Grillés : les étudiants de Lyon-III utilisent le Wi-Fi pour tout… sauf étudier

Nicolas Furno |

Le réseau Wi-Fi de l’université Jean-Moulin Lyon-III sature. Les bornes installées par les responsables ne sont pas suffisantes pour les 6 000 appareils qui se connectent chaque jour depuis le début de l’année. C’est quatre fois plus que l’an dernier et le réseau ne suit pas, avec à la clé des débits médiocres quand les étudiants sont sur place et qu’ils accèdent à internet pour alimenter leurs recherches et autres travaux universitaires. Ou pas universitaires.

Les responsables du réseau ont analysé l’utilisation du Wi-Fi dans l’université sur une journée de février. Et « surprise ! » (non), les étudiants n’accèdent pas à internet pour étudier, en tout cas, presque pas pour étudier.

Image @florentderue.

La plate-forme mise en place par l’université pour distribuer ses contenus, Moodle, est bon dernier dans la liste des sites qui consomment le plus de bande passante. En tête, on retrouve plutôt Facebook, grand gagnant du classement avec 34 % des usages sur la journée mesurée, suivi de Netflix, YouTube, Snapchat ou encore Instagram. Microsoft tire aussi son épingle du jeu… pour ses mises à jour ! ?

Certains étudiants se défendent, justifiant notamment que Facebook leur sert de plateforme d’échange, entre autres choses pour distribuer des cours ou travailler en groupe. L’argument va être plus difficile à trouver pour Netflix, même si on pourrait arguer que le service de streaming propose un grand nombre de documentaires passionnants (mais non).

On notera au passage l’absence totale de Twitter, ou encore de Tinder, deux réseaux très populaires de l’aveu même des étudiants. Mais qui sont aussi plus économes en bande passante, ce qui explique leur absence dans les résultats. D’ailleurs, ce même argument peut aussi expliquer la très faible part de Moodle dans les résultats.

Quoi qu’il en soit, l’université lyonnaise a envoyé un mail à tous ses étudiants pour leur faire prendre conscience du problème et faire preuve de pédagogie en leur demandant de diminuer la qualité des vidéos sur YouTube, ou encore de fermer Facebook quand ils ne s’en servent plus. Aucun blocage n’est prévu pour le moment, mais l’hypothèse n’est pas exclue toutefois, si la situation perdurait. Dans d’autres facs, le réseau interne bloque déjà plusieurs sites populaires, dont Netflix, Facebook, et même Clash Royale ! Fort heureusement pour les accros, il reste la 4G.


Source
Tags
avatar Desseaux | 

Après c’est en data... c’est incroyable que FB bouffe autant oO.
Faut que l’université passe chez Free, plus de problème de connexion vers les sites américains ;)

avatar rua negundo | 

J’aime bien les justifications. Ça rappelle le peer to peer où il y avait aussi ce genre d’explications : télécharger des musiques libres de droits, des plans d’architectes, ... alors que 99 % des utilisateurs y allaient pour des films récents et de la musique signée chez des majors.

avatar SimR69 | 

Forcément, si tout le monde a enregistré le code WiFi de la fac sur son téléphone. Un smartphone bascule du cellulaire au WiFi de manière transparente, les gens changent pas tellement leurs habitudes quand ils passent de l’un à l’autre.

avatar oomu | 

c'est un vrai problème oui. je l'ai maintes fois expliqué : les mobiles sont particulièrement agressifs et transparents: ils se connectent dés qu'ils peuvent, sans le dire, à tout réseau dont ils ont déjà l'accès, et déclenchent leurs mises à jour, notification, envoi en arrière plan, etc.

quand _tous_ les étudiants écouteront les derniers tubes du moment via Apple Music/Autre en _streaming_, ça va être violent.

A cela j'ajouterai l'environnement radio toujours + chargé et complexe (bluetooth en folie pour les écouteurs/montres qui utilisent les même fréquences que wifi N, même si la techno est pensée pour mitiger cela et les hotspots wifi des étudiants bricolos qui sont une PLAIE ! )

Si le wifi du lieu/4G est problématique, ne rajoutez pas vos propres réseau pourri sur les même fréquences ! rogntudju !

avatar Mr Bob | 

Et ça ne perturbe personne qu'on aille jusqu'à faire des statistiques sur l'utilisation que les étudiants ont d'internet à la fac ? L'accès à internet, surtout dans une université, est un droit. Il garantit l'accès au savoir à tous ceux qui n'en auraient pas autrement les moyens. Je trouve assez extraordinaire que l'on bloque l'accès à des sites internet sous prétexte qu'ils représentent un fort pourcentage d'utilisation.
Est-ce qu'on va emmerder les journalistes qui vont sur Facebook via le réseau de leur boite ? Si la réponse est oui, eh bien révoltez-vous. Mais je ne vois pas en quoi une utilisation LEGALE d'internet devrait être bloquée et ainsi faire payer aux étudiants, encore une fois, le cruel manque de moyens des universités.
En passant, gardons cette image de l'étudiant-branleur, ça va très bien avec celle du cheminot-privilégié, du chômeur-fraudeur, du journaliste-menteur et tout autre amalgame débile qui ne fait plus rire que lorsque l'on est directement concerné.

avatar hledu | 

@Mr Bob

Ben tiens.

L’accès à internet à la FAC est un service rendu pour permettre l’étude. Pas pour se substituer à la connexion personnelle pour les loisirs.
Le civisme n’étant à l’évidence pas l’approche majoritaire de cette population, je pense que la FAC n’évitera pas à terme le filtrage des flux pour garantir le fair use.

avatar Paul_M | 

@Mr Bob

"Je trouve assez extraordinaire que l'on bloque l'accès à des sites internet sous prétexte qu'ils représentent un fort pourcentage d'utilisation."

On bloque l'accès à des sites internet parce qu'ils ne correspondent pas à de l'éducation ou de la recherche, qui est ce à quoi les connecs internet des universités sont destinées

avatar oomu | 

""Je trouve assez extraordinaire que l'on bloque l'accès à des sites internet sous prétexte qu'ils représentent un fort pourcentage d'utilisation.""

on les bloque aussi quand ils représentent une mauvaise répartition des ressources du réseau.

avatar zoubi2 | 

@Paul_M

En effet. Moi ce que je trouve extraordinaire, c'est de réclamer le droit de regarder Netflix pendant les cours, sur le wifi de la Fac. On marche sur la tête...

avatar MarcMame | 

@Mr Bob

Je me permet de vous rappeler qu'une université tout comme une entreprise N'EST PAS UNE DÉMOCRATIE !

avatar expertpack | 

@Mr Bob

moi non .
je suis père d’enfants qui font de études et je paye des impots .
j’ai le droit de savoir a quoi ils servent.
Et payer pour 80% d’usage qui n’ont rien a voir avec le cursus , je dis Nan.
désolé.

un de mes fils est a Toulouse, voulait la fibre ( il avait deja ce qu’il faut par ailleurs ) et au final pour telecharger en blue Ray HD comme un porc et remplir des Tera de disques ( films/series, concerts live , etc)
il paye son abonnement.
A 23 ans , vouloir tout et pour rien n’est pas la solution pour etudier et preparer son avenir.
Et Toulouse regorge de wifi, de bibliotheques equipées
bref , faut être un peu réac pour affirmer que c’est mal de faire des stats sur mes impots ?

avatar fabricepsb71 | 

@expertpack

"faut être un peu réac pour affirmer que c’est mal de faire des stats sur mes impots"

Ce n'est pas être réac.
C'est tout simplement parce qu'il n'en paye pas d'impôts comme trop de monde.

avatar oomu | 

oui, enfin, on paie pas une connexion internet pour x % de netflix, tant de youtube et 23% de Farmville.

On paie un accès global à de la bande passante et le net. Il faut ensuite connaître les usages de ses utilisateurs et ses vraies priorités, pour pouvoir configurer une bonne politique.

Ce n'est pas une question "d'impôts" (j'aurai besoin du même budget pour faire payer une connexion 1gbs ou 10gbs symétrique, que ça soit pour du netflix ou autre) mais de service rendu et d'optimisation.

avatar oomu | 

"Et ça ne perturbe personne qu'on aille jusqu'à faire des statistiques sur l'utilisation que les étudiants ont d'internet à la fac ?"

non. et pourtant vous trouverez pas plus crypto-gauchiste-geeko-cyberchevelu-village-global-tout-ça que moi.

La Fac/grand école est un lieu privé (on peut y refuser l'entrée à un touriste), elle gère sa propriété (son réseau, ses services, ses locaux).

La statistique est ici nécessaire pour comprendre les besoins et affiner la politique du réseau (parfois en temps réel).

Il ne s'agit pas de tracer les identités des étudiants, de déterminer leur ethnie, et de discriminer les joueurs de League of Legend (gnéhéhéhé je vais réécrire leur connexions pour les envoyer sur battle net...).

Mais de comprendre son réseau !

parce qu'au final, la réalité c'est un ponte de la Haute qui débarque et s'écrie : "pourquoi que tout le monde me diit que le rézo est tout pourri ? activez la fonction BON rézo ! "

avatar Thibaut1203 | 

Je suis à Lyon 3 et même la 4G ne fonctionne pas forcément.. je dois avouer que c’est insupportable la wifi saturé ! Personnellement ayant un ordinateur assez ancien avec une batterie faiblarde je laisse mon ordi en mode avion mais je suis bien témoin du nombre d’ordinateur qui lorsque le prof fini ça dictée et explique un truc la majorité des étudiants passer de word et Facebook en arrière plan.... tout comme je ne comprends pas ceux qui viennent en amphi pour regarder Netflix... tout ceux ayant un jour expérimenté les amphi, savent qu’on est bien mieux chez soit pour une telle activité m’enfin...

avatar Avenger | 

11% pour juste les mises à jour Microsoft! Effrayant!

avatar jb18v | 

@Avenger

Ça pour le coup un WSUS en amont réduirait bien le volume mais faut que tout le monde soit connecté sur le même AD je crois, tu fais pas ça avec une machine perso ^^

Le problème c’est que ça empiète sur l’usage légitime de l’accès au net, tu ne vas pas en cours pour glander sur les réseaux sociaux ou regarder Netflix, sinon autant rester chez soi.
Avant de filtrer ils pourraient faire de la QoS mais bon..

avatar oomu | 

WSUS demande aussi des licences windows serveur (c'est CHER, ou faut associer à un contrat campus) et que les machines appartiennent au Domaine.

cela sous-entend d'accompagner les étudiants sur la problématique de joindre leurs machines PERSONNELLES au domaine. Lourdingue.

et bien sur, vous faut un Oomu.. heu un ingénieur réseau/système.

naAAAh, on paiera un abonnement au Grand Microsoft Cosmique dans l'Azure en infogérance décentralisée.

avatar jb18v | 

@oomu

Ah ok :)

avatar Paquito06 | 

@Avenger

Oui, il faut epandre davantage la couverture MBP! ?
La probleme ne vient il pas de la bande passante offerte? Sur le campus du MIT, on etait 11,000, on tournait chacun en 100Mega (il y a de cela 5 ans). Pareil a Harvard sauf que l’effectif etait double. Que Facebook lance des videos automatiquement et sature la bande passante, elle ne doit pas etre solide. Pour ce qui est de Netflix, si c’est vraiment en classe/amphi et non a l’exterieur/dans me campus, le statut meme d’etudiant ne devrait pas etre attribue, lamentable.

avatar pat3 | 

@Paquito06

"Oui, il faut epandre davantage la couverture MBP! ?
La probleme ne vient il pas de la bande passante offerte? Sur le campus du MIT, on etait 11,000, on tournait chacun en 100Mega (il y a de cela 5 ans). Pareil a Harvard sauf que l’effectif etait double."

Compare les frais d’inscription de Harvard, du MIT et de Lyon 3.

avatar Paquito06 | 

@pat3
@oomu

C’est connu, ce sont les couts liés a la qualite du reseau qui pesent sur les frais d’inscription. Et en 5 ans ca n’aurait pas evolue? ? Si une universite n’a pas les moyens d’avoir ne serait-ce qu’une connexion internet...
Anecdote: mon FAI, Spectrum (ex Time Warner), m’a envoye une lettre il y a deux jours pour me dire que mon debit passait de 200Mega a 400Mega ?

avatar MarcMame | 

@Paquito06

"mon FAI, Spectrum (ex Time Warner), m’a envoye une lettre il y a deux jours pour me dire que mon debit passait de 200Mega a 400Mega"
--------------
Peut-être bien mais leur service communication n'a toujours pas d'accès à internet pour t'envoyer un mail plutôt qu'une lettre !

avatar Paquito06 | 

@MarcMame

C’est juste. Cette idée d’utiliser la version papier tout le temps est ennuyante. Surtout que j’ai opté pour le contenu dematerialise pour ce qui est de la facture mensuelle, mais 9 fois sur 10 c’est de la pub papier pour upgrader mon package. ?

avatar oomu | 

donnez moi le budget de Harvard, grâce au PRIX que paie un étudiant et la floppée de services payants (chers), et je vous décrocherai la Lune.

c'est bien gentil comme discours, mais on le paie, socialement : votre école et ses services ne sont pas pour tous.

C'est un choix hein. Rassurez vous: la France va dans cette direction : faire exploser le coût des études.

avatar iRobot 5S | 

Bloquer Facebook n'est vraiment pas la solution.
Même si Facebook et utilisé pour s'amuser il et aussi utilisé pour travailler.

L'absence de Tinder : rare sont les gens à y aller en public

Google Drive est plus utilisé que la plate forme de la fac c'est tout à fait normal. C'est sûrement le genre de plate forme ou on y va 2min pour télécharger les nouveau cours, et y'en a pas tous les jours.
En revange la plupart des drive pour les projets de groupes étudiants sont sur Google, c'est normal qu'il soit un minimum utilisé.

avatar melaure | 

La bonne blague, comme on si on avait vraiment besoin de FaceBook pour travailler, arrêter de vous foutre de la gueule des gens !!! J'aurais pu comprendre avec Linkled'In , mais facebook franchement ...

Il faut mettre ces étudiants directement au parfum de l'entreprise : blocage de facebook, youtube, dailymotion et beaucoup d'autres !

Si vous voulez y acceder, vous avez vos samrtphones 4G, et vous ne plomber pas les ressources de votre lieu de travail (sans compter les risques sécurité, les RSI sont vraiment laxistes) !

avatar iRobot 5S | 

@melaure

Vous n'êtes pas étudiant ça se voit, c'est pour ça que je ne vois en veut pas de ne pas comprendre.

En ce qui me concerne tous mes travaux de groupes se font sur Facebook messenger. C'est tellement plus pratique pour s'organiser et envoyer des documents.

Alors oui, Facebook ne sert pas qu'à travailler, mais une chose est sur, on travaille plus sur Facebook qu'en allant sur l'intranet de lq fac.

avatar Paul_M | 

@melaure

On travaille pas mal sur Facebook aujourd'hui (travail de groupe, groupes de promos, etc), et au-delà Facebook sert à organiser la vie de campus de l'université ou de l'école. Ça me parait légitime qu'il puisse être utilisé dans les locaux. Les trucs genre Netflix et Steam par contre faut pas déconner.
Par ailleurs les deux entreprises dans lesquelles j'ai eu l'occasion de bosser ne bloquaient pas Facebook.

avatar Paquito06 | 

@Paul_M

“On travaille pas mal sur Facebook aujourd'hui (travail de groupe, groupes de promos, etc), et au-delà Facebook sert à organiser la vie de campus de l'université”

Pour le travail en groupe, les ecoles ont des ressources et outils qui sont dispo en intranet et/ou sur une addresse univ autre que Facebook. Pour la collaboration, des outils gratuit et performant comme ceux offerts par Google existaient deja avant l’arrivee de Facebook. Non vraiment, on ne peut pas defendre le diable, ici.

avatar Paul_M | 

@Paquito06

Les outils proposés par l'université/l'école sont généralement de la merde en barre. Dans mon école on en était encore à un emploi du temps sous forme de PDF mis à jour silencieusement au fond du Moodle local, par exemple. A part ça on avait pas d'espace de stockage en ligne ni de possibilité de discussions instantanées en groupe offerts par l'école. Et c'était pas au siècle dernier hein, j'y étais encore y'a pas longtemps.
Et je vois pas en quoi utiliser Google est different de Facebook. Généralement le fonctionnement se fait par Facebook ou Whatsapp pour discuter en groupe et un Google Drive pour les fichiers du projet. Ça marche très bien. Je défends peut-être le diable mais tu parles clairement de ce que tu ne connais pas.

avatar Paquito06 | 

@Paul_M

“Les outils proposés par l'université/l'école sont généralement de la merde en barre. Dans mon école on en était encore à un emploi du temps sous forme de PDF mis à jour silencieusement au fond du Moodle local, par exemple. A part ça on avait pas d'espace de stockage en ligne ni de possibilité de discussions instantanées en groupe offerts par l'école. Et c'était pas au siècle dernier hein, j'y étais encore y'a pas longtemps.
Et je vois pas en quoi utiliser Google est different de Facebook. Généralement le fonctionnement se fait par Facebook ou Whatsapp pour discuter en groupe et un Google Drive pour les fichiers du projet. Ça marche très bien. Je défends peut-être le diable mais tu parles clairement de ce que tu ne connais pas.”

Je ne sais pas de quoi je parle mais tu ne fais pas la difference entre les apps Google cloud et Facebook pour le travail collaboratif? Ah quand meme... ? Tu fais bien d’utiliser WhatsApp ??

avatar oomu | 

Melaure, c'est une réalité professionnelle: Facebook n'est pas bloquable.

Il est très utilisé autant par des EN-SEI-GNANTS que les étudiants pour s'organiser, partager des informations et cours.

c'est une discussion que j'ai eu de nombreuses fois avec les responsables d'axe, des enseignants et des étudiants.

Il est difficile d'imposer des limites à facebook, même si des outils d'inspection de paquets sont maintenant capable de distinguer les SERVICES de facebook (messenging, vidéo, etc) et de permettre de placer sélectivement des restriction ou prioritisations.

Bref, on s'adapte.

Mais oui, écoutez autrui, (heu non, écoutez Oomu !) : facebook est utilisé en milieu universitaire / grande école pour travailler (et beaucoup buller, oui). comme Youtube (même problème et ambiguïté)

en entreprise, le même soucis se pose. même s'il est plus facile d'imposer un outil interne et une politique contraignante.

pour une école, il est très difficile de rivaliser avec la convivialité de Facebook et autres Microsofterie. Ces outils s'améliorent sans cesse et harcèlent les gens pour leur faire connaître la moindre nouveauté

rivaliser avec des solutions opensources ou du bricole en interne demandent autant d'investissement et compétences que toute l'entreprise Facebook.

C'est difficile.

ce n'est pas sans raison que tout le monde jette l'éponge pour se vendre à nouveau à Microsoft.

@iRobot 55 parle exactement comme la quasi totalité des étudiants que j'ai pu gérer dans mon travail.

-
vous ne pouvez pas passer votre temps à vous battre contre les usages de la totalité de vos CLIENTS (ce que sont au final les étudiants: des CLIENTS)

avatar getnuts | 

Et pourquoi ils n'utilisent pas un serveur cache, genre Squid ou Varnish ? C'est quand même en grande partie les mêmes ressources qui tournent entre étudiants, ça permettrait déjà de pas les charger autant de fois que d'étudiants... C'est un premier pas avant le filtrage :)

avatar MarcMame | 

@getnuts

Et pourquoi pas demander à YouPorn d'installer un serveur cache directement au cul de l'accès internet de l'université ?

avatar getnuts | 

C'est clair que ca mérite débat

avatar deltiox | 

@MarcMame

Inutile il y a sûrement déjà un serveur miroir de Jacquie et Michel, exemple de l’exception culturelle française

avatar oomu | 

ho oui un CDN youporn dans mon bureau !

avatar oomu | 

SSL/TLS

avatar pfx | 

Limiter la bande passante aurait le même effet...

avatar byte_order | 

C'est une fake news: y'a 2 fois Google dans le crobard !

Sinon, Netflix en amphi pour regarder Jessica Jones saison 2, ca peut être utile, hein. On apprend plein de trucs sur les lois physiques, la psychologie des super-héros, la résistance des portes d'entrée d'appartements...

^_^

avatar Pyjamane | 

Ça a toujours été le cas dans les universités.
Dans le milieu des années 90, les étudiants en informatique au LaBRI (Université Bordeaux I) - dont je faisais partie - squattaient déjà le labo la nuit (oui, ils avaient l'autorisation) et arrivaient à saturer en journée la bande passante uniquement à cause des sites persos hébergés sur les serveurs de la fac. Plus de 20 ans plus tard, rien n'a changé, en somme... ^_^

avatar oomu | 

ben au lieu de saturer avec mes gif en 120x120px et notre petit channel irc, maintenant on sature avec des vidéos 4K H265 et notre canal discord en voip HD.

le progrès !

avatar xbill | 

Bizarre que le téléchargement forcé d'iOS n'apparaisse pas dans les stat.

Plus d'1 go par mise à jour qui se re-télécharge dès qu'on la supprime ...

avatar turismo | 

@xbill

Je ne connais presque personne dans mon entourage étudiant qui refuse les MAJ. De plus, tous les étudiants ne sont pas sous iOS.

avatar Runmac974 | 

.... et pendant ce temps il y a des parents qui paient pour que leur rejeton font semblant d'étudier en Fac....
ya des coup de pied au cul qui se perdent ....

avatar byte_order | 

@Runmac974
Y'a des règles de grammaire aussi qui se perdent, visiblement :
- que leur rejeton *fasse* semblant...
- des coup*s* de pied...

Par ailleurs, l'université concernée ici est publique, donc tous les contribuables la financent, pas uniquement ceux parents d'un étudiant...

avatar oomu | 

"Par ailleurs, l'université concernée ici est publique, donc tous les contribuables la financent, pas uniquement ceux parents d'un étudiant..."

c'est plus compliqué que ça. Les sources de financement peuvent être multiples.

et la même problématique montrée ici s'appliquent aussi aux écoles privés (qui ont aussi droit à des subventions d'état, des contrats avec le Ministère, etc. oui le monde est complexe)

avatar expertpack | 

@Runmac974

tres clair.
je ne cautionne pas ce genre de pratique, et mes impots ne sont pas là pour financer les echanges sur facebook de la prochaine teuf du jeudi soir.
pour 10€ / mois ils peuvent se payer des forfaits corrects pour se documenter, echanger et se distraire.
Et quand je vois les cadavres de corona des beuveries du jeudi a 7€ la canette, je me dis que le monde est bien taré .

avatar Paul_M | 

@expertpack

Fichez un peu la paix aux étudiants. L'utilisation qu'ils font de la connec de leur fac est loin d'être la première source de gâchis de vos impôts. Un peu marre de cette génération qui pense avoir un droit de regard sur tout ce que fait celle d'après sous prétexte que "et mes impôts ??"

Pages

CONNEXION UTILISATEUR