vent par rapport à l'iMac 27" Corei5 bicoeur 3,6 GHz, [b]et en plus avec des drivers graphiques complètement à la rue ?[/b] A noter que vous aviez également donné 8,5/10 à cet iMac
avatar Anthony Nelzin-Santos | 
@enka : non justement, on a pas assez de matériel pour faire ça (parce que bon, un cluster Mac Pro + MacBook Pro, c'est limité quand même) @Nicky Larson : eh, Apple a toujours dit le Mac Pro était là pour satisfaire une ultra-niche… @initialsBB : pas bête pour AE, mais trop tard ;-) J'avais pensé à Windows, mais ça aurait voulu dire, pour être tout à fait complet, fait un test avec Dx9 et un avec Dx11, et on manquait de temps. @PO_ : comme déjà dit, ça fait partie des trucs qu'il faudra qu'on regarde.
avatar PO_ | 
et surtout, SVP, dans vos tests, faites en sorte que graphiques et tableaux soient clickables pour qu'on puisse les voir plus gros, parce que, franchement, ils sont à peine lisibles ... c'est assez dommage, car il y a, derrière, pas mal de boulot, qui n'est pas pleinement apprécié
avatar mahers | 
Quelqu'un pourrait-il m'expliquer la différence de prix entre le Canada et le prix affiché en Euro ici. Pour la même configuration, j'obtiens 8, 849 $ CAN, ce qui donne environ 6320 €. Une différence de presque 2000 €.
avatar marc_os | 
@ mahers ; au hasard, en premier TVA, mais aussi frais de douane, taxes ECO et autres, marge par rapport à la fluctuation des cours...
avatar Anthony Nelzin-Santos | 
@PO_ : la note de l'iMac n'est pas directement comparable à celle du Mac Pro. Quand on note, on note par rapport au segment de la machine. L'iMac a le droit à son 8,5 parce que c'est une excellente machine, mais qui a ses défauts dans la gamme iMac. Le Mac Pro a le droit à son 8,5 parce que c'est aussi une excellente machine, qui me paraît plus intéressant que les version 4- ou 8-Core qui ne sont que des speed-bumps (et qui ont eu 8), mais qui ne peut pas avoir plus à cause du prix de certaines options ou des pilotes graphiques. Que ponctuellement l'iMac soit plus rapide ne signifie pas grand chose : dans sa niche, le Mac Pro est une superbe machine. Si je mets un 9 à un iPod, ça ne veut pas dire qu'il est meilleur que ce Mac Pro !
avatar PO_ | 
j'ai hâte alors de lire le test du MacPro 6 core 3,33 GHz qui boxe dans la même catégorie que le 12 Cores. Parce que j'i l'impression qu'il l'emprtera dans de nombreux tests ...
avatar Lecompas | 
@ PO_ +1… à comparer aussi avec le "Westmere octo 2,4" qui est +/- du même prix
avatar jocool | 
@Anthony Nelzin "....un projet en HD 720p 30 i/s en H.264, le genre de fichiers que fournissent la plupart des reflex vidéo ou des caméras professionnelles d'entrée de gamme. D'une durée de 20 minutes, notre montage contient deux pistes vidéo en plans alternés, et une piste audio stéréo. Un rendu complet pour la lecture prend un peu de moins d'une demi-heure ..." Normal... Sans vouloir te contrarier, sache qu'on ne monte pas en H264. Le H264 est un codec de diffusion. Donc, ce premier test ne sert à pas grand chose. Quel était d'ailleurs le format de ta timeline ? Le workflow avec ces fichiers donnés par ces reflex ou caméras dont tu parles est de tout d'abord transcoder dans un codec de montage comme le ProRes. Ce que tu as fait après avec Compressor ou qu'on fait avec MpegStreamClip Le test à faire à présent est de prendre ce fichier transcodé en ProRes et de l'utiliser au montage dans FCP et ensuite de rendre et exporter en un fichier pour iPhone ou YouTube, par exemple. Là ton test aura de la valeur car il sera proche de ce que fait un monteur quand il a dans les mains une source H264 Merci pour le reste du test.
avatar Anthony Nelzin-Santos | 
« sache qu'on ne monte pas en H264 » : c'est ce que je dis deux lignes plus bas ;-) « Le test à faire à présent est de prendre ce fichier transcodé en ProRes et de l'utiliser au montage dans FCP et ensuite de rendre et exporter en un fichier pour iPhone ou YouTube, par exemple. Là ton test aura de la valeur car il sera proche de ce que fait un monteur quand il a dans les mains une source H264 » : j'ai hésité à la jouer comme ça (la vidéo n'est vraiment pas ma tasse de thé), mais on est suffisamment tôt dans l'introduction de ce test dans notre procédure pour pouvoir changer. On va regarder tout ça dès qu'on a quelqu'un qui a déjà touché une caméra qui passe, merci !
avatar Raoul99 | 
Super test, on attend vivement un comparatif avec le westmere 6 coeurs et un article de synthese sur l'optimisation des softs pour le multicoeurs. Un petit detail, le H.264 est aussi un format de captation, AVC Intra sur les cam pro Panasonic ou AVCHD sur les cam amateurs et les DSLR. (Sans vouloir contrarier :-p) La conversion en ProRes est une bonne idée, ça correspond bien aux workflows contemporains, avec une compression au format iPhone pour la dif ça donnera une bonne idée de ce que l'on peut faire avec une telle machine. Le H.264 est tellement divers dans ses specifications et ses usages qu'il faudrait à chaque fois donner les details des tests, format précis, bitrate, etc., bon courage ... Merci pour votre test.
avatar gerarrrrd | 
Si vous vous mettez à introduire des parties concernant la videos dans vos tests, des essais de transcodage avec des rushes .R3D en ProRes seraient pas mal, vu que c'est obligatoire et très très long à opérer. Après, de faut voir si c'est fait avec le logiciel REDRushes ou directement dans FCP... enfin bon, je dis ça vu que vous cherchez des pistes de tests en video... Sinon, oui on ne monte pas en natif en H.264 (enfin, jusqu'à ce que la technologie le permette), mais en général on transcode ne ProRes. D'ailleurs, pourquoi partir d'une cadence à 30 i/s et pas 25 i/s ? Ensuite, il faudrait préciser le type de ProRes utilisé, car il n'y en a pas qu'un. Merci en tout cas d'introduire de genre de tests (bientôt comparatifs entre les différentes machines je l'espère !), je fais partie de la petite communauté à qui ça parle et pour qui ça compte ! Sinon, +1 pour le vote des images qui s'agrandissent quand on clique dessus ! (genre à la Macbidouille)
avatar jocool | 
Aujourd'hui la technologie ne permet effectivement pas de monter nativement du H264 sous FCP. Donc faut pas le faire... Ce que je peux rajouter c'est que lors d'un partage à partir de FCP, il y a nombre de process Compressor qui démarrent en tâche de fond. C'est donc peut-être Compressor la piste à suivre pour 2 tests simple, sans utiliser FCP. 1. Faire un transcodage d'une source H264 en ProRes. 2. Faire une conversion iPhone ou Youtube avec un film-type .mov issu d'une timeline FCP de 5 ou 10mn (format de timeline à définir, taille, codec, ...) A titre de comparaison, vous pourrez faire ces 2 tests aussi avec MpegStreamclip. Voilà c'est qu'une idée. Ca vaut ce que ça vaut. Y'a pleins d'autres tests à faire.
avatar polaroid62 | 
Et test polémique :comparer ce mac pro face à un pearC ou équivalent...
avatar imagesurmac | 
je "plusois" mes deux colllègues plus haut. en ce qui concerne FinalCut Studio pour les tests il faudrait vraiment, mais vraiment, mais VRAIMENT que vous vous adressiez à des gens du métier pour déterminer les test à faire et comment les lire parce que là... ça n'a absolument aucun sens.
avatar Anthony Nelzin-Santos | 
On va faire simple : [b]tous ceux qui ont lu ce test et qui savent à peu près ce qu'ils racontent quand ils parlent de vidéo, envoyez-moi un mail (suffit de cliquer là-haut sur mon nom) avec vos idées, qu'on en discute[/b]. C'est ma tournée de Carambars ;-)
avatar Tiey | 
à 8000€ je préfère avoir 4 bon gros serveurs de calcul Quad Core physiques (8 logiques) pour les rendu 3DS et garder mon MacPro de 2007 gavé de RAM et upgrader ma CG sous Win + mettre un SSD dedans ... Les flux de prod seront meilleurs qu'avec une unique station gonflée comme celle-ci. Ca permet de ne pas bloquer la station lors de rendus ... Mais c'est mon utilisation à moi perso. En revanche si quelqu'un à testé le rendu réseau à partir de AE à l'air du AE render engine, je suis intéressé par son appréciation. t.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
j'ai pour ma part investi dans un mac pro 8 coeurs à 2,4 Go, avec 8 Go de Ram, et avec la carte graphique 5870 à 1Go, pour pouvoir bosser sous after effects CS5, ça booste grave. J'avais auparavant toujours travaillé avec des PC, ma dernière machine était un intel core 2 duo à 2,4 Go, qui fait maintenant parti de la préhistoire. Auparavant pour faire un rendu d'une animation je mettais 1h30, désormais 22 min... Et je peux mettre autant d'effets que je veux, tout en restant en résolution optimale, sans aucun souci. Je ne regrette donc pas d'avoir aligné les 3700 €. Par contre c'est vrai que je m'attendais à de meilleures performances sous les autres logiciels de la suite adobe.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Pour changer mon vieux G5, j'ai investi l'an dernier dans un Imac 27" plutôt qu'un couteux Mac Pro, sans écran. Pour une utilisation pro en graphisme, l'Imac est un must : puissance, performance écran, silence. Ce test Mac Pro révèle une machine excellente pour des applis 3D lourdes. Tout comme le reste de la Gamme Pro finalement. Vive l'Imac !

CONNEXION UTILISATEUR