Le jour où l'acquisition de Pixar par Disney a failli capoter

Niro |

Le départ de Bob Iger du conseil d'administration d'Apple est l'épilogue d'une aventure commune entre le constructeur informatique et le patron de Disney. L'avenir dira si les deux entreprises poursuivront un chemin parallèle ou si elles seront amenées, via leurs services de streaming respectifs, à se concurrencer frontalement. Mais cela n'enlèvera rien à l'amitié entre Bob Iger et Steve Jobs.

Dans un livre1 dont Vanity Fair a publié les bonnes feuilles, Robert Iger revient sur la longue relation amicale qu’il a entretenue avec le cofondateur d’Apple, et qui sera à l’origine du rachat de Pixar pour plus de 7 milliards de dollars en 2006.

Janvier de la même année, du côté d’Emeryville en Californie. Dans un peu plus d’une demi-heure, la nouvelle va être livrée au monde entier : l’ogre Disney va s'offrir Pixar. Au même moment, Steve Jobs, le patron du studio d'animation, passe un coup de fil à Iger pour lui proposer une petite balade à pied. Ce dernier est un peu inquiet : « Je me suis demandé s’il ne voulait pas annuler le deal, ou renégocier le contrat », raconte Bob Iger.

La suite est réservée aux membre du Club iGen.

Déjà abonné ? Se connecter
Abonnez-vous au Club iGen !