Commission européenne : soupçon d'entente sur les batteries de portables et de téléphones

Mickaël Bazoge |

La Commission européenne, qui veille au bon respect des règles de la concurrence dans l’Union, s’intéresse au secteur des batteries pour téléphones et ordinateurs portables. Le régulateur a lancé une enquête auprès de plusieurs fabricants et fournisseurs, pour lesquels la Commission soupçonne une entente afin de fixer les prix de ces composants.

« La Commission enquête en ce moment sur des allégations de comportement contraire à la concurrence dans le secteur des batteries rechargeables », a indiqué un porte-parole, sans en dire plus ni dévoiler le nom des entreprises concernées. Cette enquête s’annonce longue, mais si les faits étaient avérés, les sociétés incriminées risquent gros. Clubic rappelle ainsi fort à propos qu’en 2012, la Commission avait épinglé plusieurs groupes (dont LG Electronics, Philips, Samsung ou encore Toshiba) pour une entente dans le secteur des tubes cathodiques. L’amende avait été salée : 1,47 milliard d’euros.


avatar Hideyasu | 

Ils devraient plutôt chercher là où il n'y a pas d'ententes pour aller plus vite ^^

avatar cocoleprodureso | 

Tu as raison ....

avatar DouceProp | 

Tu t'entends donc avec Hideyasu. Je note.

avatar DouceProp | 

Ah les malandrins en costumes !

avatar vreu | 

Donc l'entente illicite, qui nuit au pouvoir d'achat du consommateur est régler par une amende.
Qui touche l'amende?

avatar Mrleblanc101 | 

@vreu :
Au Canada une poursuite sur le prix de la RAM a fini à la télé ou n'importe qui pouvait réclamer 20$

avatar Tarquin | 

@vreu

C'est forcément l'Etat Français si la plainte est faite devant les tribunaux français. Si la plainte est au niveau des juridictions supranationales donc Européennes alors cela ira dans les caisses de l'Europe.

avatar vreu | 

Je sais bien que c'est l'état qui touche l'amende.
Ce que je ne trouve pas très logique, il devrait plutôt procéder à un appel des personnes se sentant lésés par l'affaire et poursuivre en leurs noms les entreprises fautives, afin que ce soit le consommateur (celui donc qui est lésé) qui perçoive une compensation pour cette faute.

avatar Vouzemoi | 

c'est pas ça qui fera baisser le prix d'un iphone :-)

avatar Passionavia | 

Et si c'était les assoc de consommateurs qui recevaient les amendes ? Imaginez le pouvoir d'investigation et juridiques qu'elles auraient !!! Ça ferait mal ...

avatar PierreBondurant | 

@Passionavia :
Et la corruption qui s'ensuivrait serait proportionnelle aux montant$...

CONNEXION UTILISATEUR