Quand Steve Jobs réclamait de la magie dans Safari mobile

Mickaël Bazoge |

En janvier 2007, Steve Jobs présentait sur la scène de la Macworld un nouvel appareil révolutionnaire, tout à la fois baladeur, téléphone, et tablette internet. Si l'iPhone était évidemment le « meilleur » iPod et le « meilleur » téléphone au monde, le smartphone faisait surtout la preuve qu'il était désormais possible d'emporter tout internet avec soi. Et le logiciel qui a bougé les plaques tectoniques, c'est Safari.

Francisco Tolmasky - JS Conf

La version mobile de Safari a été développée en grande partie par Francisco Tolmasky, programmeur de 20 ans à l'époque (il en a 29 aujourd'hui), qui a planché sur le navigateur web sous la rude férule de Steve Jobs. Le patron d'Apple réclamait alors de « la magie. Retournez au travail, ça n'est pas assez magique ! », réclamait Steve Jobs. Tolmasky, qui a quitté Apple en décembre 2007, est désormais développeur indépendant et il a conçu un jeu pour iPad disponible depuis ce jeudi, Bonsai Slice [1.0.1 - US - 2,69 € - iPad - 52,2 Mo - Playground Theory]. Le New York Times a recueilli son témoignage sur ses « années Safari ».

Francisco Tolmasky a été embauché par Apple dès sa sortie de l'université de Californie du Sud. Un recruteur avait repéré le développeur en devenir six mois avant qu'il obtienne son diplôme : il faisait à l'époque partie de la petite équipe de développeurs web gravitant autour du projet WebKit, devenu le coeur de Safari ainsi que celui de bon nombre de navigateurs web. Il a débuté sa carrière chez Apple au premier trimestre 2006, mais pas sans attendre d'avoir le blanc-seing de Steve Jobs, qui s'était montré méfiant à l'idée de travailler avec un gars d'une vingtaine d'années !

Les deux équipes en charge du développement de l'iPhone (le matériel et le logiciel) travaillaient dans un coin reclus du campus d'Apple, à Cupertino. Elles étaient physiquement séparées et ne bûchaient pas ensemble directement, afin d'empêcher les fuites; Steve Jobs les rencontrait deux fois par semaine afin de faire le point.

Malgré l'ampleur du projet, le groupe en charge des applications web dans lequel travaillait Tolmasky n'a longtemps compté que cinq personnes en tout et pour tout. « Chacune de ces choses ont été réalisées par une seule personne », raconte le jeune prodige quand il tapote sur les icônes des applications imprimées sur l'emballage du premier iPhone. En ce qui le concerne, il était en charge de Safari mobile.

Ce logiciel a signé une véritable révolution : il s'agit d'un vrai navigateur, capable d'afficher le « vrai » internet dans un format réduit. En 2007, on parlait encore du WAP et d'autres protocoles qui renvoyaient le web au Minitel… De plus, Safari devait se manipuler sans clavier ni souris, et uniquement au doigt. L'influence de Safari mobile a été telle que le logiciel a poussé les sites web à s'adapter aux petits écrans des smartphones. Et au final, Steve Jobs a obtenu ce qu'il voulait de la part d'un vrai magicien du code !

Le développement du clavier virtuel de ce qui s'appelait à l'époque iPhone OS a été l'occasion pour Apple d'organiser un hackathon dirigé par Steve Jobs, mécontent des prototypes présentés jusqu'alors. Durant une semaine, les ingénieurs se sont affrontés pour développer le meilleur clavier… ce fut un des membres de l'équipe de Tolmasky qui a remporté le trophée et le droit (l'obligation, plutôt), de travailler à plein temps sur cette brique logicielle stratégique.

À quelques semaines de la présentation de l'iPhone, Steve Jobs s'est mis en tête de proposer une application cartographique. Le premier jet de l'application Maps, qui utilisait les données de Google Maps, a été développé en moins d'une semaine, là aussi par un ingénieur du groupe Tolmasky. En deux semaines, une version de démo a pu être finalisée pour le keynote de la Macworld. « C'était le genre d'effet que Steve Jobs avait sur vous : c'est important, ça doit arriver, et vous allez le faire ».

Francisco Tolmasky livre un exemple amusant du caractère bouillant du PDG d'Apple. Il y avait dans l'équipe de l'iPhone un employé du nom de Steve, source de confusion et de quiproquos dans le groupe. Cela avait le don d'énerver Jobs au plus haut point, qui un jour a décidé que l'ingénieur en question allait s'appeler… « Margaret ». Le pauvre a dû endurer ce prénom durant toute la période de conception de l'iPhone !

Tolmasky a quitté Apple alors que l'iPhone commençait à connaitre le succès. L'esprit commando a laissé alors la place à une structure plus importante. Après Apple, il a fondé une société, 280 North, qui a créé un environnement logiciel de développement de webapps mobiles. Cette jeune pousse a été rachetée par Motorola pour 20 millions de dollars. Aujourd'hui, à la tête du petit studio Playground Theory (5 personnes), il se lance donc dans le jeu pour iPad avec Bonsai Slice, qui utilise très intelligemment les capteurs de mouvement de la tablette.

Le jeu ressemble un peu à Fruit Ninja, puisqu'il s'agit de découper des objets… mais au lieu d'utiliser son doigt, il faut véritablement reproduire les mouvements d'une lame ! Il va falloir faire attention à ne pas taper sur la tête des gens dans la pièce. Le développeur compte pour le moment continuer à concevoir des jeux mobiles, un secteur où il pourrait bien, une fois de plus, connaitre le succès.


avatar Jackdu59 | 

Perso je rêve d'un safari sans publicité qui me redirige vers l'app store toutes les 30scd, je viens a penser que je vais arrêter de l'utiliser tellement c'est horrible.
Et si on pouvait ajouter les téléchargements aussi...
Let´s dream !

avatar Darth Philou (non vérifié) | 

@Jackdu59

Ça ne m'est jamais arrivé !
Un bandeau publicitaire me demandant d'utiliser l'app du site oui. Mais une redirection sur l'appstore sans que je l'ai demandé, jamais.

On ne surfe visiblement pas sur les mêmes sites.

avatar jackhal | 

pourtant ça m'arrive aussi et même sur des sites très bien.
mais il n'y a pas que les sites, même les applis le font parfois.

avatar bigham | 

Il se trouve que tu peux en fait te manger les 2 : le bandeau en haut de la page et le popup du site. e.g. le site du Point.

Et oui, c'est chiant (surtout que les sites ne se rappellent jamais que tu as déjà dit non).

avatar Vanton | 

@Darth Philou :
Ça me l'a fait des dizaines de fois pendant une ou deux semaines moi. Redirection sur l'app store sans avoir touché quoi que ce soit.

Mais étrangement, sans que je ne fasse rien, ça n'arrive plus depuis quelques jours.

avatar rondex8002 | 

Je me demande pourquoi on ne peut pas (où Apple ne souhaite pas) voir des extensions dans Safari ou Chrome par exemple, comme sur desktop. AdBlock sur Safari ou Chrome mobile, le pied. Il existe adBlock sur l'App Store, mais il n'est vraiment pas terrible.

avatar macbookeur75 | 

J'ai arrêté d'utiliser Safari mobile pour cette raison

avatar esclandre | 

combien d'heures par semaine travaillait steve jobs?

avatar AirForceTwo | 

C'est une question de salarié :-)
Beaucoup d'entrepreneurs ne pourraient pas répondre à ce genre de question, parce qu'ils ne quittent jamais réellement le travail.

avatar nalcane | 

Un mois.

avatar delalendre | 

Idem j'utilise le navigateur adblock quelques manques mais au moins zéro pubs ni ré directions intempestif

avatar Titov | 

C'est justement un peu de magie qui manque actuellement à Apple. L'effet "Waaou" n'est plus. Il semble qu'il soit parti avec Steve.

Voyons ce que donneront le ou les prochains produits qui nous ont été promis cette année.

avatar Ali Baba | 

"un hackaton dirigé par Steve Jobs"

Oh pinaise, ça devait être quelque chose.

avatar Switcher | 

"Hackaton" s'inspirant de "Marathon" (j'imagine), l'orthographe n'en serait-il pas "Hackathon" ?

avatar Mickaël Bazoge | 
Ah, c'est juste, je corrige.
avatar guigus31 | 

Avec son appli il pourra peut être se couper les cheveux. Bon à rien de beatnik, va!

avatar alan63 | 

iCab et terminées les pubs et fenêtres ...safari ou applications
L'Equipe et Eurosport sont parties aux oubliettes
à suivre....

avatar joneskind | 

@MacGé

Vous me décevez.

Cet article n'est rien de plus qu'une traduction d'un article de 9to5Mac. Vous avez même reproduit la photo et la blague de Margaret.

Je trouve indécent de votre part de ne pas l'avoir rappelé. Ce n'est d'ailleurs pas la première foos que ça vois arrive.

avatar Florian Innocente | 
@joneskind Commentaire incompréhensible. La source de l'article est citée et le lien y est aussi, dès l'introduction. Comme on le fait chaque fois que c'est nécessaire. La photo est l'une des première que tu trouves en cherchant avec le nom du bonhomme et elle a cet avantage d'être en CC. Levé du mauvais pied ?
avatar joneskind | 

@Florian Innocente

Réponse incompréhensible

Rien sur la version mobile du site. T'as besoin d'une capture d'écran de ladite introduction ?

Mal réveillé ?

avatar Florian Innocente | 
Oui je veux bien une capture de ladite introduction car je ne vois aucune différence entre la version desktop et la version mobile du site où le lien y est aussi, vu que c'est le même contenu… (et le lien dans la version mobile de l'article me renvoie logiquement vers la version mobile de l'article du NYT). Mais de manière générale, nous faire un procès en source non citée, de la part de quelqu'un qui a priori vient nous lire régulièrement, c'est assez WTF je trouve.
avatar Rigat0n | 

@innocente :
Sur l'appli mobile me semble effectivement pas avoir vu de référence à un autre article.
Du coup une réponse plus polie serait bienvenue.

avatar jackhal | 

Dans l'article : "En 2007, on parlait encore du WAP et d'autres protocoles qui renvoyaient le web au Minitel…"

Ca c'est faux. J'ai commencé le développement mobile relativement tôt (2004, je crois) en WAP, très vite remplacé par cHTML (i-mode, qui existait depuis longtemps mais surtout au Japon, où les téléphones étaient nettement plus avancés qu'en Europe, et arrivé en France chez Bouygues en 2002), lui-même remplacé rapidement par de vrais navigateurs.
Sur un Nokia 6233, j'utilisais Opera Mobile*. Bien sûr taille et la définition de l'écran étaient faibles, il n'y avait pas de tactile mais la navigation était très très bien pensée et rapide (déplacement dans la page, visée des liens, zooms...)
https://www.youtube.com/watch?v=hAQ-hlhilvA

Bien sûr on est encore loin de Safari iPhone mais c'est à mi-chemin entre le WAP et Safari Mobile. Ce qui est déjà énorme vu les téléphones sur lesquels ça tournait.

* http://en.wikipedia.org/wiki/Opera_Mini : première version sortie en août 2005 (!)

avatar Rigat0n | 

Quand je vois des sites avec :
- un bandeau "iOS" intégré à Safari pour montrer leur appli
- un bandeau sur la page web au cas où certains seraient encore sous iOS 5
- une pop-up
Perso ça me donne envie de tuer des gens.

avatar Steve9 | 

Safari est le meilleur navigateur et je n'ai aucune pub.

avatar ivremort | 

Ce qui m'a frappé, c'est qu'au moment de la présentation de l'IPhone, personne dans la salle ne s'est vraiment rendu compte de la révolution que c'était, Safari Mobile. Regardez-bien la video: Jobs dit que ce nouveau produit va combiner 3 produits :

- un téléphone : ENORMES APPLAUDISSEMENTS dans le public
- un Ipod : ENORMES APPLAUDISSEMENTS à nouveau
- un navigateur révolutionnaire : applaudissements polis du public.

Les gens ne se sont pas rendus compte, la fonction Ipod semblait nettement plus importante... Aujourd'hui, ce serait le contraire!

PS: à part ça, je trouve qu'il ressemble à Steve Jobs, ce jeune développeur!

avatar Boumy | 

Ce Steve est tout de même imbuvable.

avatar Homer Simpson | 

Pour Safari Mobile, ça m'arrive assez régulièrement que l'AppStore s'ouvre tout seul... et il y a plein de sujets sur les forums officiels d'Apple et les autres communautés.

Safari devrait bloquer les redirections effectuées vers l'AppStore lorsqu'elles ne sont pas effectuées par l'utilisateur de lui-même (au clic).

Google Chrome bloque bien les popups lorsqu'elles sont effectuées automatiquement sans interaction de la part de l'utilisateur...

Apple ferait bien de se pencher sérieusement sur ce problème (oui c'est un problème), sans quoi l'expérience du web sur Safari Mobile risque de devenir un vrai calvaire !

avatar alan63 | 

Steve925/04/14 18:33
Safari est le meilleur navigateur et je n'ai aucune pub.

Ben voyons
Pas de pub ?
Ça prouve donc que vous ne l'utilisez pas ou que vous niez l'évidence

avatar iDanny | 

Le coup du Steve qui s'est fait renommer Margaret a été repris dans la nouvelle série Silicon Valley (que je recommande vivement à tous les geeks :)

Jared, le suce-boule de la startup, explique que son vrai prénom est Donald mais qu'il s'est fait appeler Jared par son ex-boss et qu'il a gardé ce prénom depuis :D

avatar hugome | 

Quand l'iPhone est sorti, personne n'avait besoin d'aller sur internet mobile, ça existait pas. Et l'Internet fixe, c'était pas très convivial, et construit pour des sites Adsl, alors en 2G ...
La vraie promesse attendue, c'était iPod + téléphone-organiser synchronisé avec le PC. Le truc où il fallait avant un palmpilot qui beamait en infrarouge son téléphone :-)

Le plus frappant c'est plutôt les apps. Elles n'étaient pas prévues au départ, et maintenant on y passe 90% de son temps.

avatar Feroce | 

"Le truc où il fallait avant un palmpilot qui beamait en infrarouge son téléphone :-)"

Je n'ai jamais vu personne faire ce genre de sottise de manière régulière. A la limite pour envoyer ponctuellement une vCard...
C'était plus simple de synchroniser son Palm et son téléphone avec feu iSync. Ce que je faisais AVANT l'iPhone avec mon Tungsten et mon T610, en USB et Bluetooth.

avatar Trollolol | 

"mais au lieu d'utiliser son doigt, il faut véritablement reproduire les mouvements d'une lame ! Il va falloir faire attention à ne pas taper sur la tête des gens dans la pièce."

Comme avec une wiimote ?

avatar methos1435 | 

Mon vieux téléphone samsung (dont j'ai oublué la reference, depuis le temps), vendu avant le premier iphone, avait un navigateur internet "compket"
Alors je veux bien que l'iphone ai fait bougé choses mais merci de ne pas réécrire l'histoire à la façon apple...

avatar Sephi-Chan | 

Pour ceux qui utilisent Safari depuis leur iPhone/iPad en Wi-Fi et qui en ont marre des publicité, je vous suggère l'utilisation du proxy SpeedMeUp (http://www.speedmeup.net/).

Ça marche très bien et c'est facile à installer et désinstaller puisqu'il suffit de mettre "http://ipad.speedmeup.net/" dans le champ les réglages de proxy auto de la connexion Wi-Fi (hélas, ça ne marche pas en 3G).

CONNEXION UTILISATEUR