Californian way of life : road trip dans la Silicon Valley

Guillaume Dubeaux |

Depuis son installation en Californie il y a un an, Guillaume Dubeaux vit son rêve américain. Ce passionné de high-tech partage son quotidien technologique dans une série de chroniques estivales.

Je ne pouvais pas habiter en Californie sans visiter la Silicon Valley et découvrir l’Apple Park de mes propres yeux. Nous partons de San Francisco et empruntons la 101 vers la première destination de notre petit road trip : le siège de Facebook situé au 1 Hacker Way à Menlo Park.

Facebook : 1 Hacker Way, Menlo Park

Rien qu’à imaginer toutes les entreprises mythiques localisées dans la région, j’en ai des frissons ! Seul inconvénient, il est interdit de visiter les quartiers généraux des plus grandes firmes. À défaut, on peut toujours flâner à l’extérieur et s’imaginer ce qui se trame derrière leurs murs…

Le siège de Facebook est un immense bâtiment situé sur la baie de San Francisco. En semaine, il accueille pas moins de 17 000 employés. Et sans surprise, Facebook a récemment annoncé vouloir agrandir son QG afin de mieux s’intégrer à Menlo Park. Car comme beaucoup de mastodontes de la Silicon Valley, le réseau social a beaucoup d’employés vivants dans la petite ville collée à Palo Alto. S’y implanter et développer la ville semble donc un juste retour des choses.

Mais revenons à nos moutons. Il y a une tradition pour quiconque parcourt la Silicon Valley : prendre un selfie devant chacun des sièges des plus grandes entreprises ! Challenge accepted ! Pour Facebook, un gigantesque pouce en l’air a été placé devant le siège. Je ne résiste pas… Une fois la photo prise, direction l’université de Stanford de l’autre côté de Palo Alto.

Université de Stanford: 450 Serra Mall, Stanford

Comptant plus de 16 000 étudiants, Stanford est l’une des universités les plus connues au monde. Ce que je trouve le plus impressionnant, c’est sa capacité à former les talents qui rallieront les plus grandes entreprises locales. En effet, les Google, Apple ou autres Facebook font leurs emplettes parmi les brillants élèves de l’université…

Stanford University depuis The Oval.

Et qui dit université de petits génies, dit campus extraordinaire et démesuré. C’est en empruntant Palm Drive sur la route de l’université que l’on est frappé par l’impressionnant « Oval », une sorte de rond-point qui apporte une perspective impressionnante à l’entrée de l’université. En passant par le Memorial Court, je tombe sur le Stanford Main Quad qui est une grande place desservant les plus vieux bâtiments de l’université. Parmi eux, la Stanford Memorial Church, une des plus vieilles églises de Californie et un petit bijou architectural… Mais ce n’est pas non plus la cathédrale de Chartres.

Stanford abrite un campus gigantesque et cela vaut clairement le coup de le visiter si vous passez quelque temps dans la région. Allez notamment voir les installations sportives situées le long de Campus Drive et Nelson Road, vous ne serez pas déçus et comprendrez pourquoi Stanford est l’une des meilleures universités sportives des USA.

Stanford University a l’une des meilleures équipes de water-polo des USA. On comprend pourquoi au vu des installations.

N’hésitez pas non plus à aller acheter un ou deux goodies, comme un sweatshirt estampillé Stanford, au Bookstore, cela fera sûrement son petit effet en rentrant en France.

Googleplex : 1600 Ampitheatre Parkway, Mountain View

Quel geek n’a jamais eu envie de prendre un selfie avec un robot Android sur les terres de Google ? Sitôt notre balade « stanfordienne » finie, nous prenons la direction du Googleplex.

Situées au 1981 Landings Drive à Mountain View, à proximité du tout nouveau Google Visitor Center, les Android Lawn Statues sont une attraction en soi. Pour un dimanche de Thanksgiving à 9h30 du matin, nous sommes pas moins de 10 personnes à prendre des selfies avec toutes les statues (à taille humaine) représentant les différentes versions du système d’exploitation mobile de Google. Ma préférée ? Android Honeycomb.

Mais au-delà de cette section divertissante, le Googleplex n’est pas à visiter. À part prendre quelques vélos colorés en photos ou le logo Google sur les bâtiments, je vous conseille de passer à l’« attraction » suivante…

Apple Park : 1 Apple Park Way, Cupertino

Ça y est. J’y suis enfin.

Apple Park vu depuis le toit du Visitor Center. Eh non, il ne fait pas tous les jours beau temps en Californie.

Ce n’est pas ma première fois à Cupertino, mais lors de ma précédente visite, l’Apple Park était encore en construction. Je me souviens avoir été alors frappé par la taille du spaceship. Aujourd’hui, cette impression est décuplée.

Les impressionnantes portes de verre de plusieurs mètres de haut donnent dès notre entrée la mesure du nouveau campus d’Apple. Et la marque à la pomme a respecté ses fans en proposant une visite interactive de son campus en réalité augmentée. Sur une gigantesque table est modélisé en bois le nouveau campus, et c’est via des iPad apprêtés spécialement que l’on découvre la splendeur du siège futuriste d’Apple.

Je passe 30 minutes à découvrir le lieu via cette application impressionnante. On peut même faire varier l’heure ou les saisons pour changer l’éclairage, et j’en passe. Un employé me demande si j’ai été capable de localiser la grange historique. Apple n’a pas lésiné sur les détails…

Outre cette pièce présentant la maquette d’Apple Park, le Visitor Center comprend une boutique et un café. Ce n’est pas non plus Caffè Macs, la cafétéria des employés, mais je trouve ça bien qu’Apple propose un endroit où l’on peut boire un caramel macchiato (ils font d’autres boissons rassurez-vous) en plein milieu d’un campus de la Silicon Valley. Vous vous doutez bien que j’ai payé avec mon Apple Watch. La vie est faite de petites satisfactions.

À l’étage inférieur, des toilettes où chaque détail a été travaillé avec soin. L’étage supérieur est quant à lui une énorme terrasse qui donne une vue imprenable sur le spaceship.

Un employé d’Apple propose de nous prendre en photo. Rien n’est laissé au hasard, cet employé me vante le mode portrait de l’iPhone 8 Plus que j’ai acheté quelques semaines auparavant. Après 45 minutes passées sur place, on comprend qu’Apple a énormément misé sur la satisfaction de ses fans, contrairement à beaucoup d’autres campus de la région. Ne m’en déplaise. 😃

Deux semaines après la sortie de l’iPhone X, l’Apple Store du campus était l’un des rares endroits en Californie où le téléphone était disponible. Il y a aussi des goodies, mais à ma grande surprise, ils n’ont pas de mugs comme dans leur ancien fan store d’Infinite Loop. Curieux choix, car les tasses et autres stylos sont généralement populaires comme souvenirs. Ici, il n’y a que quelques t-shirts orientés Apple Park.

Comme je veux ramener un mug à San Diego, le campus historique d’Infinite Loop sera la dernière destination de notre voyage.

Apple Campus : 1 Infinite Loop, Cupertino

On ne va pas se mentir, le design de ce campus est franchement dépassé, mais il y règne une atmosphère particulière.

Et bien que plus petit, je préfère son store davantage orienté goodies. Nous achetons deux mugs frappés d’une pomme croquée afin de garder un petit souvenir. Il est déjà temps de dire au revoir à la Silicon Valley et de reprendre la route.

PS : sur la route du retour, nous déjeunons à In-n-Out, antre du fameux Double-Double. Testé et approuvé.

Les précédentes chroniques
avatar Maxi22700 | 

Un pti tour à 42 Silicon Valley, a Fremont ? :D

avatar s1n3d | 

Merci pour cette chronique qui tombe à pic, je suis en Californie pour les vacances actuellement et j’ai prévu d’aller visiter les Apple Store de Cupertino.

avatar Splinter | 

@s1n3d

Quelle chance 👍🏼

avatar s1n3d | 

@Splinter

Oh oui ! Et j’en profite un max ! 😉

avatar Guillaume Dubeaux | 

@s1n3d

Un truc à faire c’est aussi d’aller visiter l’usine de Tesla à Fremont :
45500 Fremont Blvd
Fremont, CA 94538-6326
United States

J’ai pas eu le temps ce jour là mais la prochaine fois je le fais ! Il paraît qu’on peut visiter la ligne de production si on a une Tesla. Après, ça vaut le coup de s’y pointer et de demander a visiter 😃

avatar misterbrown | 

Ça me fait penser aux ballades que j'ai faites autour des anciens centres miniers en Belgique ou au Pays de Galles, France, qui étaient très riches à leur époque.
Des villes prospèrent avec des logements modernes pour les travailleurs: trains, commerces, chauffage centrale, crèche, foyers pour les femmes, les fêtes et les syndicats.. Des équipements sportifs et aquatiques dignes d'installations olympiques!
Tout cela est aujourd'hui en ruine.

avatar Giloup92 | 

@misterbrown
Un jour, ce sont ces campus et QG qui seront en ruine... Sic transit gloria mundi.

avatar frankm | 

@Giloup92

Juste après le Big One !

avatar IceWizard | 

@Giloup92
"Un jour, ce sont ces campus et QG qui seront en ruine... Sic transit gloria mundi."

Peu probable, quand Apple ira s'installer sur l'anneau orbital, les anciens locaux seront transformés en musée, ou en logements sociaux.

Au fait est-ce que ton pseudo est une référence à la société française Goupil ? Celle qui vendait des "ordinateurs français" à l'administration pour des tarifs astronomiques. Et dont il ne reste plus que des ruines après sa faillite en 1992, avec un trou de 700 millions (de francs) dans la caisse ?

avatar Guillaume Dubeaux | 

@IceWizard

Si je ne dis pas de bêtises, le campus d’Infinite Loop va être dédié aux équipes iTunes. Il ne sera pas fermé 😉

avatar IceWizard | 

@Guillaume
C'est parce que l'anneau orbital ne sera pas inauguré avant le 13 Juillet 2237. Tu verras que même iTunes partira là-bas le moment venu..

avatar Giloup92 | 

@IceWizard
Aucune référence.

avatar François31400 | 

Le mieux ça reste quand même de piquer un vélo Google pour faire le tour du campus et des campus alentour ;)

avatar Guillaume Dubeaux | 

@François31400

J’ai hésité 😜

avatar François31400 | 

@gdubeaux

Fallait pas !
Tiens quelques photos de mon tour il y a deux ans :
https://www.icloud.com/sharedalbum/#B0w5NI45MBNaCf

avatar Guillaume Dubeaux | 

@François31400

Le temps était vachement plus propice ! Merci pour le partage 😃

avatar François31400 | 

@gdubeaux

Je vais peut être y retourner avant de rentrer en France pour voir l’Apple Park terminé mais depuis NYC c’est moins facile que depuis San Francisco 😁

avatar Guillaume Dubeaux | 

@François31400

Ah oui tu m’étonnes !!! Tu es resté combien de temps aux USA ?

C’était comment la vie à SF ?

avatar Paquito06 | 

@gdubeaux

Vie à SF au top (quand tu as un bon job avec le revenu qui suit, certes). La ville est la plus onéreuse aux US, un peu plus que NYC au quotidien, un peu moins niveau real estate comparé à NYC (grâce au standard californien plus généreux que les shoe-box de Manhattan). Le climat est très agréable, on oscille entre 15 et 25 degrés C à l’année (15 C qui n’a rien à voir encore une fois avec un 15 C à NYC qui est freezing, ici ça sera 15 C laïque). Pas de clim pas de chauffage, en t-shirt/chemise tout le temps (avec le gilet à portée de mains car c’est très ventueux par moment). La ville est très verte, tout le monde s’échappe le weekend et est très sportif (nombreux lacs, parcs, vignes, montagnes, plages, etc) à 30min-3h de SF. La voiture a un coût important et n’est à considérer que selon là où on vit (je préfère en louer une chaque weekend, ça se fait très facilement). Le climat, le coût de la vie et les GAFA font qu’on a un nombre record de sans abri dans cette ville mais ils sont majoritairement concentrés dans certains quartiers (civic center/tenderloin). L’Etat de Californie ne traite pas les sans abri comme l’Etat de NY, ils sont sain à NY mais déséquilibrés en Cali. La ville n’a fait que distribuer des milliers de seringues pour éviter la propagation de maladies (ça se shoot en pleine rue à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit). Il y a une liberté immense en Californie et à SF en particulier, où tu peux consommer de l’alcool dans les parcs (Dolores un samedi/dimanche aprem) ou fumer de la weed en quantité où tu veux quand tu veux (recreational/medical). Enfin, sans parler de la tolérance LGBTQIA. Je recommande SF 👍🏼

avatar Guillaume Dubeaux | 

@Paquito06

Merci 😊

Tu es déjà allé à San Diego ? Je vis à La Jolla actuellement. Si oui tu préfères SF ou SD ? 😅

avatar Paquito06 | 

@gdubeaux

Je me suis rendu quelques fois à SD dont La Jolla, j’ai adoré. Je n’ai pas vécu à SD donc ça serait difficile à dire mais je m’adapte très facilement. Après, j’ai besoin d’un environnement qui bouge un peu, en passant de NYC à SF ça m’a fait un gros choc, en passant à SD je pense que c’est encore plus chill 🤣 Mais t’es dans un super endroit carrément 👍🏼 SF ou SD, tout sauf LA 😩

avatar Guillaume Dubeaux | 

@Paquito06

Oui je pense aussi ! Mais la Silicon Valley m’attire 😁

avatar Paquito06 | 

@gdubeaux

Ça dépend où tu en es au niveau pro. L’esprit start up est dingue ici en tout cas. Elles se comptent par millier et y a des IPO à tous les coins de rue (y en a eu 2 à Paris l’an dernier). La Silicon Valley ça reste la NBA de l’entrepreneurship et c’est très attrayant.

avatar macin | 

J'ai vécu a SD, Orange County, LA et actuellement SF. Le mois prochain je déménage dans la Silicon Valley, ma fiancé vient de recevoir une offre pour aller bosser a Stanford. Pour l'instant, l'impression de la Silicon Valley c'est comme Orange County mais plus tech, plus de diversité et moins esprit "fashion/superficielle".

Mon classement:
1 - SD
Les plus: Très relax, familial, safe, moins de traffic, qualité de vie, bon restaurants, meilleure bouffe mexicaine, climat méditerranéen.
Les moins: Salaires moins élevés, transports en commun, prix des billets d'avion plus chers que SF ou LA, loin des montagnes.

2 - Orange County
Les plus: Familiale, safe, salaires corrects, moins pollué que LA, moins de taxes.
Les moins: restaurants basiques, mentalité superficielle.

3 - SF
Les plus: restaurants, diversité, transports en commun, protection sociale, architecture, une ambiance européen, proche de la montagne parcs nationaux et des plus grand vignobles, esprit tech, salaire élevés, peu de pollution, climat plus saisonniers, commodités, qualité des produits locaux.
Les moins: extrêmement cher, les SDF qui sont violents et mentalement instable, drogués, crime en hausse, ville devenue sale depuis les 6 dernières années, mentalité un peu trop libérale (opinion perso).

4 - LA
Les plus: salaires corrects, diversité, restaurants, commodités.
Les moins: Traffic a gogo, pollution, crime dans certains quartiers, climat très chaud, taxes élevées.

On verra pour la SV quand j'y emmenagerai.

J'ai grandit en Provence donc SD me rapproche de cette ville, climat méditerranéen et mentalité relax. Pour un parisien, je dirais que SF est plus compatible.

avatar Guillaume Dubeaux | 

@macin

Yeah! Merci pour ce classement! Après en tant que parisien j’aime aussi SD parce que ça change de Paris justement. J’avais besoin d’un nouveau départ ! SD est au top 😃

Pages

CONNEXION UTILISATEUR