Australie : si Google part, Bing peut très bien le remplacer d'après le gouvernement

Mickaël Bazoge |

Les internautes australiens seront-ils privés de Google ? Le gouvernement du pays veut forcer le moteur de recherche à rémunérer les titres de presse dont il reprend les titres et une partie du contenu — Facebook est également dans la ligne de mire de ce « code de conduite » visant à rééquilibrer les relations entre le secteur australien de la presse et le géant d'internet. En représailles, ce dernier a menacé les autorités qu'il pourrait se retirer purement et simplement, laissant les Australiens se débrouiller avec d'autres services.

Scott Morrison, le Premier ministre du pays, a rétorqué que Bing pouvait très bien remplacer Google. Le dirigeant s'est entretenu directement avec Satya Nadella, le CEO de Microsoft, qui s'est dit « assez confiant » dans le fait que son moteur de recherche peut aussi bien servir les internautes australiens que le numéro 1 mondial.

Bing est certes le second moteur de recherche le plus populaire en Australie… derrière Google, et de très loin puisqu'il occupe 3,7% du marché. Le grand rival pèse 95% ! La marche sera très haute si d'aventure Google mettait sa menace à exécution. Ce retrait australien aurait aussi des répercussions sur Apple, Google étant le moteur de recherche par défaut dans Safari, ce qui gonfle l'activité Services si importante pour le constructeur.

Ces gesticulations de part et d'autre peuvent également être des manœuvres pour peser dans les négociations. Google a ainsi signé un accord avec la presse traditionnelle française, ouvrant la voix à des rémunérations plus conséquentes (lire : La presse, nouveau terrain de jeu des géants de la Silicon Valley). En Australie, l'entreprise rechigne, craignant de perdre une partie du contrôle qu'elle exerce sur le montant des rémunérations. Le système imaginé à l'autre bout du monde consiste en une négociation tranchée par un juge de paix qui prendra la décision finale sur la somme à verser.

Source
Image d'accroche : Scott Calleja, CC BY 2.0
avatar reborn | 

Il y a une solution encore plus simple pour la presse: faire payer l’internaute.. 💁‍♂️🙃

avatar Furious Angel | 

@reborn

Le souci c’est que l’internaute ne veut pas payer, et qu’il veut de moins en moins de pub...

L’énorme connerie a été faite dans les années 90 quand tout le contenu a été mis en ligne gratuitement. Et par « tout le contenu » je ne parle pas du web amateur ou de pure players, mais même les quotidiens qui balançaient gratuitement tout leur contenu normalement payant en papier ! Sans aucun business model...

Du coup le gratuit est devenu la norme, et inverser la tendance est compliqué. On a des exemples comme Mediapart qui ont marché. Et des sites comme MacG qui ont un modèle hybride que j’aime beaucoup, mais qui repose sur une forte communauté.

avatar reborn | 

@Furious Angel
Sans oublier nextinpact, brief.me ..

Le souci c’est que l’internaute ne veut pas payer, et qu’il veut de moins en moins de pub...

C’est vrai, mais objectivement ça ne devrais pas être le soucis des moteurs de recherche.

avatar Furious Angel | 

@reborn

Ben... un moteur de recherche doit gagner de l’argent, ne serait-ce que pour fonctionner. Personne ne paierait pour ça. Donc il ne reste que la pub.

avatar narugi | 

@reborn

Gamekult aussi repose sur un modèle hybride mais avec un contenu premium très travaillé.

avatar reborn | 

@narugi

Moins fourre-tout que jv.com ? Depuis le rachat c’est devenu n’importe quoi je trouve

avatar bl@ck warrior_69 | 

@Furious Angel

Je pense que l'utilisateur peut tolérer de la pub si elle n'est pas abusive. Aujourd'hui les pubs sont de plus en plus intrusives avec du plein écran, des vidéos qu'on ne peut pas passer, des bandeaux qui clignotent dans tous les sens. Il y a peut être un juste milieux a trouver pour implémenter des pubs de façons intelligentes.

avatar Furious Angel | 

@bl@ck warrior_69

C’est vrai que le trio « je ferme la pub, je ferme la fenetre RGPD et non je ne veux pas m’inscrire à la newsletter » quand on débarque sur un site, c’est lassant...

avatar TheRV | 

@Furious Angel

Et je ne veux pas me connecter avec mon profil Facebook

avatar mapiolca | 

@reborn

Y’a ça mais ici il s’agit surtout des résultats qui affichent tout ou partie des articles quand tu fais une recherche. Du coup le lecteur ne va pas sur le site mais reste que la page Google...

avatar thierry37 | 

Ce serait vraiment bien de se passer de Google.

Perso ça me plairait qu'il soit interdit dans mon pays.

Pour 99% de mes recherches de tous les jours, je suis sur sur bing, apple ou autre, me trouveront ce que je veux.

Ça vous arrive souvent de devoir aller à la 3 ou 4ème page des résultats ?

avatar brucewayne | 

@thierry37

Apple n’a pas de moteur de recherche, C’est google le moteur de base de safari.

C’est quoi cette manie de vouloir forcément interdire tout ce qui ne vous convient pas ? Personne ne vous oblige à utiliser Google.

avatar reborn | 

@brucewayne

Personne ne vous oblige à utiliser Google

+1 c’est toujours bon de le rappeler.

avatar Brice21 | 

@brucewayne

"Apple n’a pas de moteur de recherche, "

Si si. Lorsque tu tapes des mots clés dans l’omnibarre de Safari, ce ne sont pas les résultats de Google qui s’affichent en temps réel dans le menu en dessous mais ceux du moteur de recherche d’Apple. Si tu presses la touche entree, alors ce sont les résultats de Google qui s’affichent dans la fenêtre (ils sont très différents). Si tu touche/cliques in résultats du moteur de recherche d’Apple tu vas directement à une page en by passant totalement Google.

Le web crawler d’Apple passe de plus en plus régulièrement indexer nos sites. Un jour Apple va faire une surprise à Google. Quand cela aura un sens en terme d’expérience utilisateur ou de modèle économique. Pas avant.

avatar reborn | 

@thierry37

Ça vous arrive souvent de devoir aller à la 3 ou 4ème page des résultats ?

Ça dépend, sur mobile ou bureau ?

avatar Furious Angel | 

@thierry37

« Ça vous arrive souvent de devoir aller à la 3 ou 4ème page des résultats ? »

Justement, la force de Google c’est que les 3 premiers résultats répondent quasiment toujours à ta recherche.

Dans ma vie « perso », Bing, DuckDuckGo et Ecosia (c’est celui là que j’ai trouvé le plus précis) fonctionnent très bien. Chercher la filmographie d’un comédien, un site web, l’age de quelqu’un... zéro souci.

Mais dans mon boulot (je suis journaliste), quand je dois trouver une info précise (qui a dit quoi et quand, qui a fait quoi et quand, comment s’est passé tel événement...), là ça ne marche que 2 fois sur 3 ou 3 fois sur 4. Et l’air de rien, ca veut dire « ah merde je vais chercher sur Google » peut etre 10 fois par jour. Et c’est pas jouable...

Mais je pense que la force de Google est la quantité de gens qui cherchent. Ma requete sur Google, des milliers de gens l’ont faite, ou une similaire. La même sur un autre moteur, on doit etre 2 ou 3... ça n’aide pas à affiner les résultats.

avatar Brice21 | 

@Furious Angel

"Justement, la force de Google c’est que les 3 premiers résultats répondent quasiment toujours à ta recherche."

Personnellement je remarque que deux tiers de mes recherches sont résolues par le moteur de recherche d’Apple (connaissances Siri) intégré à l’omnibarre de Safari (genre des pages de Wikipedia, des adresses de restos ou commerce, des définitions, conversions, traductions, ...), le dernier tier je le confié à Google en tapant entrée.

Je remarque qu’avec le temps, les suggestions de “Connaissances Siri” sont de plus en plus pertinentes et que je continue de moins en moins souvent vers les résultats de Google. Curieux d’observer quand sera venu le moment où mes requêtes confiées à Google deviendront l’exception. C’est pas pour demain mais ça viendra.

avatar occam | 

@thierry37

"Ça vous arrive souvent de devoir aller à la 3 ou 4ème page des résultats ?"

Une bonne interrogation est une question que l’on escomptait rhétorique, mais qui s’avère riche d’enseignements et fournissant matière à débat.

Il m’arrive très souvent d’effectuer des recherches structurées et filtrées, justement afin d’éviter de devoir aller piocher à la 4e page des résultats — ou à la 19e.

Ayant appris à connaître le fonctionnement de Google au fil des ans, je suis en général capable d’anticiper la brochette des résultats de Google, y compris certaines manipulations de rang ou certains omissions explicites.
Et les résultats les plus intéressants sont ceux qui font découvrir des distributions de « patterns » non anticipés.

À cet égard, la quantité mais aussi la qualité des liens répertoriés par Bing, sans parler de Qwant ou d’autres acteurs mineurs, me paraît toujours inférieure.
Malheureusement.

avatar reborn | 

@occam

Il faut exclure pinterest des résultats de recherche. Ça fait quelques années que peut importe ce que je tape mes résultats de recherche sont pollués par ce site..

Et j’ai trouvé l’explication..

https://news.ycombinator.com/item?id=25538586

🤦‍♂️

avatar ancampolo | 

@thierry37

Parle pour toi pour moi bing c’est de la daube...et je ne parle meme pas de qwant parce que la sintu cherche rien ça marche super...

avatar loludovic31 | 

@thierry37

Ha vous aimez les dictatures vous non ?
Pourquoi interdire Google ? Juste parceque vous ça ne vous convient pas ? Et alors les gens comme moi qui utilisent et apprécié Google on devrait en être privé juste parceque vous vous préférez autre chose ?

avatar redchou | 

Si tous les pays tenaient le même discours, Google retirerait ses service partout dans le monde?

Je ne sais pas ce qui est le plus ridicule, les manœuvres et ce chantage de la part de Google ou ceux qui y croit...

avatar Furious Angel | 

@redchou

C’est bien parce que Google a conscience de son importance qu’il se permet ça...

Il suffit de penser aux gens des administrations contraints de bosser avec Qwant...

avatar redchou | 

@Furious Angel

C’est bien parce que Google a conscience de son importance qu’il se permet ça...

Il suffit de penser aux gens des administrations contraints de bosser avec Qwant...
- C’est une blague?

avatar v_kowal | 

@Furious Angel

Les administrations contraints de travailler avec Qwant... Que je sache, on leur plaque pas un pistolet sur la tempe.

On ne va pas se mentir, le résultat des recherches entre Google, DuckDuckGo, Bing (Ecosia utilise Bing il me semble) et Qwant n’est certes pas le même mais depuis maintenant quelque temps pour être passé sur Qwant, j’en suis ravi et je travaille dans la presse aussi.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR